Ould-Abbès : «Tliba n’échappera pas à la commission de discipline»

Ould secrétaire
Ould-Abbès déterminé à aller au bout de sa décision. New Press

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Djamel Ould-Abbès, a affirmé aujourd’hui qu’il ne tolérera plus aucun cas d’indiscipline au sein du parti. «Celui qui ne se conformera pas aux directives de la direction se retrouvera devant la commission de discipline. Je vais être intraitable sur cette question du 5e mandat», a-t-il averti, lui qui a déjà annoncé la réactivation du conseil de discipline pour traiter cinq dossiers dont celui de Baha-Eddine Tliba.

«Nous avons averti à maintes fois Tliba mais il a refusé de nous écouter. Celui qui gaffe paye», a souligné Ould-Abbès pour qui la question de la présidentielle de 2019 est du seul ressort du président de la République. Djamel Ould-Abbès a assuré que «Baha-Eddine Tliba n’échappera pas à la commission de discipline», après avoir lancé, contre l’avis de la direction du FLN, la Coordination nationale de soutien pour un 5e mandat.

«Baha-Eddine Tliba sera traduit devant la commission de discipline», a insisté Ould-Abbès qui a rappelé avoir averti tous les cadres et militants du FLN de parler du 5e mandat. Le SG du FLN a affirmé devant la presse que des personnalités citées se sont démarquées de l’initiative de Baha-Eddine Tliba, à l’image du président de l’APN, Saïd Bouhedja, du ministre chargé des Relations avec le Parlement, Tahar Khaoua, de l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal, de l’ancien chef du gouvernement Abdelaziz Belkhadem, de l’ancien ministre de l’Energie Chakib Khelil, de l’ancien ministre des Ressources en eau Abdelkader Ouali et du député Djamel Bouras. «Toutes ces personnalités nous ont envoyé des écrits dans lesquels ils se démarquent de cette initiative», a-t-il poursuivi, assurant que «celui qui agira en dehors du parti sera exclu».

Le SG du FLN a assuré qu’il sanctionnera toute personne qui tentera de semer la «fitna» au sein du parti. Ould-Abbès a souligné que la fidélité du FLN au président Bouteflika est totale mais interdit l’exploitation de cette relation à des fins personnelles.

H. A.

 

Comment (19)

    Anonyme
    8 février 2018 - 19 h 28 min

    Pourquoi pas a la justice tant qu on y est ? De la diversion !

    DYHIA-DZ
    6 février 2018 - 23 h 42 min

    Le FLN va priver le gargantua Tliba de manger pendant 24h. La punition d’un maitre à son élève.

    1
    2
    lhadi
    6 février 2018 - 21 h 47 min

    Ce qui me fait sortir de mes gonds, c’est la mauvaise foi que je n’hésite pas à condamner et à fustige. En observant depuis longtemps la vie politique algérienne, je suis arrivé à reconnaitre les petites et grandes astuces qui dupent le bon peuple algérien. Les experts en enfumage de cette école d’escroquerie dirigée par un gerontocrate es en génuflexion se liguent pour donner consistance à une présidence à vie tout en sachant que le poids de l’âge et l’usure de la maladie font que toutes les passions, fussent-elles politiques, s’éloignent.

    Qu’on se méprenne pas : le peuple algérien a atteint un degré de maturité suffisant pour ne plus être abusé par les mercenaires de la parole qui manient le mensonge avec une adresse diabolique afin que le règne de leur génie incompris ne s’achève pas dans une atmosphère crépusculaire alimentée par la crise politique, économique, sociale et morale.

    L’intérêt de la nation doit primer.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    2
    3
    Anonyme
    6 février 2018 - 21 h 19 min

    Pour le punir son tonton Djamel va le priver pendant 15 jours de la douce garantita d’Aflou dont il raffole et le gaver de la piquante hrissa de ses cousins de Tozeur.

    Didouche
    6 février 2018 - 20 h 48 min

    Qui peut imaginer que le FLN crée par Boudiaf,Krim ,khider,Ben Mhidi,Ait Ahmed,Ben Boulaid,Abane et tous les patriotes finira entre les mains de ces Vautours pour qui le seul souci, c’est détourner et s’accaparer le maximum d’argent et de biens ,quitte à vendre le pays sur une table de poker.le problème ce n’est pas Tliba et ses semblables mais c’est plutôt le virus et traitre qui met cette racaille dans les institutions de l’état à des fins qui n’ont rien à voir avec les intérêts du peuple et de la patrie.

    9
    1
      Anonyme
      7 février 2018 - 12 h 00 min

      Vous dites il finira par tomber entre les mains ……….. Vous devriez dire il a fini par………, car c’est déjà fait et depuis longtemps.
      Quant à comparer le FLN de Boudiaf, Ben M’Hidi, Ben Boulaid, Didouche, Krim, Bitat, à l’actuel ex parti unique c’est, sans le vouloir, commettre un grave péché.

    Anonyme
    6 février 2018 - 20 h 21 min

    Une autre manoeuvre pour tromper, encore une fois, le peuple algérien, et ses élites nationalistes intègres, et honnetes
    Après les forfaits-échéances électorales du passé complétement discrédités
    Est ce que le F.L.N, rempli d’opportunistes affairistes, et de clients-courtisans, démagogues, et populistes
    Est encore crédible, et sérieux pour aider à faire sortir le pays de sa crise grave multidimensionnelle économique,
    Et surtout morale (la crédibilité de la justice, et la transparence), et institutionnelle d’état

    Anonyme
    6 février 2018 - 20 h 02 min

    Maintenant je comprends ce que veut dire…. ce qui s assemble se ressemble… tliba (…) et son ould ne sont que la meme face de la meme piece. Il n y aura rien juste du tralala. Mediocrite nous tiens par le nez…

    7
    1
    صالح/ الجزائر
    6 février 2018 - 20 h 00 min

    enfin .. vous avez compris qu’on a éxploité ( et on éxploite toujours ) éxagérement et abusivement les mandats successifs , et de la fidélité du Président au FLN , à des fins strictement personnelles ( remplir des poches et des ventres ) .

    7
    1
    Karamazov
    6 février 2018 - 18 h 45 min

    Spliki-moua kane pourquoi le FLN s’interdit-il de paghli du cinquième mandat. Où est le mal ? Sauf si bien sûr le èfèlène qui ne carbure qu’à la ruse de guerre veut faire diversion. Et la diversion de Tliba dans la diversion est venu fiche tout en l’air.
    iwi el harbou khida3a mais tidjara chk… zut ! chtara. Comme echart hallal, Tliba de son coté isawem, il tâte comme wlech etava3.
    Je parie trois sordis que si DOA l’envoie se faire cuire un oeuf que Tliba qui connait bien la cuisine èfèlène se fera un boeuf.

    Et enfin, je parie zoudj hebète kawkaw que tout ça finira en eau de boudin… pardon! de merguez.

    9
    4
    L'EPERVIER.
    6 février 2018 - 18 h 26 min

    DU SOMMET A LA BASE , TOUS POURRIS.

    17
    1
    Anonyme
    6 février 2018 - 18 h 25 min

    Ould-Abbes a demandé des excuses à la photo ( cadre) de Bouteflika.
    C’est quoi ce nouveau visage de l’Algérie

    9
    3
    Kahina-DZ
    6 février 2018 - 18 h 17 min

    Et voilà l’affaire de Tliba vendeur de chema se transforme en un feuilleton mexicain sans fin. Le temps de liquider les parts de la sonatrach ainsi que les autres entreprises publiques.
    Mettez le dehors si vous êtes honnêtes. De quel droit un voyou de sa trempe ose parler du président. La loi de l’anarchie et du bazar.

    À suivre
    ce feuilleton d’Agatha Christie version Ould-Abbes monté sur mesure pour endormir les spectateurs.

    13
    3
    UPSA
    6 février 2018 - 18 h 10 min

    Monsieur, ould abbès meme votre fils n’a pas échapper a la justice du clan ou il se trouve actuellement,certainement en France le pays d’accueil des intégristes islamiste et aussi les intégristes du pouvoir corrompu;pourquoi sanctionné votre bras droit monsieur;Tliba et fermé l’oeil sur le cas de votre fils et d’autres corrompus;comme khelil;saidani;bouchouareb et d’autres;comme toujours deux poids et deux mesure;ce n’est pas une république,c’est une jungle ou le plus fort mange le plus faible

    19
    1
    Anonyme
    6 février 2018 - 18 h 10 min

    On parle de Bouteflika comme si il était un temple.

    Pauvre président, lui qui était fier et autoritaire

    Tliba … est votre marionnette.

    10
    2
    chaoui6bahbouh
    6 février 2018 - 18 h 03 min

    Mr je sais tout et avoir fait, et ne dit mot sur l’usurpation des titres et Diplômes, il s’est fait une place par complicité, vraiment sa façon de s’adresser aux citoyens Algériens, c’est une insulte et une moquerie de son peuple ce raté de la vie, et tous ceux qui l’ont propulsés à divers endroits de la République des nobles et glorieux martyrs, par leurs actions insensées et cancéreuse au pays et à son peuple, vraiment, on est digne de nous même de dire Algériens lorsque un menteurs utilise les pires des mensonges et calomnies, nous avons honte des espèces de nargues humaines comme cet imposteur, et cette commission de l’indiscipline a été faite par ceux qui propulsent les tares, comme « TLIBA où le mendiant » et son disciple OULD ABBAS, le Roi des mensonges, qu’elle honte !!!

    10
    2
    LE NUMIDE
    6 février 2018 - 17 h 46 min

    FOUTEZ LE DEHORS

    7
    1
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    6 février 2018 - 17 h 37 min

    «Nous avons averti à maintes fois Tliba mais il a refusé de nous écouter. Celui qui gaffe paye», donc c’est un récidiviste, alors pourquoi vous le gardez toujours !!!!!!!!!!!!!!!

    7
    2
    RezkideBelcourt
    6 février 2018 - 17 h 33 min

    Donc si j’ai bien compris Tliba va être mis dehors du FLN, ou ce sera seulement un avertissement?? Vu les sacs de billets de 2000 DA qu’il entrepose dans ses garages.
    Ou il va tout simplement changer de parti??
    Allez je parie zoudj douros qu’il va créer un nouveau parti pour soutenir Bouteflika

    16
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.