Sortie du premier communiqué officiel en tamazight : l’Etat a-t-il tranché pour les caractères latins ?

Bedoui promotion
Nourredine Bedoui, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales. New Press

Par R. Mahmoudi – Pour marquer le début de l’application effective des instructions données par le chef d’Etat pour la promotion de la langue amazighe, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales a pris l’initiative, symbolique mais originale, de publier ce mercredi 10 janvier son premier communiqué officiel dans cette langue. Communiqué qu’on peut retrouver sur le site web du ministère. Il s’agit en fait de la traduction du communiqué écrit en arabe annonçant le début des inscriptions pour le Hadj 2018 à partir du 11 janvier, date qui coïncide avec Yennayer, jour de l’An Amazigh.

L’originalité dans cette initiative, c’est que le ministère a opté pour les caractères gréco-latins, alors qu’on sait que cette question est encore loin d’être tranchée. Dans l’attente d’un choix définitif, les quelques institutions publiques ayant eu l’idée d’adjoindre des inscriptions en tamazight aux côtés de celles écrites en arabe sur le fronton de leurs édifices l’ont jusqu’ici fait en caractères tifinagh. Seulement, le choix de ces caractères amazighs anciens reste tout à fait symbolique, et a l’avantage de ne soulever aucun litige. Car cette question continue à diviser les entre ceux qui, au nom d’une certaine idée de l’unité nationale, veulent imposer le choix des caractères arabes, et ceux, plus nombreux, qui préfèrent l’usage des caractères gréco-latins, arguant du fait que l’essentiel de la production littéraire dans cette langue est faite avec ces caractères et que, de ce fait, il est impensable de dilapider des efforts de plusieurs générations de berbérisants et de chercheurs.

Cette problématique s’était déjà posée au lancement, en 2015, de la version amazighe du site de l’agence officielle APS. Les promoteurs du projet ont été contraints de produire trois éditions différentes (en arabe, en gréco-latin et en tifinagh) pour la même version et le même contenu !

R. M. 

Comment (29)

    algerien_patriote
    11 janvier 2018 - 13 h 17 min

    les mozabites utilisent l’écriture arabe
    les peuples du sud utilisent le Tifinar
    les pseudo intellectuels kabyles veulent l’écriture française
    les gens de l’ouest algérien ne se sentent pas concerné par ces débats
    faites votre choix!!
    un algérien Arabe Amazigh et fière de l’être




    6



    6
    Anonyme
    11 janvier 2018 - 7 h 55 min

    Après le printemps berbère puis le(s) printemps,c’est le top-épart du printemps kharab du dernier bastion du nationalisme algérien




    3



    8
    Anonyme
    11 janvier 2018 - 7 h 43 min

    tout à fait d’accord. Pour mettre en pratique cette lumineuse idée voici quelques étapes à franchir pour nous transformer en première puissance mondiale:
    – Eriger Tizi-Ouzou au rôle de capitale
    – changer le sens de RCD en Rassemblent Contre le Démocratie
    – élire Saïd Samedi président
    – désigner Mhenni premier ministre et Khalida Toumi ministre de la propagande
    – Interdire l’usage de l’arabe
    – Obligation de prénommer tous les nouveaux avec des nome kabyles




    11



    16
    Rayés Al Bahriya
    11 janvier 2018 - 7 h 22 min

    Tiens y a encore des incultes renégats sur ce
    Forum.
    Le TAmazighTH existe depuis plus de 400 milles
    Années.
    C’est la plus ancienne langue du monde.
    C’est la langue des atlantes.
    L’Atlantide avait été engloutie….depuis la mer s’était retirée du Sahara.
    El fahem YEFHEM…




    9



    13
      Le Patriote
      11 janvier 2018 - 15 h 33 min

      Bizman enta fahem oua fhemt, yekfi. Ehna fhametna mehdouda bassah tgoulelna lebled fikhatar




      5



      1
    filour
    11 janvier 2018 - 5 h 09 min

    on fait tout un tapage mediatique pour une langue sortie de nul part et qui n a meme pas de caractere propre doit emprunter au greco latin pour ecrire




    13



    19
      Anonyme
      11 janvier 2018 - 6 h 20 min

      le tifinagh c’est notre alphabet, il faut te cultiver ya marroki




      5



      14
    Tikjda10
    10 janvier 2018 - 22 h 32 min

    Le choix de l’alphabet latin est tranché par les spécialistes en linguistique qui avaient travaillé durant plusieurs décennies pour développer cette langue; et à leur tête, feu Mouloud Maameri. C’est à eux que revient alors le droit et l’honneur de faire le choix de l’alphabet car ce sont eux qui avaient travaillé, étudié et fait de longues recherches pour arriver à mettre au point les règles de l’écriture de cette langue.Le citoyen ordinaire ou l’homme politique n’avaient aucune compétence pour faire le choix de l’écriture d’une langue.L’utilisation du latin par les Amazighs ne date pas d’hier mais depuis plusieurs siècles avant.Le philosophe et écrivain Amazigh Apulée avait déjà écrit son célèbre roman( l’âne d’or, en plus de trois autres livres) en latin.De même que Saint Augustin, considéré comme l’un des grands philosophes de son époque, qui avait écrit lui aussi en latin.L’utilisation du latin par les Amazighs ne date pas alors du 20 iéme siècle comme le pensent certains mais depuis plusieurs siècles avant.Laissez svp les linguistes qui ont laborieusement travaillé sur cette langue faire leur choix sereinement sans que les profanes ne s’en mêlent.




    19



    11
      Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
      11 janvier 2018 - 0 h 01 min

      tu es subjectif, le choix prendra en compte tous les aspects et les données stratégiques et scientifiques de la vie algérienne, passés présents et futurs




      3



      16
        ZORO
        11 janvier 2018 - 8 h 39 min

        Tu es encore à l étape choix ya si AK?
        je croyais que tu optais pour le latin .
        Puis je connaître ton penchant pour l annoncer à mes amis de béni snous?
        Signé ZORO. ..Z.




        9



        6
        tikjda10
        11 janvier 2018 - 14 h 47 min

        Tu veux que tamazight soit écrite en d’autres caractères ? Lesquels ?… pour pouvoir répondre à tous les aspects que tu viens de citer? De ma part je n’ai pas fait le choix pour l’écriture de notre langue millénaire (cette langue qui appartient en principe à tous les Algériens, même si certains la renient pour des considérations personnelles) car mes connaissances sont tout simplement limitées pour faire un bon choix. En réalité, je n’ai fait que rapporter l’information, en toute objectivité, du choix des caractères d’écriture, qui était déjà fait par ceux qui ont travaillé durement pendant plusieurs années sur cette langue. Il y avait des linguistes qui se sont mis au travail depuis plusieurs années pour que notre langue soit celle qu’elle est aujourd’hui, dans des conditions de travail très difficiles, sans qu’ils ne soient ni payés par l’état et ni libres pour faire leurs recherches. Mais quand la volonté est présente on y arrive quand même.




        2



        4
    Bouzorane
    10 janvier 2018 - 22 h 13 min

    « …Car cette question continue à diviser les entre ceux qui, au nom d’une certaine idée de l’unité nationale, veulent imposer le choix des caractères arabes, et ceux, plus nombreux, qui préfèrent l’usage des caractères gréco-latins… »
    Les partisans du latin font croire que c’est un débat entre caractère latin et caractère arabe. Ils ont été jusqu’à prétendre que les chaouis utilisent l’arabe. C’est faux, les chaouis ont opté pour le tifinagh!
    Il faut avoir le courage et l’honnêteté intellectuelle pour afficher clairement ses positions et éviter la poudre aux yeux!
    En vérité, il n’y a pas 3 options, seulement 2 : latin ou tifinagh.
    Personnellement je suis pour le tifinagh, pour des raisons strictement idéologiques. Je n’ai aucun problème à le dire. J’estime que le pragmatisme et la science n’ont rien à voir la dedans. Ce n’est donc pas aux spécialistes de décider, mais c’est plutôt les politiques et les idéologues qui doivent trancher. C’est un problème purement idéologique. La raison, la science, le sens pratique, le pragmatisme,… n’ont rien à voir la dedans.
    Nous devons nous imposer et imposer notre civilisation, notre culture, notre écriture, notre façon de voir.
    Dieu est juste et équitable. Il permet à toutes les nations de devenir, chacune à son tour, le peuple élu du moment.
    L’avenir appartient donc aux peuples qui n’ont pas encore eu leur période de domination.
    Nous pouvons tirer espoir de nos faiblesses même. Nous sommes le peuple de l’avenir, précisément par ce que nous n’avons pas été leaders dans le passé. Il suffit d’y croire et travailler pour !
    « Ils ne savaient pas que c’était impossible…  alors ils l’ont fait. » (Mark Twain)
    « Cela semble toujours impossible, jusqu’à ce qu’on le fasse » (Mandela)




    7



    9
      Bouzorane
      10 janvier 2018 - 22 h 48 min

      Il faut savoir choisir son ennemi. Il est clair que pour un berbériste, c’est beaucoup plus facile de justifier l’opposition à l’arabe qu’au tifinagh!




      8



      9
    krahna
    10 janvier 2018 - 22 h 00 min

    Pour marquer le début de l’application effective des instructions données par le chef d’Etat pour la promotion de la langue amazighe

    Le pauvre président on lui impute tout
    Dans quel bourbier vont ils encore nous jeter?
    Du n’importe quoi tout ce carnaval




    7



    8
      Le Patriote
      11 janvier 2018 - 4 h 45 min

      « Bourbier » est un euphémisme , c’est plutôt un M||[•|•ier




      8



      6
      akrah chtaytak ya marroki
      11 janvier 2018 - 6 h 19 min

      il n’y a pas plus pauvres que les mokokos




      4



      6
    Anonyme
    10 janvier 2018 - 21 h 41 min

    Il ne faut pas non plus défavorisé les minorités berbères autre que kabyle, le greco-latin chez aux kabyles , l’arabe et le tifinagh pour les autres Imazighenes.




    7



    13
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    10 janvier 2018 - 20 h 38 min

    ne laissons rien aux sauterelles de l’ouest, greco-latin, tifinagh et arabe. ce site est bourré de très bonnes idées qui est devenu leur référence, ils viennent ici pour plagier j’en suis certain




    5



    13
    anonyme
    10 janvier 2018 - 19 h 26 min

    je vois venir le copié collé mokoko, en latin vous avez dit ?




    6



    7
    RAÏ MABROUK
    10 janvier 2018 - 18 h 57 min

    Hé Ho mabrouk 3lina hadi lbidaya
    OUMAZEL. MAZEL !!!
    SIGNEZORO. ..Z…




    12



    12
    Anonyme
    10 janvier 2018 - 18 h 27 min

    C’est une question technique, laissons la aux spécialistes et au temps. Ne la polluons pas avec la boulitique.




    13



    5
    Karamazov
    10 janvier 2018 - 18 h 16 min

    Le choix des caractères latins n’a d’objectif que de soulever des objections afin d’arrêter toute publication. C’est un scandale ! Alors que illa l3ouroubati nentasibou.

    Tamazight doit être écrite et parlée exclusivement en arabe . N’est-ce pas Zorro?




    11



    24
      Zoro
      10 janvier 2018 - 21 h 25 min

      Essalamou 3alayka ya Karamazov akhi fil watan.
      Fel hakika nous les arabes nous n avons rien a voir dans cette mouchkila. On n a pas transcrit le tifinaght sur le fronton de nos lieux de savoir ,on n a pas umprunter les caracteres latins pour accentuer la confusion on a seulement fait donation de nos caracteres a nos compatriotes qui ont depuis des siecles su en faire un tres bon usage je tiens a les remercier et a les feliciter pour ce trait d union qui nous rassemble. AMA FI MA YAKHOS, KITABET EL AMAZIGHIA, C est une affaire amazigho -amazigh je souhaite que vous lui trouviez une solution avant la fin du 3 eme millenaire chachnokien.le temps exact d une generation, mais n oublie pas ce que disent tes concitoyens les Arabes.
      Li bgha rkoub el fakroun idabar mine yenkzeh !!!
      SIGNEZORO. …Z….




      12



      10
        Karamazov
        11 janvier 2018 - 14 h 06 min

        Ah, ça tout à fait d’accord! Vous autres vous avez fini complètement lhemdoullah de vous a3ravisés. Je ne vois pas pourquoi on voudrait vous impliquer en essayant de vous donner mauvaise conscience. C’est comme si on voulait dire aux chinois de se convertir à l’alphabet. Et je dirais même plus: c’est plus qu’un débat amazigho-amazigh mais plutôt kabylo-kabyle.




        1



        2
      Zoro
      10 janvier 2018 - 22 h 10 min

      Je ne suis pas d accord tovarich karamazov nous avons longtemps lutter contre le caractere arabe, tamazight doit etre parlee en latin parcequ elle est transcrite en latin.
      SIGNE ZORO. ….Z….




      6



      7
        Karamazov
        11 janvier 2018 - 14 h 00 min

        « nous avons longtemps lutter contre « le » caractère arabe… » J’allais dire: nous autres aussi.
        Chassez le naturel…
        Mais vous avez raison, c’est le seul moyen d’éviter l’infection à la langue sacrée. Pourquoi pas l’alphabet cyrillique?




        0



        2
          Zoro
          11 janvier 2018 - 16 h 02 min

          Cyrillique ? ??? Je connais pas!!! tu peux voir avec le numide il est plus chibani que moi !!
          SIGNEZORO. …Z…..!




          3



          0
        Karamazov
        11 janvier 2018 - 19 h 58 min

        C’est qui le n’humide ?




        0



        2
    Algérien Nationaliste
    10 janvier 2018 - 18 h 14 min

    Mettez vous d’accord sur une langue berbère commune, universelle, pour toute l’Algérie qu’on puisse la pratiquer dans nos universités, dans la vie de tous les jours et la remplacer à la place de la langue arabe définitivement.




    25



    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.