Ouyahia : «Tout ce qui se dit au sujet de tamazight est une manœuvre démagogique»

Ouyahia tamazight
Ahmed Ouyahia. New Press

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a indiqué, samedi à Alger, que tout ce qui se dit au sujet de tamazight est une «manœuvre démagogique» visant à semer l’anarchie au niveau d’une région bien connue du pays. «Je saisis cette occasion pour m’exprimer sur ce qui se dit au sujet tamazight. Nous avons vécu une manœuvre démagogique, pour ne pas dire plus, au niveau du Parlement», a déclaré Ouyahia à la presse en marge de la réunion de la tripartite consacrée à la signature de la Charte sur le partenariat public-privé.

Ouyahia a fait remarquer que les auteurs de cette manœuvre, en manipulant les citoyens, en particulier les étudiants, voulaient «semer l’anarchie dans une région bien connue du pays», assurant que tamazight «est consacrée par la Constitution et elle est enseignée dans 38 wilayas du pays». Le Premier ministre en veut pour preuve que tamazight est enseignée dans les cycles de l’enseignement moyen et secondaire et fait l’objet d’examens du BEM et du baccalauréat.

«Elle est aussi enseignée dans sept universités (licence et LMD) en plus de dix centres de recherche universitaire qui lui sont consacrés», a précisé Ouyahia. «Ceux qui prétendent que l’Etat a oublié tamazight sont en train de mentir au peuple. Ils veulent semer l’anarchie et emprunter d’autres chemins pour allumer un brasier en manipulant les habitants des wilayas de Tizi Ouzou, Bouira et Béjaïa». «Ce sont là les informations que nous voulons transmettre à l’opinion publique pour qu’elle soit éclairée sur cette question», a conclu Ouyahia.

R. N.

Comment (7)

    Fellaoucene
    24 décembre 2017 - 15 h 45 min

    Je ne suis pas non plus obligé d’apprendre le kabyle, bien que pratique et vehiculaire si je foule les fins fonds de la Kabylie . La langue arabe est intéressante, enrichissante, en sachant que le Coran est écrit en Arabe.Maintenant Tamazight pour tous est une bonne chose, si on trouve un terrain d’entente entre académiciens berberophones, la tâche ne sera pas si simple pour les kabylistes mais c’est possible de fabriquer un bon dictionnaire Tamazight standardisé, qui puissent satisfaire tous les Imazighenes Algériens. Les indépendantistes de la région de Kabylie c’est une autre paire de manche, je les laisse patojer dans la marre.

    1
    2
    Anonyme
    24 décembre 2017 - 14 h 31 min

    IL A DES VISIONS POLITIQUE IL SURF SUR LA VAGUE, IL DEVRAIT PARLER DE SUJET COMME LE CHOMAGE !

    Zaatar
    24 décembre 2017 - 9 h 31 min

    En Algérie, il n y a qu’Ouyahia qui dit la vérité… tout le reste sont des menteurs et des démagogues…

    4
    4
    Anonyme
    23 décembre 2017 - 19 h 06 min

    Pourquoi a-t-il attendu jusqu’à aujourd’hui (plus de 4 semaines) pour dire ce qu’i vient de dire ? En supposant qu’il dit vrai il fallait le dire dès le premier jour des manifestations. Pourquoi tout ce retard ? Il y a quelques années dans un pays (qui se respecte et respecte ses ressortissants) un bus scolaire se renverse causant la mort de 8 personnes. Le chef de cet état en voyage officiel dans un pays lointain écourte son séjour et rentre chez lui pour assister aux obsèques de ses compatriotes.

    11
    6
    Anonyme
    23 décembre 2017 - 17 h 53 min

    Thamazith est facultative et l’ arabe- levier colonial du regime assassin, est obligatoire.
    La vraie question est pourquoi l’ arabe a ete imposee aux kabyles qui n’ en veulent pas? Et ce bien avant 2017 !

    31
    16
      neva
      24 décembre 2017 - 13 h 11 min

      Actuellement, en Algérie  » la langue tamazight est enseignée dans 38 wilayas du pays. Cette langue est enseignée dans les cycles de l’enseignement moyen et secondaire et fait l’objet d’examens du BEM et du baccalauréat. Elle est aussi enseignée dans sept universités (licence et LMD) en plus de dix centres de recherche universitaire qui lui sont consacrés.. ».
      L’histoire humaine nous apprend que la langue porteuse de civilisation est toujours elle qui «triomphe» et domine même si à la maison on communique dans une autre langue ou dialecte.
      Qu’on le veuille ou non l’arabe est la langue officielle de 22 pays et est parlée par 350 millions d’individus.
      Kateb Yacine déclarait en 1966  »…J’écris en français pour dire aux Français que je ne suis pas français ». Donc la langue n’est qu’un moyen de transmission afin de communiquer avec différents peuples. Je termine par ceci afin qu’une langue ne soit pas classée comme langue morte il faut qu’elle soit pratiquée et enseignée, et aussi d’apprendre d’autres langues étrangères afin de ne pas s’enfermer en s’isolant du monde extérieur proche ou lointain.

      25
      2
    LOUCIF
    23 décembre 2017 - 17 h 11 min

    Ouyahia, tais toi … ! C’est trop tard ! Tu parles toujours en retard ! Les marches pour Tamazight , c’est passé ! Alors qu’est-ce que tu viens encore remettre une couche sur cette question qui a failli tourner en drame si il n’y avait pas certaines personnes , certains politiques conscients et rersponsables !

    Un gouvernement qui se respecte, un Président qui se respecte et qui respecte son peuple, ses citoyens, parle « up to date » , sur le vif , au moment où les évènements se passent ! Donc, un seul conseil : va , laisse nous tranquille ya Ouyahia ! Occupe toi de toi car nous on peut gérer Tamazight tout seul … sans toi …et sans violence !!!

    22
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.