Le président Bouteflika signe 7 décrets portant sur des accords de coopération

Bouteflika 19 Mars
Abdelaziz Bouteflika. New Press

Le président Abdelaziz Bouteflika a signé, conformément à l’article 91-9 de la Constitution, des décrets présidentiels portant ratification d’accords et de conventions de coopération conclus par l’Algérie avec des partenaires étrangers, indique lundi un communiqué de la Présidence publié par l’agence de presse officielle APS.

Le premier décret porte sur l’accord de coopération dans le domaine des transports maritimes entre les gouvernements algérien et italien, qui avait été signé le 14 novembre 2012. Le deuxième décret concerne l’accord algéro-français relatif aux échanges de jeunes actifs, signé à Paris le 26 octobre 2015.

Trois autres décrets portent sur des conventions entre l’Algérie et le Tchad. La première est relative à l’entraide judiciaire en matière civile et commerciale ; la deuxième porte sur l’entraide judiciaire en matière pénale, alors que la troisième concerne l’extradition. Les trois conventions algéro-tchadiennes avaient été signées à Alger le 7 mars 2016.

Un décret présidentiel relatif à l’accord de coopération algéro-malienne dans le domaine de la santé, paraphé à Bamako le 3 novembre 2016, a été également signé par le président de la République. Le dernier décret signé porte sur l’accord de siège entre l’Algérie et l’Organisation arabe pour le développement agricole relatif à l’hébergement du bureau régional de cette organisation dans la région du Maghreb, signé à Alger le 26 octobre 2016.

R. N.

Comment (4)

    Anonyme
    6 février 2018 - 2 h 44 min

    En arriver à être réduit à balancer un communiqué de presse pour informer que le Président de la République a «signé 7 documents» est tout simplement pathétique et indigne de l’Algérie du million et demi de chouhada.
    Nous sommes devenu la risée du monde entier. Merci beaucoup.

    Anonyme
    5 février 2018 - 16 h 58 min

    Qu’est-ce qu’on veut nous transmettre comme message au juste ? Que le président travaille parce qu’on nous dit qu’il signe des documents ?
    On veut un président qui puisse s’adresser au peuple de vive voix ! Qu’il s’exprime et qu’il dise, au peuple qui l’a élu, et dont il a la responsabilité devant Allah et devant l’Histoire, ce qui se passe exactement dans notre pays. Qu’il explique comment et pour quelles raisons on est passé d’une situation économique à son inverse en un temps record. Qui en est responsable et comment pense-t-il remédier à la situation pénible dans laquelle pataugent les algériens au moment où certains privilégiés ont pu amasser des fortunes colossales, indécentes, et le plus souvent douteuses, sans que personne parmi les responsables au sein des structures de l’État ne leur demande la moindre explication !
    Nous voulons aussi un président qui puisse défendre les intérêts de l’Algérie et qui puisse affirmer sa présence et son poids dans le concert des nations ! Un président qui puisse, dans la clarté et la transparence la plus totale, assumer l’entièreté des fonctions qui lui sont constitutionnellement dévolues ainsi que l’ensemble de ses devoirs vis-à-vis du pays et du peuple algérien.
    Nous sommes dans une République où chacun demeure imputable de ses actes et de ses gestes.
    Que chacun assume donc sa responsabilité.

    5
    4
    Anonyme
    5 février 2018 - 16 h 26 min

    On ne se donne même plus la peine de nous gratifier d’une petite vidéo dans laquelle ils nous le montrent entrain de signer de tels documents ?!
    On n’en est plus au mépris assumé. Non, manifestement, on a décidé de passer carrément à l’humiliation du peuple algérien.

    7
    3
    Anonyme
    5 février 2018 - 15 h 21 min

    est-il en état de signer quoi que ce soit ??!!

    8
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.