Ouyahia s’exprime en arabe à Paris : une réponse aux «écarts» de Macron ?

Ahmed Ouyahia
Ahmed Ouyahia, président du RND. New Press

Par Karim Bouali – C’est en arabe que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, pourtant parfait bilingue, a choisi de s’exprimer à Paris, où il se trouve dans le cadre des travaux de la 4e session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (CIHN).

Le déplacement d’Ouyahia en France intervient au lendemain de la visite que vient d’effectuer le président français, Emmanuel Macron, en Algérie. Une visite, comme il fallait s’y attendre, qui a suscité moult commentaires de part et d’autre de la Méditerranée.

Les déplacements de responsables algériens et français dans l’un et l’autre pays sont toujours sujets à polémique. Sur les réseaux sociaux comme dans les médias, les propos tenus par le successeur de François Hollande, connu pour son franc-parler souvent peu soucieux des protocoles, a provoqué une certaine gêne. Lors de sa conférence de presse, il a tancé les journalistes, tandis qu’il a «malmené» des jeunes durant sa courte villégiature dans les rues d’Alger – blanchies pour la circonstance – qui l’interpellaient sur le passé colonial de la France.

A sa descente d’avion, à l’aéroport Houari-Boumediene, c’est le «lapsus» d’un responsable algérien – inconnu du grand public – souhaitant à l’hôte de l’Algérie la bienvenue «en France» qui a fait le tour de la Toile.

Tous ces couacs ont-ils poussé Ahmed Ouyahia à rectifier le tir en jouant sur la fibre nationaliste à travers le «boycott» de la langue française et l’usage de la langue nationale dans son discours et ses interventions devant la presse et les responsables français ? Il se peut.

Quoi qu’il en soit, la courte mais très médiatisée visite d’Emmanuel Macron dans notre pays ne sera pas passée inaperçue, en dépit de l’actualité internationale chargée. Sa visite d’Etat prévue en 2018 sera-t-elle semblable à sa virée algéroise ou le protocole a-t-il déjà prévu de revoir «certaines choses» pour éviter que l’opinion publique algérienne ressente une certaine nostalgie hégémonique de l’ancienne puissance coloniale, 55 ans après l’indépendance ?

K. B.

Comment (56)

    Tin-Hinane
    14 décembre 2017 - 14 h 40 min

    Oui et ben il a bien fait, il nous faut nous éloigner de la france de toutes les manières possibles, ne plus parler leur langue, ne pas reconnaitre leur culture, jusque là nous avons été complaisants avec eux. Nous ne sommes pas français. Sans parler de leur comportement avec nous, depuis la présidence de Sarkozy leur morgue et leur arrogance en plus des menaces, leur armée installée sur nos frontières, font qu’on devrait plus leur parler du tout.

    2
    2
    Chaoui
    9 décembre 2017 - 12 h 37 min

    Je suis d’accord avec toi pour Liamine Zeroual. C’est un vrai Chef d’Etat, digne et honnête.

    5
    5
    Anonyme
    9 décembre 2017 - 10 h 56 min

    Devant les Algériens, il s’exprime en français

    4
    4
    Anonyme
    9 décembre 2017 - 10 h 43 min

    Parce qu’Ouyahia s’est exprimé en arabe chez les français, notre ego devrait s’en sentir flatté, et devrait peut-être nous suffire. Comme l’ont dit si bien les internautes sur ce site :  » Qu’il s »exprime en tamazight, en arabe, en français, en anglais ou en javanais importe peu ». La sagesse chinoise dit :  » Qu’importe que le chat soit noir ou blanc pourvu qu’il attrape les souris « . L’important, l’essentiel est qu’Ouyahia ramène dans sa besace, au retour de son voyage, quelque chose de bénéfique pour le pays.

      Tin-Hinane
      14 décembre 2017 - 14 h 32 min

      Franchement Anonyme que peut on ramener de bénéfique pour nous de chez les français ???

    Alors on dort..
    9 décembre 2017 - 9 h 39 min

    Le nationalisme arabe? Non merci. Je suis berbère et je n’ai aucun reconnaissance à l’Etat arabe./

    13
    13
    Kahina
    8 décembre 2017 - 17 h 39 min

    Si Ouyahia veut avoir le kourssi en 2019, il faut qu’il nous montre qu’il est nationaliste.
    Algérie Algérienne… Ni frères ni Sœurs de quiconque.
    Il faut qu’il affiche sa volonté de protéger tout ce qui est Algérien,
    On veut au président comme M. Zeroual et point barre.

    14
    13
      Chaoui
      9 décembre 2017 - 4 h 05 min

      Il faut que Ouyahia nous montre qu’il est… »nationaliste » !
      Quand tu auras lu les analyses de Chérif Aissat sur la récente venue de Macron à Alger…, je crains ma sœur que ton interjection « si » est de trop et que tu verras les choses avec plus d’acuité…

      Je t’invite, toi comme tout Algérien, à lire le papier de Chérif Aissat figurant sur le lien suivant : https://www.mondialisation.ca/a-limpossible-les-algeriens-sont-tenus/5621428

      Il importe autant de lire tous ses articles qui sont effrayant de véritéS sous lien ci-après : https://www.mondialisation.ca/author/cherif-aissat

      1
      6
      Hamid1
      9 décembre 2017 - 7 h 51 min

      Vous croyez au père Noël chère amie,
      Vous avez encore de l’espoir dans ces personnages qui ont créé que l’échec depuis qu’ils sont au pouvoir, ça fait presque deux décennies qu’il gravite dans la haute sphère du pouvoir sans aucun résultat positif, mais comme chez nous nous avons inversé les échelles de valeur qui fait que le pire est le meilleur.
      Franchement, il n’y a rien à attendre des prétendants au poste suprême (et on les voir les prétendant avec leurs dents tellement longues qu’ils peuvent labourer tout le territoire) et il n’y aucune visibilité.
      J’appelle ça des danseuses de cabarets si vous permettez.

      5
      4
    Anonyme
    8 décembre 2017 - 15 h 48 min

    il ne fait que du populisme , lui il sait qu il sera a la premiere page des quotidiens le lendemain , sinon pour les francais ce qui les intéressent c est la signature des projets , il peut parler en anglais ou en taïwanais ou en kabyle ca ne les regardent pas c est du pipi de chat

    11
    8
    Ramdane
    8 décembre 2017 - 14 h 44 min

    ca ne sert à rein de faire un discour en Arrabe or que lui il mange Francais , il s’habille francais et ses enfants font leur etudes en France , sa maison meublée Francais …. donc de grace arretons la langue de bois .

    18
    11
    MINJIBALINA
    8 décembre 2017 - 14 h 18 min

    MESSAGE A AP:
    ACCORDEZ VOS VIOLONS EN CORRIGEANT LE QUIPROQUO AU SUJET DE LA DECLARATION DE MESDOUA, TANTOT ELLE EST DEMENTIE (VOIR ARTICLE SUR LE SUJET) TANTOT L’ON PARLE DE LAPSUS (ARTICLE CI-CONTRE); MERCI;

    9
    2
      Lyes Khaldoun
      8 décembre 2017 - 15 h 12 min

      Merci pour votre remarque. Et nous avons fait le nécessaire

      8
      3
    Makhloufi
    8 décembre 2017 - 13 h 29 min

    Si Ouyahia veut donner Rendez-vous au peuple algérien en 2019 il doit maintenir le Cap contre les ennemis de la Nation et qui ont pour noms le Maroc féodal, la France néo-colonialiste et l’Arabie Yahoudite.

    16
    6
    Anonyme
    8 décembre 2017 - 13 h 09 min

    Voici le lien du « discours historique du président Ghanéen Nana Akufo-Addo devant Emmanuel Macron » :
    https://www.youtube.com/watch?v=AptpZlyupGM

    Un discours digne d’un véritable homme d’état. Un discours à la J.F. Kennedy, un discours à la Martin Luther King, qu’on aurait aimé entendre en lieu et place de la langue de bois que nous servent comme un plat réchauffé depuis 60 ans tous les responsables africains petits et grands.
    M. Nana Akufo-Addo exhorte tous les africains à refuser le statut de mendiants,d’ éternels assistés ou de migrants chez les autres et les invite à rester chez eux et construire leur avenir en travaillant..
    Ceci dit les propos de M. Nana Akufo-Addo rejoignent les commentaires des internautes patriotes sur ce site A. P. qui sont traités injustement de « racistes » quand ils recommandent par respect de la dignité humaine aux migrants africains entrés clandestinement chez nous pour y mendier, de rentrer chez eux, s’y mettre au travail et y construire leur avenir.
    Bravo M. Nana Akufo-Addo, puisse votre discours faire sortir de son sommeil et sa torpeur tout le continent africain.
    Discours à visualiser absolument.

    13
    5
    Anonyme
    8 décembre 2017 - 13 h 04 min
    cherif
    8 décembre 2017 - 12 h 05 min

    Je vote ouyahia en 19

    21
    7
      Anonyme
      8 décembre 2017 - 19 h 13 min

      il voudrait bien être candidat, mais il a n’osera pas, il l’a déjà déclaré. La logique aurait voulu qu’il le soit en 1999 alors que son parti avait la majorité partout : APC, APW, APN, Sénat, etc… mais il s’est volontairement bridé.

      3
      1
    Mohamedz
    8 décembre 2017 - 11 h 06 min

    Si j’ai toujours dit et avec conviction que l’INDEPENDANCE du Sahara Occidental est au bout du fusil de son peuple, je dois aussi continuer à dire et avec certitude que le DÉVELOPPEMENT de l’Algerie est dans la rupture du lien ombelicale avec fafa aussi bien sur le plan politico-economique que sur le plan culturel.
    Espérant que H’mimed, mon cadet de trois mois puisqu’il est né un mois de juin de l’année 1952, saurait en tenir compte s’il veut préserver sa monture pour continuer à servir notre Algérie.

    13
    7
    Anonyme
    8 décembre 2017 - 9 h 10 min

    Bravo à OUYAHIA qui n’a pas manqué l’occasion de s’illustrer comme toujours. Pour ce qui est de nos relations avec la france, les responsables Algériens devraient pour certains d’entre-eux maitre de côté leur complexe du colonisé et traiter cette nation comme toutes les autres. Ni relation privilégiée, ni histoire commune ni sidi zekri. Je te donne, tu me donnes et ça s’arrête là.

    14
    9
    Abdelrahmane
    8 décembre 2017 - 9 h 03 min

    Pour la gouverne de certains, le prototype, l’original des multiples dialectes berberes est venu du yemen. le français parlé en france aujourd’hui provient du latin (de rome), du grec (d’athènes) et du franc venu de germanie. le parler turc d’aujourd’hui vient du turkménistan lointain de 5000 km à l’est de la l’anatolie. l’espagnol et le portugais parlés aujourd’hui en amérique latine (centrale et sud) viennent de la péninsule ibérique.l’anglais parlé en amérique du nord vient de grande bretagne en europe, tout comme chez nous l’Arabe provient de la péninsule arabique. Tous ces faits et d’autres similaires, aussi nombreux, existent partout dans le monde sans problème, sauf chez nous où çà crée un buzz (chez certains exclusivement).

    13
    18
      Abdelrahmane
      8 décembre 2017 - 12 h 53 min

      C’est les berbères qui ont été au Yemen depuis l’Egypte, mon cher arabiseur!

      l’an 950 av. J.-C. Elle serait l’année de l’accession au statut de Pharaon d’Égypte d’un Berbère qui fondera la XXII ème dynastie sous le nom de Chéchonq Ier. Cette consécration sera légitimée par le mariage de son fils, Osorkon, avec la fille de Psoussens II, la princesse Makare. Notons que les dates actuellement retenues pour le règne de Chéchonq Ier sont 945-924.

      Dés préhistoire, on assiste à une pénétration des populations berbères en Egypte. Les tout premiers documents archéologiques égyptiens, les mentionnent sous le nom de THNW, Tehenu, et les bas-reliefs les représentent, tantôt confrontés aux souverains égyptiens, tantôt en rois et reines triomphants.

      Les sources égyptiennes citent également les grandes tribus berbères avec lesquelles l’Egypte était en contact : les Temehu, qui s’étaient installés à une époque immémoriale sur la rive occidentale du Nil, dans le disert égyptien, les Tehenu, plus au nord, sur les côtes de la Méditerranée et, plus à l’est, dans la Libye actuelle, les Lebu (ou Rebu) et les Mashawash. C’est du nom de Lebu que dérivent les mots Libyen et Libye, chez les Grecs et les Romains, d’abord pour designer les Berbères des régions de l’Est ainsi que leur pays, puis l’ensemble des berbères et le Maghreb actuel.

      Au tout début, les Berbères se rendaient en Egypte pour échanger des produits de leur pays, principalement du bétail et une essence aromatique que les Egyptiens appelaient essence de Libye, contre du grain. Beaucoup de Libyens en profitèrent pour s’installer sur le bord des lacs, près du Nil, participant à la création des grandes villes qui allaient former le noyau à partir duquel se constitua la civilisation égyptienne et les dynasties pharaoniques. Un historien comme Gordon Childe soutiendra que c’est la rencontre de la civilisation libyenne avec les cultures autochtones qui provoqua l’avènement de la première culture prédynastique de l’Egypte.
      Les Libyens ne s’assimilèrent pas aux Egyptiens : ils en sont toujours distingués, sur les fresques, par leur physique (notamment une gabelle saillante), leurs cheveux nattés et leurs barbes terminées en pointe ainsi que leurs vêtements (longues tuniques) et les éléments de leur coiffure (plumes d’autruches). Ils avaient aussi gardé l’usage de leur langue et si celle-ci a pu être influencée par l’égyptien elle exerça aussi une influence sur lui. Les spécialistes de l’égyptien ancien relèvent dans les dialectes des régions où vivaient les Lybiens de nombreuses formes berbérisantes, signe d’un contact prolongé entre les deux langues.

      8
      13
        Abdelrahmane
        8 décembre 2017 - 13 h 21 min

        OUI, je sais que che-chnoque n’est pas égyptien, qu’il est de beni-snouss du coté de tlemcen, qu’il a traversé toute l’Afrique du nord d’ouest en est, qu’il a conquis l’égypte, qu’il a battu en 950 avant jc le pharaon ramses 2. ramses 2 mort en 1213 avant jc, c’est-à-dire 263 ans avant la bataille avec che-chnoque, je s ais qu’il a battu salomon et david en palestine. mais la percée vers le yemen, çà c’est nouveau pour moi, c’est la dernière trouvaille des berberistes mythomanes.

        11
        11
          Abdelrahmane
          8 décembre 2017 - 15 h 09 min

          Ce n’est pas nouveau, parce qu’ils faisaient conquetes militaires et traverser la mer rouge au sud de l’egypte est beaucoup plus facile, de l’autre coté vous avez l’arabie qui a l’époque faisait territoir commun avec le Yemen.

          1
          8
          Abelrahmane
          8 décembre 2017 - 15 h 59 min

          Cause toujours, mon sosie, tu m’intéresses. Ta fable n’a été rapportée, ni mentionnée, ni même supposée par aucune source, aucun chroniqueur, aucune référence, aucun parchemin, aucun indice archéologique, aucun allusion, à part peut-être les blogs berberistes gérés par des amateurs militants mythomanes sans crédit et sans crédibilité, sans diplômes et sans spécialisations, qui posent leurs devinettes et y répondent eux-mêmes (à leurs devinettes). qu’ils osent aller débiter leurs canulars et leurs impostures dans les universités ou revues spécialisées d’histoire.

          7
          4
          ZORO
          9 décembre 2017 - 0 h 00 min

          @ Si abderrahmane le vrai ,tu es d une tolerance extreme en faisant de lui ton sosie. Moi si j etais a ta place je ne me generais pas de lui dire MONKEY SEE MONKEY DO.
          Signe ZORO. …..Z……

          5
          3
          Abdelrahmane
          9 décembre 2017 - 7 h 42 min

          Les ras tentent d’imposer leur minable ideologie par la ruse et quand acculés ils se mettent aux insultes

          2
          5
          Abdelrahmane
          9 décembre 2017 - 9 h 08 min

          Sans le coup d’Etat de 62 et De gaulle vous ne seriez qu’un mauvais songe.

          1
          3
        ZORO
        8 décembre 2017 - 14 h 59 min

        Le meme modus operandi utilisé par les maranes hier ,est d actualité ,deformer la verite, mentir a outrance ou se faire passer pour un arabe pour faire dire a l arabe ce que pense le marane.Le faux abderrahmane en est la preuve sur ce site.
        SigneZORO. …..Z……

        8
        4
          Abdelrahmane
          9 décembre 2017 - 7 h 43 min

          Votre veritè est faite de plagiats et razias dès l’islam, petit rien!

          2
          5
    moms
    8 décembre 2017 - 6 h 39 min

    salam! Chadli Benjedid etait le plus grand dirigent algerien de tout les temps,il aurait lui fait de l ALGERIE un tres grand pays si on lui avait laisser le temps!!

    3
    28
      Argentroi
      8 décembre 2017 - 9 h 17 min

      C’est ça avec l’article 120 et Brahimi la science et les pharmacies vides sans médicaments sauf sulfaguanidine de Saïdal à 40 centimes pour mes diarrhées aiguës. Et le temps, on le lui a laissé de 79 à 92 le temps de faire disparaitre Halima la dame qu’on voyait sur les écrans l’accompagner pour devenir recluse parce que les islamistes l’ont tancé. Durant le règne de Chadli, les islamistes, avec les soutien des barbesfln, ont envahi l’école, les programmes éducatifs, la rue, les mosquées en chassant avec l’aide des services les vieux imams du rite malékite. Avec Chadli, le rite de la prière a complétement changé, on croisait les bras au lieu de les laisser ballants, on écartait les jambes à outrance. Le rite des funérailles, de la prière du Vendredi changé, ne plus lever les bras au ciel et puis les entrainements paramilitaires en forêt, à la plage, derrière une montagne, au creux des dunes et ainsi de suite. Voilà en résumé les transformations de l’ère Chadli le plus grand dirigeant algérien qui a failli être berné par Hassan II si ce n’est la perspicacité de certains. Ah, Moms c’est pour ça qu’on dit de la discussion jaillit la lumière car tu insinues par lui laisser le temps, c’est lui le laisser le temps d’être berné par Hassan II, je te comprends maintenant. Je viens de me rappeler un refrain de Serge Regianni : Moi j’ai le temps, je vous le donne etc…Tiens je vais le réécouter pour me rappeler les années d’avant Chadli et pleurer بِمَا فَعَلَ السفهآء مِنَّآ !

      20
      2
        sielgat
        8 décembre 2017 - 11 h 34 min

        Vous avez oublié le café au pois chiche, les queue a soug el fellah avec les ventes concomitantes, la déstructuration des grandes entreprise,l’accès a l’université avec des bacs a 7/10 , le bradage des biens de l’etat cédé a la nomenclature,la dette acculé a 36 milliards de dollars et le début de la guerre civile.

        12
        2
      Nyla
      8 décembre 2017 - 12 h 01 min

      Ah Vraiment? Chadli Benjedid a été une vraie calamité pour l’Algérie, il a détruit tout ce que Boumedienne avait construit avec le peuple algérien, il a tout mis par terre et offert sur un plateau l’Algérie à l’Occident et leurs complices assassins du FIS et du GIA. Chadli Benjedid a été la ruine de l’Algérie, une catastrophe qu’on a pas encore fini de payer. Je crois qu’il vaut mieux ne plus évoquer cet homme ni dans un sens ni dans un autre, ne plus l’évoquer c’est tout.

      14
      3
        Hamid1
        9 décembre 2017 - 7 h 27 min

        Vous avez tout dit chère amie,
        On peut encore rajouter des trouvailles monstrueuses comme les islamistes qu’il nous pondait chaque jour.
        Réduire les femmes à néant avec le statue monstrueux quand certaines d’entres nos femmes ont donné leurs vies pour qu’il puisse être libre et arriver à être président un jour,
        il voulait nous rendre arabe plus que les arabe avec l’arabisation à outrance, faire plusieurs catégories d’algériens pour le peu que vous ayez sa carte de m… d’anciens combattants, vous avez des privilèges comme à l’époque de la colonisation (un état dans un autre état avec une caste intouchable),
        on a revécu une époque que plus de un million et demi sont morts pour qu’on ne vive plus ça.
        Enfin, la liste est tellement longue qu’on peut arriver à toutes les planètes que compose l’univers.
        Comme vous dites si bien, c’est plus qu’une calamité et tout nos malheurs d’aujourd’hui ont pour origine son esprit diabolique avec son équipe et malheureusement, les dégâts sont incalculable tellement qu’ils sont enracinés.
        ….

    nonews
    8 décembre 2017 - 6 h 05 min

    Pour la plupart des Algeriens, le monde ca se resume a l’ex- colon. La mafia qui nous dirige ne veut pas que l’Algerien devienne fier de son independence.
    Ils ont confisques notre nif, ya Boumedienne

    15
    5
    BAS LES MASQUES !
    8 décembre 2017 - 0 h 56 min

    «  » sa descente d’avion, à l’aéroport Houari-Boumediene, c’est le lapsus d’un responsable algérien – inconnu du grand public – souhaitant à l’hôte de l’Algérie la bienvenue «en France» qui a fait le tour de la Toile «  » Ces VALETS infiltrés ont donnés l’Algérie à la France sur un plateau d’argent !

    22
    22
      Le Patriote
      8 décembre 2017 - 9 h 24 min

      Comme ce Sétifien, oublieux des massacres (45000 morts) commis par ses maîtres français en 1945 à Sétif, Kherrata et Guelma. il ne trouva rien d’autre à faire pour les remercier, que de baiser la main de Hollande lors de son voyage en Algérie.

      8
      3
    anti-khafafich
    7 décembre 2017 - 22 h 39 min

    si Ahmed tu me remontes tout le temps le moral, sahitek

    21
    10
    Rascasse
    7 décembre 2017 - 21 h 36 min

    Yaw tebteb : du populisme pour la consommation interne , malheureusement ça fonctionne très bien il faut savoir que l’Algérie ce n’est pas Facebok ou YouTube , l’ Algerie profonde est bien terrée dans le nationalisme arbobaatiste

    22
    12
      El Kenz
      7 décembre 2017 - 23 h 10 min

      Vous aviez surement été de ceux qui ont lancé des youyous et des confettis pour agrémenter l’ accueil de votre président colonisateur d’hier , chassé d’ Algérie en 62 par la force des armes.

      18
      9
        Rascasse
        8 décembre 2017 - 15 h 49 min

        Tu n’as rien compris à mon post, et tu n’as encore rien compris si tu crois que les collabos serviteurs osent se rebeller contre leur maîtres ; les vannes de la spoliation seront fermées pour eux et pour leurs enfants; les capitales occidentales ont laissé faire pendant des décennies justement pour bien les tenir en laisse et leurs dicter la feuille de route , le fisc à fermer les yeux pourquoi à ton avis? Les labos français ont compris que la guerre était l’apange Du peuple guerrier et que la traîtrise la soumission était celle des envahisseurs wal hadith kyass

        2
        1
      Argentroi
      8 décembre 2017 - 9 h 36 min

      Rascasse.Tu as complétement raison, il aurait dû, et j’aurais applaudi, cette déclaration en Tamazight. Quel vent de fraicheur ! Cela aurait remonté le moral à tous les algériens, même les baathistes, en ce temps du règne des monarchies d’un autre âge. L’Algérie profonde en a marre des lâchetés, des humiliations et des compromissions.

      6
      6
    Chaoui Ou Zien
    7 décembre 2017 - 20 h 40 min

    A ma connaissance, la visite de Macron n’a pas « suscité moult commentaires » de l’autre cote de la Méditerranée. Sa visite a ete completement noyee par la mort de leur Elvis francais. Ils ne faisaient que parler de ca comme si la visite de leur president dans notre pays etait un non-evenement. D’ailleurs quand ils ont parle de cette visite, ils n’ont fait que lire les condoleances de Macron a partir de l’algerie a la famille du franco belge. C’est l’importance qu’il donne a notre pays. Quant a ce responsable « algerien (?!?) » qui lui a souhaite la bienvenue en France, il est quand meme assez important pour etre non seulement dans le comite d’acceuil mais aussi en mesure de lui exprimer la bienvenue. Pour ceux d’entre nous qui vivent tres loin de ces evenements, on est curieux de connaitre son nom meme s’il est inconnu du grand public. Que quelqu’un le divulgue SVP.

    23
    6
    Yacine
    7 décembre 2017 - 20 h 32 min

    Plus démagogue et populiste qu’Ouyahia , tu meurs ! Car , qu’il s’exprime en arabe , rien d’extra-ordinaire , la langue arabe étant consacrée langue nationale et officielle . Mais , là où le bât blesse , c’est qu’Ouyahia s’exprime beaucoup en Français , et en Algérie s’il vous plaît !
    Ceci dit , pour le commun des Algériens , la France n’est jamais loin de son ancienne colonie après 1962 , sachant qu’elle a tout fait pour installer un pouvoir à sa solde en la personne d’Ahmed ben Bella et son clan !

    21
    17
      Argentroi
      8 décembre 2017 - 10 h 21 min

      Yacine. Il s’exprime en français en Algérie pour ne pas froisser ceux qui n’aiment ou ne comprennent pas l’arabe et dont il en a besoin pour construire une nouvelle Algérie tout en sachant que les tenants de l’arabe et de l’arabisme ne seront jamais avec lui mais contre lui. A la question pourquoi les algériens reviennent à l’utilisation ou l’usage du français, plusieurs facteurs subjectifs et objectifs peuvent être invoqués : rejet du terrorisme et de l’islamisme et de l’arabisme comme de dire je fais usage du français et dez m3ahoum, ou je ne suis pas fier d’être arabe car trop humilié ou comme à quoi ça sert d’être arabe sinon de reculer etc …mais il reste que l’usage du français ne dénote pas une quelconque aliénation post-coloniale, ceux qui avancent cet argument usent d’un simplisme flagrant en plus de l’insulte. Peut-être que le français est la seule langue que les algériens peuvent en user en commun surtout dans l’algérois où arabophones et berbérophones se côtoient et c’est leur butin de guerre ! Mais en France, c’est différent pour un officiel, faire une déclaration en français revient à donner de la fierté aux nostalgiques de la colonisation qui ne sont pas forcément que dans les milieux de l’extrême-droite.

      17
      2
    Tikouk
    7 décembre 2017 - 20 h 20 min

    Au. Contraire! « L’ arabisation a ete imposee par De Gaulle- dixit mehri , fln-!

    20
    15
    Moh
    7 décembre 2017 - 20 h 00 min

    Bravo Da Ouyahia !

    20
    10
    Anonyme
    7 décembre 2017 - 19 h 59 min

    Un lapsus de ce « haut fonctionnaire » allons donc

    18
    5
      foufi
      8 décembre 2017 - 0 h 00 min

      @anonyme
      Rien d’étonnant si on se rappelle lors d’un bain de foule de Hollande,un haut responsable du FLN lui a baisé la main n’est ce pas!!Si nos responsables avaient un tant soit peu d’humilité et de fierté à l’instar des martyrs de Novembre ils devraient tous démissionner Ouyahia en premier.Tous ce que les reponsables algeriens ont reussi à faire depuis l’indépendance c’est d’avoir inculquer chez l’algérien le sentiment ,le désir de fuir ce beAU PAYS.Macron connait bien l’attrait que suscite FaFa chez nos responsables et leurs progénitures.Ouyahia n’a rien trouvé de mieux que de se ridiculiser chez les francais en parlant en arabe.C’est en Algerie qu’il aurait du damer le pion à Macron lors du bain de foule.Ouyahia a-t-il le courage de cotoyer ses administrés.

      10
      13
    ZORO
    7 décembre 2017 - 19 h 20 min

    Voilà où nous en sommes , quand un ministre s exprimé dans la langue officielle de son pays,il crée l evenement.Sahit si Ahmed.
    Signé ZORO. …Z…

    32
    21
    karimdz
    7 décembre 2017 - 19 h 01 min

    Il est clair que quand on voit certains politiciens algériens et pas des moindres, s exprimer en français en Algérie, on se pose parfois la question de savoir, si stimar est vraiement terminée ?

    Que notre premier ministre par contre s exprime en arabe en France me parait tout à fait naturelle et protocolaire, macron se déplaçant en Algérie s exprime en français, me semble t il …

    45
    11
    algerien_patriote
    7 décembre 2017 - 18 h 43 min

    un non événement . passons a autre chose… La France sera et restera toujours un pays de racistes et de colons.

    38
    10
    LOUCIF
    7 décembre 2017 - 18 h 31 min

    Tonton Ouyahia, il aurait pu aussi dire un mot, un seul mot, tout juste un mot ….. en Tamazight , çà aurait été superbe , n’est-ce pas ya el khaoua !

    Répondre en arabe, d’accord on est pour, c’est bien, mais on sait aussi , nous les ALGÉRIENS, répondre en berbère sur toute dérive de la France coloniale ou de ces dirigeants actuels !! Merci à tous et à bon entendeur salut !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    44
    24
    Mas umeri
    7 décembre 2017 - 18 h 30 min

    C’est l’échec sur toute la ligne, pour 500 millions d’arabes,1 milliard de musulmans contre 17 millions de juifs et une poignée de sionistes. Un conflit qui dure depuis 72 ans, sans que cette « clique » arabe, n’arrive a trouver une solution au conflit israelo-palestinien, a cause des magouilles internes, voir de la lâcheté. Trump a découvert un monde arabe divisé déchiqueté, sans repaire ni principe, alors, sachant qu’il ne se passera rien de leur coté et que les palestiniens, vont sacrifier leurs enfants, sans soutien de ces cheikhs et de ces monarchies qui se gargarisent de mots creux et de fatwas perverses, qui font comme a l’accoutumée plus de mal a leurs frères, il a décidé de taper fort.

    35
    13
    Akli Boughzer
    7 décembre 2017 - 18 h 14 min

    Quoi que maîtrisant parfaitement la langue française,M. Ouyahia qui représente n’oublions pas ‘Etat algérien s’est exprimé en arabe l’une des langues officielles du pays.Moi personnellement j’aurai aimé qu’il s’exprime en thamazight cette langue authentiquement nord-africaine qu’il maîtrise aussi parfaitement mais ne rêvons pas.Mais soyons sérieux et recherchons toujours l’efficacité pour l’intérêt du pays loin de toute démagogie.

    45
    25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.