Espionnage chinois en Afrique : Pékin traite le journal Le Monde de menteur

Le siège de l'UA à Addis-Abeba. D. R.

L’ambassadeur de Chine à l’Union africaine a qualifié d’«absurdité» le résultat d’une enquête menée par le journal français Le Monde, selon laquelle Pékin a espionné, au moins de 2012 à 2017, le siège de l’Union africaine dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba. «Je pense qu’il s’agit d’une histoire sensationnelle, mais elle est aussi complètement fausse et une absurdité», a déclaré à l’AFP l’ambassadeur chinois à l’UA, Kuang Weilin, en marge du sommet de l’organisation panafricaine qui se déroule dimanche et lundi. Selon l’ambassadeur, l’article en question, publié vendredi par Le Monde, va «endommager l’image du journal», mais pas la relation entre la Chine et l’Afrique.

Citant plusieurs sources internes à l’Union africaine, Le Monde a assuré que les informaticiens de cette institution se sont rendu compte il y a environ un an que le contenu des serveurs de l’UA était transféré vers d’autres serveurs à Shangaï, en Chine. Les mêmes sources affirment que ces transferts auraient eu lieu depuis 2012, date à laquelle s’est achevée la construction du bâtiment flambant neuf de l’Union africaine, offert par la Chine.

Les serveurs de l’UA ont été changés en 2017, lorsque cette faille du système a été découverte, et une nouvelle architecture informatique déployée. Le Monde soutient enfin que suite à la découverte des transferts de données vers la Chine, des experts algériens et éthiopiens en cyber-sécurité ont inspecté les salles du bâtiment de l’UA et débusqué des micros placés sous les bureaux et dans les murs.

R. I.

Comment (36)

    CHEHHHH !!!
    31 janvier 2018 - 16 h 26 min

    VIVE LA CHINE ET VIVE LA RUSSIE EN AFRIQUE !!!!




    0



    0
    Scandaleux
    31 janvier 2018 - 16 h 25 min

    On comprends mieu les terroristes de la France etc…. près de nos Frontières !!!




    0



    0
    timour
    30 janvier 2018 - 23 h 33 min

    « Le Monde soutient enfin que suite à la découverte des transferts de données vers la Chine, des experts algériens et éthiopiens en cyber-sécurité ont inspecté les salles du bâtiment de l’UA et débusqué des micros placés sous les bureaux et dans les murs ».
    Il suffit donc d’interroger nos « experts algériens » pour connaître la vérité sur cette affaire…
    Je me demande ce que les Chinois cherchaient à savoir. Vu que les résultats économiques et politiques de l’U.A. sont plutôt dans le domaine de la parlotte qui se termine par de grands discours vantant la solidarité, etc…Mais quand ce beau monde rentre chez lui, c’est du chacun pour soi. Et tout est oublié.




    3



    0
    Bouabdallah
    30 janvier 2018 - 22 h 35 min

    La France est en rage en realisant qu elle perd petit a petit ses marches africains au profit de la Chine. Faire un cadeau d un demi milliard de dollars avec le Theatre ….aucun autre oays n a fait aucun cadeau a l Algerie en Europe, aux en Amerique du nord ou l’Australie…Le France ne digere pas ce qui se passe en Afrique avec la puissante penetration de la Chine a sa place…Il s agit de trillions et trillions de dolars a l avenir que la France se voit empechee.




    9



    1
    Thifran
    30 janvier 2018 - 20 h 09 min

    Mais que croyez-vous la Chine espionne comme tous les autres pays industrialisés. Les chinois s’installent tout doucement en Afrique et ils ont besoin d’avoir des informations de tout ce qui se dit dans l’enceinte du siège de l’union africaine. Tout ce qui peut se dire en secret est un trésor pour celui qui sait l’exploiter et nos amis les chinois ne sont pas différents des autres, j’irai jusqu’à dire qu’ils sont plus rusé, démentir ne les innocente pas.




    4



    15
    MoiNews
    30 janvier 2018 - 17 h 52 min

    Que y-a-t-il a espionner chez les Africains;a part comment détourner les biens des peuples est le placer en Europe en particulier en France la destination chérie de nos corrompus dirigeants Africains




    20



    3
    L'EPERVIER.
    30 janvier 2018 - 15 h 37 min

    ce n’est plus le monde , c’est devenu , L’IMMONDE , un torchon a la ramasse des imperialo-sionistes. je prends toujours le contraire de ce que deballe , LES MERDIAS FRANCAIS , et la je trouve la verite.




    12



    3
    Felfel Har
    30 janvier 2018 - 15 h 34 min

    Cet article, commandité sans doute par un pays extra-africain (vous avez deviné, c’est la France de Macron), n’a-t-il pas pour but de vendre du matériel israélien (supposé être de qualité supérieure)? La Chine investit en Afrique à la loyale, elle fait des propositions, elle expose ses plans et elle respecte la volonté du pays. Elle ne manigance pas, elle ne trame pas de complots, elle fait des affaires: en échange de ressources pour ses industries, elle réalise des infrastructures que les anciennes puissances coloniales n’ont jamais réalisées. Certains pays africains connaissent enfin un début de développement grâce à la Chine. C’est pour celà qu’elle est diabolisée par les charognards occidentaux qui veulent le gâteau juste pour eux. Voilà pourquoi, ils ont invité les jihadistes au Sahel pour justifier leur présence militaire.




    13



    4
    Prédator.DZ
    30 janvier 2018 - 15 h 32 min

    j’imagine que les français se livrent à la même activité c’est pour cela qu’ils parlent en connaissance de cause, pour avoir croisé les chinois dans les arcanes de l’UA!




    7



    4
    Alimaz
    30 janvier 2018 - 11 h 35 min

    Nous Algériens, on aurait jamais du nous lier avec cette arrogante france. Malheureusement, les chiens que cette dernière a laissé derrière elle font le travail par procuration…




    3



    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.