Riyad annonce une opération «dépeçage» qui vise les pèlerins

crise hadjis
Le hadj et la omra coûteront plus chers. New Press

Par R. Mahmoudi – Pour faire face à la crise, le régime saoudien ne lésine sur aucun moyen pour extorquer des fonds aux plus pauvres, à travers des augmentations de prix généralisées, comme aux plus riches, en faisant du chantage à des émirs en disgrâce. Sa nouvelle cible cette année : les hadjis.

Ainsi, les autorités saoudiennes, par le biais du ministre du Hadj et de la Omra, viennent de communiquer aux pays concernés par le pèlerinage aux Lieux saints de l’islam les nouvelles mesures auxquelles ceux-ci doivent se soumettre. Selon ces mesures, prises récemment dans le cadre de la politique d’austérité appliquée en Arabie Saoudite, il est prévu l’application d’une augmentation de 5% de la TVA qui devrait s’appliquer aussi sur tous les contrats du hadj et de la omra.

Cette mesure va automatiquement induire une augmentation des tarifs du hadj pour tous les pays concernés. En Algérie, le ministre des Affaires religieuses, Mohamed Aïssa, qui en avait déjà fait état lors du débat sur la loi de finances 2018 devant le Parlement, en novembre dernier, prévoit une hausse de l’ordre d’environ 20 000 DA, sachant qu’en 2017 le hadj coûtait 51 millions de centimes.

Autre mesure imposée aux hadjis à partir de cette année, et qui n’a pas été dévoilée par le ministère algérien : les autorités saoudiennes n’assureront plus l’hébergement des pèlerins au-delà de la durée des rituels du hadj – six jours, du 8 au 13 Dhou El-Hidhja. Alors que, d’habitude, l’hébergement est assuré durant tout le séjour sur les Lieux saints, qui dure environ un mois. Ce qui obligera logiquement ceux qui souhaiteraient prolonger leur séjour en Arabie Saoudite à louer des appartements ou des chambres d’hôtel à des prix qui, en cette période de forte affluence, ne peuvent que flamber.

Il va sans dire qu’aucun pays n’a officiellement protesté contre ces restrictions annoncées par les autorités saoudiennes qui pénalisent si durement les candidats au hadj, que l’on ne voit plus que comme une source de revenus à optimiser au maximum, sans aucune considération au caractère sacré de ce rituel, qui constitue le cinquième pilier de l’islam.

R. M.

Comment (46)

    damerachid
    24 janvier 2018 - 23 h 50 min

    tant que l’islam et les lieux saints sont entre les mains des juifs sioniste on devrait interdire le hadj et les omras.




    7



    0
    damerachid
    24 janvier 2018 - 23 h 44 min

    les gouvernements musulmans devraient supprimer le hadj et les omras momentanément car les seoudiens ne vont plus s’arreter d’arnaquer les pelerins. c’est la poule aux oeufs d’or car il faut recuperer les 400 milliards de dollars offert a trump et aux israéliens.




    6



    0
    Zombretto
    24 janvier 2018 - 23 h 07 min

    Une petite anecdote que j’ai racontée ici avant.
    Il y a plus de 100 ans, un algérien est allé au hadj, à pied en ce temps-là. Arrivé sur place, il va au marché pour s’acheter un kilog de raisin. Le marchand saoudien met du raisin sur sa balance et commence tout un manège pour peser exactement un kilog, pas plus ni moins: il ajoute quelques grains, en enlève quelques uns, louchant sur la balance, mais il n’est pas satisfait. Au bout d’un certain temps, il prend un grain et le coupe en deux pour avoir exactement 1000 grammes. Notre algérien est éberlué. Il demande au marchand saoudien pourquoi tout ce manège. Le saoudien répond qu’il ne veut ni spolier le client ni se spolier lui-même; le client le paye pour un kilog de raisin et c’est exactement ce qu’il aura pour son argent.
    L’algérien lui répond,
    – « Chez nous en Algérie, on t’ajoute 25 ou 30 grammes comme ça sans regarder la balance. 25-30-40 grammes, ce n’est rien du tout. »
    Le saoudien lui répond :
    – « Mais, que viens-tu faire ici alors ? Le hadj, c’est chez vous qu’il se trouve ! »




    3



    1
    omar abdelmalek
    24 janvier 2018 - 21 h 07 min

    je suis pour une fetwa de suspendre le hadj ainsi contre la guerre au yemen syrie irak lybie ect…soyons contre la guerre et ainsi mettre le sionisme et son trump dans le wc ET le wahabisme avec eux….aidé les saoudien avec notre argent de hadj c’est un hadj HARAM…..




    9



    0
    anonyme
    24 janvier 2018 - 19 h 23 min

    allez raquez les algerinos , ils vont vous tondre comme des merinos!




    8



    1
    Kichi Duoduma
    24 janvier 2018 - 19 h 13 min

    Les Saoudiens achètent les châteaux et résidences des Rois de France. Ils ont un allié très puissant qui alimente sans interruption la pompe à fric : l’Islam et ses préceptes. Espérons que la cherté dissuadera bon nombre de pèlerins d’une part et privés de « Hadj » augmentera d’autre part leur haine de la famille régnante Séoud




    14



    1
    ferial
    24 janvier 2018 - 18 h 48 min

    C’est bien fait pour ces c.. ! Les wahabo-sionistes vont les traire à qui mieux mieux et ces c.. vont payer , certains vont même s’endetter incapables de réfléchir sur le sens de ce Hadj.
    Tout l’argent du hadj récupéré par ces wahabo-sionistes servira à acheter des armes pour écraser encore plus les résistants yéménites et financer le terrorisme islamiste. Merci aux Hadjis.




    19



    1
    pragmatisme
    24 janvier 2018 - 17 h 55 min

    Oh mon Dieu que vont dire nos islamistes salafisés il n’y a pas longtemps ils vouaient tous le mérite des monarchies du golf de ne pas pratiquer les taxes et autres impôts ils disaient même que c’est haram.Et voilà que leur maître remet tous en cause.Alors que chez nous ces serviteurs des bédouins disent que l’intérêt banquier est haram ce qui arrange leur affaires.Et je parie que les monarchies du golf vont bientôt légitimer les intérêts.




    21



    0
    selma
    24 janvier 2018 - 17 h 27 min

    L’État algérien devrait suspendre le Hadj, parce que les saoudiens ne lésineront pas à utiliser l’argent de nos pèlerins contre l’Algérie, l’exemple frappant est l’armement acquis auprès des USA et de la Grande Bretagne qu’il ont livré au Maroc pour emmerder le pays. Et s’il ne frappent pas l’Algérie, en ce moment, c’est qu’ils sont déjà sur plusieurs fronts: Syrie, Yemen et Libye, mais ils le font par pays frontaliers interposés
    Le jour arrivera où l’argent des algériens servira à tuer d’autres algériens, comme cela s’est fait durant les années de braises
    Evitons à nos pèlerins l’endoctrinement maléfique et malsains de ces faux dévots




    23



    3
      Salma
      24 janvier 2018 - 20 h 08 min

      A selma

      Supprimer « El Hadj » serait un peu Fort mais je dirais plutôt supprimer « EL Omra » car c’est par ce tourisme (omra) que les algériens assure le transfert permanent et colossal de fric à ce pays du Golfe.




      10



      3
    Anonyme
    24 janvier 2018 - 16 h 15 min

    C est a dire indirectement nous financons la guerre ,la destruction par les assassins Saoudiens et leurs allies du pauvre Yemen et des enfants yemenites.Lislam nous interdit de participer au financement de tels actes contraires a notre religion.Quel imam courageux et plein de piete peut il prononcer une Fatwa de verser l argent du haj dans un compte d aide aux enfants yemenites et la reconstruction du Yemen….Si J atais Imam je le ferais sans hesiter un instant.




    20



    1
    Anonyme
    24 janvier 2018 - 15 h 59 min

    Dans la vie il n y a pas que Hadj. Avec cette somme (51 millions) on peut passer d’excellents séjour a Paris-Barcelone-Ibiza-Venise et autres pour voir ou sont arrivés les autres nations




    26



    13
    Felfel Har
    24 janvier 2018 - 15 h 41 min

    Nos futurs hadjis sont-ils conscients qu’ils contribuent ainsi à alimenter le budget de guerre de l’Arabie satanique? Nos autorités ne peuvent-elles pas décréter une suspension du hadj jusqu’à ce que les maléfiques dirigeants saoudiens soient chassés de la Mecque ou que la situation explosive au Moyen-Orient se décante? Pendant la guerre d’Algérie, de nombreux pèlerins algériens, par solidarité avec le FLN, n’ont-ils pas renoncé au hadj? Chacun est libre bien sûr de ses décisions et de ses choix, mais aura-t-il la conscience tranquille?




    34



    0
    Anonyme
    24 janvier 2018 - 15 h 10 min

    Suis desole de le dire TRES HAUT Tous les musulmans doivent boycotter le pelerinage tant que cette bande de voyoux regne sur ce pays, a present c est clair l argent du pelerinage servira a payer grassemement les mercenaires que Mbs va faire venir d amerique du sud pour faire la guerre aux heroiques citoyens yemenites.




    37



    0
    Liberté
    24 janvier 2018 - 13 h 49 min

    Prier aprés salat al fadjr jusqu’au lever du soleil le vendredi équivaut au hadj, cela vous évitera de financer le sionisme Saoudien et de porter le bracelet eléctronique Israëlien sous couvert de sécurité des Hadjis (vu que c’est une compagnie Israëlienne qui s’occupe de la sécurité des lieux saints et des Hadjis!!! )




    33



    2
    صالح/ الجزائر
    24 janvier 2018 - 13 h 02 min

    la durée du hadj – six jours, du 8 au 13 Dhou El-Hidhjan – ne dure environ inutilement un mois que pour les algeriens .




    26



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.