Opération antiterroriste à Médéa : identification des deux terroristes éliminés

terrorisme Ouled Ahlal
Deux autres terroristes ont été éliminés par les éléments de l'ANP. New Press

Les deux terroristes éliminés lors de l’opération menée mercredi dernier par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP) près de la commune de Ouled Ahlal, dans la wilaya de Médéa, ont été identifiés, indique, samedi, le ministère de la Défense national dans un communiqué.

«Dans le cadre de la lutte antiterroriste, et suite à l’opération de qualité menée le 31 janvier 2018, par un détachement de l’Armée nationale populaire près de la commune de Ouled Ahlal, wilaya de Médéa (Ire Région militaire), permettant d’éliminer 2 dangereux terroristes et de récupérer leurs armes, il a été procédé à leur identification», relève la même source, précisant qu’«il s’agit, en l’occurrence, du criminel T. Abderahmane, alias Abou El-Banet, qui avait rallié les groupes terroristes en 1993. Il s’agit également de M. Mustapha, alias Lokman Abou Rabah, qui avait rallié les groupes terroristes en 1994».  «Ces terroristes étaient responsables de plusieurs actes criminels à Médéa, Aïn Defla, Tissemsilt et Chlef», note le MDN.

«Ces résultats de qualité concrétisés sur le terrain par les unités de l’Armée nationale populaire lors des opérations menées notamment durant le mois de janvier passé et qui se sont soldées par l’élimination de plusieurs terroristes à Khenchla, Jijel, Médéa et Boumerdes, confirment la volonté et la détermination de l’Armée nationale populaire à venir à bout du fléau du terrorisme et consolider la sécurité et la quiétude parmi les citoyens», conclut le communiqué du MDN.

R. N.

 

 

Comment (2)

    Anonyme
    4 février 2018 - 15 h 31 min

    Il faudrait éliminer surtout les grands chefs qui se fondent dans la masse en portant des costumes cravates et qui se servent de la religion pour s enrichir et prendre totalement le pouvoir car ils y sont déjà.
    Ils alimentent au fur et à mesure le maquis pour le brandir comme menace de reprise des hostilités si on ne cède pas à leur demande.
    Ils ont laissé entrer le loup dans la bergerie avec la réconciliation nationale et comme il a trouvé beaucoup à manger il ne veut plus en sortir ….il fallait tous les exterminer ces tueurs sans pitié ,d enfants et de femmes..et aussi d hommes innocents..




    0



    0
    LOUCIF
    3 février 2018 - 18 h 52 min

    Avec les annonces récentes rendues publiques par notre ANP , même si on peut considérer que les opérations sont des succès, mais néanmoins vu le nombre de terroristes éliminés et de casemates détruites, cela prouvent que le FIS et les islamistes salafistes ont bel et bien une armée islamique et que le « qui tue qui » ne tient pas la route ! Cela remonte aux années 80 , ya el khaoua , l’existence des maquis islamistes. Il ne faut jamais l’oublier et ne jamais baisser les bras, malgré la réconciliation nationale !

    A mon avis, eux ils baisseront difficilement les bras car leur seul objectif est de combattre et d’être fidèle à leur devise née en Égypte du temps de Hassan el-Banna , fondateur de la société secrète des Frères musulmans, encouragée et répandue à travers le monde par le Wahhabisme au cours des ces derrières décennies à savoir : « Allah est notre objectif. Le prophète Mahomet est notre chef. Le Coran est notre loi. Le djihad est notre voie » …. . Donc leur seul objectif c’est ….la Charia … et bien sûr le paradis qui va avec, un paradis avec ses milles vierges, ses vergers et sa source zemzem alors que tout le reste leur importe peu !!




    7



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.