Ali Belhadj brûle le drapeau de la France : hypocrisie ou ingratitude ?

Ali Belhadj a mis le feu publiquement au drapeau français
Ali Belhadj. New Press

Par Houari Achouri – Une information diffusée sur les réseaux sociaux rapporte que l’ancien dirigeant du FIS dissous, Ali Belhadj, a mis le feu publiquement au drapeau français, pour ensuite laisser ses acolytes et disciples poursuivre cette cérémonie dans les rues de son quartier Appreval, à Kouba, dans la banlieue d’Alger, aux cris d’«Allah akbar», «Mort à la France», «La France ennemie de l’islam et des musulmans». Cette scène de prosélytisme extrémiste s’est déroulée ce vendredi, la veille de la visite à Alger du président français, Emmanuel Macron, prévue demain, mercredi 6 décembre, et se veut une manifestation de protestation contre cette visite. Elle se nourrit du mythe selon lequel le FIS et la France (et par extension l’Occident «impie») seraient ennemis. Il n’y a pas plus faux que cette argutie. La preuve par quatre :

En janvier 1992, le président français de l’époque, François Mitterrand, s’est empressé d’appeler au «rétablissement du processus démocratique», s’opposant ainsi à l’arrêt du processus électoral décidé par les autorités algériennes pour empêcher la dérive qui allait mener au pouvoir le FIS avec son programme dévastateur pour les valeurs de la république algérienne. Il avait qualifié l’arrêt des élections législatives avant le déroulement du deuxième tour d’«acte pour le moins anormal», utilisant un langage diplomatique dont la signification ne prêtait à aucune équivoque sur la position du président français.

Ensuite, tout le monde, en Algérie du moins, se souvient que la France et les plus grands pays occidentaux (Grande-Bretagne, Allemagne, Suisse, Etats-Unis…) ont ouvert grandes leurs portes aux extrémistes du FIS qui y ont trouvé refuge et protection. Personne parmi les dirigeants de ces pays ne pouvait ignorer l’activité dirigée contre l’Algérie qui était développée par ces éléments. C’est donc, en toute connaissance de cause qu’une véritable complicité s’est instaurée entre les autorités de ces pays occidentaux et les éléments du FIS qui acceptaient pour leur part de bénéficier de tous les avantages généreusement accordés avec le droit d’asile par ces pays mécréants.

Troisièmement, la France et avec elle tout l’Occident a imposé un embargo sur les armes pour empêcher l’armée algérienne de combattre le terrorisme efficacement. L’Algérie a lutté seule contre le terrorisme, durant une décennie, non seulement à contre-courant d’une violente campagne de propagande pro-terroriste alimentée par des médias de pays occidentaux, mais sans les équipements militaires qui auraient donné plus d’efficacité à cette lutte, mais que les pays occidentaux refusaient de lui livrer. En fait, l’espoir des dirigeants des pays occidentaux, particulièrement en France, était que le FIS prenne le pouvoir et offre l’Algérie à l’ancienne puissance coloniale sur un plateau d’argent. On le voit bien, en brûlant le drapeau français, Ali Belhadj fait preuve d’ingratitude à l’égard de ses anciens soutiens.

Enfin, faut-il rappeler que le FIS a une chaîne de télévision qui émet à partir de Londres, capitale du lobby sioniste et soutien indéfectible d’Israël ? Là aussi, nul n’ignore que tous les programmes et débats à sens unique de cette chaîne sont consacrés à chercher à déstabiliser l’Algérie, au profit des islamistes. Alors, pourquoi le FIS brûle-t-il le drapeau français et s’en prend-il aux pays occidentaux ?

H. A.

Comment (54)

    Yacine
    10 décembre 2017 - 16 h 28 min

    Que fait encore Ali … en Algérie ? Pourquoi il ne rejoindrait pas Abbassi Madani au Qatar ?




    1



    0
    Ammar
    7 décembre 2017 - 13 h 46 min

    il ne faut pas comparer l,incomparable la france n,est pas un pays anglo-saxon pour que l,opposition algerienne peut avoir un canal de television chez elle pour deranger le pouvoir installer par elle chez nous la preuve conseil des ministres algeriens aujourd,hui a paris avec ouyahia et ses ministres azul




    2



    1
    Akli
    7 décembre 2017 - 13 h 40 min

    sans etre un pro ali benhadj il ne faut pas oublier que son pere a ete bruler par cette meme france que lui a bruler seulement son drapeau ALLAH YERHAM CHOUHADA azul salam.esperant pas de censure




    2



    4
    Anonyme
    6 décembre 2017 - 13 h 32 min

    Il faut bien qu il y ait quelqu’un qui dise m… la France pour la galerie!!! tous les algériens veulent aller vers la France et y habiter comme saadani, cherif abbes et toute la smala du fln et du rnd !
    les zaoualia prennent des rafiots; même ali belhadj s’il s’enerve un jour prendra un pneumatique et prendra le large ! et l’Algérie restera aux mains de ould abbes qui a ses enfants et petits enfants français !




    9



    4
    Salim SALAMAT
    6 décembre 2017 - 11 h 26 min

    La scène qui montre Ali Belhadj et ses admirateurs brûlant le drapeau français est d’un ridicule de haute facture ! Eh bien sûr, le drapeau brûle pendant qu’on vocifère « allah ouakbar » ! Que vient faire Dieu dans cette affaire, que vient faire Dieu dans cette histoire… terrestre !!!?????




    11



    3
    salim samai
    6 décembre 2017 - 9 h 14 min

    Pourquoi cette FIXATION sur la France comme « Une Mere » ou celle sur la G.B. de « Sa Majesté » « Sur laquelle le Soleil ne se couche jamais »?
    Ce sont certes des membres du C.de Securite mais apres tout des « Doula » quelconques comme la Suisse, le Danemark ou n´importe quoi! C´est á NOUS de nous liberer et de ne pas AGRANDIR les petits!
    C´est comme lorsque les « Valets des Grands », marchands de livres ou autres minables en perdition á la B.H.Levy & Co racontent n´importe quoi et provoquent la colere des abrutis. (…)
    Si Ali se trompe d´Ennemi, accorde trop d´Importance á des faits divers; MINIMISE la Responsabilite et l´Importance de son pays et de son peuple!




    6



    4
    DHAGHYOUL
    6 décembre 2017 - 9 h 11 min

    l’écervelé benhadj et ses followers ….ils ont besoin de s’agiter pour exister un tant soit peu …il a toujours allez je vais dire 40 peut etre 42 ou 43 imbéciles qui le suivent de mosquée en mosquée …
    LE CREATEUR N’A AUCUN BESOIN D’INTERMEDIAIRE , ET CERTAINEMENT PAS COMME TOI YA 3ALI el habés .




    17



    1
    SmartKid
    6 décembre 2017 - 7 h 59 min

    Qui connait la race, le pedigree et le pays d’origine de cet individu qui s’est fait appeler Ali Belhadj??? tout ce que nous savons de lui est qu’il a débarqué en Algérie avec le flot des réfugiés (venus de Tunisie ou de Lybie), qu’il a squatté à Kouba un logement laissé vacant par ses propriétaires colons français, et c’est ainsi que cet intrus venu de nul part est devenu plus algérois que les vrais algérois qui veut avoir droit de vie ou de mort sur tous les algériens.




    20



    4
    Anonyme
    6 décembre 2017 - 7 h 33 min

    Pourquoi il méprise le drapeau français ce faux algérien de belhadj ???




    15



    7
    Anonyme
    6 décembre 2017 - 3 h 17 min

    Salutation à l’auteur de l’article qui a su mettre de la lumière sur le passé recent de la france à l’égard de l’Algérie. l’auteur a bien fait de mettre l’accent sur le vrai visage de ce soit disant pays de la liberté et des droits de l’homme.




    7



    7
      uzerus
      6 décembre 2017 - 6 h 46 min

      …!!! ce b… ayant mis à feu et à sang l’algerie n’a rien trouvé à faire que de bruler un drapeau. ce lâche et cet ignard qui est le diable personifié ( le chaitan radjim) souhaite encore et tjrs mettre le feu et couler du sang!! HONTE A TOI …
      ….




      11



      5
    Anonyme
    6 décembre 2017 - 1 h 01 min

    Ce qui me surprend c’est qu’il y ait encore des gens pour écouter et approuver des tarés de son genre.




    19



    3
    Amine
    5 décembre 2017 - 22 h 40 min

    Ce monstre belhadj à toutes les malédictions des victimes innocentes mortes dans les événements malheureux.




    28



    7
    Anonyme
    5 décembre 2017 - 22 h 35 min

    C’est lui qui devrait être carbonisé




    27



    8
    WilayaIII
    5 décembre 2017 - 22 h 05 min

    Ali belhadj n’est qu’un mécréant opportuniste, il tente d’exister par tous les moyens, Ali belhadj devrait remercier la France qui lui a permis d’acquérir la nationalité algérienne à l’indépendance. J’ai du mal à croire que cette vermine est toujours en vie alors que des milliers de braves et d’innocents algériens sont morts à cause de la haine qu’il a semé dans le peuple algérien. La crapule Ali Belhadj doit se rappeler que ses frères d’armes terroriste ont trouvé refuge en France et en Europe.




    39



    8
    Alima
    5 décembre 2017 - 21 h 32 min

    Les algériens n’ont plus envie de voir ce type nommé belhadj après tous les crimes qui lui passent la barre de travers dans la gorge. On souhaite le voir mourir à petit feu que de leur voir « fou » allié entrain de brûler un drapeau.




    22



    7
    Kenza
    5 décembre 2017 - 21 h 03 min

    « Ali Belhadj brûle le drapeau de la France : hypocrisie ou ingratitude ? »: Les deux!




    20



    5
    Anonyme
    5 décembre 2017 - 21 h 00 min

    SURENCHÈRE ANTI-FRANCAISE ET DÉLIRES DU WAHABISME ARABO-SIONISTE : c’est un paysan de la Revolutiion agraire qui nous l’a dit en été 76 à Baghai wilaya de Khenchela … et Ammi Bachir avait raison!! je traduis à peu prés le fond de sa pensée et son langage Chaouia :  » plus tu vois quelqu’un faire de la Surenchère sans raison et fanfaronner gratuitement contre la France dans l’Indépendance , plus tu découvriras que ce quelqu’un a quelque chose de déshonorant à cacher durant la colonisation ou la révolution ou que ce quelqu’un n’a aucun motf grave à hair gravement et d’un bloc la France qui ne lui à rien fait personnellement ou à sa famille  » Cette sagesse et cette parole d’expérience de ce vieux paysan de Baghai , javais a la verifier de acin imparabe chaque fois que javançais dansla vie .. D’un point de vie analytique , les Psychologues rattachent ce phenomene et cette tension névrotique aux comportements de Transfert et de Compensation liés aux différents Type de Carences dont peut souffrir la personnalité aux prises aux tabous du Surmoi de la Communauté d’Origine .. Ainsi par exemple on peut observer en Algérie un comportement plus serein et plus rationnel vis a vis de la France chez les sujets qui ont plus de légitimité dans le combat anti-colonial ( familles révolutionnaires , communautés décimées par l’agression coloniale , souffrances personnelles , etc..) et on observe souvent une haine antifrançaise louche à force d’être surfaite et artificielle chez les sujets qui n’ont aucune légitimité révolutionnaire et qui n’ont aucun motif réel de cette haine de surenchère qu’ils brandissent pour chahuter ou faire valoir une fiction … A une échelle politique plus generale , le wahabisme islamiste porte et développe les mêmes carences liées aux phénomènes de Transfert et de Compensation .. les wahabo-islamistes algeriens par exemple vivent une crise idéologique de croissance et de représentations liée à la carence qu’ils éprouvent vis à vis de leurs chefs et modèles du moyen orient saoudiens , qatariens , turcs dont la realité géopolitique de leurs compromissions pro israéliennes et pro occidentales sont en contradiction avec le discours de propagande qui charpente leur légitimité et irrigue leur surenchère théologique anti occidentale … au lieu que les islamistes algériens reviennent à la realité de leur pays et aux réalités du monde d’un point de vue nationaliste algérien imprégné de l’Histoire réelle de leur nation , ils continuent à patauger dans la Fiction que les Vérités de leur ideologie les trahissent chaque jour … Demain Trump va trancher la question de Jérusalem et donc de la Palestine arabe , avec la complicité flagrante de la ligue arabe et des rois arabes , leurs Clergés et leurs masses wahabisées .. Est-ce la faute aux berbères , aux perses et aux Houtis ???




    36



    6
    Chaoui Ou Zien
    5 décembre 2017 - 20 h 51 min

    L’Algerie a perdu des millions de ses meilleurs filles et fils depuis 1830 pour que son embleme, symbole de ses sacrifices, puisse flotter tres haut sur son territoire rendu indivisible par la grace de ses martyrs. Ses ultimes sacrifices lui ont aussi appris que le drapeau d’autrui doit etre respecte meme s’il appartient a l’ennemi d’hier et celui d’aujourdhui. En Algerie, on respecte et surtout on ne brule pas un drapeau quel que soit la nation qu’il represente. Ya si Belhadj, apprendre le coran par coeur et l’interpreter a sa maniere ne fait pas d’un individu un erudit. Cet acte et tes actions passees, tous condamnables, en sont la preuve. On doit remercier cette paix sociale qui t’a permis de vivre aux crochets du contribuable dans l’oisivete la plus complete et a longueur de journees cherchant la verite la ou elle ne se trouve pas. “Ki techbaah el kerch, etgoul larass ghanili” comme disent les algeriens…d’origine. Trouves toi un travail honnete et ta perspective sur la vie changera.




    34



    3
    Résistant
    5 décembre 2017 - 20 h 21 min

    Pov’ cloche d’enturbanné en mal de reconnaissance.




    15



    2
    CDG
    5 décembre 2017 - 20 h 09 min

    Ce salopard qui est à l’origine de la décennie noire n’a jamais été jugé par la justice dz …………Normal il travaille avec les services tout en faisant semblant d’être un opposant au régime




    16



    14
    Felfel Har
    5 décembre 2017 - 19 h 27 min

    Il rouspète parce qu la France lui a refusé le statut de Harki, lui qui croyait poursuivre l’oeuvre dévastatrice de la colonisation et de l’OAS durant la décennie noire. Sa réaction ressemble à celle de la dulcinée (façon de parler vu qu’il ressemble à un rat d’égout), d’abord séduite, puis abandonnée.




    28



    5
    Anti GMG
    5 décembre 2017 - 19 h 20 min

    Vous êtes tous à coté de la plaque. C’est juste sa façon de s’exprimer pour manifester sa joie de recevoir son ami. C’est tout. Belhadj fait ça comme quelqu’un d’autre qui metterait un coup de poing à sa femme parce qu’il a gagné au loto, …etc.




    16



    3
    Muh Amazigh
    5 décembre 2017 - 19 h 03 min

    Benhadj et un petit connard d’agitateur d’écervelés . Il devrait avoir honte , s’il avait une conscience , d’avoir envoyé 200.000 Algériens innocents à la morts. Allez barres toi petit con.




    28



    8
    Mas Umeri
    5 décembre 2017 - 18 h 50 min

    Pour exister, Belhadj a besoin de faire le pitre, brûler le drapeau français, a quoi ça rime,sinon a faire parler de lui et ces acolytes.Les algériens,n’oublieront jamais les crimes,commis par la soldatesque française, durant 130 ans, mais la page est tournée, nous voulons nouer des relations, dans le strict respect des deux pays, contre l’ingérence dans nos affaires,par qui que ce soit.Enfin,nous conseillons surtout au cheikh Ali, de nous faire entendre  »sa belle voix’pour condamner les meurtres commis par ses frères,au Yémen, Syrie, Irak,Libye.




    26



    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.