Algérie-Espagne : la circulation des personnes et les flux migratoires illégaux évoqués

Les deux parties ont insisté sur l'importance de traiter les causes derrière les flux migratoires illégaux
Les deux parties ont insisté sur l'importance de traiter les causes derrière les flux migratoires illégaux. D. R.

La circulation des personnes et les flux migratoires illégaux ont fait l’objet d’un entretien, mercredi à Alger, entre le secrétaire général du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah-Eddine Dahmoune, et le directeur général de la Police nationale espagnole, German Lopez Eglesias, en visite en Algérie à la tête d’une délégation du ministère de l’Intérieur espagnol.

Lors de cet entretien, les deux parties «ont abordé la question de la circulation des personnes, insistant sur l’importance de traiter les causes derrière les flux migratoires illégaux, comme ils ont réitéré leur souhait de renforcer davantage la coopération entre les deux départements ministériels», indique un communiqué du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

Les deux responsables ont, par ailleurs, qualifié les relations bilatérales entre l’Algérie et l’Espagne d’«excellentes, conformément à la dynamique insufflée par les hautes autorités algériennes et espagnoles, notamment dans les domaines liant les départements de l’intérieur», souligne la même source.

R. N.

Commentaires

    Didouche
    14 décembre 2017 - 20 h 27 min

    ce n ai pas la faute des espagnols ce n ai pas la faute des harragas c est la fautes de nos dirigeants qui n on pas suent et ne savent toujours pas comment gérer la jeunesse a cause de l inégalité de l injustice de la hogra de la corruption des intouchables et surtout a cause de leur impuissance devant surdité l aveuglement de nos chakhsias qui n entendent et s entendent ne voient et se voient que eux même




    2



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.