Des ONG internationales démasquées : actes sexuels contre nourriture en Syrie

Syrie réfugiés
Des ONG «humanitaires» abusent de la détresse d'un peuple. D. R.

De Londres, Sonia L.-S. – Des femmes extrêmement démunies dans les camps de réfugiés en Syrie ont été contraintes de céder aux propositions de «services sexuels» en échange d’une aide distribuée par les agences humanitaires de l’ONU. Une dernière révélation qui vient enfoncer l’organisation ébranlée par une série de scandales sexuels. Des travailleurs humanitaires auraient harcelé et abusé régulièrement des femmes et des jeunes filles syriennes très vulnérables qui tentaient d’avoir accès à l’aide humanitaire dans ce pays ravagé par une guerre civile des plus meurtrières. Certaines femmes ont même cessé d’approcher ces agences pour bénéficier de l’aide, révèle le quotidien britannique The Daily Telegraph dans son édition de ce mardi.

Certaines victimes auraient été même contraintes à se marier avec des agents recrutés localement par les organismes des Nations unies et d’autres organisations caritatives internationales pour servir de partenaires sexuelles temporairement en contrepartie de nourriture. Ces informations ont été publiées par le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), qui a procédé à une évaluation de la violence fondée sur le sexe dans la région l’année dernière et a conclu que l’aide était échangée contre des pratiques sexuelles.

L’institution onusienne avait été avertie de l’existence de ces pratiques trois ans auparavant mais aucune action n’a été entreprise au point où ses abus se sont poursuivis jusqu’à la fin de 2017. Un rapport intitulé «Voix de Syrie 2018» révèle que les sites de distribution d’aide sont souvent perçus par des femmes comme des lieux peu ou pas sûrs, gérés exclusivement par des hommes.

Les femmes et les jeunes filles «sans protecteurs masculins», comme les veuves et les divorcées ainsi que les femmes réfugiées, étaient considérées comme particulièrement vulnérables à l’exploitation sexuelle. 40% des femmes interrogées ont déclaré que la violence sexuelle a souvent eu lieu au cours de leur contact avec les agences d’aide humanitaire, notamment dans les villes méridionales syriennes de Daraa et Quneitra.

Des pratiques scandaleuses de la part du personnel de ces agences qui existent grâce à la générosité de millions d’anonymes et d’un grand nombre de philanthropes. Le chef de la diplomatie britannique, Boris Johnson, a réagi en annonçant l’arrêt immédiat du soutien du Royaume-Uni à des agences qui s’adonnent à de telles pratiques ou n’agissent pas à temps pour y mettre un terme.

S. L.-S.

Comment (12)

    Passer le message
    1 mars 2018 - 16 h 19 min

    Il font aussi trafique d’organes et enlevevments d’enfants comme l’Arche de Zoé ou ils enlevaient des enfants donc ONG et associations trompeurs sont tous les mêmes avec cerise sur le gateau ILS FONT DE L’ESPIONNAGE COMME LES TOURISTES QUI VIENNENT ACTUELLEMENT EN ALGÉRIE.

    2
    2
    Zaatar
    1 mars 2018 - 9 h 39 min

    Oui c’est honteux et scandaleux. Mais on aura remarqué que ce comportement est général, généralisé sur toute la planète. C’est au point de penser naturellement que le comportement est « naturel » et est en nous. Ce qui vient l’enrober dans nos discours est juste hypocrite….

    6
    2
    no news
    1 mars 2018 - 0 h 15 min

    les gens qui ont commis ce genre de crime sont en general les syriens qui ont ete utilize pour la distribution de l’aide. Ceci est bien documente.

    7
    7
    Anonyme
    28 février 2018 - 23 h 36 min

    Ces ong ne réfléchissent pas mais accusent injustement pour atteindre leurs buts.

    4
    2
    Moskosdz
    28 février 2018 - 21 h 53 min

    Honteux,scandaleux,mais voilà où voulait nous emmener la pègre islamiste pendant les années 90.

    17
    2
    sabrina
    28 février 2018 - 21 h 07 min

    bonsoir a vous ( honte a vous ONG honte vous détruisez des pays des famille est en plus vous abusez des femmes des jeunes filles vous direz quoi si un SYRIEN allez abuser de vos femmes ou filles française vous ferez quoi vous bande de nymphomane vous allez soi-disant porter une aide a des pauvre gens en souffrance et vous ce que vous faite vous êtes une race maudite ONG et le plus rigolo dans tout ça vous accusez l’Algérie de mal se comporter avec les subsaharien morte de rire avant de pointer un doigts sur quelqu’un d’abord pointer trois doigts sur vos personnes vous faites honte vous devriez être exécuter par monsieur BASHAR AL ASSAD pour ce que vous êtes entrain de faire subir au peuple SYRIENS allez abuser de vos femmes laissez nous tranquille vous avez tout détruit et vous détruisez nos mères nos sœurs je vous maudit et soyez maudit vous aimez traumatiser des pauvres gens vous êtes a vomir vous faite pire que vos compatriotes colonisateurs j’espère qu’ils sont en enfer entrain de bruler et bientôt votre tour inchallah

    17
    4
    anonyme
    28 février 2018 - 18 h 47 min

    Ces ong font le ramassage à la pelle des fausses déclarations telles celles communiquées par les expulsés subsahariens qui racontent n’importe quoi sur l’Algérie et avec ces mensonges ces ong s’occupent à remplir des rapports avec des phrases reprises intégralement des journaux.

    23
    4
    Anonyme
    28 février 2018 - 17 h 40 min

    Ces ONG sont les déchets honteux de l’humanité. Et elles prétendent
    défendre les droits des femmes et des enfants. Que va encore inventer
    l’Occident, pour berner les pays honnêtes ? Ces sal… sont à fusiller en Syrie, par les Syriens.

    23
    4
    Tinhinanes-DZ
    28 février 2018 - 16 h 18 min

    Les ONG doivent disparaitre, leur mission fait plus de mal que du bien.
    Les ONG sont les éclaireurs de DAECH en Syrie. Ces ONG jouent les intermédiaires entre DAECH et les pays qui veulent la destruction de la Syrie.
    Quand ils veulent détruire un pays, ils envoient les ONG comme éclaireurs.

    42
    4
      Anonyme
      28 février 2018 - 16 h 22 min

      à Tinhinanes-DZ

      Pour détruire un pays de manière certaine il faut lui envoyer des ong et des subsahariens (cas de l’Algérie).

      44
      5
        Anonyme
        28 février 2018 - 17 h 07 min

        Et des clandestins Marocains aussi.

        21
        7
          Anonyme
          28 février 2018 - 18 h 58 min

          Les plus dérangeants et destructeurs sont les subsahariens, bras cassés, pollueurs, trafiquants, voleurs ..l’arme actuelle en Algérie est bien les subsahariens qui envahissent sans avoir froid aux yeux et les ong s’acharnent pour nous coller des subsahariens pas les marocains. Il suffit q’un subsaharien débarque dans une ville pour que cette ville se remplisse de ses proches quelques semaines plus tard. Il ne faut jamais et jamais leur donner l’occasion de rester chez nous, ils sont terribles, notre identité est à défendre ong ou pas ong.

          21
          7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.