Le gouvernement «engagé» à s’approprier les nouvelles technologies selon Feraoun

Feraoun Télécommunications
Houda-Imane Faraoun. New Press

La ministre de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, Houda-Imane Faraoun, a souligné, lundi à Alger, l’engagement du gouvernement de s’approprier les nouvelles technologies en les introduisant dans le développement économique du pays.

«Nous sommes conscients, au niveau du gouvernement, quant à l’importance et la nécessité de s’approprier les nouvelles technologies et les introduire dans le développement de notre économie, notamment dans un contexte assez spécial», a déclaré la ministre à l’ouverture d’un atelier sur «La digitalisation, opportunité pour les banques», organisé par l’Association professionnelle des banques et des établissements financiers (Abef), en présence du ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, du gouverneur de la Banque d’Algérie, Mohamed Loukal, et des responsables de différents organismes bancaires. L’appropriation des nouvelles technologies «tournera autour de la modernisation du système financier», a estimé la ministre, qui s’est dit «convaincue» que l’Algérie «ne peut pas calquer un modèle de modernisation existant ailleurs, car nous avons nos particularités et nous avons une économie différente de celles des autres pays».

Mettant en garde contre «une numérisation dans l’anarchie», la ministre a rappelé la mise en place par le gouvernement de deux commissions, l’une «stratégique», présidée par le Premier ministre, et l’autre «technique» auprès du ministère de la Poste, des Télécommunications, des Technologies et du Numérique, afin d’examiner toutes les possibilités pour «mutualiser les infrastructures, introduire les nouvelles technologies, dématérialiser les procédures, numériser les administrations et améliorer la qualité des services publics en utilisant les télécommunications». Elle a souligné, dans ce sens, «la création d’une entreprise publique économique qui entrera en service au mois de janvier prochain et qui sera un appui pour la numérisation des administrations, des organismes et des entités publiques».

R. N.

Comment (8)

    Moh
    25 décembre 2017 - 22 h 44 min

    Elle est encore en fonction celle protégéé ?




    2



    3
    anonyme
    25 décembre 2017 - 22 h 42 min

    zaama zaama
    Ekhtouna men el festi




    2



    3
    " Bonjour " !
    25 décembre 2017 - 22 h 21 min

    le réveil sera dur …




    2



    3
    Anonyme
    25 décembre 2017 - 21 h 07 min

    Madame la ministre travaille avec beaucoup de discretion,il y a un enorme travail a faire,laissons lui le temps necessaire pour realiser ses programmes ,l Algerie avancera doucement mais surement a l ere du numerique.
    On assiste chaque jour les progres reels accomplis.




    2



    10
    TARZAN
    25 décembre 2017 - 17 h 58 min

    je crois que avec elle il y a que du bla bla et des mesurettes inefficaces. il est impardonnable que internet demeure très cher en algérie et inaccessible pour la majorité des algériens là en 2018! elle met les charrues avant les boeufs et elle ne se rend pas compte! encore du gaspillage d’argent et du temps perdu en perspective




    7



    7
    jaber
    25 décembre 2017 - 17 h 50 min

    @Nectar : Bonsoir,

    Vous dites : « l’excellence du travail et des interventions de vos structures se mesure sur le terrain et la satisfaction du client, et non au langage démagogique et creux ».

    Nous avons déjà vu Mme la Ministre à pied d’oeuvre, débarquant à l’improviste au niveau de certaines structures (port, agences postales, etc…) et je ne crois pas qu’elle est tenue de fournir à la presse un bilan quotidien de ses activités sur le terrain.

    C’est l’une des ministres qui, contrairement à d’autres, est sous le feu des critiques alors que nous savons que son secteur est malade depuis bien des années. Ne lui jetons pas la pierre, on doit lui faire confiance et laissons-la travailler en toute sérénité.

    Bonne soirée.




    7



    7
      nectar
      25 décembre 2017 - 18 h 43 min

      @Jaber bonsoir et merci pour votre réaction.
      Je ne remets nullement en question sa compétence, ni ses interventions sur le terrain, à plus raison je suis très mal placé pour porter des jugements de valeur.. Par contre, je constate partout ou je passe en Algérie, l’état de délabrement du réseau filaire et aérien..A titre d’exemple, lors de la première tempête sur Alger au mois de septembre passé, comme le câble qui dessert plusieurs clients à la cité ou j’habite était mal accroché est tombé au sol..Je l’ai tiré par mes propres moyens, en soulevant à une autre nécessaire pour ne pas être arraché par les véhicules qui passent dans l’allée, tout en l’accrochant à ma maison..à l’instant même j’appelle algérie Télécom le service d’écoute client à Alger..Le préposé, me répond texto que cela n’est pas son problème et me donne le numéro de téléphone de l’agence d’Aïn-Taya, j’ai appelé une dizaine de fois, aucune personne ne répond..Le matin tôt je me déplace à l’agence, je trouve une personne qui me dit il faut d’aller le signal au service d’intervention à Bordj- El bahri..En sortant de l’agence énervé, j’interpelle une équipe technique, qui discute dans leur véhicule de service. La réponse d’un des agents est stupéfiante, nous interviendrons une fois qu’il sera coupé..Pour votre information, ce câble a été pris en charge deux mois après l’avoir signalé et en plus par un sous-traitant d’Algérie Télécom..Qui venait pour intervention chez des clients je l’ai interpellé, en lui disant c’est honteux de laisser un câble trainé dans une telle situation…Excellente soirée Monsieur..




      4



      7
    nectar
    25 décembre 2017 - 16 h 49 min

    Nous sommes conscients que vous êtes conscients au gouvernement de continuer dans le bricolage habituel..Chaque année qui passe c’est du retard qui s’accumule au point de ne plus savoir ou vous en êtes..l’excellence du travail et des interventions de vos structures se mesure sur le terrain et la satisfaction du client, et non au langage démagogique et creux..Vous êtes jeune Madame, prenez votre voiture et faîtes un tour dans n’importe quel quartier, d’une ville ou d’un village et vous constaterez de visu comment les lignes téléphoniques sont installées ( boîtes de dérivation éventrées, des fils qui pendent partout, de la fibre optique en aérien et accrochée n’importe comment, des travaux sous-traités à des apprentis-sorciers qui ne font aucune attention aux trottoirs, ni aux accotements des routes )..Il faut du sérieux et de la présence, pour avancer et non à l’anarchie qui règne partout…




    8



    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.