Un comité de village dénonce une réunion de «séparatistes» aux autorités

Drapeau Cheurfa
Le comité de village de Cheurfa Bahloul rejette toute idée de séparatisme. New Press

Par Karim B. – Fait inédit dans l’histoire du mouvement de contestation en Kabylie, un comité de village, celui de Cheurfa Bahloul, dans la daïra d’Azazga (wilaya de Tizi Ouzou), a pris l’initiative de dénoncer aux autorités locales une réunion prévue par un groupe de «séparatistes» dans le domicile d’un habitant du même village. Cette initiative dénote-elle une tendance lourde dans la société exprimant un ras-le bol longtemps contenu face à l’agitation de plus en plus visible des séparatistes ou s’agit-il simplement d’un règlement de comptes entre villageois ? Dans une déclaration datée du 30 décembre, et dont nous avons reçu une copie, ce comité condamne «une tentative de réunion» qui devait se tenir le jour même au niveau du domicile d’un concitoyen, et «visant à soutenir les thèses d’un groupuscule extérieur au village qui appelle à la division de la nation algérienne», allusion au Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) de Ferhat Mehenni.

Les signataires du document considèrent cet incident «très regrettable» comme un acte isolé et dont la responsabilité «incombe exclusivement à son auteur». Et de poursuivre : «Aussi, nous tenons à rappeler que notre village était, est et sera toujours à l’avant-garde de la sauvegarde de l’unité nationale et ne permettra, d’aucune façon, à quiconque de souiller nos valeurs et la mémoire de nos glorieux martyrs.» Ils concluent leur déclaration par un vibrant : «Vive l’Algérie unie et indépendante !»

Prenant la chose très au sérieux, le comité de village a adressé des copies de leur dénonciation au procureur de la République près le tribunal d’Azazga, au chef de daïra d’Azazga, au commandant de compagnie de la Gendarmerie nationale et, enfin, au chef de la Sûreté de daïra.

K. B.

Comment (61)

    zebrouka
    10 janvier 2018 - 1 h 00 min

    notre peuple est hétérogène: plusieurs races y coexistent en réalité, il n’a pas que les arabes, les amazighs,il y a les enfants aussi des romains, des vandales ,des turcs, des français, des enfants d’origine sub sahariennes d’autres maures et j’en passe. dans son étendue actuelle l’Algérie englobe plusieurs races et ce sont ces minorités assemblées qui sont la majorité du peuple algérien !
    imposer exclusivement l’arabe ou le kabyle serait une injustice faite à cette majorité qui se réclame algérienne et regarde vers l’avenir non pas les passés de flen ou de felten




    0



    4
    *******L'ALGERIE UN JOUR, L'ALGERIE POUR TOUJOUR*******
    9 janvier 2018 - 15 h 18 min

    Bien sur qu’à ce jour l’Algérie est à 90 pour cent Arabe mais la main étrangère nous font croire le contraire pour brisé les frontières de l’Algérie avec un Maghreb arabe ou un Maghreb kabyle sous le contrôle du Maroc et des sionistes et wahabites, donc l’Algérie c’est l’Algérie pas de pseudo et d’arnaque au projet douteux d’un grand faut Maghreb !
    Vive l’Algérie Arabe et kabyle et non au Maghreb !!!!




    1



    4
    Zoro
    5 janvier 2018 - 11 h 28 min

    Repones aANONYME 4 JANVIER 1032L
    Algerie est arabe,son peuple 90% Arabe ,ses stations tv sexpriment en arabe ,ses stations radios sont en arabe 20000 MOSQUEE font le adhan en arabe. l algerie est le coeur de maghreb arabe compose de la mauritanie du maroc de latunisie ,de lalybie en attendent le sahara qui se proclame ARABE.ce maghreb arabe fait partie du nonde arabe ,etde laligue arabe.La langue arabe est reconnue universellement grace a son enorme contibution au développement materiel et spirituel de l humain ,la langue arabe s adapte aisement a l a modernite puisqu elle dans le top des dix langues les plus utilisees sur internet ,elle devance et de loin le francais L italien et beaucoup d autres pays dits développés. VIVE L ARABE,VIVE LES ARABES EN ATTENDANT DES JOURS MEILLEURS .
    SIGNE.ZORO. ….Z….




    8



    30
      Maxidus
      6 janvier 2018 - 9 h 29 min

      Bonjour, l’Algérie est Algérienne elle est arabe Amazigh . on peut pas exclure une des deux composante de l’Algérie si tu dis que l’Algérie est seulement Arabe c’est que vraiment t’es pas un Algérien et que t’es un ennemi de l’Algérie qui veut son explosion.
      Dieu a créé la diversité  » Inna khalaknakoum chou3ouban wa kabaïla » et des gens comme toi par leurs fanatisme se rebellent déja contre Dieu! vous créer le désordre en pensant que vous être des réformateur. allah yahdik.




      20



      4
      Massi 05
      9 janvier 2018 - 12 h 20 min

      …Zoro est aussi arabe?




      2



      1
    Anonyme
    4 janvier 2018 - 15 h 12 min

    Le PIB économique la Kabylie vaut combien par rapport au reste de l’Algérie? C’est ma question, merci.




    4



    6
      karimdz
      4 janvier 2018 - 20 h 30 min

      Je ne sais pas dans quel sens, ta question est orientée, mais le pib économique le plus faible d Algérie se trouve dans le sud.




      5



      0
    kader
    4 janvier 2018 - 14 h 28 min

    faire revivre le « tamazigh », c’est comme vouloir redonner vie aux dinosaures que la nature a intelligemment éliminés. cette langue s’est éteinte d’elle même en ne pouvant plus accompagner l’évolution de son environnement !
    aucun vestige culturel ,aucun outil militaire ou économique, seulement la ruine et la désolation sur tout l’espace de rabat jusqu’au cyrénaïque, rien que des prédateurs à la solde et la trahison qui faisait nid partout. Ressuciter le tamazigh est chose noble pour comprendre toutes les causes du déclin maghrébin, oui et reprendre les mots qui à coté de la glotophagie des autres mots et notions qui font notre quotidien, notre personnalité diverse mais combien riche en enseignements




    12



    9
    Abou Langi
    4 janvier 2018 - 13 h 03 min

    Moua ce qui m’interpelle , ce n’est point le MAK, les makistes , l’unité nationale, la division, Mais l’éloge à la délation.

    Et encore que cela viennent de non-kabyles je le comprends facilement.
    On peut être contre les Makistes, pour, seulement sceptique, ou dubitatif, mais il faut des arguments convaincants pour ça.
    Cette réunion est tout à fait anodine et elle le serait n’importe où en Kabylie. Les Makistes ont pignon sur rue , et ne s’en cachent absolument pas. Beaucoup de gens s’interrogent à leur sujet mais personne ne les voit comme des parias.
    Je veux bien qu’on soit contre le MAK ou n’importe qui d’autre. Mais ce «groupuscule» est ce qui rassemble le plus de monde en Kabylie de nos jours. Dire qu’on regarde les makistes comme des comploteurs ou des conspirationnistes est de mauvaise foi. N’importe quel kabyle vous rirait au nez si vous lui dites qu’un kabyle conspire contre l’unité nationale, la3lem ou je ne sais quoi. Ce discours on nous en a tellement rabâché les oreilles qu’il ne passe absolument pas. Ne disait-on pas ça du FFS, des berberistes, de Mammeri,de Slimane 3azem et même de la JSK ?




    8



    7
    Karamazov
    4 janvier 2018 - 11 h 09 min

    Mello nous fait plein de mousse pour cacher le fond des choses. Une délation qui n’honore en rien ces villageois est inscrite à leur honneur.

    De tous les temps une affaire de ce genre aurait été réglé par thajma3th en son sein et nous n’aurions pas été là à épiloguer à son sujet.

    La réalité est dans le lien qui unit les zaouias et, disons le , certains imravdhène, au pouvoir, qui appellent à un cinquième mandat.

    Sinon comment interpréter cette délation ? Un homme organise une réunion chez lui, sur l’autonomie ou l’indépendance, sujet qui est loin d’être tabou en Algérie et encore plus en Kabylie, et voila qu’on le dénonce .
    Et c’est à ces délateurs que mello tresse des lauriers et gonfle la gandoura ?

    Si cela s’était produit dans mon village, d’accord ou pas avec le MAK, là n’est point la question, je les aurais reniés.




    10



    11
      Borfayor Lewwel
      4 janvier 2018 - 11 h 51 min

      Je serais très étonné que les faits rapportés soient exacts. Qu’un individu ou deux (des mouchards pour appeler un chat un chat) aillent, en secret, rapporter aux autorités les activités des autres habitants, je veux bien, les mouchards ont existé de tout temps et partout dans e monde, mais je ne peux pas m’imaginer qu’un groupe entier d’un village kabyle aille le faire au vu et au su de tous les autres, surtout si on me dit que ce groupe est censé représenter tout le village. Ce n’est pas un jugement de valeur de ma part, je dis simplement la réalité. C’est tout simplement inconcevable. Il doit y avoir une autre explication.




      8



      9
        Karamazov
        4 janvier 2018 - 13 h 08 min

        L’article commence par « fait inédit ». Un euphémisme pour dire inconcevable ?




        5



        2
        Errai
        4 janvier 2018 - 22 h 19 min

        Vous voulez une explication? Je vous propose la suivante si elle peut vous convaincre: Des Kabyles apaisés ne pouvant plus supporter les errements d’autres Kabyle névroses ont exprimé leur agacement à leur manière.




        7



        5
        Errai
        4 janvier 2018 - 22 h 52 min

        moralité de l’incident: des Kabyles apaisés ne pouvant plus supporter les errements d’autres Kabyles névroses ont agi de la manière qui leur a semblé la plus appropriée.




        5



        5
          Karamzov
          5 janvier 2018 - 16 h 30 min

          C’est cela même! C’est ce que nous disions avec des mots différents, moi, mello, et Borfayor: Le MAK peut manifester et se réunir librement partout en Kabylie sauf à Chorfa où les gens sont surdoués et plus intelligents que tous.




          4



          1
    Samy
    4 janvier 2018 - 9 h 48 min

    Je ne suis pas un militant du MAK mais je considère cette pratique de dénoncer une réunion au domicile d’un citoyen comme de la délation de la part de ce comité de village qui s’est transformé en auxiliaire de la police.Ce n’est pas du tout honorable pour l’illustre village de Chorfa n’Bahloul et sa zaouïa millénaire qui rayonne sur toute la région d’Azazga et les Ath Ghobri.C’est vrai que les déviations sont monnaie courante chez tous ces gens qui se vendent au…plus offrant et au plus fort du moment.C’est regrettable à plus d’un titre et c’est ça surtout qui crée la zizanie entre les habitants-citoyens.




    14



    12
    Anonyme
    4 janvier 2018 - 9 h 26 min

    Séparatistes ? En moins d’une dizaine d’année la Kabylie deviendra une véritable destination touristique, sa politique sera plus celle de Saingapour quant à la finance, celle de Malte quant à tout ce qui touche à la mer, celle d’Israël ou d’Arabie quant aux bonne alliance quant à la sécurité, ……… voici les contours de la future Kabylie. Elle sera aussi bien entendu celle de la France quant à tout ce qui touche à la culture au sens large du mot. Les langue seront toutes la bienvenue mais l’état Kabyle ne dépensera pas un sous pour la promotion des langues qui ont déjà une religion comme support. Bien sûr que la langue berbère sera nationale et réellement officielle la langue française langue de travail et on ne se donnera même pas la peine de trouver une excuse bidon genre « butin de guerre … » c’est juste parce qu’elle elle s’est enraciné en Kabylie et beaucoup de kabyle sont content des résultats de son utilisation.




    17



    15
    karimdz
    3 janvier 2018 - 18 h 53 min

    Ces villageois kabyles sont d authentiques patriotes qui ont compris le danger de certains sectaires qui veulent le malheur de la kabylie, et ne servent en fait que nos ennemis déclarés.

    Yartihoum saha.




    38



    16
    Anonyme
    3 janvier 2018 - 17 h 56 min

    assegas amengas de beni snous dechichnaq ali le kabilois




    15



    4
    Anonyme
    3 janvier 2018 - 17 h 53 min

    L’Algérie est une et indivisible.
    Avec toutes ces composantes d’origine arabes , kabyles , chaouiya , et autres.
    Unis pour l’éternité dans le bonneur ou l’adversité.
    La FITNA nous sommes nous les algériens les premiers à avoir trinquer durement dans l’indifférence totale avec nos 200.000 victimes réparti sur 10 longue année.
    Les ennemis des algériens seront mes ennemis.
    Les ennemis de l’islam sont mes ennemis.
    À bon entendeur.




    52



    17
      Anonyme
      4 janvier 2018 - 10 h 25 min

      L’islam et l’arabisation de l’école font l’arme coloniale. Jusqu’aux années 70 partout on parlait berbére, à présent partout c’est la periphèrie du Caire, sauf en Kabylie biensur.
      Entre paradis islamique et berbérité laique, je choisirais l’authenticité.




      10



      11
    Mokrane
    3 janvier 2018 - 17 h 40 min

    L’ Algérie est une et est indivisible grâce au sang des 1,5 Million de Martyrs dont a été arrosée la terre de ce pays et celui qui ignore cela c’est qu’il n’a rien à voir avec notre chère Algerie.




    50



    18
      Anonyme
      4 janvier 2018 - 10 h 32 min

      L’algerie arabe ne sera jamais notre patrie.




      11



      14
    TOUS DES FRÈRES
    3 janvier 2018 - 16 h 08 min

    Voici la réponse cinglante du VRAI peuple KABYLE AMAZIGH à TOUS CEUX qui veulent semer les graines de la haine et de la division entre les ALGÉRIENS !!! TOUS UNIS….. DE L’EST A L’OUST ET DU NORD AU SUD !!! Que tous les faux prophètes de malheur se le tiennnet pour dit…… C’est la RÉPONSE KABYLE faite avec le plus beau SOURIRE KABYLE !!! VIVE L’ALGÉRIE UNE ET INDIVISIBLE AD VITAM AETERNAM….!!!




    54



    19
    MELLO
    3 janvier 2018 - 14 h 35 min

    Chorfa n’Bahloul est un village qui fait corps avec la grande tribu des Aït Ghobri, l’une des principales dynasties de la grande Kabylie.
    Son histoire fascinante vient de cette vie spirituelle qui l’a toujours enveloppé. Ses saints protecteurs, Sidi Bahloul et Sidi M’hamed ben Bahloul, sont des soufis marabouts, imrabden, qui ont vécu aux XVe et XVIe siècles, soit durant la même période que Sidi Yahia El Aïdli de Tamoqra dans la région d’Akbou et la sainte Yemma Gouraya de Bejaïa.Chorfa N’Bahloul est situé au sud-est de la commune d’Azazga dans le Haut-Sébaou. Il regroupe près de 15 mille habitants répartis sur les quatre hameaux qui lui sont rattachés : Fliki, Tinkicht, Boubroun et Ouarkik.Chorfa est gérée par une assemblée formée par les délégués des familles «Idherman» des Ath Malek, Ath Cherif, Ath Sadek, Ath Moussa et Ath Abderahmane. Ce groupe forme les Teman ou l’autorité suprême, présidée par l’imam du village.
    Comme il existe, également, une autorité financière (Loukil n taddart) qui gère avec un conseil les différents projets du village. Le village a gardé les traditions ancestrales kabyles telles Thajmaâth, timamart et les us et coutumes qui lui sont rattachés comme lwizia, signe intrinsèque à tous les villages bérbéres.
    A chaque naissance dans le village, les parents du nouveau-né offrent des oboles au mausolée. Un signe de gratitude envers Dieu et envers le saint protecteur qui les préserve de sa baraka. Preuve d’une vie cultuelle omniprésente dans ce village maraboutique où l’on trouve outre le mausolée du marabout et démiurge Sidi M’hamed ben Bahloul (ou Ahmed fils de Bahloul Wassam El Ghobrini), une zaouïa très visitée durant les fêtes religieuses (Achoura, Mawlid et Aïd). Les grands amis de Chorfa n’Bahloul sont entre autres l’illustre Cheikh Mohand Ou Lhocine des Aït Yahia et son maître cheïkh Mohand Ouali de Taka ainsi qu’il est rapporté par Mouloud Mammeri dans son ouvrage Inayas Echeïkh Mohand.
    Chorfa a vu aussi la naissance d’illustres personnages comme les cheikhs Sidi Hend Oussadek, Si El Hadj Saïd n’Aït Cherif, Cheikh Arezki Acherfaoui, Kadi Bachir et des Moudjahidine.
    Les mouchards sont bannis de ce grand village de Kabylie et c’est ainsi que toute personne venant à vilipender l’honneur du village est vite mis hors d’état de nuire par n’importe quel moyen.




    56



    21
      bendjeffal
      3 janvier 2018 - 22 h 29 min

      Merci Mello pour ces explications tres riches d’information sur un des modes de gouvernance locale que beaucoup de theses et d’etudes s’appliquent àdémontrer l’utilité et son efficience. J’aimerai bien avoir desréferences en francais ou en arabe sur ce theme  »mode d’organisation pour la gestion des affaires locales dans les traditions berberes. J’aimerai bien encadrer des master ou docteur dans l’analyse de se mode de gouvernance. Merci de me donner plus d’informations.




      9



      3
      Anonyme
      4 janvier 2018 - 17 h 02 min

      @ Mello ce n’st pas les banou hillal les bahlouls c’est ce que je pense d’autant plus ils ne sont pas loin de M’sila la de kalaa des beni hammade qui sont entrés en guerre avec les banou hillal pour leur sauvagerie
      Ibn Khaldoun a noté que les terres ravagées par ces envahisseurs les banou hillal étaient devenues complètement désertiques. Il écrit à leur sujet que : « en raison de leur nature sauvage, les Arabes sont des pillards et des destructeurs », affirmant que la sauvagerie est leur caractère, et leur nature.




      6



      4
    Kahina
    3 janvier 2018 - 14 h 19 min

    Bravo pour ces vrais Kabyles!!
    Un Vrai Kabyle ne divisera jamais son pays.
    La Kabylie doit chasser ces Harkis version MAK là où ils sont.




    68



    28
    Pragmatisme
    3 janvier 2018 - 13 h 53 min

    ça m’étonne qu’un village de Kabylie dénoncerait ce groupuscule au risque d’être perçu comme délateur par toute la région ,rappelons nous le congrès de la Soummam qui s’est tenu à quelques mètres des casernes de l’armée françaises mais personne n’a osé le dénoncer même les harkis ,comme ils y en a un peu partout en Algérie,ont respecté l’omerta pendant la durée du congrès;moi je pense plutôt que cette dénonciation, s’il y en a, ne peut être l’œuvre que de ces gens qui veulent mettre la Kabylie à feu et à sang pour savourer les représailles qui s’en suivront.




    38



    69
      Anonyme
      3 janvier 2018 - 14 h 15 min

      Pragmatisme
      Ton commentaire n’a aucune logique.
      C’est un commentaire d’un Harki pur.




      63



      28
        Anonyme
        4 janvier 2018 - 10 h 33 min

        Le tiens est celui de la gestapo. Jouer les marabouts contre les laics sert le regime, mais juste pour cacher les prebendes.




        9



        10
      Anonyme
      3 janvier 2018 - 14 h 16 min

      Dans notre village, nous avons toujours dénoncé les Harki de la révolution de ton calibre.
      Tu compares l’incomparable.




      56



      16
      MELLO
      3 janvier 2018 - 14 h 28 min

      Comparer pour comparer, autant le faire pour des choses ou des événements comparables. Comparer le Congrès de la Soummam à une rencontre d’un groupuscule d’extrémistes ne vient guère à l’esprit!! Lire mon post pour mieux connaitre ce village.




      39



      12
      Toz alik
      3 janvier 2018 - 14 h 52 min

      Reponse a celui qui se dit Pargmati(tisme)-que—– Moi j ai lu des declarations de ceratins organisateurs du congres de la soumam encore vivant que le lieu de rassemblement a été choisi dans une région oui il n y avait aucun harki parmi les habitants !




      52



      12
        Anonyme
        4 janvier 2018 - 10 h 36 min

        Vos traitres sont elevés à hommes d’Etat nos hommes doivent cautionner votre chimère, en lèches-pieds au service de l’internationale arabislamique




        8



        8
    Anonyme
    3 janvier 2018 - 13 h 29 min

    Ce qu’ a fait ce comité de village est exemplaire, tout kabyle devrait faire la même chose empêché ce groupuscule du mak-bhl-sioniste de s implanter et d exporter dans un avenir sa violence en formentant des émeutes voir une guerre civile chez nous en kabylie.. Encore un grand bravo à ce courageux comité de village.. Vive la kabylie et Vive thamurtna l Algérie. ….




    60



    23
    Arezki
    3 janvier 2018 - 12 h 43 min

    Les larves MAKaks ne représentent qu’eux meme,Ils n’ont absolument aucune base populaire et encore moins,une autorité morale en Kabylie.Nous autres Kabyles,n’allons pas nous soumettre au diktat d’une poignée de traitres et autres mercenaires qui hantent les bistrots parisiens.

    Mon village de la grande Kabylie(Ouadhnane-Michelet)n’a pas sacrifié 39 chahids pour qu’une nébuleuse de félons arrivistes basés en France,viennent nous imposer leur loi.L’Algérie unie et indivisible.




    78



    21
      Vgayet
      3 janvier 2018 - 14 h 49 min

      Siwel a publié ce texte non signé par les membres de cette association et qui est adressé au wali, au chef de daira, à la sûreté urbaine MAIS pas au maire de cette commune. Bizarre quand même ?




      13



      22
        Anonyme
        3 janvier 2018 - 14 h 55 min

        Au maire ? Vous dites ! Mais le maire d’AZAZGA est issu de ce grand village même.




        20



        9
      ELGAT
      3 janvier 2018 - 17 h 19 min

      merci Areski !quant je lis un commentaire comme le tiens je me sens trés fier d’être algerien. Je suis de l’ouest
      algerien de descendance berbère et de ceux qu’on appelle habituellement « Arabes » ,les gens comme toi me rassurent que l’Algérie n’est pas en danger et que malgré les quelques félons qui mobilisent les réseaux sociaux les algeriens ne font qu’un dans les moments difficiles




      29



      10
    Karamazov
    3 janvier 2018 - 12 h 21 min

    Dénonciation? En Kabylie?

    Délation oui !

    Mais en vérité, au fond, qui dénonce qui ? Partout en Kabylie on regarde les Makistes avec sympathie ,étonnement, moquerie, indifférence, mais jamais personne ne les a dénoncé . Alors c’est quoi cette dénonciation ?




    25



    46
      Borfayor Lewwel
      3 janvier 2018 - 13 h 19 min

      Celui qui connaît bien les mœurs kabyles sait que les autorités sont perçues comme une contrainte. Dans ce contexte, le simple fait de se rendre au commissariat de police ou au poste de gendarmerie, sans avoir été convoqué par eux, constitue un acte louche, presque déshonorant. Dans ce cas de figure, ça aurait l’air d’une trahison pure et simple. C’est pour ça que je me demande si les faits rapportés sont exacts.




      28



      34
    Anonyme
    3 janvier 2018 - 11 h 49 min

    Vive la Kabylie et vive l’Algérie, pour un même avenir .




    51



    14
      sabrina
      3 janvier 2018 - 16 h 27 min

      anonyme je ne sais pas si vous êtes deux internautes a avoir le même pseudo je viens de lire tes commentaires et je vois que tu es un bon Algérien je suis vraiment perdue avec ses deux pseudo l’autre très haineux je suis désolée et je te demande pardon mais l’autre le marocain non




      15



      7
    Muh Amazigh
    3 janvier 2018 - 11 h 35 min

    Certains esprits formatés par les mécanismes de la division prônés par le régimes mafieux au pouvoir cherche à retrouver un peu d’estime chez les pseudos dirigeants.
    Si estime il y avait de la part de ces pseudos dirigeants pour la Kabylie pourquoi ne pas intégrer complètement et équitablement les territoires ses territoires dans les processus de développement comme cela se fait dans toutes les autres Wilayates . Où est la Raffinerie de Béjaia ? Où est le Nouveau port de Cap Djinet , pourquoi tous les freins à Cévital . Les retards accusés dans le développements des villes et villages de Kabylie est plus que flagrant. Il faut vivre en Kabylie pour sentir les vrais problèmes des Kabyles. Si l’état ne peut pas prendre en charge ses problèmes au même titre que les autres wilayates , ni plus ni moins alors les Kabyles sont en mesures de s’assumer seuls et la têtes hautes. Quant au cinéma fait par quelques manipulés soit disant pour dénoncer la division je voudrais leur dire simplement une chose : Que la division a toujours été créé par ceux qui veulent rester au pouvoir.




    31



    45
      Anonyme
      3 janvier 2018 - 12 h 49 min

      @ Muh Amazigh: 3 janvier 2018 – 11 h 35 min

      Connaissez-vous vraiment si bien l’Algérie pour avoir le culot de prétendre que la Kabylie est délaissée par rapport aux autres régions algériennes ? A vous lire on a l’impression que vous n’avez jamais quitté votre hameau. Et si vous l’auriez fait, c’est seulement pour prendre l’avion de Bejaia vers Paris. Si c’est le cas, votre réaction est compréhensible.

      Mais l’Algérie n’est pas Paris. Le manque de développement dont vous vous plaignez, vous le trouverez partout en Algérie. Visitez les montagnes, campagnes, villages et villes du Sahara, des Hauts-plateaux, de l’Atlas saharien et tout le Tell. Et vous vous rendrez certainement compte que la Kabylie est mieux lotie (grâce aussi à l’argent de l’immigration) que d’autres régions d’Algérie. Donc svp arrêtez de vous lamenter.

      Quant Cevital et ses problèmes. Vous n’ignorez certainement que son patron avez les clefs de Sésame pendant 30 ans. D’où la facilité qu’il avait pour gonfler sa fortune grâce au monopole personnalisé – sucre, l’huile et du fer rond ukrainien – qu’on lui avait taillé sur mesure. Alors ne confondez pas svp l’intérêt de la Kabylie avec celui d’un Oligarque et épargnez votre solidarité pour les pauvres et nécessiteux.




      43



      18
        Muh Amazigh
        3 janvier 2018 - 23 h 05 min

        Cher Monsieur
        Je vous réponds pour vous dire qu’effectivement je ne connais pas toute l’Algérie mais assez bien pour avoir vécu à Skikda ,Constantine, Annaba, Arzew .Oran Chlef et j’en passe mais mon cher ami . Les habitants de ces contrées n’ont qu’à manifester leur mécontentement comme je le fais pour la Kabylie. J’ai sillonné les l’Algérie dans tous ses recoins je suis donc sorti de mon hameau. Je vois que l’on installe des usines de montage de toute sorte à Tiaret Relizane , des tramways dns toutes les villes sauf Béjaia Tizi Ouzou et Bouira si ce n’est pas du sous développement c’est quoi alors. Vous osez me parlez de culot (merci ) .Eh bien si c’est ça pour vous le culot tant mieux . Il faudrait alors que les autres habitants des autres contrées soient culottés comme moi et ainsi le culot amènera le développement. Au fond de vous même je suis certain de vous pensez que j’ai raison. Oui entièrement d’accord avec vous que l’immigration participe pleinement au développement et c’est pour cela que l’état abandonne un peu le terrain ce qui n’est pas une raison valable. Je ne défends pas Cévital mais au mons lui il crée de l’emploi dans toute l’Algérie et pas seulement la Kabylie.




        12



        8
      PREDATOR
      3 janvier 2018 - 19 h 20 min

      « Si l’état ne peut pas prendre en charge ses problèmes au même titre que les autres wilayates , ni plus ni moins alors les Kabyles sont en mesures de s’assumer seuls et la têtes hautes. »
      TRIGUE SLAMA ON A MARRE DE VOS LARMES DE CROCODILES




      12



      14
    L'EPERVIER
    3 janvier 2018 - 11 h 29 min

    L’ALGERIE , est une et indivisible , le mak , est une racaille au service des imperialo-sionistes.




    61



    24
    IMAZIREN
    3 janvier 2018 - 10 h 34 min

    Au secours, ils veulent nous cantonner dans un bout de terre pellé où il y a que des figuiers, des oliviers, de la figue de barbarie et sans parler de la neige plusieurs mois par an, alors que EL DJAZAÏR, d’Alger à Tam nous appartient.




    54



    30
      PREDATOR
      3 janvier 2018 - 19 h 27 min

      IMAZIREN
      3 janvier 2018 – 10 h 34 min
      Au secours, ils veulent nous cantonner dans un bout de terre pellé où il y a que des figuiers, des oliviers, de la figue de barbarie et sans parler de la neige plusieurs mois par an, alors que EL DJAZAÏR, d’Alger à Tam nous appartient.

      Mort de rire (no comment) tu as oublié de rajouter que la Libye, le Maroc , la Mauritanie, le Mali, l’Egypte… vous appartiennent
      Pauvre dégénéré vas voir un psy




      12



      12
    kaci
    3 janvier 2018 - 10 h 20 min

    Le MAk est bien plus légitime que le baath fln et son régime assassins Régime de traitres qui veut nous vendre une Kabylie traitre. Ce n’est pas du tout nouveau. En 63 ce n’était pas des martiens à avoir fait 500 morts en Kabylie, mais une horde arabe soutenue par quelques laches de kabylie. Les memes qui insinuent donc que Abane serait traitre. Au pouvoir par les armes, ils le gardent malgré les urnes. Le reste c’est du vomi.




    39



    74
    LE NUMIDE
    3 janvier 2018 - 9 h 43 min

    ALGERIE CONTRE SEPARATISME : c’est clair et net , les tendances séparatistes qui agissent en Kabylie ne sont pas Berbéristes , elles agissent au nom d’autres agendas occultes et sont des complices objectives des pires ennemis de l’Identité Berbère du peuple algérien Berbère .. Au nom de ce qui leur reste de conscience Berbère et d’Honneur Kabyle , nous leur demandons d’arrêter de tourmenter la régions de Kabylie et la nation algérienne qui a d’autres défis à relever dans la fraternité algérienne et dans la stabilité et l’unité nationales .. L’Algérie est une et indivisible et elle est berbère imazighen , la Kabylie est un des berceaux historiques du nationalisme algérien elle n’est pas séparatistes .. Nous appelons alors le frère Ferhat Mehhenni de mettre un terme à ces tentatives séparatistes ABSURDES , STUPIDES et RIDICULES et de ne plus permettre à ces éléments douteux , nocifs et antiberbères et anti-algériens d’agir en son nom … L’Histoire Berbère de l’Algérie et de l’Afrique du Nord avance et nul ne peut la faire reculer ..les nations berbères du Maghreb dont l’Algérie ( leur guide ) doivent être stables et prospères pour réaliser leur VOCATION HISTORIQUE BERBERE




    63



    26
    muhand
    3 janvier 2018 - 9 h 39 min

    Pour ma part ce village de kabylie vient de faire ce que le village de Melouza avait fait durant la guerre d’Algérie . Dénoncer ses frères à une autorité qui nie l’existante d’un peuple autochtone cela s’appelle traîtrise. Qu’est ce qui fait peur au pouvoir central pour refuser de discuter avec les autonomistes? Comme par la passé, les coups de poignards viennent toujours de nos rangs.




    34



    76
      yac
      3 janvier 2018 - 11 h 31 min

      Tu compares ces imbéciles à Meluza!!! Avant de dire des conneries il faut se documenter. Meluza était un village Méssaliste, donc nationalistes aussi, depuis quand les messalistes sont considérés comme des traîtres???




      33



      18
      Abou Langi
      3 janvier 2018 - 12 h 24 min

      Iwin izenzène egmas dachou revh igoubi ? ( que gagne celui qui vend son frère).
      Eloge à la délation!!!!




      19



      36
    Wizza Rosa
    3 janvier 2018 - 9 h 24 min

    Se battre pour notre identité et nos valeurs ancestrales c’est très bien, le faire dans le cadre d’une Algérie unie et indivisible c’est encore excellent. Belle initiative que d’autres suivent!




    87



    26
      sabrina
      3 janvier 2018 - 9 h 53 min

      bravo Wizza Rosa bien dit OUI L’Algérie unie jusqu’à la mort de l’est en ouest du sud et du nord pas de frontière entre Algérien ni passeport ni visa le mak qu’il va au diable avec ses acolytes destructeur des nations vive l’armée




      75



      22
      Abou Langi
      3 janvier 2018 - 13 h 48 min

      « Yenza nif yenza ughent idrimène.
      Thsewaq ya lwizza thzoured lethneyène. » une chanson de Talev Raveh.




      11



      5
        Anonyme
        3 janvier 2018 - 14 h 59 min

        Entre arabisation et nif il y a toute une histoire. Accépter l’arabisation est la traitrise mere de toutes.




        16



        29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.