L’Algérie a émis 226 mandats d’arrêt contre des Algériens qui ont rejoint Daech

Louh : 226 Algériens auraient rejoint Daech en Syrie
Tayeb Louh. New Press

Par Hani Abdi – L’Algérie prend ses devants face au risque potentiel d’un retour des Algériens qui auraient rejoint le groupe terroriste Daech en Syrie ou en Irak. C’est le ministre de la Justice, garde des Sceaux qui l’a annoncé en marge de l’adoption du projet de loi sur l’organisation pénitentiaire et la réinsertion sociale des détenus. Tayeb Louh a indiqué que la justice algérienne a émis des mandats d’arrêt internationaux contre 226 Algériens soupçonnés d’avoir rejoint les rangs de Daech en Syrie. Ces mandats d’arrêt internationaux visent, selon lui, à intercepter ces individus avant même qu’ils n’arrivent en Algérie.

Le ministre de la Justice a affirmé que ce qui a permis l’établissement de cette liste d’individus et de lancer des poursuites contre eux est la modernisation du secteur, qui dispose de fichiers et de bases de données régulièrement actualisées en collaboration avec le renseignement sécuritaire. Pour Tayeb Louh, ces individus qui ont rejoint Daech n’ont aucune chance d’entrer dans le territoire national sans qu’ils se fassent arrêter. Les services de sécurité disposent de tous les renseignements sur eux. Et ils sont fichés au niveau de tous les postes frontaliers terrestres, maritimes et aéroportuaires.

Il est à souligner que les pertes que subit le groupe terroriste Daech en Syrie et en Irak fait craindre à de nombreux pays, notamment en Afrique, le retour de leurs ressortissants qui ont rejoint cette organisation terroriste. Selon les dernières statistiques, pas moins de 6 000 Africains ont rejoint les rangs de Daech. Parmi eux, il y aurait 3 000 Tunisiens et plus de 1 200 Marocains. Daech compte dans ses rangs beaucoup de Saoudiens et de Jordaniens. Cette organisation terroriste a recruté également des milliers de Français, de Belges et de Russes.

H. A.

Comment (3)

    Anonyme
    19 décembre 2017 - 13 h 04 min

    Mais il y a des dizaines de milliers de « daech » en embuscade en Algérie que l’on laisse faire au su et au vu des autorités et qui gagnent du terrain chaque jour!




    3



    1
    Anonyme
    19 décembre 2017 - 1 h 57 min

    Excellente décision, nous ne devons pas accepter ou laisser rentrer ces terroristes, il faudrait les déchoir de la nationalité algérienne pour crime de guerre et contre l’humanité en terre étrangère. La décennie noire était le résultat des afghans « algériens » partis en Afghanistan pour subir une formation de terrorisme prodiguée par la CIA, le Mossad, et d’autres services secrets occidentaux et arabes, pour détruire l’Afghanistan et l’Algérie en y retournant.




    3



    2
      RezkideBelcourt
      19 décembre 2017 - 8 h 36 min

      On ne peut pas déchoir quelqu’un de sa nationalité, c’est une loi de l’ONU voté à l’unanimité, il est interdit de créer des apatrides




      1



      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.