L’extrémiste religieux auteur de l’acte de vandalisme contre la statue d’Aïn El-Fouara écroué

statue Sétif
La statue de la fontaine de Sétif saccagée par un extrémiste islamiste. D. R.

L’auteur de l’acte de vandalisme, A. A., âgé de 34 ans, ayant visé la statue d’Aïn El-Fouara (Sétif) a fait l’objet, mercredi, d’un mandat de dépôt, a appris l’APS, du responsable de la communication de la sûreté de wilaya, lieutenant Abdelouahab Aïssani. Les accusations à l’encontre du mis en cause portent sur «la destruction et la détérioration volontaire d’un monument historique faisant partie des biens culturels protégés».

Pour rappel, la statue d’Aïn El-Fouara a fait l’objet, lundi, d’un acte de vandalisme de la part de l’individu incriminé.

Des spécialistes en restauration de l’Office de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC) sont arrivés, mardi, à Sétif pour évaluer les dégâts occasionnés à ce monument, vestige emblématique de la capitale des Hauts-Plateaux, alors que le professeur en scénographie à l’Institut supérieur des métiers des arts, du spectacle et de l’audiovisuel (ISMAS) d’Alger et spécialiste dans la restauration des vestiges, Abderrahmane Zaâboubi, avait déclaré, mardi à l’APS, que la restauration de ce monument et sa restitution à son état primaire «ne sont pas impossibles» à la faveur du progrès et de la modernisation.

Ce même responsable avait également précisé que la restauration de ce chef-d’œuvre archéologique est aujourd’hui «facile» à entreprendre, contrairement à l’année 1997, en tous points de vue, et ce, grâce au développement des connaissances et des pratiques, à la disponibilité des spécialistes ainsi que les produits chimiques nécessaires à la reconstitution de chaque matière, ce qui facilite, selon lui, l’opération de restauration.

Lancement jeudi des travaux de restauration

Les travaux de restauration de la statue d’Aïn El-Fouara seront lancés demain, jeudi 21 décembre, a indiqué mercredi le directeur par intérim de la culture de la wilaya de Sétif, El-Yazid Gherzouli. Composée de spécialistes utilisant des techniques ultramodernes, la cellule chargée de la restauration de la statue d’Aïn El-Fouara, ciblée lundi par un acte de vandalisme, débutera sa mission jeudi, «si les conditions météorologiques le permettent», a précisé la même source.

L’opération de restauration doit, en premier lieu, permettre à une équipe, dirigée par des experts du Laboratoire d’architecture méditerranéenne de l’Institut des sciences de la terre de l’Université Ferhat-Abbas de Sétif, d’effectuer un scan 3D de l’ensemble du monument. Ce qui pourrait déterminer avec exactitude l’étendue des dégâts subis, avant d’entamer les travaux de restauration, a-t-il ajouté.

M. Gherzouli a, par ailleurs, affirmé qu’il était pour l’heure «impossible de fixer la durée exacte des travaux», d’autant plus que cette opération de restauration devra également cibler les parties de la statue endommagées par l’explosion de la bombe artisanale du 22 avril 1997.

Il est à noter que les étapes de restauration de la statue d’Aïn El-Fouara ont été fixées à la suite d’une la réunion, tenue mercredi matin au siège de la wilaya de Sétif, entre le wali, Nacer Maâskri, et les différentes parties concernées, à l’instar du directeur de l’Office national de gestion des biens culturels protégés (OGEBC) et des experts du Laboratoire d’architecture méditerranéenne de l’Institut des sciences de la terre de l’Université Ferhat-Abbas de Sétif, du directeur par intérim de la culture, du chef de daïra et du président de l’assemblée populaire de wilaya.

R. N.

Comment (12)

    Freud
    22 décembre 2017 - 3 h 24 min

    @wAnonyme 18h,31..
    Tu as raison, tu n’es pas min ami, Dieu m’en garde. Nous savons depuu 1990 que ‘les pays civilisés »respectent les barbus et que mon diagnostic tout en étant vérifié, va permettre ces pays de t’accorder leur respect par anticipation avant même que le barbe ne repousse. Quant à nous, pays en voie de civilisation, nous avons déjà pris ‘acte des troubles mentaux de ver individu en présentant les excuses officielles à l’Arabie. Et si j’avais une quelconque influence sur nos dirigeants, je leur suggérerais de profiter de la restauration de la statue, déjà en cours, de représenter la dame avec n soutien-gorge et un … Ceci dans un but d’apaisement pour ménager le chou et la chèvre

    1
    1
    Anonyme
    21 décembre 2017 - 19 h 11 min

    Tant mieux,qu il croupisse en prison cela nous fera du bien car il n avait pas du tout d être deficient mental . Dès qu on l a désarmé de ses outils il s est laisse faire sans problème. ..un fou qui agit de cette manière, ça n existe pas.

    MELLO
    21 décembre 2017 - 17 h 04 min

    D’où émergent ils tous ces énergumènes d’un autre age ? Comment se prolifèrent ils dans la société ?
    Les mesures prises dans la charte pour la « réconciliation » sont loin de répondre à cette attente du peuple qui a tant souffert de l’extrémisme religieux. Les mesures qui devaient être prises , doivent être de nature à éradiquer ce phénomène pour qu’aucun comportement pareil ne puisse resurgir. Même si l’auteur est arrêté et incarcéré, le problème de l’extrémisme n’est pas vaincu, on continuera à subir des actes de même nature , sans qu’aucun citoyen ne puisse intervenir, puisque l’Etat a donné de la largesse à tous ces fous de Dieu.

    11
    Abou Stroff
    21 décembre 2017 - 16 h 26 min

    je crois que l’énergumène en question a dû lire de travers la fameuse tirade:
    [« Couvrez ce sein, que je ne saurais voir.
    Par de pareils objets les âmes sont blessées,
    Et cela fait venir de coupables pensées. »]
    du Tartuffe de Molière.
    moralité de l’histoire: par son acte inqualifiable, l’énergumène en question n’a fait que crier son désarroi face à toutes les frustrations qui l’assaillent, la frustration sexuelle n’étant pas la moins importante. d’ailleurs, tous les psys reconnaitront, dans cet acte odieux, l’incapacité quasi-certaine du gus à « assurer » face à une femme.
    PS: il parait que chemsou a pris (directement ou indirectement) la défense du gus. ceci me réconforte dans l’idée que les islamistes, sans exception, ont un problème avec le sexe, en général et la femme, objet de leur désir inavoué et inavouable, d’autre part.
    PS: sans une révolution sexuelle qui permettra aux peuples dits musulmans de vivre naturellement leur sexualité, ces peuples continueront à pratiquer l’onanisme à grande échelle, à subir le diktat d’autrui et à constituer un terrain favorable à la dictature sous toutes ses formes (voir, sur ce point, « la psychologie de masse du fascisme de W. Reich)

    15
    salim samai
    21 décembre 2017 - 11 h 15 min

    La première video est du PAIN BENI pour (…) TOUS LES ISLAMOPHOBES du monde! Parfois nous chargeons les FUSILs de nos propres ennemis!
    Les DZ ont d´autres soucis que des « bzezel » en pierre, ils veulent du pain, des visas, des logements, la Justice et…. des bzezel en Chair!

    7
    14
    Anonyme
    21 décembre 2017 - 9 h 58 min

    FOU OU ‘FOU DE DIEU?’
    Psychiatriser un acte à caractère politique et idéologique, c’est absoudre dans le même mouvement la destruction du patrimoine trois fois millénaire de Banyam ,en Afghanistan, le sac des musées irakiens, archives de l’humanité, et le crime culturel contre Palmyre en Syrie, véritable trésor de l’humanité.
    Cet acte nous interpelle en ce qu’il nous renseigne sur la salafisation des esprits en Algérie livrée aux Ahl ul ahwa wal bidaa et adeptes de la vérité Unique qu’ils pensent représenter.
    Quand l’orthodoxie de Ibn Taymima entend régir le champ social en 2017 et définir toutes les normes, c’est que toutes les compromissions avec les forces obscurantistes ont mené à cette impasse civilisationnelle.
    Le discours du savant est discrédité et éliminé par le simple fait d’une posture dans laquelle l’ignorance fait école.
    Sait-il seulement, cet énergumène que Jésus/Aissa est mentionné à 35 reprises dans le Coran et que Meryem y est mentionnée encore plus souvent comme unique personnage sacré féminin?
    23 ans de prédication de notre Prophète (saws) ne peuvent conduire à cet échec.
    Ce qu’il faut au delà de l’acte dément, c’est questionner ses motivations et le rapport de force que ces ‘Fous de Dieu’ entendent instaurer.

    9
    3
    Le Patrîote
    21 décembre 2017 - 8 h 28 min

    Cette photo va passer à la postérité et servira ux campagnes de sensibilisation contre le cancer du sein. Avec le texte suivant; ‘N’ATTE NB DEZ PS D’EN ARRIVER LÀ. FAITES UNE MAMMOGRAPHIE, »

    12
    Anonyme
    21 décembre 2017 - 0 h 42 min

    AP cet homme sur un article précèdent sur lui et les internautes qui le ridiculise et l appel Abou le marteau du 20 décembre ; vs racontez que selon les autorités apres son arrestation cet homme était atteint de troubles mentaux donc comment un homme sans raison peut etre jugé et mis en mandat de dépôt ; il devrait pas etre enfermé et soigné par des psychiatres ds une psychiatrie ou un centre spécialisé ; on juge pas un fou ou un malade mental ds un état de droit même si il a commis un meurtre on l enferme en psychiatrie à vie en le soignant pr ne plus être dangereux pr les autres et pr lui même et ce qui n est pas le cas pr cette statue ; mais si il était apte et pas atteint de troubles ; la oui et même aider a restauré cette statue en travaux d intérêt généraux plus de la semi ou du ferme ca dépend par exemple ; je sais pas ce que dit la loi algérienne au sujets des algérien (nes) atteint de troubles mentaux si ils sont justiciables ou pas …mais normalement on juge pas et on n emprisonne un malade mental parce qu il ne sait pas ce qu il fait tt simplement au moment de l acte ; un fou ne prémédite pas ses gestes ou ses actes illégal.
    j ai jamais pensé donc je vais voir ce que dit le code pénal algérien a ce sujet par curiosité tt simplement et nul n est censé ignoré la loi ; n est ce pas?

    9
    9
      Freud
      21 décembre 2017 - 6 h 11 min

      Tu as raison. D’après ton commentaire on sent que tu as sbi les mêmes crises que cet individu mais que tu as bénéficié d la prise en charge que tu preconises . Par amitié et én ce qui te concerne je j’avertis que que tty es sur le point de récidiver . Le premier signe annonciateur est que tu vas laisser pousser la barbe et que tu vas acheter un marteau

      17
      9
        Lacan
        21 décembre 2017 - 8 h 10 min

        Diagnostic magistral, cher confrère. Je voudrais vous signaler que ces individus guéris, incarcérés ou en phase de rechute, se considèrent comme normaux alors que ceux qui ne croient en rien les appellent « Les Fous de Dieu »

        6
        6
        Anonyme
        21 décembre 2017 - 17 h 09 min

        alors plutôt je chanterai Claude François tu connais la chanson: oh oh oh tt bat les mains avec moi..oh oh oh on chante avec moi …si j avais un marteau ; je cogne rai le jour ; je cognerai la nuit et j y mettrai tt mon cœur ; je battierai une ferme .Une grange et une barrière et j y mettrai mon père ma mère mes frères et mes sœurs oh oh oh oh …Voila ma folie avec un marteau Freud.

        Anonyme
        21 décembre 2017 - 18 h 31 min

        Pour commencer tu n es ni mon ami et ni mon docteur ; et stp Freud va philosopher ds ton assiette c est mieux que de venir te la raconter avec tes remarques irrespectueuses ; d ou tu mes connais pr me juger toi? je préconise rien ses lois existe ds les pays civilisés qui sont bien plus tolérants que toi sur les barbus et non barbus qui sont atteint de troubles mentaux …le sujet c’est pas moi ni toi donc pkoi tu parle de moi? moi je t pas manqué de respect ; je m interrogeai sur les lois algériennes tt simplement et qd bien même ;on a droit de ne pas être d accord.

        1
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.