Lancement du satellite algérien Alcomsat-1 depuis la Chine

L’exploitation et le contrôle d'Alcomsat-1 seront effectués par les ingénieurs de l'Asal
Alcomsat-1 est dédié aux télécommunications, la télédiffusion et l'internet. D. R.

Le satellite algérien Alcomsat-1 a été lancé dimanche après-midi, porté par le lanceur chinois Long March 3B depuis la station Xichang Satellite Launch Center, a-t-on constaté.

Le satellite Alcomsat-1, lancé à 17h41 heure algérienne, par l’Agence spatiale algérienne (Asal), en partenariat avec la Chine, est dédié notamment aux télécommunications, la télédiffusion et l’internet.

«26 minutes après le décollage vertical, selon les données du centre de poursuite et de contrôle des satellites de Xi’an, les opérations de séparation du satellite Alcomsat-1 du véhicule de lancement et son entrée en orbite de transfert géostationnaire (GTO) se sont déroulées avec succès.» L’apogée de cette orbite de transfert est de 4 1991 km, son périgée est de 200 km et son inclinaison est de 26,4 degrés. Cinq manœuvres d’Alcomsat-1 seront nécessaires dans les six prochains jours pour atteindre son orbite géostationnaire 36 000 km et sa position orbitale 24,8 Ouest», a-t-on expliqué auprès de l’Asal.

L’exploitation et le contrôle du satellite seront effectués par les ingénieurs de l’Asal depuis les centres d’exploitation des systèmes de télécommunications de Boughezoul (Médéa) et de Bouchaoui (Alger). Ces opérations auront lieu dès la séparation du satellite du lanceur jusqu’à sa position orbitale géostationnaire. Ces derniers procéderont à l’activation, la surveillance et au contrôle des différents sous-systèmes du satellite et de ses appendices (antennes, panneaux solaires, réflecteurs, etc.), a-t-on ajouté.

R. N.

Comment (21)

    Omar
    9 janvier 2018 - 11 h 37 min

    Plus exactement le satellite a été lancé le 7 décembre 2017, j’ai lu l’information dans un journal français, alors j’ai cherché dans la presse algérienne l’info, et je n’ai trouvé aucun mot sur le sujet (ce qui m’a paru bizarre).




    1



    0
    Mohand Nnegh
    12 décembre 2017 - 18 h 50 min

    Petite question innoncente : d’où viennent tous ces « dislike » ?




    0



    0
    sami
    12 décembre 2017 - 0 h 14 min

    Comment un satellite se déplace dans le vide ?




    0



    3
      zaatar
      12 décembre 2017 - 7 h 49 min

      Il a une vitesse initiale et dans le vide il n y a pas de frottements pour le ralentir… d’où une allure sans fin…




      1



      0
    Additif
    11 décembre 2017 - 18 h 18 min

    Le satellite Alcomsat-1 est un gros calibre qui a une envergure deployee de 26 metres et une masse de 5200 kg bourree de technologie. Il est 5 fois plus gros que le satllite marocain qui fait 970 kg net.




    6



    2
      zaatar
      12 décembre 2017 - 7 h 51 min

      Ce qui veut dire que le satellite marocain est un poids plume (pétards et poudre blanche inclus) comparé au satellite Algérien qui fait figure d’un poids lourd.




      2



      1
    HANNIBAL
    11 décembre 2017 - 13 h 31 min

    Un site propagandiste du makhnaz annonce qu’el mar’ok va lancer un spoutnik militaire en toute modestie au nom du
    mulatre VI qui plane déja dans les airs , n’a t’il pas encore atteint le septième ciel ? cette fois ci il va atterrir sur mars
    et meme y trouvé des mar’oké qui ont découvert cette planète bref quand on a pas les moyens on invente
    plus le mensonge est gros plus ses sujets zombies qui planent doivent le prendre pour un extra terrestre ! encore un
    délire a inscrire a leur palmarès de la connerie ..Bonne continuation a l’Algerie et au prochain satelite qui nous fera encore Honneur .




    11



    4
      awaxx
      9 janvier 2018 - 12 h 13 min

      Le Maroc n’a pas d’agence spatiale, les deux seuls pays arabes qui ont une stratégie spatiale sont l’Egypte et l’Algérie. Le Maroc achète juste clé en main des satellites, alors que l’Algérie achète des satellites avec un transfert de technologie (ce qui effraye certains pays qui ne veulent pas que l’Algérie acquiert cette technologie à commencer par le Mokhrib)




      1



      0
    elhadj
    11 décembre 2017 - 11 h 28 min

    Bravo a la nouvelle génération algérienne qui avec ses compétences est et doit encore arriver a réaliser des prouesses dans tous les domaines.nos gouvernants politiques actuels devront mobiliser tous les réseaux de la diaspora installée a l étranger pour qu elle participe avec un sentiment de devoir patriotique au développement du pays avec la création de centres de recherches et développement civils et militaires.la richesse d un pays est en l occurrence l élément humain et l évolution de son bien être et sa securite en dépendent en particulier. Algériens installes a travers le monde unissez vous pour apporter votre concours a votre mère patrie pour qu elle émerge avec respect et considération dans le monde .




    25



    2
    zaatar
    11 décembre 2017 - 11 h 28 min

    Aux dernières nouvelles le satellite marocain est entré dans une ère de divagation. Il slalom parait il en droite gauche. La seule explication qui a été donnée et qui parait plausible est le chargement annexe de pétards et de poudre blanche qui ont fortement diminué depuis…




    19



    3
      C dans l'air
      11 décembre 2017 - 13 h 45 min

      Merci Zaatar pour le complément d’info sur le satellite marocain. Votre explication « la plus plausible… diminué depuis » est effectivement la plus conforme aux réalités du terrain. Merci encore une fois.




      6



      3
        zaatar
        12 décembre 2017 - 7 h 48 min

        C’est avec grand plaisir l’ami…




        0



        0
    Kantar
    11 décembre 2017 - 8 h 28 min

    Pas exactement, car les premiers satellites étaient des mini satellites à vocation d’imagerie surtout. Alors que Alcomsat est d’un autre gabarit, il me semble qu’il fait autour d’une tonne et il est autrement plus complexe car à buts de télécommunications. D’après les informations qui avaient circulé ces dernières semaines, il est construit par les chinois avec le concours des algeriens.




    9



    4
      Raou
      11 décembre 2017 - 14 h 53 min

      @Kantar
      Non,ce satellite a été construit,essentiellement,par des ingénieurs algériens(les chinois n’y ont pas contribués).On a seulement utilisé la rampe de lancement qui se trouve en Chine.




      13



      5
    DYHIA
    11 décembre 2017 - 1 h 21 min

    Le prochain sera un Satellite militaire inchallah…pour surveiller les narcotrafiquants du palais haschich.

    Félicitations!! vous êtes sur la bonne voie .!




    28



    9
      Extens
      11 décembre 2017 - 15 h 00 min

      @Kahina
      Justement,ce satellite a une vocation militaire aussi et il a été lancé pour brouiller les fréquences des satellites espions qui gravitent autour et au dessus de notre territoire(notamment le satellite « hashish numero 6 » qu’ont lancé les francais dernierement).
      Mais la grande prouesse,c’est que,notre satellite a été fabriqué essentiellement par des ingenieurs algériens.




      14



      4
        Kahina
        11 décembre 2017 - 16 h 07 min

        Je savais que l’Algérie ne se laissera pas faire!!
        Une réponse rapide au Satellite Français nommé Haschich-6




        12



        4
    Kahina
    11 décembre 2017 - 1 h 18 min

    BRAVO !! et Bonne continuation !!




    20



    3
    chibl
    10 décembre 2017 - 21 h 09 min

    Arrêtez bon sang de bon dieu de nous parler du satellite marocain, c’est un satellite français,payé par les traîtres du golf et lancé par la France. MAKAN WALOU comme a dit Messahel.
    Le jour ou le Maroc fabriquera un satellite il mettra du hachich a l’intérieur pour droguer les martiens.




    44



    9
    Kilma
    10 décembre 2017 - 20 h 51 min

    Al hamdou li ALLAH,,,Le partenariat algéro-chinois doit se poursuivre,car bénéfique pour les 2 peuples.un autre partenariat avec les russes,les iraniens et les syriens doit être motivé et encouragé,car notre intégrité et sécurité en dépend.




    44



    7
    BabEIOuedAchouhadas
    10 décembre 2017 - 20 h 32 min

    À la différence du 1er Satellite marocain fabriqué par la France et payé parles Emirats Arabes Unis, ce 5eme Satellite algérien est fabriqué par des chercheurs Algériens du Centre de recherche Spéciale d’Arzew et est financé par le trésor public algérien .




    71



    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.