4 500 terminaux e-paiement installés chez les commerçants domiciliés à la BDL

Le TPE se veut un outil d’aide à l’inclusion financière et à la lutte contre l’informel
4 500 TPE reliés à la Satim ont été remis gratuitement aux commerçants. D. R.

Pas moins de 4 500 terminaux de paiement électronique (TPE) ont été installés en 2017 à travers le pays chez les commerçants domiciliés à la Banque de développement local (BDL), a annoncé, lundi à Oran, la directrice du développement du paiement électronique de cette banque publique.

Nawel Taleb a indiqué, lors d’une journée de sensibilisation sur le e-paiement organisée en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO), que ces 4 500 TPE, reliés à la Société d’automatisation des transactions interbancaires et de monétique (Satim), ont été remis gratuitement aux commerçants ayant ouvert cette année un compte commercial à la BDL.

Ce nouveau moyen de paiement répond aux standards internationaux et se veut un outil d’aide à l’inclusion financière ainsi que la lutte contre l’informel, a-t-elle précisé, assurant que ce nombre est appelé à augmenter crescendo dans les prochains mois compte tenu de l’offensive commerciale déployée par cette banque pour convaincre davantage les commerçants à se doter de ce nouveau système électronique, fiable et hautement sécurité et les accompagner dans l’utilisation sur son réseau.

Pour sa part, le vice président de la CCIO, Samir Brixi, a déploré le manque d’engouement pour l’utilisation de ce mode de paiement, tout en soulignant la nécessité de généraliser ce système (e-paiement, e-banking), car garant de la transparence dans les transactions commerciales, a-t-il indiqué.

Plusieurs thèmes ont été abordés lors des débats et portant, entre autres, sur le paiement de proximité sur internet avec l’usage de la carte interbancaire classique pour le paiement de certaines factures, le système de télé-compensation, la loi sur le cadre juridique et réglementaire sur le e-commerce et autres avantages que procure ce système de paiement.

Cette journée de sensibilisation sur l’e-paiement, qui a vu la participation d’experts, de commerçants, d’opérateurs économiques, de représentants commerciaux d’entreprises, a été marquée par la signature à titre symbolique de deux conventions avec une entreprise algéro-espagnole de céramique et un commerçant.

R. E.

Comment (2)

    DANGEROUS !!
    27 décembre 2017 - 17 h 01 min

    Le NOUVEL ORDRE MONDIAL SIONISTE ET WAHABISTE S’INSTALLENT EN ALGÉRIE. Chassons les cartes de crédits d’Algérie c’est urgeant !!!




    0



    0
    Anonyme
    27 décembre 2017 - 7 h 40 min

    Me sais meme pas quoi ecrire..un POS …point of sale n est pas epayment et moins encore ebanking. Petite correction. POV de nous.




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.