Les extrémistes islamistes réoccupent la rue arabe : Trump a eu ce qu’il voulait 

islamistes
Avec la décision de Trump, les islamistes radicaux ont repris du poil de la bête. New Press

Par Houari Achouri – Comme on pouvait s’y attendre, la décision irresponsable et unilatérale de Donald Trump de reconnaître El Qods comme capitale d’Israël, a apporté de l’eau au moulin de ceux qui, à l’instar du président du Mouvement social pour la paix (MSP), en ont profité pour rejeter le dialogue entamé à travers le processus de négociations, qui s’est avéré, selon eux, inopérant, lui préférant le djihad.

Vendredi, de son salon algérois qui tient lieu de siège à son parti, dans le quartier cossu d’El-Mouradia, le président du MSP, Abderrezak Mokri, a appelé… les autres au «djihad» qu’il considère – ce sont ses propos –comme «seule solution pour libérer El-Qods».

Dans les pays arabes et musulmans, les mosquées radicales ont redonné la parole aux extrémistes qui retrouvent les arguments qui leur manquaient pour revenir au-devant de la scène. Trump a eu ce qu’il voulait : redonner vie à Daech et aux extrémistes islamistes qui avaient perdu du terrain !

A Alger et dans d’autres villes du pays, les islamistes ont saisi la balle au bond pour lancer leur agitation en exploitant l’élan sincère de solidarité des Algériens, particulièrement les jeunes, à l’égard des Palestiniens et de leurs organisations de résistance. Dans les mosquées mais aussi dans les universités, le MSP a tenté de se refaire une base militante, après la déroute cuisante qu’il a subie aux élections législatives et locales.

La surenchère aidant, facilitée par l’émotion créée par le geste de Trump, il faut s’attendre, à l’échelle du monde arabe et musulman, à un regain d’activisme chez les islamistes dont un des chefs, le président turc Recep Tayyip Erdogan, mentor du MSP, a montré des prétentions au leadership pour coordonner leurs actions. Il profite de la compromission de l’Arabie Saoudite qui est prise au piège par la décision américaine alors que Mohamed Ben Salmane, le nouvel homme fort du pays, semblait assez avancé sur la voie de la normalisation avec Israël dans le but de créer une alliance contre l’Iran, présenté comme l’ennemi n°1 pour les pays du Golfe. Avec la décision de Trump, l’ennemi n°1 redevient Israël.

L’Iran n’a pas raté l’occasion pour se repositionner et apparaître plutôt comme un allié dans la confrontation avec Israël. Le président Hassan Rohani est monté, lui aussi, au créneau pour condamner cette violation d’un  lieu saint de l’islam et appeler les pays musulmans à s’unir face à au défi lancé par Trump. En fait, le président américain a créé une nouvelle donne qui permet à l’Iran de sortir de son du statut d’adversaire des autres pays musulmans, ce qui met en échec la tentative de l’isoler.

Toutefois, on peut penser que Donald Trump avait une idée, au moins, des conséquences de son geste. Mais le plus important pour lui est certainement de permettre aux extrémistes islamistes de se remettre en selle en leur offrant un prétexte de mobilisation. D’un autre côté, il sait que l’agitation à coups d’appels au djihad contre Israël a toujours été sans effet réel, sauf sur les pays arabes et musulmans qui se retrouvent confrontés à des mouvements  porteurs de risques de dérives et de déstabilisation. Est-ce ce que cherche Trump ?

H. A.

Comment (51)

    karimdz
    10 décembre 2017 - 14 h 42 min

    Réponse au sioniste qui fait partie de ceux qui pullulent sur nos sites, à propos de la Sainte Jerusalem, Al Qods. A le lire, cette ville n est pas citée dans le Coran, donc elle nous est étrangère, sic ! ET il enfonce le clou en disant que Jérusalem porte un nom juif, donc elle est juive !!!
    Rappelons que le saint Prophète (âli salat oua salam) a foulé cette terre sainte dans son ascension céleste à la rencontre du Seigneur des mondes. Al Qods fait donc partie des trois villes saintes de l Islam, avec Madina et Mecca.
    Sur le plan historique et meme biblique, rappelons que cette terre fut habitée par les Cananéens 3000 ans avant la naissance de sidna Aissa, sur lui la paix, prophète que notre cher ami sioniste vomit, c est un secret de polichinelle. Rappelons que les hebreux ne franchiront la mer rouge que 1200 ans avant J.C. pour envahir la Palestine et y massacrer en grand nombre ses habitants. Les palestiniens sont les descendants de ces cananéens, ils sont les premiers habitants de cette terre sacrée, ils ont recouvert leur terre après que les juifs fussent de nouveau condamnés à errer sur terre après JC.
    Ils ont embrassé l islam, et adopté la langue arabe.
    Les juifs n ont donc jamais été les premiers habitants de cette terre, et ils l ont occupée de manière discontinue après leur invasion 1200 ans avant JC, notamment du fait de la déportation par Nabuchodonosor.
    Il est important de rappeler, de bien discerner les juifs et les sionistes: on peut etre juif sioniste, comme juif antisioniste, et sioniste et non juif.
    L histoire nous rappelle justement que les juifs d europe ne voulaient pas quitter celle ci pour rejoindre la Palestine, car leur religion le leur interdisait. Et pour les y contraindre, les sionistes ont porté au pouvoir hitler et se sont entendus avec lui sur leur transfert. Aujourdhui encore, des millions de juifs authentiques ne reconnaissent pas isra heil, mais les autres sionistes sont en réalité des khazars qui n ont rien de juif.
    isra heil est bati sur un mont de mythes sionistes que l histoire, la Bible et l Islam balayent d’un revers de la main. Cette terre reviendra à ses habitants originels, aux musulmans, car telle est la volonté du Créateur, de l Eternel, d’Allah subhAnnou.




    1



    3
    Tinhinane
    10 décembre 2017 - 6 h 09 min

    Comme d’habitude, le roi haschich hallucine et divague.

    Les chiens du mekhzen ont envahi YouTube pour diffuser de fausses informations présentant leur drogué moumou- le haschich comme étant le seul qui a eu le courage de confronter TRUMP.
    Le mekhzen diffuse des vidéos pour clamer que le roi des esclaves va libérer la Palestine.

    ma réponse: Avant de libérer la Palestine, le roi des pauvres doit tout d’abord libérer son âme des mains sionistes qui la commandent et la gèrent comme une marionnette pourrie.




    2



    2
    Anonyme
    9 décembre 2017 - 23 h 10 min

    Les iraniens sont des véritables musulmans.
    Qu’Allah leur viennent en aide .
    Pour savoir qui sont les véritables musulmans.
    Ils suffit de voir le degré de haine des yankees et des sionistes envers tel et un tel et là vous saurez qui est musulman qui n’est pas un véritable musulman.
    Je parle de ceux qui dirigent les pays en question.
    Les peuples subissent sans pouvoir broncher.
    Ils n’ont pas leurs mots à dire.




    3



    1
      Anonyme
      10 décembre 2017 - 4 h 13 min

      Allah yahdik. Tu veux nous faire avaler que les Mollahs sont les vrais musulmans ??

      Le wahhabisme et le Chiisme, deux sectes qui font la course pour dominer le monde musulman.




      1



      0
    Anonyme
    9 décembre 2017 - 22 h 01 min

    les capitalistes disent: « si dieu n existe pas il faut le créer » et les communistes disent « si dieu existe ,il faut le supprimer  » alors que choisir ?




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.