Sommet UA-UE : adoption d’une déclaration commune sur la situation des migrants en Libye

déclaration commune sur la situation des migrants en Libye
Le 5e sommet UA-UE a adopté une déclaration commune sur la situation des migrants en Libye. D. R.

Les travaux du 5e sommet Union africaine-Union européenne ont pris fin jeudi après-midi par l’adoption notamment d’une déclaration commune sur la situation des migrants en Libye.

Les dirigeants africains et européens ont convenu d’une résolution durable de la question des migrants africains, soulignant que cette question est «étroitement liée à la prise en considération des causes profondes du phénomène et requiert une solution politique à la crise persistante en Libye».

Ils ont exprimé leur «ferme détermination à travailler de concert pour mettre immédiatement fin à ces pratiques criminelles et assurer le bien-être des migrants et des réfugiés et sont convenus de mener une vaste campagne de sensibilisation des jeunes aux périls liés à ces périples dangereux, aux réseaux de trafic ainsi qu’à la question des réfugiés».

Les dirigeants des deux continents ont souligné «la nécessité impérative d’une action coordonnée impliquant toutes les parties prenantes concernées, en particulier l’UA, les Nations unies, l’UE et la Ligue des Etats arabes, afin d’accélérer la solution durable à la crise», ajoutant que les dirigeants des deux continents se sont engagés à «transmettre un message commun et cohérent».

Ils se sont engagés aussi à «travailler en collaboration avec l’UA, l’ONU, l’UE, le gouvernement libyen et les pays d’origine et de transit, et à utiliser les voies et moyens nécessaires pour faire avancer considérablement cette initiative, tout en continuant à s’assurer auprès des organisations internationales que la réinstallation volontaire soit possible pour ceux qui en ont besoin, que ce soit dans les pays d’origine ou dans des pays tiers».

Les dirigeants africains et européens ont, en outre, souligné «la nécessité impérieuse d’améliorer les conditions des migrants et des réfugiés en Libye et de prendre toutes les mesures nécessaires pour leur fournir l’assistance appropriée et faciliter leur rapatriement volontaire dans leurs pays d’origine, et de trouver des solutions durables au problème des réfugiés».

A cet égard, ils ont souligné «la nécessité pour toutes les parties prenantes libyennes de faciliter l’accès des organisations internationales et des fonctionnaires consulaires des pays d’origine».

R. I.

Comment (2)

    Les Égarés.
    30 novembre 2017 - 18 h 23 min

    Ce qui attire l’attention du « Scoop » » mediatique de CNN sur l’esclavage en Libye est le Timing ..le mois de Novembre…Presidence de l’Italie au Conseil de securite a l’Onu..implication de l’Italie a Misrata en Libye par des forces Speciale.. (Sachant qu’avant la Presidence Italienne en Nov., ce fut l’Ethiopie en Oct. et la France en Septembre ???…Le probleme Esclavage. Maltraitance. Sevices sur les migrants Afriquains en Libye a ete souleve par Amnestie International en 2016 et rester lettre morte , ni CNN ni F24 ni BBC , aucune mediatisation et c’est seulement au mois de Nov. 2017 que soudainement CNN mediatise l’esclavage en Libye suivi de l’empleure mediatique ..Onu..UA..UE..??
    On se rappele de deux deplacement du Gal Aftar a Moscou et une possible mediation de Moscou en Libye alors que l’Europe a echouer …Pourquoi que l’esclavage en libye n’a pas ete a l’ordre du Jour alors que Usa , Gb , France , (Pays interesser ) ont eu la Presidence Tournante du Conseil de Securite a l’Onu ??..et specialement le mois de Nov 2017 sous Presidence Italie du Conseil de Securite et que c’est CNN qui soudain « decouvre » l’esclavage en Libye au moment ou la Libye semble leurs echapper via la Russie !!!…Le Timing expliquerait l’exploitation du Malheur des migrants a des fin strategiques qui entre autres blanchierai les Etats Criminels (occidentaux) qui ont detruit la Libye en defendeurs des valeurs Humaines et en arriere Plan lorgnier le Petrole Libyen alors que leur echec en Syrie Irak et cuisant ..Ces Etats occidentaux criminels se rabattent sur la Libye apres avoir perdus au Moyen Orient…ce qui expliquerait « l’operation » esclavage par CNN.




    2



    0
    Felfel Har
    30 novembre 2017 - 17 h 29 min

    Que du blablabla! Les pays africains n’ont pas osé incriminer les pays de l’Otan responsables de la destruction de la Libye, pas plus qu’ils ont réclamé le retrait de toutes les forces étrangères pour permettre aux Libyens de faire la paix et de reconstruirwe leur pays. Les Africains ont râté une occasion de rappeler à l’UE que leurs guerres coloniales avaient abouti à une paupérisation de notre continent, d’où le phénomène de l’émigration. N’est-ce pas un paradoxe, l’Afrique est un continent encore très riche, mais les Africains vivent en dessous du seuil de pauvreté? Si ces pays n’interféraient pas dans les affaires africaines pour choisir des leaders plus enclins à plaire à leur maître qu’à développer leur pays, nous n’en serions pas là, en dépit du retard pris à cause de la colonisation et du pillage de nos ressources. Cette résolution, certainement d’inspiration européenne, est un peu la feuille de vigne qui cache leurs tares et qui leur donne bonne conscience. Quelque chose me dit que rien ne changera. « Bis repetita, placent »




    3



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.