Le fils d’Ali Benhadj arrêté et jugé pour conduite en état d’ébriété

Ali Benhadj
Ali Benhadj. New Press

Le fils de l’ancien numéro deux du parti extrémiste FIS aurait été arrêté par la police et jugé par le tribunal de Hussein Dey, à Alger, pour «conduite en état d’ébriété», selon le quotidien arabophone Ennahar. Le fils d’Ali Benhadj aurait écopé d’une peine de six mois de prison ferme pour avoir refusé d’obtempérer à l’ordre de la police qui lui enjoignait d’immobiliser son véhicule.

Le prévenu aurait affirmé devant le juge qu’il ne conduisait pas sa voiture au moment de son arrestation, mais que celle-ci était stationnée dans son quartier de résidence, qu’il se trouvait effectivement à son bord au moment de son arrestation, alors qu’il consommait des boissons alcoolisées. Mais la police conteste cette version et souligne, dans son procès-verbal, que le concerné n’a pas respecté l’ordre de s’arrêter et qu’il aurait pris la fuite, causant ainsi un accident de la circulation. Son véhicule aurait embouti deux autres.

Le fils du prédicateur extrémiste Ali Benhadj aurait nié avoir consommé de l’alcool, mais des analyses sanguines auraient révélé la présence de 1,25 gramme d’alcool dans son sang, révèle encore le quotidien Ennahar.

K. M.

Comment (46)

    Anonyme
    21 février 2018 - 17 h 58 min

    Cela dit, je peux comprendre le fils de son père. Il faut être capable de se le coltiner tous les jours que Dieu fait ! Vous vous imaginez un peu l’énormité du défi ?!




    2



    0
    Anonyme
    19 février 2018 - 7 h 32 min

    Bon sang ne saurait mentir. Sans le drame vécu par l’ALGERIE dans les années 80/90, ce alilou ne serait pas ce prédicateur virulent que l’on connait, mais avec la tête qu’il se paie, il serait coursier dans les anciens quartiers chauds de la capitale.




    6



    4
    Hamid1
    18 février 2018 - 20 h 06 min

    Ce qu’on peut retenir, c’est que la paradis promis sur terre et après la mort par son père n’est pas aussi merveilleux que ça.
    Avoir un coup dans le nez peut arriver à tout le monde même si l’on boit pas, à voir ce que faisait cette secte; des choses inimaginable pour un être humain dans la cruauté.
    La question est de savoir, que dit son père quand ce dernier a appelé au meurtre pour beaucoup moins que ça tout individu soupçonné fautif à son sens.
    Appliquera-t-il la même sentence pour son rejeton.




    9



    3
    yannis
    18 février 2018 - 14 h 25 min

    Que dit papa?? doit-on lui rappeler que chaque berger est responsable de son troupeau? j’habite dans le nord de la France et je peux vous dire que des histoires de ce genre, il y’en a tellement, que ça m’attriste pour une simple raison: ma religion est bafouée par les occidentaux, malmenée par les hypocrites de chez nous.




    11



    6
    Anonyme
    18 février 2018 - 2 h 01 min

    Faut bien que jeunesse se fasse, non ?




    8



    2
      Linguistique
      18 février 2018 - 21 h 34 min

      tu permets que j’attire ton attention que la jeunesse « ne se fait pas ». S’agissant d’une période importante dans la vie d’un homme, l’idéal c’est de la voir, cette jeunesse, passer sans trop de turbulence. Alors, désabusés, nous disons par condescendance envers la jeunesse qui monte: « il faut que jeunesse SE PASSE ». Ce qui signifie qu’il faut excuser les erreurs de jeunesse de la jeunesse.
      Et quand cette jeunesse fait tout faux, les aînés disent:
      -Ah! si jeunesse SAVAIT et si vieillesse POUVAIT.




      14



      4
    Anonyme
    17 février 2018 - 21 h 42 min

    l alcool est hallal pour frangins barbue alors si tu veut picoler tu oubli ton rasoir




    10



    7
    Anonyme
    17 février 2018 - 19 h 03 min

    Wi! Mais on a les rejetons comme on les fait. Belhadj ne se shootait-il pas à l’opium (du peuple).
    Les drogués ont les enfants qu’ils méritent.




    14



    8
    Anonyme
    17 février 2018 - 18 h 59 min

    comme quoi …




    5



    3
    khalilsadek
    17 février 2018 - 18 h 15 min

    J’éspere qu’il bouclera sa gueule et s’occuper a éteindre le feu chez lui, ce cas est certainnement juste la partie apparente de l’isberg




    14



    7
    Samir
    17 février 2018 - 18 h 03 min

    Ca prouve que l’education islamiste qu’il a recu de son papa le chef des pseudo croyants n’est que du khorti. Que c’est loin le temps ou il jubilait au stade du 5 juillet une banderole islamiste autour de la tete. Il avait 8 ans. Le mensonge ne marchera jamais.




    24



    9
      FILS
      20 février 2018 - 17 h 13 min

      VOUS PARLER DU FILS CA FAIT 10ANS QUIL ET MORT




      2



      2
        dadi
        22 février 2018 - 20 h 59 min

        le fils du fis n’est pas mort




        0



        0
    Viva l'Aldjérie
    17 février 2018 - 18 h 00 min

    Pardonnez lui mon Dieu car il ne sait plus ce qu’il dit.




    3



    17
    صالح/ الجزائر
    17 février 2018 - 17 h 50 min

    Tel père n’est pas nécessairement tel fils .




    18



    29
      yannis
      18 février 2018 - 14 h 28 min

      Elles sont ou les valeurs inculquées par son père a des millions d’algériens?




      8



      6
    Anonyme
    17 février 2018 - 16 h 44 min

    Conduire ivre est un délit qui renseigne sur l’irresponsabilité, l’immaturité et la tendance criminelle de l’individu . Refuser d’obtempérer à l’ordre de s’arrêter est un autre délit. Ce refus d’obtempérer signifie 3 choses :
    1- hypocrisie : le rejeton Benhadj en fuyant voulait qu’on ne sache pas qu’il boit de l’alcool,
    2- malhonnêteté : le rejeton Benhadj en fuyant voulait éviter d’être sanctionné, tout en sachant pertinemment qu’il avait fraudé avec la loi,
    3- mépris envers l’état et ses institutions et pour finir.
    4- le mensonge et l’absence de dignité : il nie les faits devant le juge des faits avérés.
    On s’autoproclame en docteur de la foi et vicaire de Dieu sur terre à tout un peuple musulman depuis 15 siècles et on n’est même pas foutu inculquer la moindre valeur islamique à sa jeune progéniture.




    41



    10
    abdel
    17 février 2018 - 15 h 38 min

    toute propotion gardée avec cet individu, le sénateur MC-CARTHI,qui a fait la chasse aux intellctuels et aux artistes américains, souçonnnés de communisme, a fini ses jours,fou et alcoolique dans un centre psychiatrique,si cette information concernant benhadj,est vraie,il finira comme cet américain




    27



    8
    Anonyme
    17 février 2018 - 15 h 32 min

    La sœur intégriste de Benhadj, naima Salhi, est de retour avec des déclarations dignes des contes des milles et une nuit. ….




    26



    13
    Amazigh DZ
    17 février 2018 - 15 h 28 min

    le fils d’ali chko… avait juste appliquer les paroles de dab khaled qui avait chanté « birra arbiya, whisky gaouri ».
    au nom du pére, du FIS et du saint Bacchus !!




    41



    15
      Khayame
      19 février 2018 - 17 h 27 min

      youm khamroune oua ghadane amroune !!




      2



      1
    2Poids2M
    17 février 2018 - 15 h 12 min

    Le fils de notre héro des causes perdus a été escorté avec les anges gardiens a quitté le territoire;pour avoir vendu des tetes de listes aux dernière élections législative et toucher des sommes colossal; et le fils de notre messager des wahabistes juste pour un verre de vin du coteaux de tlemcen;ont le mit en prison;il vaut mieux etre un voleur qu’un soulard chez les corrompus;a qui le tour




    7



    11
    Numidia-DZ
    17 février 2018 - 15 h 01 min

    Ils sont les vrais Koufars ( Benhadj et Abassi l’assassin)




    17



    2
    Moskosdz
    17 février 2018 - 14 h 53 min

    Même s’ils sont égorgeurs d’enfants,mais dés qu’une information les concerne?tous les naïfs nient et crient au complot contre l’islam,et c’est ainsi que les services spéciaux étrangers n’ont aucun mal à recruter leurs soldats gratuits parmi les moutons.




    19



    3
    Anonyme
    17 février 2018 - 14 h 48 min

    Depuis que l’ex-parti dissous profitant du martyre des jeunes d’octobre 1988, est entré par effraction dans le champ politique algérien, on a vu des choses invraisemblables. La liste est longue, par où commencer ?
    La désobéissance civile de mai 1991 a vu l’intronisation et la pratique de « zaouadj el mout3a » par des éléments de cette secte, dans les tentes sur les places publiques qu’ils avaient pris d’assaut.
    Pendant ces journées de nuisance extrême, leurs responsables exhortaient les citoyens à faire grève, et eux continuaient à faire travailler leurs ouvriers en prenant soin de fermer les rideaux de leurs commerces
    Les filles non-hidjabisées (habillées à l’occidental) de certains responsables de la secte, scolarisées dans les lycées réservés aux enfants des « koufars » , pendant que les filles du peuple étaient sommées sous peine de représailles de porter le foulard et le hidjab.
    On décrète « haram » la soirée musicale pendant le mariage, mais on marie son fils avec soirée musicale de 19h 00 à 4h 00 du matin pour les invités de tous bords dans un hôtel de luxe à Doha ! Elle est belle la vie n’est-ce pas ?
    Où sont les chefs et leur chère progéniture qui décrétaient l’état algérien « taghout » ? Aux USA, en Angleterre, en Allemagne, en France en terre des « koufars » bien sûr où tout est censé être « haram »?
    La liste est loin, très très loin d’être exhaustive, alors rien, absolument rien, venant de ces gens ne pourrait nous surprendre ! Le fils d’Ali Benhadj qui boit de l’alcool et attrapé en état d’ivresse au volant de sa voiture ? Pourquoi pas ? Normal ! comme disent les jeunes de maintenant, Ne sont surpris aujourd’hui que les naïfs et les gens qui croient encore en ces individus qui ont causé la mort de plus de 200 000 Algériens musulmans.




    30



    1
    Tinhinane-DZ
    17 février 2018 - 14 h 42 min

    Sourec wikipedia:
    Ali Belhadj est né à Tunis en 1956 au sein d’une famille de réfugiés algériens d’origine mauritanienne1.

    Comment a t-on permis aux étrangers de détruire notre pays au nom de leur dieu Lucifer.




    26



    2
    DYHIA-DZ
    17 février 2018 - 14 h 40 min

    faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais

    La clochardisation de l’islam par les imposteurs des années 90.

    Le terroriste Abassi Madani aussi: il avait une villa et roulait sur une Mercedes Fantôme et demandait au gens de dormir sur un tapis parterre et de manger deux dattes par jour.




    26



    0
    Kahina-DZ
    17 février 2018 - 14 h 30 min

    Ali-Benhadj est un terroriste qui a manipulé les naifs avec son charlatanisme religieux. Sa place est une prison.
    L’islam de Benhadj ne s’applique pas sur son FILS. MOUNAFIKINE – Hypocrites jusqu’à la moelle-épinière.




    28



    5
    Argentroi
    17 février 2018 - 13 h 11 min

    Une information à prendre avec des pincettes. Il y a du louche dans l’air !




    5



    31
    BabElOuedAchouhadas
    17 février 2018 - 13 h 08 min

    Pourquoi continue-t’on a nous parler de ce tunisien d’Ali Belhadj qui n’a rien d’Algerien et qui a tout fait pour plonger le pays du million et demi de Martyrs dans le Chaos.
    Moi President de la Republique je le destitue de son passeport et le reconduit lui et sa famille aux frontieres.




    30



    6
    Bacchus
    17 février 2018 - 12 h 52 min

    L,Hypocrisie personnifiée




    33



    2
    Verite
    17 février 2018 - 12 h 20 min

    D’après les fans d’Ali Belhadj,leur grand mufti,si Ali est un homme pauvre, qui vit qu’avec les aides de ses fans, vu sa situation actuelle véhicule et alcool juste pour ses enfants (…) Les victimes sont les citoyens qui ne croient ni aux prêcheurs de la fausse paroles de dieu,ni aux manipulateurs corrompus prêt à détruire la nation,juste pour leurs intérêts,enormement de victimes pour un résultat nul




    37



    1
    Umeri
    17 février 2018 - 11 h 35 min

    Aàliha na moût, aàliha nahia, n’entendez pas, par là, daoula islamia, mais la bouteille » qaraà » dans les mains du rejeton de Ali Belhadj, le donneur de leçons, aux musulmans, mais, incapable de donner une bonne éducation a son fils.




    38



    3
    Anonyme
    17 février 2018 - 11 h 12 min

    à AP, s’il vous plaît, on ne veut plus voir la photo de cette crapule A.B en grand format et la une, mettez ce genre d’image de Belhadj en mode miniaturisé.




    48



    2
    Anonyme
    17 février 2018 - 11 h 00 min

    Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais,voila l’anecdote qui se verifie.Donneur de leçons et de morale mais le résultat est tout autre.A bon entendeur salut.




    45



    1
    mouatène
    17 février 2018 - 10 h 47 min

    dans des situations pareilles ces « fils de » ne dévoilent toujours pas qui est leur père. meme chose pour le mulet , quand on lui demande qui est son géniteur, il répond fièrement que son oncle c’est le cheval. le mutisme du père équivaut au mensonge du fils. c’est la famille quoi !




    32



    1
    Saki baki
    17 février 2018 - 10 h 35 min

    Enfin ! Il rentre dans le droit chemin !
    Il était temps .
    Si en plus il écoutait dans sa voiture « Daâni ya nadim « , alors là c’est qu’il est vraiment rentré dans le droit chemin !!!




    41



    2
    RezkideBelcourt
    17 février 2018 - 10 h 24 min

    Moi je voudrais savoir si cette histoire s’est passé avant salate et djoumouaa ou après car cela change tout
    Si c’est après la salate donc, il y a eu rassemblement en bande pour beuverie non autorisé et les autres doivent aussi répondre de cela
    Aller Algérie Patriotique il y a plus sérieux que cette histoire de ce zigoto




    16



    2
    Kp10
    17 février 2018 - 10 h 13 min

    A père avare fils prodigue.

    Pour lui, ce ne doit pas être facile d’être le fils de son père et pour nous ça n’a pas été facile d ‘avoir un concitoyen de ce calibre.




    16



    2
    Anonyme
    17 février 2018 - 9 h 21 min

    Ces pseudo-musulmans sont les rois du mensonge,de la magouille,de la manipulation, de la traitrise,de l ignorance,de la destruction…je continue ou j arrete..???? il peut cuver son vin a l ombre et aux frais du contribuable…..moi je l aurais transferer dans un camp au desert pour etre utile a notre communaute en travaillant contre l avancee des dunes.




    34



    6
    FATEM95
    17 février 2018 - 9 h 18 min

    Le père est un lanceur de Fatwa et son fils adorateur de Bacchus ; Comme quoi tel père tel fils , selon le proverbe ne fonctionne pas , après avoir dégrisé il comprendra qu’il est dans une république qui s »inspire du Coran
    comme le voulait le parti de son papa , pour les islamistes c’est un martyr je ne sais pas s’ils ruminent vengeance
    ou vont ‘ils en faire un martyr et faire profil bas , ils vont clamer la Charia non applicable pour leur chérubin
    en tout cas il sortira de cette expérience le proverbe est, que l’Habit ne fait pas le Moine !!




    26



    2
    Anonyme
    17 février 2018 - 9 h 13 min

    Qui croire le corbeau ou le moineau;le premier amateur de fruits rouge et le second du blé au couleur d’orée;la course ou pouvoir qui fait des dégats a la nation et a son peuple; le bougnoulisme n’est pas fait pour dirigé,juste pour magouillé et détruire et rien d’autre avec une grosse tete est un cerveau vide de matière grise;c’est el mektoub limité a la phrase coupez le la tete celui la est un traitre ou suivant




    15



    4
    Anonyme
    17 février 2018 - 9 h 07 min

    Même si ce qui a été rapporté par ennahar est Juste, personne ne va le croire! Et oui
    ! Quelqu’un qui a l’habitude de mentir ne peut être cru même s’il dit la vérité.




    22



    5
    Anonyme
    17 février 2018 - 8 h 29 min

    La réalité depasse la fiction: l’islamisme d’Etat est pire que l’islamisme du peuple. La course au pire est gagnée




    21



    2
    séhab
    17 février 2018 - 8 h 20 min

    khoudhou akoualahomes wala tafaalou afaalahoum!!!

    c’est ça les extrémistes il ne reculent devant riens
    quitte à vous foncé dessus avec une voiture pour vous écraser
    comme une mouche car chez eux une vie humaine est égale
    à une vie d’une mouche!!! son père va le lui trouver une fatwa
    pour qu’il contenu à boire des boissons alcoolisées!!!




    32



    4
    Youssef
    17 février 2018 - 7 h 16 min

    Dieu est grand. Ce pseudo savant qui donnait des leçons à toute une nation sur la pratique de la religion et qui voulait nous éduquer n’est même pas capable d’eduquer Son propre fils




    55



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.