Selon WikiLeaks : Hillary Clinton était de mèche avec des médias américains

Cablegate est le nom donné par Wikileaks à son opération de publication de documents secrets en 2010
Le courriel était destiné à l’assistant d’Hillary Clinton, Secrétaire du Département d'Etat. D. R.

Selon Sputnik, la veille du nouvel an, WikiLeaks a diffusé un tweet accompagné d’un courriel prouvant qu’un journaliste du New York Times avait fait parvenir au Département d’Etat américain les dates de publication des révélations de WikiLeaks relatives au scandale du Cablegate.

Le journaliste, Scott, a envoyé ce courriel le 28 novembre 2010. Il était destiné à Philip Crowley, assistant du secrétaire du Département d’Etat américain en charge des relations publiques. Hillary Clinton était alors Secrétaire d’Etat.

«Le courriel montre que le New York Times a transféré les dates de publication des révélations sur le Cablegate au gouvernement américain (sans en avoir informé WikiLeaks), les mettant à la disposition du Département d’Etat, chapeauté à l’époque par Hillary Clinton, jusqu’à neuf jours à l’avance pour déformer les révélations ou créer des diversions.»

Cablegate est le nom donné par Wikileaks à son opération de publication de documents secrets en 2010 en coopération avec certains grands médias internationaux dont le New York Times.

Il s’agissait de 251 287 courriels diplomatiques du Département d’Etat et de plus de 250 ambassades et consulats américains à travers le monde.

R. I.

Comment (2)

    Fuji Yama
    3 janvier 2018 - 1 h 31 min

    Selon le True Pundit, Hilllary Clinton
    aurait mis à prix la tête de Julian Assange ,le patron de WikiLeaks, à 10 millions de dollars, comme récompense, pour sa capture et son extradition lorsqu’elle était en campagne pour la présidence. Pourquoi?
    Parce que WikiLeaks détient à ce jour , des preuves concrètes des magouilles d’espionnage et de corruption de l’ex 1ere dame ,à
    l’ international.
    Encore une pourrie qui aurait donné son âme au diable, pour que les US l’élise à la tête de la Maison Blanche! Elle passe son temps à critiquer Poutine, alors qu’elle ne lui arrive même pas à la cheville !




    21



    0
    Jean-Boucane
    3 janvier 2018 - 1 h 28 min

    Mais pourquoi le New York Times a donne les infos a Hilary Clinton avant que cela soit diffuse? Moi qui croyait qu’en occident les journalistes etaient neutre???? On nous a finalement encore menti!!!




    3



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.