Statut d’El-Qods : 12 Palestiniens tués par l’armée israélienne depuis l’annonce de Trump

Manifestation Palestiniens
Manifestation de Palestiniens après l'annonce de Trump à Khan Younes. D. R.

Au moins 12 Palestiniens ont été tués par l’armée d’occupation israélienne depuis l’annonce par le président américain, Donald Trump, de la reconnaissance d’El-Qods comme capitale d’Israël, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé à Ghaza, Ashraf Al-Qedra. «Le nombre de Palestiniens tués dans des affrontements avec l’armée israélienne a atteint 12 personnes depuis le jour où Trump a déclaré El-Qods occupée comme capitale d’Israël», a annoncé Al-Qedra.

Selon le ministère palestinien de la Santé, un Palestinien de Ghaza, Sharif Al-Abed Shalash, âgé de 28 ans, est décédé samedi après avoir été blessé dimanche dernier lors d’une manifestation à Jabaliya. Dix Palestiniens ont déjà été victimes des affrontements qui ont régulièrement lieu depuis le 6 décembre, jour où le président américain, Donald Trump, a annoncé la décision de transférer l’ambassade américaine à El-Qods occupée et a reconnu la ville sainte comme la capitale de l’Etat hébreu.

L’Assemblée générale de l’ONU a approuvé jeudi soir à une large majorité des voix la résolution contre la décision des Etats-Unis de reconnaître El-Qods comme capitale d’Israël, rejetant ainsi le choix de Donald Trump. Le Guatemala, le Honduras, les îles Marshal, la Micronésie, Palau, Naoro, le Togo, seul pays africain, ont choisi de voter contre la résolution, sans doute, pour certains, après les menaces financières contre les pays opposés à la position américaine. Il s’agit néanmoins de petits pays, dont la plupart dépendent d’aides américaines et n’ayant pas de véritable poids politique et économique, face aux principaux alliés des Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France, qui ont voté cette fois-ci contre la décision américaine de considérer El-Qods comme capitale d’Israël, contrairement à la légalité internationale.

Sur les 193 pays membres de l’ONU, 128 ont voté en faveur de cette résolution non contraignante, dont de nombreux alliés de Washington, l’Allemagne, la Russie et la Chine, deux membres permanents au Conseil de sécurité onusien, l’Iran, le Japon, la Corée du Sud et la Turquie, qui ont tous voté en faveur de la résolution sur El-Qods et en appui à la Palestine. 35 Etats, dont le Canada, le Mexique, la Pologne ou la Hongrie, se sont abstenus et 21 n’ont pas pris part au scrutin.

Avant le vote, plusieurs ambassadeurs interrogés par des médias anticipaient une adoption plus large, avec un score oscillant entre 165 et 190 votes pour.

R. I.

Comment (4)

    benchikh
    24 décembre 2017 - 9 h 16 min

    Nous sommes avec vous jeunes soldats dans la même tranchée ,combattons ensemble l’injustice et ce fléau colonial jusqu’à libérer toutes les terres Palestiniennes .Allah Riham el chouhahda .Et vive la Palestine libre.

    Anonyme
    23 décembre 2017 - 19 h 38 min

    Il faudrait les faire jugé pour crimes contre l’humanité ces soldatesques de seconde zone.

    1
    3
    Jaber
    23 décembre 2017 - 17 h 50 min

    « Nous devons tuer tous les Palestiniens à moins qu’ils ne soient résignés à vivre ici comme esclaves » (Le président Heilbrun, du comité pour la réélection du Général Shlomo Lahat au poste de maire de Tel Aviv, en octobre 1983).

    « Nous devons utiliser la terreur, l’assassinat, l’intimidation, la confiscation de terres, et la suppression de tous les services sociaux pour débarrasser la Galilée de sa population arabe » (Israel Koenig – The Koenig Mémorandum).

    « Tout le monde doit bouger, courir, et s’emparer d’autant de collines qu’il est possible pour agrandir les colonies parce que tout ce que l’on prendra maintenant restera à nous. Tout ce que nous ne prendrons pas par la force, ira à eux » (Ariel Sharon, Premier Ministre israélien,AFP, 15 novembre 1998).

    « Nous devons tout faire pour nous assurer que les palestiniens ne reviendront jamais dans leurs maisons. Les vieux mourront et les jeunes oublieront » (David Ben Gourion).

    Bonne soirée.

    2
    6
    Anonyme
    23 décembre 2017 - 16 h 35 min

    Si c’était dans un pays arabe il y aurait des centaines de morts .

    3
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.