Bain de foule pour Macron en l’absence de Bouteflika

Macron et Bouteflika
Ambiance à Rue Emir-Abdelkader avant l'arrivée de Macron. A. P.

Par Hani Abdi Le président français, Emmanuel Macron, a eu droit à un bain de foule lors de sa halte au centre d’Alger. Confettis, cris, drapeaux immenses de l’Algérie accrochés aux fenêtres des bâtiments du vieil Alger ont accueilli le chef de l’Etat français. A la place Emir-Abdelkader (ex-rue d’Isly), une foule compacte l’a bien accueilli par des «youyous», des applaudissements et même des cris de demandes de visas. Des jeunes ont immortalisé le moment par des selfies avec le président français, accompagné notamment du wali d’Alger, en l’absence du président Bouteflika.

Emmanuel Macron a pris un bain de foule, arpentant les rues d’Alger, rappelant indirectement aux Algériens l’absence de leur Président. Avant sa maladie, le président Bouteflika accompagnait les chefs d’Etat français dans leur tournée algéroise. On se souvient encore de la visite de Jacques Chirac en 2003 et du bain de foule qu’il avait pris à Alger en compagnie du président Bouteflika. Nicolas Sarkozy a eu également son «bain de foule» avec Bouteflika lors de sa visite en 2007. En revanche, François Hollande a pris, lors de sa visite en 2012, le bain de foule en compagnie du Premier ministre algérien de l’époque, Abdelmalek Sellal.

Physiquement affaibli par sa longue maladie, le président Bouteflika va se contenter d’accueillir son homologue français dans sa résidence à Zéralda, pour échanger leurs points de vue sur plusieurs questions d’intérêt commun et évoquer les conflits régionaux (Mali et Libye) et la question de la lutte contre le terroriste dans la sous-région.

H. A.

Comment (13)

    Massinissa
    7 décembre 2017 - 11 h 18 min

    Wallah je n’arrive pas á comprendre le comportement de mes soeurs et fréres Algériens suite á la visite de M. Macron á Alger.
    Déja avant son arrivée, il y a ceux qui ont brulé le drapeau francais ( Ali Benhadj en l’occurrence), ceux qui ont manifésté contre sa visite et criaient « Macron dégage » sans oublier ceux qui interpellaient le Président Francais lors de son bain de foule sur la question de la mémoire. Sur ce point, M. Macron a dit clairement qu’il n’est pas prisonnier du passé qu’il vient en ami pour discuter de l’avenir des deux peuples qui ont une histoire commune.
    Alors pourquoi fait-on toute cette démonstration de force contre un Président qui n’a rien à voir avec la guerre d’Algérie et qui de surcroit avait – lors de sa précédente visite en tant que candidat – déclaré de bonne foi que la colonisation est un crime contre l’humanité?? Par contre Chirac qui était soldat en Algérie avec le grade de capitaine avait participé á la guerre contre le peuple Algérien. Sarkozy qui ne pige pas les Algériens allant jusqu’a les humilier (…) á Oran ou il avait dit clairement que la France ne demandera jamais pardon aux Algériens. Malgré cela, les deux Présidents furent accueillis en héros durant leur visite officielle á Alger, alors que M. Macron est déclaré persona non grata!?! Allez comprendre quelque chose.




    2



    2
    Le Patriote
    7 décembre 2017 - 7 h 56 min

    On a vu la foule: des badauds plus curieux que flâneurs. Sur la photo ces derniers sont moins nombreux que les policiers du service d’ordre.. Vivement qu’on oublie cette visite.




    6



    4
    Felfel Har
    7 décembre 2017 - 0 h 21 min

    Ces jeunes qui réclamaient des visas à Macron, après avoir imploré Chirac, Sarko, Hollande, en vain, et maintenant Macron, ont mis à nu les tares de notre gouvernement, son incapacité à répondre aux besoins naturels de cette jeunesse (éducation, formation, emploi, logement, etc.). Ils répondent par dépit à ces dirigeants, autistes, aveugles, sourds et muets et surtout incompétents et incapables qui ne sont qu’à leur propre service. Ah s’ils savaient qu’en France les conditions de vie des jeunes ne sont guère meilleures!




    11



    1
      Argentroi
      7 décembre 2017 - 8 h 30 min

      Felfel Har. Les conditions de vie ne sont guère meilleures en France, que tu dis ! Et nos dirigeants sont comme tous les dirigeants arabes mais au moins on est en république et non une monarchie de droit divin. En république, un plébéien peut espérer devenir président de la république et avoir le pouvoir d’un roi de droit divin. On dit bien que l’espoir fait vivre même si on devait subir un cinquième mandat. Bref, je suis d’accord avec ceux qui disent qu’il est antinomique qu’une monarchie de droit divin et une république qui aspire à devenir moderne peuvent se supporter surtout s’ils sont voisins. Et donc, il n’est pas dans l’intérêt du Maroc en tant que monarchie de droit divin que les choses évoluent en Algérie vers l’avènement d’une république moderne au vrai sens du terme. Et c’est là où je rejoins ton avis quand tu dénonces l’incompétence de nos dirigeants puisqu’ils sont incapables de percevoir cette vérité : instaurer une république moderne démocratique et s’en est fini des monarchies d’un autre âge, on sera un modèle à suivre. Et quand je dis que les dirigeants arabes sont tous nuls, je n’excepte pas le Maroc car au lieu d’encourager l’incompétence en Algérie, il nous pousse nous les algériens à améliorer les choses et à militer pour une république moderne. Cette tactique à fomenter des troubles en Algérie était valable quand le terrorisme avait le vent en poupe car un régime islamiste en Algérie signifiait un régime de droit divin semblable au régime marocain. Mais maintenant que le terrorisme, disons pour rester modeste, ne peut plus vaincre en Algérie, le Maroc a intérêt que la situation en Algérie n’évolue pas vers une réelle démocratie. Tous incompétents ces dirigeants arabes ! Les monarques de droit divin qui œuvrent contre leur trône et les républicains qui se complaisent à ne pas aller de l’avant !




      4



      4
    Argentroi
    6 décembre 2017 - 20 h 43 min

    Mais Macron déambulant sans aucun responsable et discutant au milieu de la foule et des rues pleines à craquer est un message très fort que l’Algérie envoie à la face du monde entier: L’Algérie a vaincu le terrorisme, l’Algérie est imprenable, l’Algérie est sûre, l’Algérie n’a pas de complexe, l’Algérie est un pays de femmes et d’hommes libres. Une pensée pour nos martyrs s’impose. Allah Yerhamhoum!




    9



    9
    Tinhinane
    6 décembre 2017 - 19 h 02 min

    Macron se ballade dans les rues d’Alger sans la présence d’un haut responsable.
    Se présente t-il comme le dieu de l’Algérie ?? Ou c’est une humiliation infligée par le gouvernement Algérien à Macron.
    Pourquoi est -il venu ?? A t-il été invité ,ou, a t-il imposé son invitation.




    11



    9
      ABDEL
      7 décembre 2017 - 12 h 48 min

      le systeme pour se maintenir est obligé d’emprisonner le peuple et surtout la jeunesse dans le passé,alors que l’histoire voudrait qu’on avance,mais comment avancer avec un président sur le déclin qui a connu tous les conflits depuis la seconde guerre mondiale,alors que le président français,né après 62,ne cesse de répèter dans son méssage, qu’il faut en sortir et regarder vers l’avenir




      0



      1
    Kahina
    6 décembre 2017 - 18 h 57 min

     »Des jeunes ont immortalisé le moment par des selfies avec le président français, accompagné notamment du wali d’Alger, en l’absence du président Bouteflika ».

    Le Wali d’Alger pour recevoir Macron. Une bonne réponse de la part de l’Algérie. C’est ce qu’il mérite.
    Il fallait laisser Macron errer seul dans les rues d’Alger.




    5



    12
    Judas
    6 décembre 2017 - 18 h 08 min

    Ma kharjetch 3alina l’indépendance .




    5



    13
    Judas
    6 décembre 2017 - 18 h 05 min

    Macron a pris son hammam de foule sans le h’mamdji.




    9



    6
    p'tit Omar
    6 décembre 2017 - 16 h 01 min

    la rue d’isly actuellement Larbi Ben M’Hidi (qui devrait se retourner dans sa tombe) était bondé de monde, route barré a la circulation, fouille systématique des passants par les services de sécurité et tout un folklore.
    j’ai eu du mal pour me frayer un chemin juste pour rejoindre l’APC d’alger centre et en méme temps j’étais écoeuré, j’avais la nausée a la limite du vomissement de voir cette immense foule agglutiné derriére les barreaux pour accueillir ce « maquereau », je suis retourné chez moi malade de me sentir que je fais partie de ce méme peuple ou « ghachi », d’étre gouverné par des laches et traitres a la solde de la france « OULED FRANCA »
    les glorieux martyrs de la révolution ALLAH YERHAMHOUM devraient se retourner dans leur tombes, c’est un grave blasphéme en leur mémoire




    31



    15
      gargotier
      7 décembre 2017 - 1 h 36 min

      Comme je vous comprend, je suis jeune je n’ai pas vecu la colonisation mais je suis meurtrie de voir que les jeunes de ma generation n’aient aucun sens patriotique. Je comprend qu’ils en aient marre de ce pays, mais pas la france… par principe. Qu’ils aillent faire des formations en langue pour briser definitivement le lien avec franca et aller ailleurs s’ils le veulent!




      6



      3
    Anonyme
    6 décembre 2017 - 15 h 48 min

    Macron comme ses prédécesseurs va tenter de mettre le peuple algérien sous tutelle française. Les gouvernants Algériens sont déjà sous la tutelle française.Il est temps couper totalement les relations avec ce pays colonialiste. Celui qui doute , il n’a qu’à regarder la position française sur le Sahara occidental.La France devrait avoir honte pour le mal fait à ce peuple frère.




    27



    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.