Un guide des prêches de vendredi pour prémunir les mosquées des discours extrémistes

Le ministère des Affaires religieuses met en ligne un guide du prêche de vendredi
Mohamed Aïssa. New Press

Par Hani Abdi – Le ministère des Affaires religieuses met en ligne un guide du prêche de vendredi. Ce guide de 205 pages est destiné aux imams de l’ensemble des mosquées de l’Algérie. Préparé par une équipes d’imams expérimentés et de guides religieux et de professeurs en sciences islamiques, ce guide encadre ainsi le prêche du vendredi afin que les imams ne tombent pas dans les discours inappropriés, qui divisent la société plus qu’ils ne l’unissent.

Dans ce guide, il y a 52 thèmes de prêches qui sont clairement expliqués, avec tous les référents religieux et les versets coraniques qui vont avec chaque thématique. Parmi les thèmes qu’on trouve dans ce guide officiel du prêche de vendredi, il y a, entre autres, la protection de l’enfance, la tolérance et l’entraide, les accidents de la route, la triche, le mensonge et l’hypocrisie et leurs effets sur la société, les dangers des courants religieux extrémistes sur la société, la place de la jeunesse dans la société, la valeur du temps, le pardon, l’unité nationale, le 1er Novembre 1954, l’Indépendance de l’Algérie, la sécurité, les référents religieux nationaux, l’amour de la patrie, la maladie du sida et ses dangers…

Le guide oriente aussi l’imam sur la manière de présenter son prêche pour éviter les mots durs, menaçants et pouvant créer un sentiment de peur, d’incompréhension ou de colère chez les fidèles. Par ce guide, le ministre des Affaires religieuses veut, en effet, éviter les pamphlets que font certains imams lors de la prière de vendredi. Mohamed Aïssa, ministre du secteur, avait assuré récemment que son département n’a nullement l’intention de dicter à l’imam son prêche, mais de canaliser son discours pour qu’il ne sorte pas des vraies valeurs de l’islam qui méritent d’être promues dans notre pays. Des valeurs qui permettraient aux Algériens, notamment les jeunes, de se prémunir contre l’extrémisme religieux et revenir vers l’islam de Cordoue. Un islam qui prône la paix, la tolérance, la fraternité et la solidarité entre êtres humains.

H. A.

Comment (8)

    Anonyme
    8 décembre 2017 - 19 h 14 min

    Hadith : Rapporté par Al-Bukhâri , dans le livres des invocations, chapitre sur l’invocation au milieu de la nuit.
    « Notre Seigneur descend chaque nuit au ciel terrestre, au dernier tiers de la nuit, en disant :

    Qui veut M’invoquer, et J’exaucerai son invocation ?

    Qui veut me faire une requête et Je la lui satisferai ?

    Qui veut me solliciter Mon pardon, et je lui pardonnerai ? »




    0



    1
    Toutankhamon
    8 décembre 2017 - 9 h 43 min

    monsieur ….au cas où vous ne le sauriez pas , nous sommes dans une guerre économique mondiale , la donne a changé , l’ère technologique règne en maitre absolu sur l’ère hélas d’un autre temps , l’ère du tout religieux !
    Nous glorifions DIEU tous les jours , mais plus jamais l’être humain ….




    1



    0
    Rayes Al Bahriya
    8 décembre 2017 - 5 h 52 min

    Quoi de meilleure trouvaille pour ce marabiotic
    De service.
    Le guide marabout des prêches ….
    Le gros poissin dans le filet …
    Youpi




    0



    1
    Mas umeri
    7 décembre 2017 - 23 h 08 min

    Oui,tous les imams relevant du ministère des affaires religieuses,sont des fonctionnaires rémunérés par l’Etat.Vous avez vu déjà un fonctionnaire, s’installer a son compte? Dans le cas ou il sera pris en charge par un groupe de donateurs, il devra suivre leurs instructions, un vrai dilemme.




    1



    1
    Rani Zaafane
    7 décembre 2017 - 20 h 21 min

    Franchement ce Ministre commence à devenir agaçant.Au lieu de dicter aux Imam ce qu’il doivent dire ou ne pas dire il faudrait peut être penser à les former correctement.Avec cette méthode, bientôt il n y aura plus personne qui ira à la mosquée . J’ai entendu des prêches sur la journée de l’arbre, sur les élections locales … qui ont fini par endormir les croyants.Si l’Imam n’a pas la liberté de parler alors qui doit l’avoir?! on a fini par faire des imam de simples fonctionnaires qui attendent la fin du mois pour toucher leurs salaires.




    3



    3
      Anonyme
      8 décembre 2017 - 17 h 36 min

      Donc pour que tu ne t’endors pas à l a mosquée, il faut que l’imam te parle du djihad, du butin de guerre , de la djizia , des kouffars qui iront en enfer et toi au paradis avec ton ruisseau de vin et tes 72 vierges ?




      1



      0
    mas umeri
    7 décembre 2017 - 18 h 08 min

    Bonne initiative du ministre des affaires religieuses,Mr Md Aissa. Les imams doivent être encadrés et accompagnés, si l’on ne veut pas qu’ ils s’écartent de la voie tracée par le saint Coran et les véritables Hadiths du prophète Md,qlssl. Car certains imams incarnant l’idéologie intégriste, seraient tentés de provoquer la discorde entre les musulmans.




    1



    1
    Les Égarés. Saouds.
    7 décembre 2017 - 15 h 19 min

    Prendre garde a la Croyance Wahabite .Une croyance Antropomorphiste qui croient que Allah serait une Personne ..un Homme.. S’assoit.. Monte..croyance issue de Ibn Taymya.. livres Al Manjah et Tabliss Al Jahmya..que le Égaré Med Ibn Abdelwahab a repris en plus du Takfirisme ..religion Wahabite..dont les adeptes Ibn Al Baz..Outheymine..cette Secte Wahabite Antropomorphiste se dit Le Groupe Élu qui ira au paradis tout comme avant eux les Bani Israel dirent la meme chose..et furent maudits ….Les Wahabite Freres Musulman suivent le meme chemin que Bani Israel.




    0



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.