Les enseignants hospitalo-universitaires appellent à un sit-in au CHU Mustapha-Pacha

Les enseignants-chercheurs appellent les médecins et chercheurs en médecine d’Alger à un sit-in au CHU Mustapha
Les soutiens aux médecins-résidents et à leurs revendications se multiplient. New Press

Par R. Mahmoudi – Dans le cadre de la journée de soutien aux médecins-résidents, prévue demain, mardi 9 janvier, le bureau d’Alger du Syndicat national des enseignants-chercheurs hospitalo-universitaires appelle tous les médecins et chercheurs de la Faculté de médecine d’Alger à participer «massivement» à un sit-in qui aura lieu au CHU Mustapha-Pacha à partir de 10h.

Cette mobilisation des enseignants-chercheurs s’ajoute à une série d’actions initiées à travers le territoire national pour protester contre la répression subie par les médecins-résidents, le 3 janvier dernier, au niveau du CHU Mustapha-Pacha. Ainsi, en dehors de la capitale, ville où il est interdit pour des raisons sécuritaires d’organiser des manifestations, les médecins-résidents ont organisé des marches dans plusieurs villes, dont Constantine, pour appeler à l’amélioration de leur situation socioprofessionnelle et réitérer leur rejet du nouveau projet de loi sur la santé.

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, avait affirmé au terme d’une réunion avec les représentants du Collectif autonome des médecins-résidents algériens (Camra) que les «revendications des médecins-résidents pour l’amélioration de leurs conditions de travail avaient été prises en compte par la mise en place de mesures incitatives dans le cadre des lois en vigueur».

R. M.

Comment (5)

    langar
    9 janvier 2018 - 10 h 22 min

    Pendant que nos médecins manifestent, les malades doivent patienter et attendre jusque mort s’ensuive…
    N´appelle-t-on pas cela non-assistance à personne en danger!?




    1



    4
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    9 janvier 2018 - 6 h 39 min

    cette main sur les banderoles déguisée en rouge n’est pas celle des frères musulmans égyptiens e couleur jaune ?




    0



    3
    Anonyme
    8 janvier 2018 - 23 h 43 min

    Très belle initiative!!!! que les médecins travaillent dans des conditions odieuses c est déjà un problème mais qu on les tabasse en plus c est impardonnable…
    Ils devraient,et c est aussi très important, réclamer de meilleures conditions d infrastructures et d equipements de travail pour optimiser l accueil et les soins des patients qui eux n ont pas leur mots à dire.
    Nos hôpitaux sont devenus de vrais mouroirs et si vous n avez pas des millions( au moins 10 pour une simple cataracte )pour aller dans les cliniques privées, vous êtes bon pour l au delà. …




    2



    1
    reda
    8 janvier 2018 - 22 h 28 min

    il est évident que la population doit totalement se désolidariser de ces grevistes qui, en plus de ne pas faire consciencieusement leur travail, vont vous saigner sans pitié une fois installés da,s cabinet…Savez vous que les sujets des concours de résidanat se vendent au plus offrant et que ces soit-disant cherchent mais qui ne trouvent rien, glandouillent dans les hopitaux publics en s’adonnant à un mandarinat sans scrupule! il faut les condamner ces pseudo praticien qui demandent des avantages indus et veulent être des supra citoyens…Amon avis, il faut les bastonner pour leur apprendre ce que c’est que la citoyenneté




    4



    6
      Zaatar
      9 janvier 2018 - 7 h 44 min

      Et vous pensez que c’est la faute de ces médecins? que si une fois installés ils vous saignent ou que leurs diplômes se vendent au plus offrant? en suivant votre raisonnement il faudrait bastonner tous les revendeurs dans tous les secteurs économiques à commencer par les importateurs, les grossistes, les détaillants en passant par les pseudo industriels qui soit disant fabriquent alors qu’ils font de la revente. Et donc, moralité c’est tous les Algériens qu’il faut bastonner sauf les policiers et les CRS car c’est eux qui bastonnent. En poursuivant encore votre raisonnement, si tous les hôpitaux sont des mouroirs c’est la faute aux médecins, il faut continuer alors ce raisonnement et dire que si nos universités sont les dernières classées dans le monde c’est la faute aux enseignants qui n’ont pas construits de laboratoires de recherches, qui ne sont pas alliés aux industriels (qui n’existent pas) pour prospérer la recherche et faire progresser la science chez nous par les publications…etc.Et enfin, d’après vous, les dirigeants du pays ne sont pour rien dans tout ce chaos. Nos pauvres députés qui votent les yeux fermés toutes les lois qu’on leur présentent pour une feuille de salaire qui dépasse tout entendement n’ont rien à voir la dedans. Nos pauvres ministres qui suivent à la lettre les consignes du « pouvoir » pour pouvoir maintenir des privilèges le plus longtemps possible n’y sont également pour rien… pour vous, c’est le médecin qui est responsable, c’est l’ingénieur, c’est le fonctionnaire, c’est le salarié…donc peut être aussi vous et qu’il faudra donc vous bastonner, à moins que vous ne soyez l’un des dirigeants du pays et vos propos sont donc justifiés.




      5



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.