Le Maroc qui a hébergé Layada accuse l’Algérie de manque de collaboration

terrorisme Layada
Les propos d'Abdelhak Khiam confirment la mauvaise foi de Rabat. D. R.

Par Karim B. – Le patron de l’antiterrorisme marocain a accusé les services de sécurité algériens de «manque de collaboration» dans l’échange de renseignements. Abdelhak Khiam, à qui le journal français Le Monde a ouvert ses colonnes après un article positif sur l’armée algérienne – coïncidence ou pressions du Makhzen ? –, a allégué que le Sud algérien «est contrôlé par Al-Qaïda». Le chef du Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) laisse entendre que le Maroc serait à la pointe de la lutte antiterroriste et que son voisin de l’Est ferait montre d’une absence de volonté d’en découdre avec les groupes terroristes qui infestent le Sahel.

Qui peut avaler le mensonge proféré par ce haut responsable sécuritaire d’un pays qui a hébergé le chef du GIA, Abdelhak Layada, au moment même où ce groupe terroriste sanguinaire commettait les massacres les plus ignobles contre les populations civiles en Algérie ?

La sortie incongrue du sujet de Mohammed VI intervient au moment où l’armée algérienne persévère dans ses efforts inlassables pour éradiquer le terrorisme et verrouille les frontières pour empêcher les éléments de Daech qui refluent vers le Maghreb de s’infiltrer en Algérie. Un succès retentissant enregistré sur le terrain et applaudi par tous les pays de la région, mais qui incommode le Makhzen dont les ressortissants constituent le plus gros des contingents qui alimentent les rangs de Daech, après la Tunisie, et représentent la majorité des terroristes qui ont commis des attentats dans divers pays d’Europe ou qui sont surveillés de près par toutes les polices du monde.

Cette mauvaise réputation qui entache le Maroc est aggravée par une véritable menace sécuritaire qui pèse sur ce pays exsangue où la paupérisation de larges couches de la société provoque une montée sans précédent de l’extrémisme religieux. Secoué par des émeutes qui durent depuis plusieurs mois, le Maroc cherche un exutoire en faisant porter à l’Algérie, désormais perçue par les plus grandes puissances comme leur principal partenaire stratégique dans la lutte antiterroriste, une responsabilité fictive dans l’aggravation du péril islamiste dans le Sahel. Pourtant, personne n’ignore que des groupes terroristes qui pullulent en Afrique subsaharienne ont été créés par les services secrets marocains, dont le Mujao qui a enlevé et exécuté des diplomates algériens à Gao, au Nord-Mali.

Les affabulations du premier responsable de la lutte antiterroriste au Maroc confirment la mauvaise foi de Rabat et dévoile, dans le même temps, la véritable stratégie du Makhzen qui œuvre à faire durer la menace terroriste dont elle impute la persistance à l’Algérie, sans vergogne.

K. B.

Comment (57)

    Algérien tout simplement
    9 février 2018 - 21 h 43 min

    petit à l’Algérie ne collabore pas avec les fournisseurs de terroristes.
    Petit b votre ruse à la juiverie et démasquer vous voulais juste savoir ce qu’on sait.
    petit si vous avez peur que les services secrets algériens soit au courant des noms et prénoms de vos terroristes qui agissent au sein de l’État islamique.
    Petit C on sait que vous récoltez les infos pour l’État sioniste d’Israël puisque le Mossad utilise les prostituées marocaines pour infiltrer des Arabes du Moyen Orient.

    dommage pour toi minable marocain le gouvernement algérien personne ne peut lui faire à l’envers .
    le Maroc doit souffrir le pauvre avec tous les alliés qu’il a Israël France Amérique il arrive même pas à chatouiller l’Algérie.
    message pour les Marocains qui poste des écrits sur notre site ap, l’Algérie c’est un gros morceau pour vous même avec vos alliés on sera toujours plus fort et plus puissant que vous.
    Algérie Iran Russie Syrie Venezuela Cuba Corée du Nord Chine voilà les pays des bonhommes.
    longue vie à l’Algérie que Dieu bénisse les hommes qui servent notre armée que Dieu bénit notre peuple

    10
    2
    Mohamed E.M
    9 février 2018 - 20 h 59 min

    On n’a compris que le Maroc s’étouffe quand notre pays gagne en crédibilité contrairement a eux.

    11
    1
    Mouloudeen
    9 février 2018 - 18 h 20 min

    À chaque fois que j’entends parler de nos frontières de l’Ouest je me dis qu’heureusement nous avons eu un Président ayant pour nom Zeroual.

    16
    1
    Amazigh DZ
    9 février 2018 - 18 h 04 min

    la photo de cet abdelhak khiame entouré de deux gardes cagoulés, me fait rappeler l’affiche de james bond 007.
    ce personnage du BCIJ ou FBI mokoko fait un bon comédien de films de fiction dont le royaume de la déchéance est le plus grand plateau de cinéma au monde avec des figurants payés misérablement avec des packs alimentaires.
    ce khiame 007 sans honte bue ose dire que l’Algérie ne fait pas assez pour combattre les terroristes au sud, ou a allégué que le Sud algérien «est contrôlé par Al-Qaïda» !!!
    au moment ou les services de sécurité Algériens et l’ANP en particulier éliminent chaque jour des groupes terroristes lourdement armés, et saisissent d’importants lots d’armement de guerre au sud du pays et sur l’ensemble du territoire, ce comédien de « mission impossible » met en scéne de pseudos arrestations de « pseudos » tangos armé « d’ustencils de cuisine » (couteaux, des douilles de balles vides, des fusils et épées datant de l’ére ottoman ou phénicien…….) et j’en passe.
    ce brillant comédien est ce que sait il que l’Algérie est le plus grand pays d’afrique avec son immense sahara, entouré de pays en conflits armés (tunisie, libye, mali, niger) et sans omettre a l’ouest son royaume de la narcomonarchie qui nou méne une guerre d’usure en inondant l’Algérie de sa saloperie de drogue, dont l’Algérie fait face a de multiples fléaux.
    heureusement que le ridicule ne tue pas.

    13
    1
    LOUCIF
    9 février 2018 - 16 h 24 min

    Ya Abdelhak Khiam , le chef du Bureau central des investigations judiciaires , le peuple algérien et son armée te répondent : « chante toujours (ou ghiyète toujours), tu nous intéresses !!! »

    20
    3
      Amazigh DZ
      9 février 2018 - 20 h 03 min

      ce khiame ou khayene 007 est comme le coq qui chante et qui a les pattes dans la chiasse !!

      9
      1
    Malek
    9 février 2018 - 15 h 54 min

    Les dès sont pipés depuis depuis longtemps avec le makhzen. Souvenez-vous, à l’époque où la frontière était ouverte, il y avait 2 millions d’algériens par semaine qui traversaient la frontière ouest (souvent pour des choses futile …). Dans le sens inverse, à peine une cinquantaine de marocains se rendaient en Algérie (souvent des contrebandiers et des laissés pour compte de la misère). Le compte est vite fait : l’Algérie était largement déficitaire et n’avait rien a attendre en maintenant la frontière ouverte au poison makhzénien. Le Président Zeroual avait eut raison en août 1994 de stopper illico cette mascarade. De plus, pendant la décennie noire, le makhzen avait largement aidé les terroristes qui voulaient nous plonger dans les ténèbres. A ce jour, le pouvoir féodal marocain continue ses basses besognes contre l’Algérie en s’alignant aux monarchies moyenâgeuses du golf sous les directives de l’entité sioniste.
    Tant que les algériens ne se retrousseront pas les manches pour construire une nation digne de sa révolution de novembre 1954, nous continuerons à prêcher dans le désert et les faits relatés ci-dessus persisteront, nos ennemis à l’intérieur comme à l’extérieur, trouveront la faille pour nous enfoncer.
    ALGÉRIENS faites un effort pour montrer au monde notre capacité à remonter la pente, à surmonter nos divisions et que nous sommes toujours debout !

    20
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.