La Corse et tamazight

Corse MAK Kabylie tamazight
Emmanuel Macron à Bastia. La Corse est française, mais pas sa langue. D. R.

Par Karim B. – La visite du président français en Corse a révélé la véritable arrière-pensée de la classe politique et des médias français vis-à-vis des cultures locales. Le rejet du parler corse en tant que seconde langue officielle de la France a été unanime et aucun dirigeant ni journaliste prompt à crier son soutien au mouvement autonomiste de Ferhat Mehenni en Algérie ne soutient la lutte de la population de l’Ile de Beauté pour faire reconnaître la sienne. «Le français est et restera la seule langue officielle en France», ont-ils déclaré d’une seule et même voix.

L’Algérie a donc une longueur d’avance sur cette grande démocratie occidentale qui «veille» au respect des droits de l’Homme et des minorités dans les pays du tiers-monde, «mauvais élèves» de la colonisation «civilisatrice». En décrétant Yennayer officiellement Nouvel An amazigh, le président Bouteflika a donné une leçon à son homologue français, lui prouvant ainsi qu’un pays du Sud pouvait, ne serait-ce que sur cette question identitaire, devancer l’ancienne puissance coloniale dont la vision paternaliste à l’égard de ses colonies d’hier qu’elle admoneste pour ses «manquements envers les minorités opprimées» est anachronique.

La langue corse ne sera donc jamais constitutionnalisée en France. Emmanuel Macron l’a clairement signifié. Et le président français est appuyé dans son refus catégorique par l’ensemble du complexe politico-médiatique qui s’est rangé en ordre de bataille derrière l’Elysée.

De nombreuses régions en France réclament l’officialisation de leur langue, que ce soit la Bretagne, la Corse ou encore l’Occitanie, dans le Sud-Ouest, où la langue occitane est utilisée couramment. Mais le pouvoir central s’oppose à toute reconnaissance.

K. B.

Comment (16)

    Anonyme
    15 février 2018 - 21 h 07 min

    Les Francais savent tres bien que deux langues ne forgent pas une nation mais la divisent. Le cas de la Belgique est un excellent exemple. Ils nous exportent un VIRUS bien connu . Allez demander a un Belge Flamand ce qu’il pense du Belge Francais et vice versa. Le sinistre MAK et ceux qui le supportent de pres ou de loin , surtout ceux de loin , ceux qui se cachent derriere , veulent la destruction de notre pays. Le Temps le prouvera. L’introduction de ce dialecte dans nos ecoles a le potentiel de pouvoir creer un tremblement de terre ou la decennie noire apparaitra en comparaison comme une simple fete de village.




    6



    16
    Anonyme
    15 février 2018 - 19 h 14 min

    Monsieur Karim Bouali, il faudrait comprendre que le problème Corse posé en France n’est pas de même nature que le Tamazight en Algérie. En Algérie , l’identité Amazighe est historiquement comme étant celle de tous les Algériens ( arabophones et amazighophones). En France, le corse est restreint , il ne touche que l’Ile de beauté ( surnom donnée à cette Corse). La non-reconnaissance de cette langue comme langue officielle en France est tout à fait logique, sinon le breton, le basque, le catalan,l’Alsacien, le flamand auront toutes leur place comme langues officielles. Les cas de Tamazight et du Corse ne sont pas de la même nature.




    18



    6
    Tangoweb 54
    15 février 2018 - 15 h 13 min

    C est ça la politique Française ce qu’ elle impose aux pays tiers monde n est pas bon pour elle, a nous elle encourage les minorités de tout bord pour déstabiliser notre pays et elle refuse catégoriquement leurs langues et cultures (pourtant bien vivantes celle la) a la Corse, la Bretagne, le Lorrain et l Alsacien etc…voila ce qu,on appelle faites ce que je vous dit mais pas ce que je fais…




    17



    17
      MELLO
      15 février 2018 - 19 h 31 min

      Message plein de non sens eu égard aux différents cas posés ici et là. Non, le Corse , le breton, le lorrain ou encore l’Alsacien, en France, ne sont pas de même nature que Tamazight en Algérie. Le peuple Algérien , d’Est en Ouest, du Nord au Sud est de son Amazighité, mais arabisés par l’Islam. Pourtant de cette contrée colonisatrice , on nous annonce que Le mot amazigh est valide au scrabble.




      11



      6
    socrate
    15 février 2018 - 14 h 04 min

    La corse ne vit que des subventions de la métropole comme les DOM-TOM. Maintenant si les corses veulent l’indépendance, grand bien leur fasse et bonne chance ! L’ennui, c’est que le « peuple corse » comme vous dites, n’en veut pas, tous les sondages le montrent. Comme l’économie de cette île est quasi-inexistante et qu’il font tout pour saborder l’unique source de revenu viable qu’ils pourraient avoir, à savoir le tourisme ( tiens comme un ex-colonie française : l’Algérie …), je doute que les rêves romantiques des indépendantistes aillent très loin.




    4



    11
    Rayés Al Bahriya
    15 février 2018 - 13 h 22 min

    Bravo SYPHAX. Tout est dit… Tu nous subjugues.




    4



    3
    صالح/ الجزائر
    15 février 2018 - 13 h 06 min

    « la Corse a été rattachée durant près de quatre siècles à la République de Gênes avant de se déclarer indépendante le 30 janvier 1735 … . Le 15 mai 1768 elle est cédée par Gênes à la France, contre son gré car elle se considère comme indépendante. Elle est conquise militairement par le Royaume de France lors de la bataille de Ponte-Novo, le 9 mai 1769 » . de Wikipédia
    Il ne faut pas oublier que le Général de Gaulle qui a , avec le concours des Algériens ( Indigènes) et autres Africains , libéré la France de l’occupation allemande Nazie , pendant la 2° Guerre mondiale , ne s’était pas opposé au massacre ( au génocide ) en 1945 à Sétif , Kherrata … et Guelma , de 45000 parents de libérateurs de la France . Mais ce même Général , vénéré par ses siens, qui n’a pas respecté ni l’hospitalité ni les usages diplomatiques en se permettant de crier , en 1967 , à Montréal au Canada : « Vive le Québec libre ! » , n’a pas eu le même courage de prononcer , par exemple , « vive La Nouvelle-Calédonie » .
    Le Président Français actuel qui se lamente sur le sort des Syriens , et fixe la  » ligne rouge  » au  » régime syrien  » , sinon la France  » frapperait  » … , ne fait pas les mêmes menaces ni au  » régime israélien » qui bafoue les droits élémentaires des Palestiniens malgré les résolutions de l’ONU , ni au  » régime marocain  » qui occupe le Sahara Occidentale .
    il n’y a pas de différence entre le nouveau et l’ancien colonialisme et colonialiste , l’esprit reste le même : la domination et l’exploitation .




    13



    4
    Anonyme
    15 février 2018 - 10 h 55 min

    C’est clair que l’Algérie à offert sur un plateau d’argent un beau cadeau aux Algériens, Yennayer, reconnaissance officielle du Tamazight contre vent et marée, c’est incontestablement un pas audacieux, mais comme d’habitude certains reste sur leur faim et critique pour critiquer en essayant de détricoter l’histoire de l’Algérie, par exemple en montrant du doigt m religion musulmane comme étant le fléau des peuples Amazighs ce qui est bien entendu faux et erroné, ensuite en stigmatisant la langue arabe parlé naturellement et dans contrainte au Maghreb et dans une moindre mesure au Sahel soi-disant de force ce qui n’est absolument pas vrai.




    17



    15
    Rayés Al Bahriya
    15 février 2018 - 10 h 40 min

    Si c’est ça être Corse .
    Eh bien je suis un Kabyle Corsé.
    Zkara contre les spiliateurs français ou autres.
    El fahem …..
    L’identité Amazigh a triomphé face à la vindicte
    De toutes horizons de l’Est ou du Nord.
    Bravo …les peuples méditerranéens….
    Idir disait :
     » Je me sent plus proche d’un berger Corse ,.
    Que d’un berger de la vallée du Jourdain « ….
    À bon entendeurs ….salut….




    29



    10
      Anonyme
      15 février 2018 - 19 h 50 min

      va faire un tour là bas,et tu verras comment tu seras accueilli,par contre en jordanie ils feront abstraction de ta « couleur » et te regarderont comme un algerien venant les visiter




      7



      1
      ZORO
      16 février 2018 - 12 h 12 min

      Nous voila face à un kabyle corsé qui n arrive pas a trouver un pseudo dans son dialecte il a recours a l arabe pour le nommer dans le virtuel comme elle le fit pour lui et pour ses aieux dans le reel et idem dans le futur et mezel mezel in chaa Allah . C est la FRANCE qui a arabise nous dit il, ses pairs humanoides robotises qui n avaient ni ames ni consciences pour etre facilement déprogrammés du berbere a un arabe transitoire vers un FRANCAIS SEPARATEUR SOURNOISEMENT DISSIMULÉ ET SOLIDEMENT INCRUSTÉ DANS LEURS MEMOIRES ARTIFICIELLES.
      SIGNE ZORO. ..Z….




      3



      4
    Rayés Al Bahriya
    15 février 2018 - 10 h 34 min

    A ceux qui feignent d’ignorer…. La france a voulu de faire de l’Algérie le royaume Arabe et aussi de la langue arabe la langue des Indigènes.
    Aucun commentaire sur le racisme grégaire.




    21



    9
    Syphax
    15 février 2018 - 8 h 26 min

    RIEN A VOIR entre corse et amazigh .. la corse était génoise italienne et a été conquise et rattachée à la France au 18 siècle .. les Amazighs étaient chez eux et sont toujours CHEZ EUX et ont été conquis et colonisés par l’empire arabe Ommeyade sous prétexte de l’Islam .. ( pour information consignée dans tous les livres arabes le calife Ommeyade Yazid fils de Muawiya etait athée et ne croyait même pas en l’Islam …et Okba a tué plus de Amazighs pourtant convertis que tous les généraux conquérants romains , francais , turcs vandales etc.. sans parler des centaines de milliers d’esclaves berbères et de femmes Sabayas envoyés à son calife de Damas El Walid , tous les livres arabes en parlent et citent les chiffres ) … Plus les berbères se modernisent et s’instruisent en langue arabe plus ils découvrent la vérité historique racontée par les livres arabes eux mêmes




    50



    10
    RasElHanout
    15 février 2018 - 8 h 03 min

    La France n’a jamais été une démocratie ni un pays respectueux du droit de l’homme.
    D’ailleurs, je suis sur et certain que ni la guillotine, ni les massacres et assassinats des peuples algérien, Vietnam et du Sahara Occidental qui vont me contredire.




    23



    6
    Mohamedz
    15 février 2018 - 7 h 57 min

    Finalement l’Algerie s’avère plus démocratique que cette France néo-colonialiste qui refuse aux peuples Corse et Breton de parler leurs langues maternelles.




    21



    13
    BabElOuedAchouhadas
    15 février 2018 - 7 h 53 min

    C’est au peuple algérien de soutenir le peuple Corse dans sa lutte d’indépendance contre le colonialisme français.




    27



    13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.