Likoul.dz : des cours privés en ligne à moindre coût

Mejda Benali, fondatrice de Likoul.dz. Likoul.dz

Par Houneïda Acil – Le substitut aux cours particuliers et à moindre coût est désormais disponible. C’est Likoul.dz. Une plateforme de cours de soutien en ligne, accessible à tous, destinée aux trois cycles scolaire ; à savoir le primaire, le moyen et le secondaire. Cette plateforme de cours particuliers audiovisuel, première du genre en Algérie, a été initiée par les deux docteurs Mejda Benali et Farid Bensebaa. Deux chercheurs algériens établis au Canada. Une solution totalement «made in bledi» pour laquelle des experts algériens en éducation accompagnent les initiateurs de cette plateforme, lesquels s’entourent également d’une équipe de jeunes créateurs, designers et infographes dont la tâche est de rehausser le contenu scolaire par des illustrations et animations en 2 et 3D censées renforcer la compréhension des concepts scientifiques.

Comment cela marche ?

C’est un apprentissage en ligne. L’élève y accède via internet. Des cours sont mis à la disposition des élèves des trois paliers précités sous forme de vidéos abordant les notions importantes que les élèves doivent assimiler et maîtriser pour réussir leurs examens. Il est à noter que ces cours audiovisuels sont basés sur le programme du ministère de l’Education nationale et sont renforcés par des QCM (questions à choix multiples) à chaque fin de chapitre ou unité, pour s’assurer d’une bonne compréhension par l’élève. Les cours sont disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, chose qui permettra à l’élève de consulter les cours selon son rythme d’apprentissage.

Selon les fondateurs de cette plateforme, il s’agirait d’une meilleure alternative à moindre coût, par rapport aux cours privés qui exigent des sommes exorbitantes. «Likoul offre une alternative plus économique relativement aux cours privés dispensés par des tuteurs, afin de permettre l’accès à des cours de haute qualité à toutes les tranches de la société. Pour un prix modique, un enfant peut suivre des cours de plusieurs paliers de mathématiques, physique, sciences naturelles, arabe, français et anglais, et cela à son rythme et où qu’il soit.» L’objectif étant, ajoutent-ils, que tous les enfants d’Algérie sans exception puissent avoir le droit aux mêmes professeurs qualifiés et à la même haute qualité de soutien scolaire, qu’ils soient d’Alger ou de la région la plus reculée.

«Likoul met à la disposition des élèves des cours produits par des équipes pédagogiques composées d’enseignants expérimentés, encadrés eux-mêmes par des inspecteurs connus et reconnus, qui s’efforcent de susciter la curiosité et l’envie d’apprendre et de progresser», expliquent les initiateurs de ce programme, qui précisent que les cours sont déclinés selon les besoins pédagogiques de chacun. «Des exercices d’application et des activités de production sont proposés à la fin de chaque notion pour atteindre l’objectif d’une meilleure autonomie et d’un approfondissement du savoir», indiquent-ils.

Par ailleurs, les initiateurs ont pensé aux parents en créant, en parallèle à l’espace «élève», un espace «parents» afin que ces derniers puissent suivre l’évolution et l’assiduité de leur enfant, l’heure de connexion et de déconnexion, les matières consultées et le temps passé à réviser sur chaque cours.

Conscients des difficultés d’accès aux contenus en ligne, les créateurs sollicitent l’aide de développeurs algériens en informatique afin de développer une solution de distribution de contenus audiovisuels «made in bledi et pour bledi» qui permettra un accès facile et optimisé en fonction du débit internet.

Pour finir, il est utile de rappeler que Likoul.dz vient de s’associer à l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo. Grâce au service «Likoul by Ooredoo», la plateforme est désormais accessible à l’ensemble des abonnés de Wataniya Télécom Algérie.

H. A.

Commentaires

    Errai
    14 janvier 2018 - 23 h 38 min

    Likoul.dz une alternative au cours particuliers.
    Une initiative très ambitieuse et hors de portée pour nos élèves.
    Pour qui connaît les réalités de notre école et l’état d’esprit de nos élèves ajoutées à cela les difficultés techniques d’accès au réseau internet avec tous les aléas qu’il comporte on est en droit de dire que l’apport d’une telle offre ne sera que modeste.
    Nos élèves n’utilisent jamais ou très peu les manuels scolaires soit par manque de volonté ou bien parce-que leurs aptitudes de lecture et de concentration sont quasiment nulles, alors de là à espère suivre un cours enregistré et diffusé sur un média ce ne serait qu’un voeu pieux.

    7
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.