Mali : les jeunes Maliens disent «non» à la présence française

En cinq ans de présence au Mali, l'armée française n'a pas réussi
Les Maliens se rebellent contre la présence française. D. R.

Par Sadek S. – La police malienne a dispersé ce mercredi à Bamako une manifestation contre la présence militaire française au Mali, organisée par des associations de jeunes, qui devait commencer place de la Liberté. Selon plusieurs sources, cette manifestation était initialement autorisée. Un autre groupe de manifestants a, toutefois, pu rallier les abords de la place des Martyrs, à côté de l’ambassade de France, et crier ses slogans. Une fois arrivés devant l’ambassade de France, les manifestants ont scandé : «La France soutient les rebelles», «Paris libérez le Mali», «Le Mali est indivisible».

Mais là aussi, la police n’a pas mis longtemps pour disperser les manifestants. Deux personnes ont, d’ailleurs, été légèrement blessées à la suite de jets de grenades lacrymogènes. Ce qui a courroucé les organisateurs de la manifestation. «Nous dénonçons cette répression de notre manifestation. On dit qu’elle n’est pas autorisée, c’est faux», a déclaré à la presse Moussa Kanté, un étudiant participant au rassemblement, assurant que les autorités avaient été dûment avisées. «En cinq ans de présence au Mali, l’armée française n’a pas réussi. Elle a même empêché le Mali de mettre sous son autorité la région de Kidal», toujours contrôlée par les ex-rebelles de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), a-t-il ajouté.

Selon Mohamed Maïga, porte-parole du mouvement «On a tout compris», un des organisateurs de la manifestation, «la crise ne fait que s’envenimer» depuis cinq ans. «Tous les jours, ce sont des Maliens qui meurent», a-t-il déclaré.

S. S.

Comment (6)

    Anonyme
    12 janvier 2018 - 21 h 42 min

    La France est au Mali pas pour les maliens ou maliennes.
    Ils s’en foutent éperdument du peuple malien.
    Les raison sont multiples.
    La première c’est pour encerclé l’Algérie.
    La seconde raison c’est pour les ressources en matières premières qui se trouvent dans ce pays.
    La troisième raison c’est d’installer une base militaire sur l’échiquier mondial dans cette région point très stratégique.




    1



    0
    A Vahri TSILI
    11 janvier 2018 - 11 h 54 min

    Enfin, une réaction saine et salutaire de la part des jeunes MALIENS et donc du PEUPLE MALIEN ! Ils ont compris qui est à la source de tous leurs malheurs dans leur pays. Salut et Gloire aux dignes fils de MODIBO KEITA…!!! Les frangaos n’ont absolument RIEN A FAIRE en Afrique…. DEHORS !!!




    2



    3
    Anwa wiggi
    11 janvier 2018 - 9 h 37 min

    Azul fellawen,
    Les Maliens savent très bien qui est le virus destabilisateur et savent surtout qui finance le terrorisme dans la région.
    Le problème de la France est qu’elle s’appuie sur ce virus au lieu de travailler avec le MNLA. Ce virus est un etat voyou!!!




    3



    5
    salim
    11 janvier 2018 - 8 h 46 min

    Là où sont les occidentaux, le terrorisme fleurit et se porte à merveille




    6



    3
    Felfel Har
    10 janvier 2018 - 23 h 28 min

    Enfin, les Maliens réalisent que leur pays est bien sous tutelle française avec la complicité de leur président IBK qui a, selon la version hollandaise, fait appel à l’armée, d’où l’opération Serval. Dans un livre-brûlot (Notre Guerre au Mali), deux journalistes du Figaro (Isabelle Lassere et Thierry Oberlé) apportent la preuve de la forfaiture d’IBK. Ils démystifient la thèse de l’attaque contre Bamako par de pseudo-islamistes. Ils affirment: « Personne n’a jamais eu la preuve que les groupes djihadistes entendaient s’emparer de la capitale malienne…. » Les jeunes maliens devraient non seulement empêcher IBK de rester au pouvoir aprés les prochaines élections, mais aussi de le mettre aux arrêts et le juger pour haute trahison. J’espère que les Nigériens, les Camerounais, les Burkinabés , les Tchadiens en feront autant pour mettre leurs dirigeants et les soldats de « Barkhane » hors de l’Afrique. Les Sahéliens respireront mieux!




    10



    5
    benchikh
    10 janvier 2018 - 20 h 58 min

    Toute l’Afrique en à ras -le bol de ces gens qui viennent de l’autre côté de la méditerranéen pour nous rendre à la troisième classe dans leur société et nous vole nos ressources en face de nos yeux, et si on s’oppose on est menacé par des troubles politiques économiques .C’est le moment venu de voir notre future et notre avenir ensemble Africains.Avec vous jeunes Maliens.




    18



    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.