Participation à la force G5 Sahel : pourquoi Bouteflika a dit non à Macron

Bouteflika subventions
Le président Abdelaziz Bouteflika. New Press

Par Sadek Sahraoui – Le gouvernement algérien a refusé de faire partie de la force G5 Sahel mise en place par la France pour lutter contre le terrorisme au Sahel. Pourquoi ? L’agence Erem News, basée à Abu Dhabi, dit détenir la réponse. Des sources algériennes lui auraient confié hier que le président français, Emmanuel Macron, a lui-même proposé à l’Algérie de faire partie de cette force qui regroupe la majorité des pays du Sahel lors de son voyage à Alger le 6 décembre dernier, précisant toutefois que l’Etat algérien à répondu par la négative.

«Les responsables algériens ont expliqué au Président français que la Constitution algérienne interdisait à l’armée de mener des opérations à l’extérieur des frontières du pays», indique l’agence Erem News qui précise que le long aparté que le président Macron a tenu avec le vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah, en marge de sa rencontre avec le président Bouteflika était destiné précisément à convaincre le chef de l’état-major de l’ANP de participer au G5 Sahel.

Le chef de l’Etat français, mentionne la même source, serait tout de même reparti avec la promesse que l’Algérie allait renforcer sa coopération en matière d’échange de renseignements avec ses partenaires de la région. A part cela, Ahmed Gaïd Salah a rappelé à son interlocuteur qu’aucun soldat algérien ne sera dépêché au Sahel pour combattre les groupes terroristes. De nombreuses sources rappellent à ce propos que l’Algérie aide déjà beaucoup les Français dans leur lutte contre le terrorisme au Sahel. Sans le soutien logistique de l’ANP, les opérations Serval et Barkhane auraient eu du mal à porter leurs fruits.

La France n’est pas membre du G5 Sahel mais elle ne cache pas son influence prépondérante dans le dispositif. Une fois mise sur pied, cette force permettra à Paris de passer le relais tout en restant en quelque sorte aux manettes. Pour beaucoup d’observateurs, c’est justement l’objectif principal recherché par Emmanuel Macron qui veut retirer au plus vite son armée du bourbier sahélien. Un bourbier qui coûte trop cher aux contribuables français. Le gouvernement français peine cependant à trouver les financements nécessaires au bon fonctionnement de cette force. C’est pourquoi il veut à tout prix impliquer l’Algérie, qui reste le plus fiable dans la région.

La «force conjointe» du G5 est, rappelle-t-on, composée de 5 bataillons d’environ 750 hommes, selon le schéma élaboré par les états-majors des pays concernés. Au total, 5 000 militaires et forces de sécurité pourraient être mobilisés – et non 10 000, comme s’était aventuré à annoncer le ministre malien des Affaires étrangères au début du mois. Le quartier général de la force sera installé à Bamako, sous commandement du général malien Didier Dacko.

S. S.

Comment (29)

    الهوارية في فرنسا
    17 décembre 2017 - 1 h 41 min

    La France accouche des guerres par-ci, par-là
    Alors qu’elle se déme.. pour prendre la pilule
    Car on a marre des b… qui tuent pour tuer
    et instaure le chaos…..

    5
    1
    chanakhadra
    16 décembre 2017 - 19 h 23 min

    ce qui retiens le plus mon attention c’est ce long moment passé en aparté avec notre cher Mr GAID Salah , voulait – t il le corrompre ou juste tâter le terrain pour voir s’il y a possibilité de faire un coup d’état ? Comme par hasard, le lendemain de sa visite Mr OUYAHYA Ahmed devait se rendre en France la même question se pose . A mon humble avis cette France cherche toujours a comment faire pour nous enfoncer dans la mouise

    7
    1
    DYHIA
    16 décembre 2017 - 14 h 19 min

    Macron et ses complices veulent à tout prix que notre armée active au delà des frontières pour l’occuper , ce qui leurs permettra de provoquer un printemps kharab sans problème.
    L’ANP est juste pour les Algériens et l’Algérie……

    25
    4
    Nasser
    16 décembre 2017 - 13 h 03 min

    Macron ce JEUNE président croyant embrouiller nosVIEUX dirigeants mais c’ était sans compter sur l’ expérience algérienne dans l’ analyse des intentions et de renvoyer aux « calanques grec » cette approche pour le moins douteuse, en remettant à sa place ce « JEUNE » président néanmoins « ARROGANT,NEOCOLIONALISTE et surtout NEOPHYTE en diplomatie alors méfiance oblige car à ce jour aucun chefs d’ états français n’ ont été amis de l’ Algérie

    22
    5
    El Nems
    16 décembre 2017 - 11 h 20 min

    No, non et non!
    Dans ce jeu d’échecs, sur le grand échiquier de la géostratégie, l’Algérie ne jouera jamais la case G6!
    Ni les flatteries sur la puissance de l’armée algérienne et de son expertise chèrement acquise dans la lutte contre le terrorisme, ne doivent nous faire tomber dans le piège du projet Bush de ‘War on Terror’.
    Aujourd’hui, Macron, qui juge l’implication de l’Algérie ‘souhaitée et souhaitable’ n’arrive plus a dissimuler un véritable enlisement dans la zone sahélo-sahélienne.

    Impliquer l’Algérie et pousser son armée à s’affranchir de sa doctrine à ne pas opérer à l’extérieur de ses frontières, en intégrant un dispositif qui la mettra sous commandement étranger, aura pour effet de la désigner comme terre de djihad global, tout comme l’Afghanistan et la Syrie.
    Ce serait la mettre sous tutelle d’une chaîne de commandement étranger et de voir troupes étrangères et bases violer sa souveraineté.
    A ceux qui souffrent d’amnésie sélective, faut-il vous rappeler le chaos Irakien, Libyen, Syrien où vos petites mains ‘islamistes’, manufacturées par vos officines ont décrété le djihad global avec votre bénédiction?
    Faut-il vous rappeler le sanctuaire du Londonistan et celui des territoires allemand et français offert aux naufrageurs de notre pays?
    G6 Niet et cela sonne plus fort que non!

    41
    4
    algerien revolté
    16 décembre 2017 - 11 h 12 min

    G5 , le terme me fait sortir de mes gonds , qu’y a t-il de grand dans ces pays , leur population sont jetées dans les bras des esclavagistes des temps modernes ,il croupissent dans des conteneurs sous 50° en attendant une hypothetique intervention de leur pays pour les sortir de cet engrenage dans lequel ils se sont fourrés!!! la misere jette ces pauvres bougres a la recherche d’un monde meilleur afin d’assurer un minimum vital a leurs enfants, la situation sécuritaire chez eux n’etant pas pour ameliorer leur vie. ils choisissent l’exil afin de sauver leur vie et celles de leurs enfants et ceci est humain!!! Qui d’entre nous ne le ferait-il pas ? et pour revenir a ce terme pompeux de G5, c’est juste pour flatter l’ego des responsables corrompus de ces pays.

    14
    2
    AIGLE
    16 décembre 2017 - 10 h 19 min

    La malédiction d’ALLAH pour la trahison du serment fait a nos combattants; ce n’est que le début le pire reste a venir…

    11
    1
    kad
    16 décembre 2017 - 10 h 10 min

    Bien sur Macron passe pour une intelligence supérieure, mais de là à nous prendre pour des gogos, faut pas exagérer. Il finira par s’embrouiller lui même comme lorsqu’il a dit que la colonisation est un crime contre l’humanité, personne ne le lui a fait dire.

    12
    2
    Kahina
    16 décembre 2017 - 1 h 30 min

    Merci à L’ANP d’avoir respecté la constitution. Toujours à la hauteur et fidèle !!!
    Aucun Algérien ne mourra pour les intérêts français en Afrique.

    39
    5
    DZLander
    15 décembre 2017 - 23 h 02 min

    La où la France belligérante passe, tout espoir de paix trépasse.

    29
    4
    RadBalek.
    15 décembre 2017 - 21 h 51 min

    Non Mr Macron l’Algerie ne sera jamais le Pakistan des Usa.

    45
    6
    karimdz
    15 décembre 2017 - 21 h 14 min

    La France seme le chaos au sahel, et elle a le culot de demander à l Algérie de l aider à se débarasser des terroristes qui pullulent dans la région, et mieux encore de financer les opérations.

    Il nous prend pour qui ce macro ? Qu il aille demander des comptes à sarko qui depuis qu il a été président, a grossi son compte bancaire…

    44
    5
    Caporal 8eme BB
    15 décembre 2017 - 20 h 07 min

    pourquoi maqereau ne propose t il pas a son « ami »ou a sa maitresse homo6 a participé aux contingents du G5 sahel ??
    homo6 serais ravis de prendre part a cette coalition en compagnie de ses maitres les wahabites de l’arabie tayhoudite et de l’EAU.
    nos valeureux enfants de l’ANP ne partiront pas sur des terrains ou zones de conflits en dehors du territoire national. également nos chers enfants ne sont pas des chairs a canon a sacrifié pour le compte de ceux qui ont armés et financé les divers groupes terroristes et mis la libye, le mali et…….dans le chaos et la terreur.
    l’Algérie s’est sacrifié toute seule au moment ou cette france et ses amis jouissaient de plaisir sur les cadavres d’innocentes victimes de nos compatriotes ALLAH YERHAMHOUM.
    GLOIRE A NOTRE ANP et VIVE l’ALGERIE.

    59
    10
      Selecto ex Djoundi simple
      15 décembre 2017 - 23 h 02 min

      Mon caporal, ces imbéciles de Français ne savaient pas que l’ANP ne marchera jamais dans leurs combines même si le pouvoir politique le voudra corrompu qu’il est.

      Les frontières et la question du Sahara occidental c’est l’ANP qui décide, personne d’autre.
      Vive l’ANP et gloire à l’Algérie éternelle !

      36
      6
    HANNIBAL
    15 décembre 2017 - 19 h 56 min

    UNE GIFLE MAGISTRALE POUR LE MAKHNAZ .

    Prévu samedi dans la capitale nigériane Abuja, le 52e Sommet de la CEDEAO devait être marqué par la possible adhésion du Maroc à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Finalement, le royaume devra attendre l’année 2018 pour espérer intégrer l’organisation ouest-africaine.
    Mais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué , comme annoncé en trompette et fanfare encore une victoire pour
    Mongol VI reconnu comme cheval de Troyes pour imploser l’Afrique et etre assis a coté de Brahim Ghali a l’UA et
    que va t’il inventer a ses sujets comme mensonge pendant ces 2 ans ? si peuple endormit se réveille ce sera la fin de cette monarchie médiévale venue les exploiter c’est une question de temps ,ça a commencé par le Rif .

    33
    6
    Bouzorane
    15 décembre 2017 - 19 h 54 min

    Pourtant, il faut y aller!..mais pas pour les beaux yeux de la France, au contraire. C’est pour virer la France elle-meme, car elle n’a rien à faire dans cette région, ensuite, c’est pour récupérer les terres des touaregs qui sont toutes des terres algériennes, des terres se trouvant aujourd’hui éparpillées entre le mali, le niger, la lybie et le burkina. Au diable les frontières tracées par les occidentaux… Les touaregs, tous les touaregs, sont algériens… toutes les régions touarègues doivent être annexées par l’Algérie…Le combat contre le terrorisme est un très bon moyen pour récupérer nos terres… cela peut même faire l’objet de négociations avec les puissance occidentales : « nous nous chargeons du terrorisme, si vous reconnaissez l’algérianité de ces terres !» Il en va également de la sécurité de l’Algérie, cette région, après son annexion, doit devenir une zone tampon pour nous protéger contre le terrorisme et les trafics de tout genre, sans oublier les millions de subsahariens qui risquent de nous envahir à cause des changements climatiques.
    Notre armée ne peut pas intervenir à l’étranger ? pas de problème, faisons appel aux civils!… Sur la base du volontariat et au nom de intérêts suprêmes de notre Nation, travailleurs, étudiants, chômeurs, émmigrés, hommes, femmes, jeunes, moins jeunes… consacreront une partie de leur temps ou leurs vacances à défendre leur Patrie. Quelques jours, quelques semaines, quelques mois.… Mobilisons nous, mobilisons notre Nation pour défendre notre Patrie et pour récupérer nos terres. « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse » (Nelson Mandela). Après le sahel, nous nous attellerons à arracher nos terres de l’ouest aujourd’hui sous contrôle marocain. Nos frontières historiques s’étendent jusqu’au oued moulouya..Notre lancée se poursuivra plus vers l’ouest pour raser les hauts des montagnes des empêchent actuellement les nuages venus de l’atlantique d’arroser l’Algérie. Nous devons reverdir notre Sahara.

    11
    19
      Chaoui
      16 décembre 2017 - 1 h 05 min

      L’Algérie s’en tient à ses frontières actuelles. Elle a pour idéal la lutte des Peuples à leur souveraineté et non, comme certains pays…, des propensions d’expansionnisme.

      23
      6
        Bouzorane
        16 décembre 2017 - 14 h 25 min

        Ce que vous dites était valable lorsque nous étions une petite guérilla indépendantiste avec une organisation pyramidale clandestine et des dogmes révolutionnaires. Maintenant que nous sommes un Etat-Nation, il faut changer de logiciel ! Après la décolonisation de 1962, l’Algérie doit consolider son indépendance et sa souveraineté. Elle doit se libérer des peurs et des sentiments d’insécurité qui la poussent jusqu’à aujourd’hui à être sur la défensive,…Nous devons être courageux et pragmatiques pour pouvoir évoluer dans ce monde avec autonomie, défendre nos intérêts et nous IMPOSER !
        Et à supposer que le logiciel du guerilléros FLNiste soit toujours en fonction, nous devons combattre la présence française dans le pays touareg. C’est un prolongement de la guerre de libération face à une nouvelle colonisation.
        Par ailleurs, pourquoi parler «d’expansionnisme»??… Les touaregs eux-mêmes se sentent algériens, tout simplement parce que la structure sociale des touaregs est composées de castes et que leur caste supérieure se trouve en Algérie. Tous les touaregs considèrent donc l’Algérie comme leur cœur battant. Concernant les dirigeants des pays concernés, il se peut qu’ils soient eux aussi d’accord pour céder une partie de leur territoire contre le rétablissement de leur stabilité et bien sur des compensation financières… Pourquoi s’auto-censurer, alors que cela pourrait arroger toute les parties concernées (touaregs eux-mêmes, états de la région, puissances occidentales) au nom de la stabilité et de la lutte antiterroriste.
        Idem pour nos frontières ouest, il faut rétablir une réalité historique, d’autant plus que nous avons affaire à notre pire ennemi qui mérite bien à titre de châtiment de lui raser le haut de ses montagnes, c’est la moindre des choses.

        3
        7
          Ferhat
          16 décembre 2017 - 23 h 27 min

          BOUZORANE, un peu d’humilité, pourquoi envahir les autres, l’Algérie a vaincu le colonialisme et vous voulez qu’elle colonise…. mais non…. Merci à notre armée du travail qu’elle fait… gloire à tous ses soldats valeureux mort pour que l’Algérie reste debout…G5 non merci, qu’il fasse comme nous, RIDJAL WAQIFOUN..

    صالح/ الجزائر
    15 décembre 2017 - 19 h 29 min

    Le Président français ne sait peut être pas qu’ il y a en Algerie un dicton ici qui dit : vient maman je vais te montrer mon oncle maternel . l’Algerie connait le sahel avant la naissance de Mr le Président et avant  » qui tue qui  » .
    Quant aux financements il y a bien entendu l’Arabie saoudite et les Emirats qui n’attendent que le signal des maitres .

    44
    9
    algerien revolté
    15 décembre 2017 - 19 h 26 min

    Lorsque nous étions empetrés avec les barbus de Ali belhadj et Abassi Madani qui egorgés et violé a tout va , ces pays non seulement ne sont pas venu au secours des Algeriens ,mais ils ont servit de base logistiques a ces terroristes ,ils leur ont donnés l »asile politique ,ils ont mis l’Algerie au banc des accusés ,un embargo general fut decrété contre nous , et maintenant ils veulent utiliser nos soldats pour les defendre ,on leur dit : MONTE DESSUS TU VERRAS L’AMERIQUE .

    73
    8
      algerien revolté
      16 décembre 2017 - 11 h 45 min

      G5 qu’y a t-il de grand dans ces pays , lorsque leurs compatriotes sont dans les mains d’esclavagistes qui les rançonnent en echange de leur liberté ? Qu y a t-il de grands lorsque leurs concitoyens sont jetés sur les routes de l’exil afin de rechercher une vie meilleur que celle qu’ils ont chez eux ? Qu y a t-il de grand lorsque l’on voit chez nous des enfants innocents courir apres les voitures pour mendier quelques sous afin de survivre et que malheureusement ils sont exposés a toutes sortes d’energumenes malintentionnés?? ALORS ! le terme G5 a été inventé de toutes pieces par la France coloniale pour flatter les EGOs de tous ces aplaventristes Africains corrompus pour servir ces interets .

    Le Patriote
    15 décembre 2017 - 19 h 21 min

    il a bien fait. Mais il faut que l’Algérie sache une bonne fois pour toutes que la France ne lâchera jamais l’Algérie et ce n’est pas une coïncidence si les fallacieuses manifestaions de Béjaïa ont eu lieu. Ne pas oublier le voyage pendant la campagne des élections locales, de leur ambassadeur au siège du FFS

    46
    20
      Aguellidh
      16 décembre 2017 - 6 h 17 min

      Franchement, vous délirez mon ami. Degaulle appelait la Soumam, la vallée pourrie, à cause de ses hommes et femmes de l’Aln/Fln. Les bougiotes ne sont aussi braves à vos yeux? Allons allons un peu de discernement. Quand la fumée sort du toit il doit sûrement avoir du feu. Je vous laisse comprendre.

      3
      5
    MELLO
    15 décembre 2017 - 18 h 49 min

    Pour une fois, on parle du respect de la Constitution, maintes fois violée, par ceux là mêmes qui tentent de la défendre. Sans cela, aucun pays ne nous entraînera dans le sable mouvant du terrorisme. Sans cela, aucun soldat , nos enfants , nos frères, nos proches n’ira combattre sur un terrain miné par cette même France. L’Algérie possède sa frontière, étroitement surveillée par notre armée, mais n’ira pas au delà.

    55
    8
    Anonyme
    15 décembre 2017 - 18 h 31 min

    Ils mettent le feu et veulent que nous jouons les sapeurs pompiers…..Leurs soldats sont sur le champs des operations,qu ils eteignent le feu qu ils ont allumes.Notre armee doit veiller a la securite de nos frontieres,le President Boutef sait prendre les decisions qui protegent les interets de notre pays et notre armee.
    Les USA,La France et l Allemagne ont battu tous les records de vente d armes dans le monde……a part les armes qu ils parachutent gratuitement aux terroristes de DAECH et aux Kurdes.
    Oui Monsieur le President,nous sommes d accord avec vous, nos soldats ne se sacrifient que pour defendre le Watan l Algerie.

    53
    9
    jaber
    15 décembre 2017 - 17 h 42 min

    Les autorités algériennes n’accepteront jamais d’être sous la coupe de l’ex-colonisateur en faisant partie de ce G5, dans l’article il est bien précisé, en parlant de la France : « elle ne cache pas son influence prépondérante dans le dispositif ».

    Mr Macron pourra toujours rêver (ce n’est pas interdit), l’Algérie réagira dans la mesure oû son intégrité territoriale et sa sécurité intérieure seraient menacées.

    Bonne soirée.

    71
    14
    Hzmid1
    15 décembre 2017 - 17 h 14 min

    Il ne surtout pas intervenir dans ce conflit artificiel, ils veulent que nos soldats rentrent au pays dans des cercueils pendant que les leurs roulent leurs bosses.
    Encore moins financièrement, ils ont suffisamment de stock d’or pure pour continuer pendant mille ans à alimenter des combats artificiels, surtout qu’on sait qu’ils peuvent faire pression sur les commanditaires comme ils le font sur tout les pays qu’ils ont dans le viseur.
    Qu’il demande réparation à ses prédécesseurs qui ont mis à feu et sang certains pays.

    53
    11
    Anonyme
    15 décembre 2017 - 17 h 13 min

    Merci et longue vie au Président pour le respect de notre non-ingérence. Merci à notre Armée, qui veille au grain et défend notre souvervaineté et nos frontières !

    62
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.