Cinquième mandat : l’Organisation des zaouïas rallie l’initiative de Tliba

Khelil cinquième
Chakib Khelil en visite à l'une des deux plus importantes zaouïas de Tissemsilt. New Press

Par Hani Abdi – L’offensive pour le cinquième mandat semble se poursuivre. L’Organisation nationale des zaouïas annonce son adhésion à l’initiative de l’affairiste et député de Annaba Baha-Eddine Tliba pour le cinquième mandat du président Bouteflika. C’est son président, Abdelkader Bassine, qui a annoncé le ralliement de cette organisation à la Coordination nationale de soutien au cinquième mandat du président Bouteflika, créée par Baha-Eddine Tliba, qui est aussi membre du comité central du FLN.

«Les zaouïas ont un engagement moral avec le président Bouteflika. Et nous étions les premiers à appeler pour le cinquième mandat. Et nous avions également appelé à la mobilisation de toutes les forces politiques vives de la nation au tour du programme du président Bouteflika. Et maintenant qu’il y a la Coordination nationale de soutien au cinquième mandat, nous considérons que nous sommes officiellement membres de cette structure», a affirmé Abdelkader Bassine qui justifie le soutien de l’organisation qu’il dirige au cinquième mandat par «la qualité du programme du président Bouteflika et par ses réalisations».

Abdelkader Bassine a mis en avant ce qu’il qualifie d’œuvre majeure de Bouteflika, à savoir la réconciliation nationale. Mais pas seulement. Abdelkader Bassine qui, faut-il le rappeler, avait organisé les tournées de l’ancien ministre de l’Energie Chakib Khelil dans les zaouïas, estime qu’il est à espérer que durant son cinquième mandat, Bouteflika va décréter une amnistie générale. Pour lui, le président Bouteflika reste l’homme de la situation. Sa maladie, estime-t-il, «ne l’empêche pas d’exercer normalement ses fonctions».

Abdelkader Bassine a, au nom de l’Organisation des zaouïas, appelé en novembre 2017 le chef de l’Etat à briguer un nouveau mandat. Un appel qui n’a pas fait autant de bruit que l’initiative hautement politique de Baha-Eddine Tliba. Une initiative de laquelle se démarque le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, qui a même interdit à ses militants de parler du cinquième mandat.

H. A.

 

Comment (42)

    Anonyme
    7 février 2018 - 1 h 52 min

    En regardant la photo, j’ai l’impression que c’est le mariage de Chakib. La zaouïa lui a trouvé une Chakiba avec un casier judiciaire paradisiaque.

    Rachidmoustache
    6 février 2018 - 20 h 03 min

    Bouteflika s’il voulait sortir par la grande porte et rentrer dans l’histoire n’aurait pas changé la constitution en 2008. A présent, il rempilera pour le 5e, 6e, 7e… Et le peuple fainéant votera toujours pour lui.

    2
    1
    Umeri
    6 février 2018 - 19 h 27 min

    On se demande, ce que fait Khellil au milieu de ces cheikhs autoproclamés, lesquels, au lieu de s’occuper de religion, font de la politique.Ces membres de Zaouïa, que l’on n’avait jamais entendu, s’exprimer durant la décennie noire, de peur de se faire égorger par le G I A et maintenant, sponsorisé par Bouteflika, a travers son ami Khellil, ils ont pris du poil de la bête, pour se lancer dans une campagne électorale virtuelle.

    Anonyme
    6 février 2018 - 19 h 07 min

    si demain pour diverses raisons le président renonce a se représenter,ces confreries religieuses non seulement elles quittent leur domaine réservé qui est l’intemporel et l spiritiel pour influencer le peuple mais a ce rythme ou le pays semble avoir perdu tous ses repères,ces religieux d’un autre siecle,risquent de nous imposer ce tliba comme président et pourquoi pas benhadj premier ministre,ainsi nous auront consacrer la tunisie a la tete du pays

    Anonyme Utile
    6 février 2018 - 16 h 06 min

    Ces zaouias participent au blanchiment religieux des escrocs et traîtres du peuple Algérien.
    de l’état Algérien.

    Notre religion sacrée de tolérance, l’islam, le véritable interdit strictement tout cela.

    Je dis à ces escrocs comme Khellil et tout son clan et ses sponsors, que vos magouilles avec les zaouias, pour tromper le peuple Algérien ne marcheront jamais. Le peuple connait tout sur l’oligarchie de la haute trahison (le clan présidentiel), qui n’est là que pour servir la France, preuve à l’appui.

    1000 milliards de dollars dilapidés par cette oligarchie de la haute trahison, sur les conseils sournois de la France, notamment, preuve à l’appui et un plan pour vider le pays de ses véritables compétences, est appliqué. Même de simples blogueurs ont été emprisonnés, et certains sont morts, pour avoir exprimer leur idées sur la gouvernance-gabegie et les scandales politiques et financiers de cette oligarchie de la haute trahison Tout est fait pour que les compétences ne reviennent jamais.

    En agissant ainsi, ces zaouias sont devenues des ZAOUIAS ALLIBI, qui n’ont rien à voir avec nos véritables valeurs musulmanes.

    Je dis à ces ZAOUIAS ALLIBI et aux escrocs, qu’ils blanchissent religieusement,comme disait l’autre, ça eut payé, mais au Maroc, mais en Algérie ça paye plus.

    Le peuple demandera très bientôt des comptes à toute cette oligarchie de la haute trahison et à tous ses sponsors.

    17
    1
    didouches
    6 février 2018 - 15 h 40 min

    Que dieu le juste et le tout puissant maudisse les hypocrites notamment ceux qui utilisent la religion à des fins bassement opportunistes.لعن الله المنافقين خاصة آ ولائك الذين يستعملون الدين لأغراض انتهازية دنيئة

    11
    1
    Ben BASKU Lente
    6 février 2018 - 15 h 22 min

    c`est comme s`ils avaient l`aval du sorcier ….yakhi hala à l`air du quantique lol….

    Anonyme
    6 février 2018 - 15 h 04 min

    Sur la photo , on voit un Chakib , entouré par des minables harkis, en train de prier pour le 5eme Mandat qui va lui assurer une immunité éternelle.

    7
    1
    Vangelis
    6 février 2018 - 14 h 38 min

    C’est quoi ce binz où des zaouias s’occupent de politique en soutenant untel ou un autre ?
    Est-ce que l’Algérie est tombée bien bas pour n’avoir recours qu’à des organisations religieuses pour lui dire qui est qui doit diriger le pays ?
    Franchement en plus lorsqu’on me parle de programme du président je sens une poussée d’urticaire car à chaque fois c’est le même cirque comme si ce programme a sorti le pays du sous développement et lui a fait découvrir la liberté d’expression, d’entreprendre ou de vivre convenablement.
    Ces mensonges proférés par les certains démontrent que ces derniers sont plus intéressés par la proximité d’avec le pouvoir qu’avec le peuple.

    9
    1
    le grand ...
    6 février 2018 - 14 h 34 min

    on connaissait le grand chapiteau …mais de la à voir la plus grande zawiya …j’avoue que je ne m’y attendais pas !

    6
    1
    CHARLATANISATION & CLOCHARDISATION
    6 février 2018 - 14 h 32 min

    pauvres 40 millions que nous sommes , malheureusement très peu ont échappé à la clochardisation intellectuelle et cérébrale bien préparée et orchestrée depuis plusieurs décennies et cela dans tous les domaines , y compris la religion elle méme : c’est plus facile de faire dire  » an3am ya syadna  » à une population lobotomisée qu’à une population intellectualisée .

    14
    1
    Anonyme
    6 février 2018 - 13 h 29 min

    En 18 ans, l’Algérien a été métamorphosé et ont fait de lui un vaurien!! Ceux qui ont encore un peu de dignité et de fierté fuient le pays par n’importe quel moyen.
    Nos dirigeants le savent et pour appuyer un peu plus sur le bouton, ils utilisent un langage de charlatans quand ils s’adressent au peuple charlatanisé…

    17
    1
    Anonyme
    6 février 2018 - 12 h 48 min

    Quand je vois la tête de Khelil l opportuniste sur cette photo je pouffe de rire…..Dans sa tête il doit se dire » comme les algériens sont des cons,je suis obligé de me farcir la compagnie de ces hommes de religion pour accéder au pouvoir »
    Et ça risque de marcher car le peuple a été lobotomise…..

    14
    1
    Anonyme
    6 février 2018 - 12 h 41 min

    Aujourd’hui, je me dis que de telles scènes et de telles fatchas ne font que servir la montée imminente de la compétence.

    10
    1
    Anti Chitta
    6 février 2018 - 12 h 38 min

    L’opportunisme et la chitta sont toujours là. Aucune dignité(la dine; la mella)

    13
    1
    Abou Stroff
    6 février 2018 - 9 h 41 min

    moua, on m’a toujours enseigné que le grand Ibn Badis avait lutté de toutes ses forces contre les zaouïas car, ces dernières étaient au service de la france coloniale.
    moralité de l’histoire: tout patriote qui se respecte devrait rejeter, sans ambages, l’appui des de ces suppôts de satan.

    23
    2
    Anonyme
    6 février 2018 - 8 h 17 min

    Pourquoi un 5eme mandat on a que Bouteflika chez nous y’a des hommes plus compétant et intègre chez nous laissez leurs la place car il et plus que temps,veux qui demande un 5 eme c’est juste assuré leurs privilèges une bande de vaut rien et de non patriotique on et en début 2018 et il pensent déjà a 2019

    6
    1
    EL FELLAG
    6 février 2018 - 5 h 58 min

    Une nation prise en otage par des dirigeants malhonnète et corrompus;et des cheikhs zaouia qui béni les voleurs et les corrompus;avec la complicité des intégristes mafieux;que reste est_il a ce pays une faillite programmé que faire subir ou partir mais ou

    11
    1
    CHAOUI-BAHBOUH
    6 février 2018 - 5 h 23 min

    Une photo, qui dit tout sur cette supercherie de CHAKIB, J’invite tous internautes de bien observer la photo, elle exprime très bien la réponse cet imposteur de CHAKIB KHLAHAÂ, l’Imam assis sur la droite en face avec sa Gandoura bleu ciel regardez ses deux mains, une réponse à CHAKIB, cette photo se passe de commentaire, « sa main droite et sa main gauche indique bien des choses » !!!

    4
    5
      Zaatar
      6 février 2018 - 12 h 55 min

      Elle est sublime la photo…Khelil dans tous ses états. Quand ses yeux sont mi-clos c’est que les choses vont bon train et que les comptes en banque continuent de se garnir. Et quand les yeux sont mi clos au milieu d’une zaouia dans une atmosphère fervente d’une réélection c’est que le bouquet déborde et qu’ il n y a plus aucun souci à se faire. L’argent coule à flots et on a juste peur de mourir sans en avoir profité.

      2
      1
    Anonyme
    6 février 2018 - 2 h 25 min

    Toute cette vermine est contre la constitution, contre le peuple, et elle n’aime pas le président Bouteflika, parce qu’il a relevé des défis colossaux, avec l’aide de notre armée. Ces chacals veulent à tout prix prendre en otage un homme affaibli par la maladie, pour confisquer sa dignité d’homme politique. Leur but est de titiller le peuple pour semer la zizanie,et faire en sorte que l’Algérie s’enlise petit a petit dans la mentalité moyenageuse, afin de l’offrir poings et pieds liés à l’ennemi.
    Tous ceux qui soutiennent un 5eme mandat, sont une vermine rampante, à l’affut d’un poste ,tout en ayant une peur bleue de Bouteflika. La vermine sait que le président Bouteflika est aussi Chef Suprême des Forces Armées, et Ministre de la Défense Nationale.
    Ceci explique la chita à outrance de Ould Abbes, Ouyahia etTliba & Cie. Ce parasite de Tliba,il devrait se contenter de faire de la « boutitik » de « Députi » à la tête de la zaouïa de son bled. Quant à cette Bassine,elle devrait se concentrer sur ses ablutions, la politique c’est pas pour les Bassines!

    5
    1
    Thifran
    6 février 2018 - 1 h 43 min

    L’organisation des zaouïas se mêle de choses qui n’est pas de son ressort mais qu’avez-vous donc à vouloir imposer au peuple un cinquième mandat alors que nous sommes à plus d’un an de la fin du quatrième.Sans vouloir vous vexer je vous conseille de rentrer dans vos zaouïas et de méditer avant de dire des bêtises qui pourraient vous rendre impopulaires auprès de la population. L’important pour l’Algérie c’est du sang neuf pour une bonne irrigation de ce corps malade débarrassé de ses impuretés qui le ronge.

    9
    2
    Anonyme
    5 février 2018 - 23 h 54 min

    Qui se ressemble s assemble ; Khelil et Tliba ils font la paire . Qu attend le DSS (drs) d appréhender ses hommes et de les empêcher de nuire a l Algérie et sa stabilité ayant les dossiers les concernant. En fait le seul qui est lésé c’est le peuple algérien face a ses requins ? Qui peut ns en débarrassé si ce n est que les services compétents .

    10
    1
    Anonyme
    5 février 2018 - 23 h 46 min

    Est ce que c est les zaouias et Tliba qui vont décider du destin du peuple algérien? Est ce qu il ne reste plus que ces vendus à soutenir un cinquième mandat d une personne malade et handicapée ?Si c est le cas,on n a pas de soucis à se faire,remplissons leur la poche et on entendra plus parler d eux mais de grâce laissez l Algérie retrouver un semblant de fonctionnement normal avec un président qui nous représente comme tous les pays du monde,ne restons plus orphelin juste pour satisfaire l appétit de ces lugubres affairistes

    8
    1
    Felfel Har
    5 février 2018 - 23 h 16 min

    Voilà une brochette de nos éminences grises, celles qui vont nous propulser dans le 21ème siècle, dans la modernité. Ne cherchez pas ailleurs, les futurs prix Nobel, toutes catégories confondues, sont parmi ces têtes enturbanées, bien vautrées dans ces « fusées qui ne décollent jamais » (Kateb Yacine dixit). Ils ont lu et assimilé les leçons des philosophes du Siècle des Lumières à qui l’on doit la liberté, la justice, la démocratie, la séparation des pouvoirs et la non-ingérence de la religion dans la gestion des affaires de la cité. Ceux qui les courtisent cherchent à perpétuer le règne des Zaouias pour espérer mobiliser les masses maintenues dans un état de soumission, car ignorant les véritables enjeux du moment. La Constitution algérienne a fait de l’Islam la religion officielle de l’État mais interdit l’immixtion de celle-ci dans l’arène politique. Alors, que les zaouias ne se laissent pas tenter par la volonté de certains courtisans de détourner la voix du peuple.

    9
    3
    lhadi
    5 février 2018 - 23 h 07 min

    Honte à vous monsieur A. Bassine !!!

    Ne pas avoir de la compassion pour un homme âgé de plus de 80 ans, atteint d’un AVC qui l’empêche d’avoir une élocution audible, d’être autonome dans ses déplacements et de faire ses ablutions sans aide , n’est pas digne d’un vrai musulman.

    En terme de réaction politique, je peux vous donner la preuve qu’un cinquième mandat portera une atteinte, très grave, morale et politique, à l’Algérie et aux algériens pour peu que vous acceptiez une escrime des idées.

    fraternellement lhadi
    ([email protected])

    12
    4
    là y se tord
    5 février 2018 - 23 h 07 min

    La photo illustrant l’article n’est pas fortuite: au milieu des zouaouis trône majestueusement notre Chakib Khelil. Comprenne qui pourra

    9
    1
    Anonyme
    5 février 2018 - 22 h 49 min

    L’organisation des zaouïas veut d’émettre sa toute dernière fetwa:
    Le roi n’abdiquera pas, oui pour un
    5eme mandat. C’est le chef de cette
    organisation qui procédera au couronnement en 2019.Amen.

    3
    1
    Anonyme
    5 février 2018 - 22 h 40 min

    La zaouïa des Franc maçons

    7
    2
    Anonyme
    5 février 2018 - 22 h 28 min

    C normal,c zigotos défendent leur beefsteak ,et tliba défend ses privilègés. C zaouias sont subventionnées tout comme l’est l’ugta de sidi said ,c normal qu’ils veulent que ca continue,le fce aussi,tous des opportunistes. Prions pour que Bouteflika décide de se retirer et lache c larbins sans honneur,il est capable de le faire. Les gens qui connaissent Bouteflika savent qu’il méprise les larbins,il les utilise mais peut les répudier et les humilier le moment venu. Les grands hommes sont comme ça : ils respectent l’adversaire mais répugnent les hypocrites les larbins.

    3
    2
    Chaoui Ou Zien
    5 février 2018 - 20 h 19 min

    Des propos pareils demontrent pourquoi la religion et la politique ne se melangent pas. Quant a Tliba… (…) Moi je vais fumer plus que le the pour rester eveille.

    22
    6
    Syphax de Siga
    5 février 2018 - 20 h 12 min

    Ne perdez pas de temps. Pendant que vous y êtes, allez-y pour le 6ème et 7ème mandat, et même plus. Au point où on en est et pour ce que ça va changer ou servir … allez-y. Le monde entier a déjà bien ri de cette farce unique. Il s’est confortablement et copieusement marré. Avec ce 5ème gag, euh ce 5ème mandat. On ne rit pas deux fois d’une même blague. Quand on la connait, ça y est.Honte éternelle à cette bande de racaille qui humilie NOTRE PAYS et les Algériens. Que Tliba et ses compatriotes étrangers déguerpissent de NOTRE PAYS.

    19
    1
    DYHIA-DZ
    5 février 2018 - 19 h 37 min

    Mais c’est grave. L’avenir de l’Algérie se décide par le vendeur de CHEMA le tunisien Tliba et les charlatans des zaouïas.

    Continuez à mépriser le peuple jusqu’à l’explosion naturelle.

    23
    3
    LOUCIF
    5 février 2018 - 19 h 34 min

    Après ce que j’ai dit suite à l’article « Fausse fatwa : Aïssa accuse de «hauts fonctionnaires» de semer la zizanie » , voilà ici encore , avec ce comportement abject des zaouiya et de confréries religieuses, la démonstration de l’immixtion de la religion dans le politique qui fait des dégâts énormes dans notre pays !

    17
    2
    Kahina-DZ
    5 février 2018 - 19 h 33 min

    Si je comprends bien: Nous avons le choix entre le clans des zaouïas et le clan de la secte salafo-wahhabite.
    N’y a t-il pas un clan patriotique pour s’y accrocher.

    19
    4
    Anonyme
    5 février 2018 - 19 h 29 min

    J’ai envie de vomir. Le Titanic Algérien.

    17
    2
    Oppotunites
    5 février 2018 - 19 h 23 min

    Zaouia ou franc-maçonnerie algerienne??? Et puis il ya Zaouia et zaouia .
    Ils ne se font entendre que pour servir le plus fort, et garantire leurs intérêts.
    Mais oú étaient ces opportunistes pendant les moments difficils que vivaient le pays et le peuple.
    Pourquoi ils ne se font entendre et gesticulent que pour les élections ou pour le (…) de sonatrach??
    Assumez et faites de la politique au quotidien prononcez vous sur tous les dossiers qui touchent la société et le pays, ou restez dans votre retraite et véritable mission.
    Ils sont déjà nombreux à faire de la surenchère autour du 5eme mandat.

    14
    2
    Anonyme
    5 février 2018 - 18 h 42 min

    Bled Micki ! enfin, je ne vois aucune différence entre les bandits du FLN et ce dès les origines pour qu’il n y ait aucuns possibilité à certains naïfs ou courtisans intéressés de nous saouler avec le FLN « d’avant » ou « authentique » ou ….. on connaît la chanson, aucune différence entre ces bandits cités et les « zawiyas » les premiers veulent nous imposer un caste vorace en la qualifiant sans rire de  » famille révolutionnaire » et les second avec les une autre caste maraboutique qui prétend elle aussi sans rire que le sang de je ne sais quel prophète coule dans les veines de ces élus qui ne peuvent qu’être servis comme maîtres.

    10
    1
    khalilsadek
    5 février 2018 - 18 h 40 min

    Ce qu’on remarque surtout c’est que la racaille ramasse la racaille, donc s’il y ‘aura cinquieme mandat il n’y aura de place que pour la racaille.

    13
    1
    elhadj
    5 février 2018 - 18 h 32 min

    les citoyens de pays sont ils des moutons ; sont ils immatures ou des faibles d esprit pour qu ils subissent les desiderata de ceux qui s auto proclament tuteurs de conscience pour s imposer sur la scène politique au lieu de se consacrer a leurs affaires de bienfaisance pour les zaouïas et a la fluctuation de leurs interets pour les affairistes opportunistes qui tentent de se donner de l importance.le monde évolue, l exigence des citoyens évolue également et leur choix se portera librement sur le candidat honnête, valide physiquement ,compétent et jeune pour redresser et assainir la situation, économique,la gestion des ressources,le contrôle des comptes,la bonne exécution justifiée de l ensemble du budget.la lutte contre la corruption et les marches supposes entaches d irregularites.le monde évolue et l émergence d une nouvelle génération politique,jeune implique que le pays s y adapte des lors que le renouvellement générationnel l exige. sans contrainte, le peuple élira celui qui le servira en dehors de toute interférence d oligarques ou d affairistes de circonstance.

    23
    1
    Anonyme
    5 février 2018 - 18 h 20 min

    J espere de tout coeur que le president Bouteflika ne se portera pas candidat pour les prochaines election et qu il choisira de sortir par la grande porte.Tous ceux qui appellent a un 5 eme mandat ne sont que des opportunistes et profiteurs pour sauvegarder leurs privileges.Mais le president Bouteflika annoncera certainement qu il quittera le pouvoir a la fin de son mandat en 2019.L homme a donne enormement pour l Algerie,un grand patriote et sincere Moujahid.La releve est assuree,l Algerie grace a Dieu dispose de plusieurs personalites de haut niveau et de competence indiscutables,alliant l experience internationale dans la gestion des affaires de notre patrie.
    L avenir appartient aux prochaines generations.Bouteflika a ete et est toujours un grand homme d Etat.

    13
    16
    Anonyme
    5 février 2018 - 18 h 05 min

    Encore cette farce!

    23
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.