Iran : l’ultime rempart

Pasdaran troubles
Les Gardiens de la Révolution interviendront-ils ? D. R.

Par R. Mahmoudi – Au cinquième jour des troubles en Iran, avec la mort d’un douzième manifestant et d’un premier policier, la situation commence à devenir inquiétante. Le décor ressemble, à s’y méprendre, à la protesta tunisienne à ses débuts. Celle-ci a commencé dans une ville provinciale, sur fond de grogne sociale, pour se terminer au bout de quelques jours sur des manifestations insurrectionnelles exigeant le débarquement du chef de l’Etat.

S’il est difficile de comparer le régime iranien à l’ancien pouvoir tunisien – ou d’ailleurs à n’importe quel autre pouvoir arabe –, du fait qu’il est assez solide pour résister à des émeutes aussi violentes soient-elles et qu’il est, contrairement aux régimes arabes, immunisé par l’existence en son sein d’un contre-pouvoir crédible, les risques d’un embrasement incontrôlable ne sont pas à exclure. Le tout-répressif est le premier piège auquel le pouvoir iranien semble, pour l’instant, incapable d’échapper. Au lieu d’arrêter la contestation, la répression va augmenter le nombre de victimes, ce qui va fatalement alimenter davantage la colère de la rue pour plonger le pays dans un engrenage de violence qu’il ne sera plus possible de stopper. La propagande arabo-occidentale, qui est déjà à l’œuvre, s’occupera de la suite.

S’il est vrai que les dirigeants iraniens n’ont plus le choix face à une situation aussi explosive que de menacer d’user de moyens forts et de faire intervenir, notamment, les redoutables Pasdaran, le bras armé des Gardiens de la Révolution, ils auraient néanmoins pu gérer la situation avec plus de souplesse. Les «conservateurs» ont prouvé qu’ils sont plus adroits et, en fait, plus politiques devant des situations de troubles comme celles qui secouent l’Iran aujourd’hui que ces «réformateurs» qui s’avèrent être, en réalité, plus conservateurs et plus fermés à l’expression populaire.

Ce vent de révolte va-t-il précipiter le retour de Mahmoud Ahmedimedjad au pouvoir ? C’est le meilleur scénario qui puisse arriver, en ce moment, à cet ultime rempart contre l’abdication qu’est l’Iran.

R. M. 

Comment (12)

    LE NUMIDE
    3 janvier 2018 - 10 h 58 min

    La république islamique d’Iran est appelée à devenir une république persane , tel est le sous -bassement réel et souterrain de la Protesta des villes iraniennes dont le mouvement ira en s’amplifiant pour poser les vrais termes de la Crise de l’état iranien actuel .. l’idéologie arabo-chiiste qui a présidé à l’élaboration doctrinaire de l’idéologie révolutionnaire de l’Iran post-monarchiste en Iran est arrivée à une impasse géopolitique et géostratégique notamment sur la question centrale du moyen Orient : le conflit israélo-arabe .. Avec ce mouvement de protestations populaires sur toile de fond sociales se profile une contestation cruciale , dont l’équation est non seulement politique mais aussi d’une teneur idéologique et même théologique capitale et historique .. elle se résume en termes simples à ce que la nation perse iranienne a decidé par ces mouvelnts populaires amplifiés de ne plus avoir pour vocation à assumer d’abord seule dans la région le conflit anti israélien et américain des arabes et de leurs clients muslmans dans le monde du fait même que ces arabes tous pro-israéliens et crypto- sionistes la frappent dans le dos au nom du prétexte théologique wahabiste Sunniste et participent au projet de destruction de la nation perse iranienne en reprenant mot a mot non seulement le corpus raciste semitique arabiste anti -persan , mais aussi le corpus théologique wahabiste anti-chiiste et les contours du corpus géostratégique americano-sioniste … Dans les faits , la nation perse iranienne se dirige vers une prise de conscience identitaire historique aux antipodes de l’Hypothèse idéologique Khomeyniste .. Pour garantir sa survie en tant que nation , les perses iraniens seront dans l’obligation se désengager honorablement du conflit israélo-arabe de Palestine et donc du contentieux geostrategqiue avec les USA , vers une sorte de neutralité sous les auspices d’engagements internationaux .. Dialectiquement pour assurer sa vocation de puissance tutélaire , le levier géopolitique pour contenir les agressions et les menaces arabo-wahabistes , l’idéologie d’Etat de la nation iranienne ne sera plus l’Islamisme révolutionnaire chiiste mais le nationalisme persan qui mobilisera le peuple et les élites sur de nouveaux alliances et de nouvelles modalités de puissance … Historiquement , l’idéologie arabe chiiste restera comme une survivance culturelle en Iran, mais un retour idéologique à la Persitude va engager d’autres ressources symboliques qui engrangeront la montée en puissance militaire et économique de cette nation dans le monde et permettront son ouverture aux autres ….De mauvais jours attendent l’Arabie et ses mercenaires wahabistes en Asie du moyen Orient




    4



    2
    CHAOUI-BAHBOUH
    2 janvier 2018 - 23 h 22 min

    Israël est une diaspora sans pays, ni patrie, ils sont comme la rouille lorsqu’elle s’incruste sur le métal, elle finira par le ronger, aucun traitement n’est possible de nos jours, grâce aux Arabo-Tayhoudite, cette rouille à trouvé une substance chimique au parfum oriental avec leur Harem, graissé avec des milliards de dollars, grâce à l’affreux Oncle Sam, pour lui prolonger vie et l’étaler sur le Monde ARABO-Musulman, ces Sionistes les gardiens des Lieux Saint de l’Islam, ont profanés les 3 Lieux les plus sacrés de l’Islam. Lieux Sacrés communs à toutes les Branches de l’Islam sont : Masjid-Al-Haram, à La Mecque ; Masjid-An-Médine, Masjid-Aqsa à Jérusalem Est. Tous ces repères, qui ont existais depuis la naissance de l’Islam en, La naissance de l’Islam. Mahomet, Abu-l-Qâsim Mouhammed de son vrai nom, ou dans le culte musulman Mohammed (Allih Salam), est le prophète fondateur de l’Islam. Il est né en 570 à La Mecque (El-Mounaoura). Et voila une bande créée sur une terre noble et Sainte, et par cela eux même, qu’ils veulent détruire cette Religion Lumière qui brille sur l’Humanité toute entière, les Juifs Sionistes sont et resteront des destructeurs potentiel et des êtres nuisibles de l’humanité, les BEN-YOUDITES, arrivent à divulguer leur propre visage, des hommes enturbannés aux habilles de traîtres, une atteinte aux modes de nos ancêtres, leur A.D.N est formatée par le sang des Sionistes la Rouille de tous les temps.
    Avec la volonté d’Allah et les milliards de Prière Q’El-Qods vivra et restera Musulmane, Palestinienne jusqu’à la fin du Monde, Mort aux traîtres et aux vendus, La Palestine DHALMA OUA MADHLOUMA LE PEUPLE Algérien est avec Elle ! Merci à nos Chouhadas et Le Chahid BOUMEDIENE !!!




    2



    0
    Tangoweb 54
    2 janvier 2018 - 18 h 54 min

    Je savoure la révolte du grand peuple Iranien contre le régime théocratique des Mollahs, un régime qui réprime son peuple, avec une misère galopante, alors que l argent des Iraniens alimente des conflits régionaux pour l épanouissement de la doctrine Chiite.Vive le peuple Iranien libre




    2



    5
    BabEIOuedAchouhadas
    2 janvier 2018 - 16 h 49 min

    l’Iran doit changer de stratégie envers ses ennemis en passant à une approche agrssesive du moment qu’il a tous les moyens pour créer le chaos et même faire disparaitre toutes ces féodales monarchies arabes absolues (pays du Golfe, Jordanie, Maroc) en commençant par la tête, à savoir : l’Arabie Yahoudite.
    C’est la seule alternative pour pouvoir ultérieurement faire face à Trump et à Natanyahou.




    11



    2
    Anonyme
    2 janvier 2018 - 13 h 24 min

    On va assister a un durcissement du pouvoir et peut etre au retour possible de Ahmanijad…..l actuel pouvoir a use toutes ses cartouches de vouloir appliquer une politique soft…dans une region explosive,donc il n y a aucune place pour la naivete…..le pouvoir des pempetes mediatiques dirigees contre l Iran sont enormes et precedent souvent les mouvements protestataires ….et eventuellement militaires…La region se dirige certainement a des developpements importants…..Par ailleurs les Palestiniens doivent s activer a saisir toutes les institutions des nations unies et adherer a l ONU en tant que membre adherent complet de l ONU et non plus en tant qu observateur.Mahmoud Abbas doit mettre sur la table les accords d Oslo et donner la clef de la gestion de la Palestine occupee a l occupant qui doit supporter tous les frais du pays occupe.Aujourd hui Israel ne paie aucun centime et ce sont l Europe et les pays donateurs qui supportent tous les frais qui sont depenses dans l economie Israelienne c est a dire une aide indirecte a l economie de l occupant Israelien.
    Les Palestiniens doivent changer de cap et choisir les organisations internationales pour faire valoir leur droit a l independance et a l autodetermination.Il n y a plus de temps a perdre,Trump et Natanyahou sont decides a acceler la colonisation et a annexer le maximum des territoires Palestiniens……seul la communaute internationale et l ONU peuvent stopper leur plan…Tout ce qui bouge en Iran et ailleurs c est pour eloigner et detourner les attentions de ce que fait Netanyahou et Trump en Palestine…




    7



    2
    Felfel Har
    2 janvier 2018 - 12 h 39 min

    Nous savons que les judeo-chrétiens,auxquels se sont récemment joints les sataniques saoudis, sont derrière ces pseudo-manifestations qui tournent en boucle sur les réseaux sociaux et les medias du monde. C’est une spécialité éculée des spins doctors occidentaux.
    Certains salivent déjà et ne se cachent plus. Ces charognards s’amusent à jeter de l’huile sur le feu et s’emploient à exciter les foules.
    Il y a certes un malaise causé tant par la gouvernance iranienne que par les sanctions économiques, mais les citoyens iraniens en ont vu pire. Réalisent-ils qu’il font le jeu de leurs pires ennemis, les USA, Israël, l’Arabie Yahoudite, derrière lesquels se cachent les opportunistes européens?
    Toute cette excitation ne servira à rien car Vladimir va doucher leurs espoirs; l’Iran tiendra bon, se renforcera après cette difficile épreuve et continuera à donner des cauchemars à ses ennemis.




    16



    3
    Al, j'ai rien !!
    2 janvier 2018 - 11 h 51 min

    « Ultime rempart » contre quoi ? « Situation inquiétante » pour qui ? Ce n’est pas moi qui m’inquièterais du danger qui guette les théocrates en Iran. (…)




    5



    17
      Ma ro chien
      2 janvier 2018 - 21 h 32 min

      Juste pour dire bonjour au Ma ro chien pour qu’il ne jubile
      pas car l’ Iran a ses gardiens pas des baisemains..




      4



      1
        Al, j'ai rien !!
        2 janvier 2018 - 21 h 59 min

        Tu te donnes toi-même le pseudo de maro-chien. Le Maroc, l’Iran et toi-même pouvez tous aller au même endroit pour vous retrouver ensemble et vous faire cuire un œuf !




        0



        0
    Anonyme
    2 janvier 2018 - 9 h 51 min

    Un régime qui s’appuie sur la religion pour gouverner finira toujours par être honni. Gouverner s’est améliorer la vie de son peuple (…)




    11



    12
    Anonyme
    2 janvier 2018 - 7 h 14 min

    En Iran il y a une vraie république mais une jeunesse prête à se jeter dans les bras de l »ennemi




    14



    5
      ferial
      2 janvier 2018 - 8 h 10 min

      Oui c’est vrai cette jeunesse a été malheureusement nourrie par les réseaux sociaux.




      16



      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.