Daech et l’Iran rapprochent l’Egypte et Israël

benyamin New York Times
Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, et le président égyptien, Abdel Fatah Al-Sissi. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le quotidien New York Times, citant des responsables américains et britanniques en exercice, a révélé, samedi, qu’Israël a mené plus de 100 frappes aériennes en Egypte avec l’accord des autorités égyptiennes en plus deux ans. Les raids aériens effectués dans le nord du Sinaï, région frontalière d’Israël, ont visé des terroristes du groupe Etat islamique (EI), dont la branche égyptienne est active dans cette zone, a poursuivi le journal.

S’il existe depuis longtemps des soupçons de coopération entre les services militaires et de renseignements des deux pays, leurs responsables les ont rarement évoqués publiquement. Netanyahu a toutefois plusieurs fois souligné, ces derniers mois, l’amélioration des relations entre Israël et des pays arabes, sans donner plus de détails. De nombreux experts voient dans ce rapprochement une inquiétude partagée autour de l’Iran et de la menace terroriste.

Le quotidien américain rappelle qu’«après la destitution en 2013 par l’armée égyptienne du président Mohamed Morsi, l’EI a multiplié les attaques meurtrières contre les forces de l’ordre dans le Sinaï. Israël, avec lequel l’Egypte a signé un traité de paix, regarde ces violences à sa frontière avec inquiétude».

S’exprimant, dimanche, à l’ouverture du Conseil des ministres, le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a, pour sa part, fait référence à ses récentes réunions avec le président américain, Donald Trump, des dirigeants européens et le chef de l’Etat russe, Vladimir Poutine. «J’avais clairement dit (à ces responsables) que notre présence était le principal obstacle à la propagation de l’islam radical au Moyen-Orient, dirigé par l’Iran et (le groupe) Etat islamique», a déclaré Netanyahou selon la presse israélienne. «Nous ne sommes pas déterminés à faire la guerre, mais nous ferons tout ce qui est nécessaire pour nous défendre», a-t-il ajouté, selon la même.

L’armée israélienne a, quant à elle, refusé tout commentaire concernant l’article du New York Times.

S. S.

 

Comment (5)

    Anonyme
    11 mai 2018 - 13 h 34 min

    Comme si Sissi avait besoin de cela. Il y a longtemps, depuis Camp David, bien avant les Saoudiens, que le pouvoir égyptien a vendu son âme à Israel.

    Anonyme
    5 février 2018 - 22 h 38 min

    Une bonne raison pour se méfier des Egyptien !!!

    LE NUMIDE
    5 février 2018 - 15 h 50 min

    comme l’Iran et les perses sont devenus les boucs- émissaire de arabes pro-sionistes du Moyen Orient pour justifier leur soumission à leur chère amie et matrone Israël , leurs larbins et leurs mawalis en Afrique du nord , ont fait de la berbérité et des berbères leur boucs- émissaires et leur ennemis , pour cacher la déchéance morale , politique , et civilisationnelle de leurs maitres arabes et juifs d’Orient … Toute la planète sait que le terrorisme mondial est théologique et religieux et il est soit arabo-wahabiste soit judeo-sioniste… le terrorisme est l’enfant naturel des deux idéologies racistes sémitiques qui prônent la supériorité et l’élection des arabes et des juifs sur les autres peuples de la Terre

    3
    1
    raselkhit
    5 février 2018 - 10 h 32 min

    La collaboration Egypte entité sioniste est connue depuis les « Accords de Camp David » par lesquels l’Egypte est devenu une colonie israélienne et n’existe que par cette entité Puisque militairement le Sinaï est redevenu territoire relevant de Tel Aviv et non du Caire

    Anonyme
    5 février 2018 - 10 h 19 min

    Cette photo illustre bien la traitrise de ses arabes… ; c’est les égyptiens les leaders des arabes soit disant et leur protecteur …..comment l Algérie peut siéger avec ses pays du golf et cette Egypte à la ligue arabe ; une preuve qu on pt point leur faire confiance ensuite c’est avec eux et la Tunisie qu’on prépare la paix en Lybie et élabore des plans aux plus près de nos frontières ; on a pas peur de traiter de probs de sécurité et de terrorisme avec ses pays à la solde d Israël?
    la Turquie aussi elle se la joue le grd défendeurs des musulmans, mais a un ambassade israélien à Ankara ; BN le Pm israélien ne ment pas en fait qd il dit qu il y a bcp de pays arabes qui se rapprochent de lui ; au moins lui ne vend pas son peuple à la différence de ses pays arabes ami et allié de l Algérie et de la Palestine . l Algérie doit absolument se retiré de cette ligue arabe traitre à leurs propres peuples et à l Islam juste pr faire place au grd Israël …qui les domine comme des chiens …le vrai musulman qui se respecte qu il soit président ou un simple individu ne peut obéir comme un toutou déjà ; seul les vendus les traitres les sans faces peuvent agir de cette manière et on vendu leur amés au diable ; en tt cas il cherche pas le salut de leurs amés mais bien celui de leurs poches ses arabes du Golf et les autres dirigeants et même ceux qui sont chez nous et qui se comporte en corrompus et voleurs ; vs rendrez compte quoiqu il arrive de vos actes au tt puissant ici bas ou apres ; et si c’est pas vous ce sera votre chair ; vos enfants ; cette justice personne ne peut l esquiver ni pauvre, ni riche, ni puissant ; on y passera tous!!

    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.