Mokri prend part à un forum dirigé par l’agent de la CIA Wadah Khanfar

Khanfar Mokri
Wadah Khanfar, ancien directeur d'Al-Jazeera, membre de la secte des Frères musulmans. D. R.

Par Karim B. – Pour une énième fois, le chef du MSP, Abderrazak Mokri, avoue sa compromission totale avec l’internationale des Frères musulmans dont il s’attache à appliquer l’agenda en Algérie et à répandre le discours, souvent en violation du principe de neutralité observée par la diplomatie algérienne dans les crises qui secouent la région du Moyen-Orient.

Ainsi, Mokri annonce lui-même, sur sa page Facebook, avoir pris part les 10 et 11 février dernier, à Istanbul, siège central de l’internationale islamiste, à une «importante» rencontre organisée par le Forum d’Orient, dirigé par Wadah Khanfar, l’ex-directeur général de la chaîne Al-Jazeera et actuellement chargé d’innombrables missions de propagande au profit des Frères musulmans, dont celle d’infiltrer un maximum d’ONG et d’organes médiatiques et de sites électroniques, parmi lesquels la version arabe du média américain Huffington Post, dont il est conseiller depuis sa création.

Connu pour ses connivences avec les services de renseignements américains, cet islamiste d’origine jordanienne a été l’un des promoteurs les plus actifs des insurrections du « printemps arabe», à travers son réseau médiatique soutenu désormais par la Turquie. Mais il se fait plus discret depuis l’éclatement du conflit entre l’Arabie Saoudite et le Qatar, principal bailleur de fonds de la secte des Frères musulmans.

Cette conférence à laquelle ont assisté, selon le chef du MSP, un panel d’experts et de leaders islamistes issus de plusieurs pays, avait pour thème «Les tendances politiques au Machrek, après les soulèvements arabes : les transformations de l’islam politique dans un ordre régional en mutation». Un thème qui dit tout sur les projections des participants.

Lors de son intervention, Mokri a abordé les mutations actuelles à la lumière d’un «siècle de renaissance» et de l’expérience que mène son mouvement «ces dernières années», comprendre la période durant laquelle il a pris les rênes de son parti, reniant ainsi clairement toute la période précédente et sa participation au gouvernement, à l’époque de Bouguerra Soltani. Répondant ainsi indirectement à son prédécesseur qui se prépare à revenir, Mokri juge que l’avenir du MSP est dans une radicalisation accrue, liant son avenir à celui des mouvements islamistes du Moyen-Orient.

K B.

 

 

 

Comment (16)

    Anonyme
    16 février 2018 - 14 h 10 min

    L’émancipation des Algériens et des Algériens fait peur en interne et en externe. Tout est donc entrepris pour freiner par tous les moyens possibles et imaginables la marche de l’Algérie vers le progrès et l’envoyer vers les temps préhistoriques ou du moins à la maintenir dans un état de sous développement chronique.
    Détourner l’Algérien de la pratique saine de sa religion (qui lui recommande d’aller toujours vers la lumière) et le pousser vers une bigoterie excessive, détourner l’Algérien de la pratique de la rationalité en le poussant vers l’infantilisme et l’obscurantisme tout en lui prodiguant toutes sortes de flatteries ( pour l’endormir et tromper sa vigilance) participe de ce complot criminel. L’idéologie venimeuse fréro-wahabite importée de la tribu des Al Saoud et des tribus du Quatar, et injectée à fortes doses dans le sang de certains de nos compatriotes ( idiots utiles au complot ourdi de longue date contre l’Algérie et son peuple) constitue aujourd’hui hélas notre talon d’Achille.




    6



    0
    Abdou
    16 février 2018 - 1 h 17 min

    On ne peut qu’ apprécier la tonalité de cet article à charge contre ce soldat d’ordogen
    Mais il y a plus dangereux que lui, je citerai à titre d’exemple ce Mhenni dont les accointances avec certains services ennemis de l’Algérie deviennent très préoccupantes
    L’islam politique est entré depuis quelques années dans une phase d’hibernation et il n’est plus mobilisateur comme avant en raison surtout du chaos produit dans certains pays musulmans par des courants takfiristes et le manque de projets politiques viables et réalistes




    1



    0
    DYHIA-DZ
    15 février 2018 - 15 h 25 min

    Le problème de cette opposition transformée en girouette réside dans leur état psychologique.
    Ils sont tous en train de chercher de la reconnaissance même en poignardant leur propre pays.
    Pour Mokri, le fait qu’il soit à Istanbul est un grand exploit. Il se sent important, le mesquin existe.

    Des arrivistes et des affamés promus en chef de parti boulitique et se sont transformés en prédateurs prêts à manger leur propre peau pour passer une nuit dans les hôtels de Istanbul et de Dubai.




    24



    4
    Kahina-DZ
    15 février 2018 - 15 h 18 min

    Les vendus, les harkis religieux font leur carnaval en toute quiétude. Ils travaillent contre leur pays et on leurs donne les micro sur les chaines TV.
    J’ai rien compris. Ça dépasse même les extra-terrestres.




    17



    5
    Anonyme
    15 février 2018 - 15 h 14 min

    Mokri est géré -soutenu par la secte Qatari. Je dis bien la secte, cette secte qui parle au nom du dieu Lucifer version musulmane.




    20



    4
    Anonyme
    15 février 2018 - 11 h 36 min

    Ce Mokri ,doit être arrêté pour haute trahison et collaboration avec la CIA..
    Pendant qu’il livre notre pays aux ennemis qui complotent pour le précipiter dans le chaos, ses adeptes à l’image de Aribi et Co se chargent de disséminer l’idéologie islamiste meurtrière et anti progressiste dans nos écoles, universités et autres institutions.
    Mais où sont les autorités???
    Serions nous sous une république islamiste, avec un pluralisme de façade ?




    23



    7
    Abou Stroff
    15 février 2018 - 11 h 27 min

    « Mokri prend part à un forum dirigé par l’agent de la CIA Wadah Khanfar » titre K.B..
    le sieur mokri a au moins le courage de ses convictions. il fait partie de la secte des frères musulmans et cette dernière (pur produit du colonialisme anglais pris en charge, au moment présent, par l’impérialisme yankee) ne reconnait pas notre « algériannité » puisqu’elle active pour construire le mythique khalifat auquel tous les « illuminés » vouent une adoration sans faille.
    par conséquent, mokri est clairement à un ennemi interne de l’Algérie, en tant qu’Etat et Nation et sa neutralisation devrait être relativement simple.
    par contre, il y a beaucoup d’ennemis INTERNES qui ne se déclarent pas comme tels, bien au contraire. ces ennemis internes, pratiquent la prédation à grande échelle mais se targue d’être des patriotes irréprochables (dans leur discours, plus patriotes qu’eux, tu crèves). or, peut on être patriote quand on siphonne les deniers de l’Etat pour accumuler des richesses tout en transférant une partie à l’étranger?
    PS: moi, simple citoyen lambda, n’éprouve aucune « angoisse » face aux agissements d’un hurluberlu du genre mokri. par contre j’ai toutes les raisons d’être inquiet lorsque j’entends les discours de certains gugusses qui n’ont, dans les faits, d’algériens que le nom.




    26



    5
    khalilsadek
    15 février 2018 - 10 h 33 min

    Tous les islamistes sont des des collabos de la CIA qu’ils soient algeriens, quatari, egyptiens ou autres tous le monde le sait.




    41



    7
    Bootsyc
    15 février 2018 - 10 h 11 min

    L’état est au courant de tout ce qui se passe. Il applique le principe : Garde tes amis près de toi et tes ennemis (traitres) encore plus près. La Grande Bretagne à toujours appliqué ce principe aux islamistes sur son territoire depuis bien longtemps. Y a que la ruse qui marche avec ces énergumènes.




    28



    3
    kenza
    15 février 2018 - 8 h 54 min

    Et ce n’est pas de la HAUTE TRAHISON ?




    26



    5
    ALI8
    15 février 2018 - 8 h 39 min

    Comme toujours la devise Algérienne deux poids et deux mesures.
    certes Mokri et ses amis collaborent avec les islamistes, mais on a oublié les dirigeants d’autres partis!! a votre avis, croyez-vous que drebki bouchoureb et d’autres ont reçu titres de séjour et nationalité pour leurs beaux yeux??? vous avez oublié aussi les proches de certains dirigeants et députés qui collaborent avec les services secrets étrangers et même avec nos pire ennemis?? le cas des islamistes réfugiés en Belgique et en Allemagne, suisse, ils rentrent et sortent d’Algérie avec des honneurs, fini l’Algérie des héros patriotes, bonjour à l’Algérie des zéros patriotes!! Pour un repas ils offrent la famille, c’est la génération lahda dirigée par des amateurs de fiesta!!!




    25



    4
    nectar
    15 février 2018 - 8 h 20 min

    Dans un pays ou le pouvoir est faible et basé seulement sur la compromission, ce zombie peut se permettre tous les écarts, sans pour autant qu’il soit inquiété…Des Mokri, il y en des centaines dans les rouages de l’administration algérienne…




    34



    4
    Anonyme
    15 février 2018 - 7 h 47 min

    Sans le soutien effectif des centrales d’intelligence etrangere on saurait où sont planqués les centaines de miliards$ détournés. Il n y a pas que mokri les assassins sont blanchis à l’intérieur et soutenus depuis l’éxterieur. Sans la certitude du soutien de l’oncle sam on ne serait pas là.




    23



    4
    Anonyme
    15 février 2018 - 6 h 36 min

    Gaid Salah est toujours en train de regarder loin avec ses jumelles, mais il n’a jamais vu ces terroristes au col blanc. Un mystère en soi.




    37



    8
    Anonyme
    15 février 2018 - 6 h 33 min

    À ne rien comprendre dans ce bled. Les traitres circulent sous les yeux de l’ÉTAT et affichent avec toute fierté leur opposition contre les intérêts de l’Algérie.

    L’Algérie est devenue orpheline sans un ÉTAT. Il ya plusieurs petits états, Chacun tire de son coté.




    36



    5
      Anonyme
      15 février 2018 - 8 h 48 min

      Il n y a jamais eu d’Etat, mais une bande qui s’est rempli les poches et doit taire les incursions etrangeres sans quoi il y a risque de mise à nu.




      28



      4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.