L’ancien international algérien Ali Bencheikh accusé d’incitation à la haine

Ali Bencheikh
Ali Bencheikh n'en est pas à son premier dérapage. D. R.

La Fédération internationale anticorruption sportive (Fiacs) a rendu public un communiqué dans lequel elle «attire l’attention sur les propos tenus par un consultant de la chaîne El-Heddaf TV», accusant leur auteur d’«incitation à la haine et à la violence».

Pour la Fiacs, le discours d’Ali Bencheikh est «d’une violence inouïe». «L’insulte, la diffamation et l’appel à l’insurrection sont des actes illégaux et nul ne peut se prévaloir de la liberté d’expression pour contrevenir à la loi», dénonce cette instance présidée par Daly Ndiaye.

«D’un point de vue légal, les propos racistes et discriminatoires et l’incitation à la haine et à la violence ne sont pas considérés comme une opinion mais comme un délit», insiste la Fiacs, qui réagit ainsi à une intervention de l’ancien international algérien qui appelait à harceler les joueurs des pays ou des clubs africains lors de leur déplacement dans notre pays pour y disputer des matchs de football. «Il ne faut pas les laisser tranquilles, il faut les malmener et leur rendre la vie infernale jusque dans leur hôtel car, de toutes les façons, chez eux, le sort qui nous est réservé ne peut être que pire», a affirmé l’ancien sociétaire du Mouloudia d’Alger.

«Des commentaires qui font mal et des messages dégradants», s’indigne la Fédération internationale anticorruption sportive, qui estime que ces propos sont d’une «particulière gravité».

Ali Bencheikh s’en est particulièrement pris aux Tunisiens, sans qu’on connaisse les raisons de cet acharnement. L’ancien international algérien garde peut-être en mémoire l’intervention musclée des forces de l’ordre tunisiennes qui ont chargé les supporters du MCA en juillet 2017, après une lourde défaite face au club de Sfax.

R. S.

Comment (74)

    causàlautre
    19 février 2018 - 21 h 48 min

    j’ai suivi le débat il a appelé à rendre la pareille en termes d’accueil.c’est au lendemain du match disputé et perdu par le MCA face à une équipe du CONGO.La presse a rapporté le calvaire vécu par le club ( joueurs et accompagnateurs ) et les journalistes algériens qui l’on accompagné.
    Il n’a pas demandé de les lyncher au match retour,mais de les perturber lors de leur séjour ( faire du bruit devant leur hôtel- les huer à leur descente d’avion etc.) mais jamais d’attenter à leur personne physique. En termes prosaïques il a demandé de rendre la pareille.En diplomatie on appelle cela ‘ la règle de la réciprocité’ . IL n’y a eu dans ses propos aucune connotation raciste.C’est pas la couleur de la peau qui mise en cause mais l’exécrable accueil dont été  » gratifiés les mouloudiens.A ce titre je suis solidaire à 100% .




    9



    3
      [email protected]
      21 février 2018 - 12 h 30 min

      De toute façon il n’a jamais été un modèle de vertu.
      Son niveau scolaire et intellectuel est tellement bas qu’il est incapable de faire toute analyse ou discernement.




      5



      11
        Anonyme
        21 février 2018 - 17 h 20 min

        Ses analyses sont, au contraire, toujours très à propos et les exemples à ce sujet sont très nombreux…. c’est à se demander sérieusement de quel côté se situe donc cette «incapacité de discernement» !




        9



        3
    Anonyme
    19 février 2018 - 18 h 24 min

    vive alilou




    10



    7
    Yacine
    19 février 2018 - 16 h 08 min

    Je pense que Ben Cheikh qui avait en son temps un talent d’amuseur de galerie incontestable par ses dribbles interminables qui finissent toujours par la récupération de la balle par l’adversaire , n’a pas le talent de discourir en public , car la diplomatie et lui , font deux , et on ne peut lui en vouloir !
    Ali Ben cheikh a dit les choses comme les dirait le commun des Algériens , mais c’est celui qui lui a tendu l’antenne pour dire des bêtises qu’il faut blâmer !
    N’est pas communicant qui veut !




    15



    9
    Zaatar
    19 février 2018 - 8 h 37 min

    L’homme que l’on surnommait le YETI à l’époque de ses petits ponts sur le terrain est sorti de sa grotte apparemment…




    10



    15
    Rascasse
    18 février 2018 - 21 h 53 min

    Alilou un manipulateur? un agent? berkawna men tmesskhir ca me fait rappeler hassan terro : aicha radjlek moudjaheeeeed




    14



    8
      mister
      19 février 2018 - 6 h 43 min

      c’est zakia et non pas aicha
      je rajoute syndicat oual karabila




      5



      3
    Mouloudeen
    18 février 2018 - 17 h 03 min

    On peut tout dire sur Bencheikh sauf nier son franc soutien a tout ce qui est Maroki a l’image de Cheb Khaled, Amar Saidani and Co.
    Pour preuve, il a failli envoyer l’ete dernier notre Mouloudia se preparer chez le Mongolien M6 sans l’intervention des patriotes mouloudeens et qui sont tres nombreux.
    Par consequent, sur ce registre moi je classe ce Bencheikh dans la categorie des traitres meme si je suis un mouloudeen de pere en fils er fier de l’etre.




    15



    19
      Anonyme
      18 février 2018 - 22 h 39 min

      Mais que vient donc faire Bencheïkh dans les relations politiques algéro-marocaines ?! C’est totalement ridicule de vouloir absolument lui mettre ça sur le dos juste pour chercher à le diaboliser et à le décrédibiliser aux yeux de l’opinion publique ! C’est un «argument» totalement foireux.
      Pourquoi ne pas tenter plutôt de l’attaquer directement sur son terrain ? Celui de ses multiples et continuelles dénonciations de l’argent sale qui gangrène le football national et contribue à l’enrichissement illégale de ceux qui en profitent, qui pourrissent et qui trahissent de ce fait tout le foot algérien ? Là-dessus, vous ne trouver pas le moyen de l’attaquer de front, parce que vous savez très bien qu’il a raison et que vous préférez donc éviter d’aller sur ce terrain miné, préférant la facilité du recours à la calomnie gratuite et le recours à la délation sous de fausses accusations à de vagues organismes internationaux, d’ailleurs pas très crédibles. Cette manière de procéder est loin d’honorer ses auteurs qui, pour leurs intérêts personnels bassement matériels, n’hésitent aucunement à trahir un de leur compatriote.
      Et puis, Bencheïkh est un sportif, pas un homme politique, et encore moins un expert en relations internationales qui peut trahir l’Algérie par rapport au Maroc, comme on ose l’outrecuidance de venir l’affirmer publiquement !
      Vous pensez que les gens sont à ce point bêtes et aïfs pour croire à ce genre de sornettes ?! Cela constitue un manque de respect outrancier et invraisemblable à l’intelligence des gens, et plus particulièrement à celle des lecteurs de AP.
      L’ affaire est on ne peut plus que claire car on ne peut cacher le soleil avec un tamis. Et cette lamentable tentative de salir injustement un homme, convaincu par la justesse de ses principes, est définitivement vouée à l’échec devant Allah et devant les hommes.




      14



      8
    Anonyme
    18 février 2018 - 16 h 29 min

    Qui se souvient du Matche CRB MCA un grand match entre Bencheikh et Kouici, ET QUI peut me rérpondre a cette question combien de petit pont bencheikh a mis a Kouici, aussi combien d epetit pont kouici a mis a bencheikh, si vous me donner le lieu de la rencontre la date aller je vous prends pour des vrais.




    2



    12
    Anonyme
    18 février 2018 - 8 h 53 min

    Benchiekh n’est pas consultant sur bein ou canal+. Il est sur el-haddaf-tv propriété du journal el haddaf, un journal régional sans plus. Je dis bien régional pour ne pas dire régionaliste ce qui pourrait être vrai quand on voit le nombre de pages et leurs emplacements pour traiter de trois équipes alors que le leader par exemple a droit une page ou demie-page au milieu de ce canard.
    Quelqu’un peut-il nous informer sur le palmarès de Bencheikh?Merci!




    18



    10
      Anonyme
      18 février 2018 - 9 h 34 min

      Il faut reconnaitre qu’il était un bon joueur, mais aussi un vrai voyou des stades. On l’appelait Alilou.
      Présentement, il tire sur tous les joueurs de l’équipe nationale, pour satisfaire le makhzen.
      Il est temps qu’il se la ferme.




      21



      20
        Anonyme
        18 février 2018 - 14 h 06 min

        Tu connais Benchikh pour dire que c’est un voyou? ont le surnomme Alilou qui est une marque de symapthie a Alger, il est ou le probleme, vous pouvez ne pas etre d’accord avec lui, mais dire que c’est un voyou c’est un peu trop, je parie que vous ne l’avez jamais vu de votre vie sauf a la tele.




        16



        17
        Anonyme
        18 février 2018 - 22 h 46 min

        Personnellement, ce que je constate c’est qu’il «tire» sur les véritables fossoyeurs du football algérien. Et je pense que la raison principale de tout ce branle-bas de combat contre ce grand monsieur du football réside plutôt à ce niveau et seulement à ce niveau. Faut pas chercher midi à quatorze heures. Et celui qui se sent morveux se mouche.




        9



        4
    Anonyme
    18 février 2018 - 2 h 20 min

    Je suis pas fan de ce môsieur mais sur ce point, je suis parfaitement en accord avec lui.
    Pour preuve, regardez la déclaration du futur adversaire du Mouloudia qui vient jouer le match retour mercredi, l’entraineur malien du club congolais de l’Otoho. : (je reprend la transcription du site competition dz)

    « Je sais que les Algériens ont contesté ici l’arbitrage camerounais, mais c’est ça l’Afrique. Je ne vous cache pas que tout ce que je vais dire à mes joueurs, c’est qu’ils ne doivent pas protester les décisions de l’arbitre pour éviter de prendre des cartons ou être expulsés. Je connais les méthodes des équipes maghrébines lorsqu’elles jouent chez elles. Donc, je ne comprends pas pourquoi ils ont critiqué l’arbitrage, alors que tout le monde sait comment ils gagnent leurs matchs à domicile.  »

    Quant a Môsieur Ndiaye, qu’il aille se faire voir avec sa fédé  » anti corruption  » a 2 balles.




    26



    9
    Chibl
    17 février 2018 - 23 h 21 min

    Encore une fois que des commentaires idiots, Benchikh n’a dit que la verité, tout le monde se plaint de l’arbitrage africain, des conditions d’accueils de nos équipes en Afrique,qui se rappel de KOFI KOJIA, TAISEZ VOUS comme dirait un certain Madjer,c’est qui ce Fiacs , il sort d’ou? s’il s’occupe de corruption le cas Benchikh c’est pas de la corruption.




    28



    18
      anti-zibl
      18 février 2018 - 7 h 27 min

      tu viens defendre ton frere en makhnez ?




      14



      20
        Chibl
        18 février 2018 - 13 h 51 min

        vas mourir ailleurs idiot.




        11



        12
      hami
      18 février 2018 - 22 h 20 min

      @chbl
      Cher compatriote,vous avez bien raison.Pour quelle raison doit-on salir la réputation du grand Benchikh qui a fait vibrer les stades algériens.En tant qu’Algérien patriote,il ne fait que combler le vide et l’inaction de nos gouvernants face aux violences aux exactions et humiliations subies soit par nos joueurs sur le terrain,soit par les supporters venus du pays pour supporter leur équipes.On se souvient de la police tunisienne qui s’en est prise violemment à nos jeunes la veille d’un match,èa la recherche d’un hébergement.On se souvient du comportement des egyptiens qui ont attaqué l’autobus de notre équpe.On se souvient lors d’un match à domicile contre une équipe africaine au cours duquel,il a fallu l’intervention de l’ambassadeur pour calmer ses compatriotes footballeurs dont l’instinct sauvage ,violent a pris le pas sur le fair play.Dans toutes ses situations nos gouvernants ont brillé par leur silence assourdissant.Et encore une fois,Bencheikh n’a fait que dire la vérité,ce qui se passe réellement .Alors rendons lui hommage.




      6



      3
    Zombretto
    17 février 2018 - 22 h 04 min

    Une petite anecdote qui n’est qu’indirectement liée aux propos sur les jouuers africains. Vers la fin des années 60, il y avait un match de foot à Tizi-Ouzou entre l’Algérie et le Nigéria. Lalmas était alors au sommet de sa gloire. Je ne me rappelle pas si c’était un match amical ou quoi, mais les joueurs nigérians étaient absolument dénués de fair-play sur le terrain. L’un d’eux en particulier, un géant qui avait une tête de plus que Lalmas, ne cessait de lui faire des crocs-en-jambe, le pousser, le tirer par son maillot, etc. Lalmas a supporté sans se plaindre pendant un long moment. Ce joueur avait sûrement dû être assigné à tout faire pour frustrer Lalmas ou carrément le blesser. Et pourtant ces joueurs étaient chez nous, en pays étranger !… A un certain moment, sans aucune provocation, le géant nigérian a lancé un coup de poing de toutes ses forces, un “swing” qui aurait mis un bœuf KO et qui aurait tué Lalmas s’il l’avait touché. Lalmas a esquivé comme un boxeur professionnel et lui a lancé deux droites rapides comme l’éclair au menton, deux « patates » dignes de Mohamed Ali ! Il lui avait fallu sautiller sur ses pieds pour l’atteindre, tellement le nigérian était plus grand que lui. Le gars est tombé comme un sac de pommes de terre. Lalmas s’est simplement retourné et a repris la balle avant que l’arbitre n’arrête momentanément le match pour évacuer le gars sur un brancard.
    Avec toutes les provocations de ces visiteurs étrangers, pas un seul des spectateurs algériens – et le stade était archi-comble – n’a jamais proféré la moindre insulte à ces « africains ». Nous avons applaudi Lalmas parce que l’autre gars l’avait cherché et que c’était une très belle prestation de boxe, mais c’était tout.
    En tout cas, j’ai joui du match de boxe plus que de celui de foot ce jour-là. Est-ce que les spectateurs algériens de nos jours réagiraient de la même façon ? J’en doute.




    21



    8
    silver
    17 février 2018 - 21 h 32 min

    Comment ces chaines tv l’ont recruté comme consultant alors qu’il ne s’est même pas aligner ,correctement, deux phrases ayant le même sens.En plus dans ses interventions il est le grand bilingue par excellence .Une phrase prononcée renferme deux mots français et trois en arabe « darija ».Parfois il devient trilingue Ces chaines tv ont vraiment réussi leur recrutements de grands spécialistes.




    22



    30
      Anonyme
      17 février 2018 - 23 h 59 min

      Pourtant son message passe aussi bien qu’un «petit pont». Il passe tellement bien qu’il semble même faire mouche, en pleine lucarne, n’est-ce pas ?
      Autrement, pourquoi toute cette grossière et ridicule levée de bouclier contre un ancien joueur qui dénonce la corruption et l’affairisme qui est entrain de tuer le football national et enrichir la partie qui mène cette ignoble campagne de salissage ?
      Le discours de Ali Bencheikh ne dit que la vérité. Qui d’autres pourraient donc le nier ou même s’en offusquer à part ceux qu’il montre du doigt ?




      32



      7
      Anonyme
      18 février 2018 - 1 h 42 min

      «Aligner deux phrases ayant le même sens» cela fait un peut babaghayou. Tu ne crois pas ?
      Mais comme, toi aussi, «tu s’est» faire des fautes à l’écrit, tu ne risques pas non plus d’être recruté par un quelconque journal, même dans la rubrique… sportive.




      13



      8
    Anonyme
    17 février 2018 - 21 h 22 min

    Bien dit.Tout est résumé par ce que vous venez de dire.




    9



    3
    Anti khafafich
    17 février 2018 - 20 h 24 min

    La chaine wahhabite el Haffaf est un ramassi de harkis, souvenez vous comment ce traitre attaquait Mahrez pour le ballon dor africain pour le compte d un egyptien ou africain je ne m en souviens pas bien




    29



    16
      Anonyme
      18 février 2018 - 0 h 01 min

      Vos propos sont exagérés et sont loin d’être objectifs.




      15



      14
    Salim31
    17 février 2018 - 19 h 09 min

    Je comprend prend pas pourkoi cette prise de partie contre son propre compatriote _wella Adorer soutenir la derniere racaille etrangere et casse algerien c est un sport ou execellent beaucoup en algerie ! Un conseil :meme si un compatriotr est detestable on le soutient tjrs contre l etranger c est un regle internationale parfois on peut rien faire c est de pere en fils




    17



    29
      Anonyme
      18 février 2018 - 0 h 09 min

      Le nombre de pouces en bas démontre on ne peut plus clairement qu’il s’agit d’une véritable campagne de lynchage de A. Bencheïkh qui semble vraiment déranger les vampires du foot national. il est clair qu’il a mis le doigt sur le bobo, sur le mal qui ronge ce domaine et désigné de ce fait les responsables de cette gabegie intolérable. Et ces derniers veulent à tout prix lui faire payer son honnêteté, sa franchise et son amour pour l’image du football de son pays et, par extrapolation, son patriotisme désintéressé.




      23



      11
    Sim
    17 février 2018 - 19 h 07 min

    C pas vrai, j’ai vu l’émission, il parlait du match Mouloudia au Congo et du omportement anti-sportifs de certains pays africains




    31



    6
    BabElOuedAchouhadas
    17 février 2018 - 18 h 45 min

    Ce que bcp d’algeriens ignorent est que Bencheikh defend ouvertement dans certains quartier de BEO la marokanite du Sahara occidental.
    Mon information est facilement verifiable et c’est d’ailleurs grace a cette position qu’il est sonsultant a la TV El Haddaf proprietee d’un Emir de l’Arabie Yahoudite dont le soutien a M6 et a sa colonisation du Sahara occidental est connu de tout le monde..




    33



    32
      Anonyme
      17 février 2018 - 21 h 31 min

      tu n est pas de bab el oued tu racontes des bobards ! el hadef est totalement algérien !




      24



      18
    Rachid Djha
    17 février 2018 - 18 h 36 min

    Nonobstant des regulieres louanges faites au Roitelet M6 et a ses sbires du Makhnez, je pense que les attaques haineuses de ce meme Bencheikh envers les africains est en rapport avec la strategie du Regime Tyrannique du Makhnez qui d’un cote fait tout pour isoler l’Algerie vis a vis de l’Afrique et de l’autre cote est en train de tout faire pour prendre la place de l’Algerie en Afrique a l’effet d’avoir le soutien de ces pays africains pour exclure la RASD de l’UA.
    C’est aussi simple que cela et Bencheikh est en football un excellent agent du Mongolien M6 tout comme Cheb Khaled dans la chanson Rai.




    41



    25
      Anonyme
      18 février 2018 - 0 h 12 min

      Hram 3lik !




      16



      8
    Anonyme
    17 février 2018 - 18 h 33 min

    Mais , franchement à l’écouter je stresse , il passe du coq à l’âne , il ne sait pas faire une phrase . Il parle comme s’il était au café du coin.




    34



    23
      Anonyme
      18 février 2018 - 0 h 16 min

      Et pourtant, tout le monde le comprend parfaitement ! Il est articulé et logique dans ses raisonnements…. Le problème ne semble donc pas provenir de lui.




      17



      15
    Fosfati
    17 février 2018 - 17 h 51 min

    Il était temps qu’une voix se lève pour denoncer la haine de cet abrutit qui n’a de sportif que le nom.Dans les pays qui se respectent il y’a bien longtemps qu’il est derrière les barreaux. Et dans ce registre de la haine « sportive » ce … n’est pas le seul: toute la chaine El heddaf et leurs pseudo analystes, Madjer Tézevoo inclus, doivent répondre de leur violence devant la justice.
    Quels message delivrent ils à la jeunesse?




    30



    20
      Anonyme
      18 février 2018 - 0 h 25 min

      En tous cas, il délivre un message bien clair : Le football algérien a été tué par l’argent sale qui part dans les poches personnelles de certains individus qui ne s’intéressent qu’à cet argent et jamais à la véritable mission de développement du football.
      Et je pense que ce sont ces mêmes individus, sans foi et sans principes, qui sont derrière cette attaque en règle menée contre Bencheïkh.




      15



      7
      Anonyme
      18 février 2018 - 1 h 37 min

      Ceux qui doivent être derrière les barreaux sont plutôt ceux que notre Alilou national ne cesse justement de dénoncer : les khallatines, ceux de la chkara, des vols et des détournements qui portent un grand préjudice au développement du football en Algérie.
      En d’autres termes plus directs : ceux qui doivent être sous les verrous sont ceux qui sont derrière cette campagne haineuse contre Ali Bencheïkh.




      14



      8
    Kahina-DZ
    17 février 2018 - 17 h 38 min

    Benchikh a dépassé les limites rouges. C’est le moment de le lui signaler que la récréation prend fin.
    Elhaddaf doit prendre ses responsabilités. On ne peut insulter les joueurs de l’équipe nationale pour faire plaisir au mekhzen. BASTA.




    17



    10
    zizou
    17 février 2018 - 17 h 10 min

    on s’est régalé lors du real-psg ; quant au foot local ….je vous laisse le soin d’y penser ce que bon semblerait à tout un chacun …moi mon opinion est faite depuis fort longtemps !




    17



    5
    Anonyme
    17 février 2018 - 17 h 07 min

    Bencheikh dérange les partisans de l’ordre établi, les petites … qui vivent de la corruption et des matchs arrangés. Il n’aime pas les adeptes du  » si tu me gifles sur la joue gauche, je te donne la joue droite », il est plutôt genre « si tu me crève un œil, je te crève les deux yeux ».
    Bravo à bencheikh.
    C’est d’ailleurs grace à cette derniere doctrine, que nous avons donné une lecon aux égyptiens à oum dermane. Le pont aerien, vous vous en souvenez?
    Si les africains nous font vivre l’enfer lorsqu’ils nous recoivent chez eux, nous devons leur rendre la pareille chez nous. Si cela derange le comité mondial du …., c’est tant pis




    28



    19
    fouzizou
    17 février 2018 - 17 h 05 min

    Je conseille de boycotter cette chaine el Hadef et particulierement ces plateaux, qui vehiculent la haine et le desordre au sein du football algerien.
    Ne n’oubliez jamais que cette chaine de TV avec son Bouhnika, Bencheikh, and compagnie ont contribué à casser notre equipe nationale.




    33



    20
    le niveau
    17 février 2018 - 16 h 51 min

    un peu de respect pour le monsieur …..ces un idole du foot algerien en plus se qu´il dit ces la pure realiter
    le football algerien et plus que malade




    16



    31
      constantinois
      17 février 2018 - 18 h 03 min

      ce n’est plus une idole,il fait parti du passe.je me demande qu’a t’il fait comme comme etude pour devenir cadre a sonatrach?el heddef tv est a boycoter,une chaine discriminatoire ,regionaliste et raciste n’est ce pas Zina amer….




      14



      10
        le niveau
        18 février 2018 - 15 h 12 min

        pour te le confirmer benchikh ces plus qu´un idole
        et l´orsque ont parle du foot algerien faut passer par benchikh
        il a fait le bonheur du football algerien thab wela tekrah




        4



        3
    Anonymous
    17 février 2018 - 16 h 20 min

    La TV El Haddaf de Bencheikh est en football ce qu’est la TV El Maghrabiya du fils de Abbes Madani en politique a savoir critiquer tout ce qui est Algerien et faire les eloges de la feodale Narco-Monarchie absolue du Maroc.
    Je me souviendrais toujours du jour ou ce Bencheikh avait critique le Polisario « on live » selon le modele de l’autre voyou Amar Saidan sur une autre TV privee.




    27



    12
    Le Patriote
    17 février 2018 - 16 h 12 min

    Bencheikh est connu pour etre un haineux contre tout ce qui st algerien meme s’il essaye de nous faire croire le contraire.
    Aussi tout le monde sait qu’il est en train de tout faire pour plaire au Mongolien M6 a l’effet d’une recuperation du meme genre que celle faite pour Cheb Khaled et pourquoi pas. finir comme consultant sur la TV du Regime du Makhnez (Medi1 qui cultive la haine sur tout ce qui est algerien.




    27



    19
      Anonyme
      17 février 2018 - 18 h 47 min

      Toi tu es un usurpateur. Il n’y a qu’un mokoko pour attendre deux commentaires de « Le Patriote » le brao, pour utiliser son pseudo et faire une diversion. Alors ivvupetoi de ton mongolien qui passe son temps à prendre en charge « les frais d’obsèques » des victime de la répression de ses sbires




      10



      6
    Le Patriote
    17 février 2018 - 16 h 09 min

    Monsieur Bencheikh est peut-être excessif dans ses jugements: la plupart du temps il oublie qu’il est à la retraite et qu’il doit avoir une position plus tempérée. Mais même s’il parle comme supporteur d’une équipe de quartier, il n’en demeure pas moins qu’il a le foot dans le sang, c’est un vrai nationaliste qui aime son pays. Il se trompe rarement dans ses diagnostics et depuis longtemps, il pose le problème de la gangrène qui ronge notre football. N’ayant pas de foin dans le ventre, il n’a jamais peur des allumettes.




    17



    19
    Le Patriote
    17 février 2018 - 16 h 03 min

    il ne fait que dire la vérité. Nos équipes qu’elles soient nationales ou de clubs sont toujours très mal reçues en déplacement: nos joueurs sont agressés dès leur descente de l’avion et mollestés dans le bus qui les mène à leur hôtel où ils ne trouvent le le sommeil à cause des bruits des supporteurs faisant la fête devant et dans le couloir de l’hôtel. Ailleurs quand ils partent en bus rejoindre le stade, ils sont « bloqués » dans la circulation pendant deux heures Et quand elles reçoivent chez nous, les visiteurs sont d’une arrogance frisant l’insulte et une fois rentrés chez eux, ils n’y vont pas par 36 chemins: ils nous accusent de tous les maux allant jusqu’à prétendre que la nourriture qu’ils ont pris dans les hôtels était empoisonnée. Les interventions des représentants diplomatiques de notre pays ont toujours été de « museler » nos joueurs et les accompagnateurs, leur conseillant de « ne pas tomber dans la provocation pour ne pas nuire aux excellentes relations qui lient nos deux pays ». Comme en Egypte: le représentant de la FIFA qui était du voyage de notre équipe a suggéré aux dirigeants algériens de refuser de jouer le match, l’agression sanglante menée contre nos joueurs était filmée et qu’il était légitime de d’invoquer le manque de sécurité, voire le climat d’hostilité et d’hystérie qui animait les Egyptiens. Alors que leur président, Moubarak, rend visite à ses joueurs à son équipe pour leur apporter son soutien, alors que joueurs traumatisés moralement et physiquement … alors que dans les rues du Caire la chasse à l’Algérien se déroulait avec l’assistance des policiers, certains de nos compatriotes bléssés se virent refuser les soins dans les hôpitaux. Alors que tout ça se déroulait en direct (grâce aux caméras et des journalistes de Canal+) la chaîne al Jazeera qui fit part en direct de l’arrivée de notre équipe et fatalement de l’agression, cessa subitement de couvrir l’évbènement suite à l’appel express que fit Moubarak à l’émir du Qatar alors donc, un Haut personnage officiel (fortement imbibé) vint enfin à l’hôtel, pour intimer l’ordre (venu de Très-Haut) de jouer le lendemain. Raouraoua se coucha et la suite on la connait.




    22



    14
    Makhloufi
    17 février 2018 - 16 h 02 min

    Nous avons des marocains d’origines ou des soutiens au Regime du Makhnez en politique (Amar Saidani, Mohcine Belabbes etc…) dans le monde du spectacle (Cheb Khaled….) et maintenant dans le football (Ali Bencheikh, les dirigents du CRB …..) et aucun responsable du Systeme ne veut reagir.




    24



    19
      Anonyme
      17 février 2018 - 17 h 34 min

      EXACT




      10



      8
    Salim31
    17 février 2018 - 15 h 57 min

    Comment ce fait il que ce nday peut il comprendre le langage algerien de ali bencheikh peut etre des delateur interne ou des makhzenistes_ on tout ca grand soutient a mr bencheikh




    14



    20
    Anonyme
    17 février 2018 - 15 h 55 min

    Bencheick et Madjer consultants, je ne sais pas dans quelles écoles ils sont allés mais je sais que même s’ils étaient de grands joueurs, ils restent des piètres entraîneurs et des consultants haineux, jaloux et opportunistes ….




    20



    10
    Numidia-DZ
    17 février 2018 - 15 h 26 min

    Bencheikh était un bon joueur, mais un vrai voyou des stades.

    Il faut qu’il arrête ses insultes envers les joueurs de L’EN. On dirait qu’il est payé pour.




    31



    11
    Mahmoud
    17 février 2018 - 15 h 26 min

    Pour 100 millions/mois. on peut faire dire tout ce qu’on veut a Ali Bencheikh




    28



    7
    Dahmane
    17 février 2018 - 15 h 23 min

    La question qu’on doit se poser est de savoir comment Madjer a accepte de se mettre en face de lui sur ces plateaux et en tant que consultant,
    Pourtant on pensait que Madjer avait de la dignite et du vecu international.




    18



    9
    Sidali
    17 février 2018 - 15 h 20 min

    La voyoucratie dans toute sa splendeur sur les plateaux TV grace a des analphabetes comme ce Bencheikh




    32



    10
    Anonyme
    17 février 2018 - 15 h 18 min

    Je comprend maintenant pourquoi cet ex entraineur de l’rquipe tunisienne a dit un jour que ce Bencheikh est un bon jongleur de cirque.
    Il a trouve le moyen de continuer a jongler meme sur ce plateau de TV grace a la relation tribale de ferjioua avec son animateur Bouhnik




    25



    7
      Anonyme
      21 février 2018 - 17 h 39 min

      Ça c’est de l’argument ! Définitivement imparable !




      0



      0
    LALMAS
    17 février 2018 - 15 h 17 min

    je n’ai jamais porté dans mon cœur ali bencheikh, par contre ce qu’il avait déclaré récemment sur la chaine el heddaf TV est suite au match disputé par le MCA face a l’équipe locale au congo.
    durant ce match l’arbitre de la rencontre était partial et en faveur du club congolais en validant un but hors jeu, un but marqué de la main et un pénalty non siflé en faveur du MCA, sans compter les fautes imaginaires sifflés en faveur du club congolais, les fautes agressives sur les joueurs du MCA, sans terminer les intimidations des officiels et supporters congolais durant et aprés le match jusqu’au vestiaires.
    ali bencheikh avait déclaré tout haut ce que certains équipes et clubs africains réservaient et pratiquaient sur leur sol aux équipes Algériennes, a savoir un accueil et une hospitalisation qui frôle le ridicule, des arbitres africains maisons, scandaleux, partiaux, et corrompus, un environnement macabre et désastreux avec des terrains a cultiver des patates sauf pratiquer du foot, en terminant avec l’intervention musclée des forces de l’ordre locaux.
    alors pour une fois je soutiens je donne raison et ce qu’avait déclaré a ali bencheikh .
    cette pseudo FIACS devraient se pencher et enquéter ce que les équipes et clubs africains réservent a nos sportifs Algériens !!
    ce n’est pas de la haine raciale, c’est juste une réciprocité !!




    24



    10
      LALMAS
      17 février 2018 - 21 h 31 min

      comme je l’ai dit et je le répété, je n’ai jamais porté dans mon cœur ali bencheikh:
      -au foot il était juste un amuseur de gallerie.
      -en dehors du rectangle vert et dans sa vie privé, il était et reste un voyou confirmé par son vocabulaire acerbe qui dénigre et critique tous ceux qui sont meilleurs que lui.
      -sa propension excessive pour l’argent et son opportunisme démesuré.
      -et enfin ces fréquentations plus que douteuses suite a la consécration en 1976 du MCA face a hafia Conakry en finale de la CACC, avec la notoriété il devenait infréquentable par ses coéquipiers et tout le monde sportif sauf par les voyous qui côtoyaient au « blue note »,autres boites de niuts et le cabaret « el djazair » a st michel paris en compagnie des pickpockets.
      tous ces faits ne sont pas une invention, mais juste des réalités




      4



      3
    Algérienne
    17 février 2018 - 15 h 15 min

    EL-Hadaf doit trouver une solution à son voyou des micros. Trop c’est trop.




    25



    13
      Anonyme
      18 février 2018 - 0 h 46 min

      Si ce sont les le côtes d’écoutes qui te dérangent c’est peut-être parce que, au contraire de tous ceux qui soutiennent le contraire ici, Ali Bencheïkh doit être apprécié par les connaisseurs et semble être un bon analyste du monde du foot ! Tu ne trouves pas que c’est logique comme approche ?




      2



      3
    DZ
    17 février 2018 - 15 h 14 min

    Bencheikh est un Lèche babouche par excellence. Écoutez ses déclarations aux journalistes marocains et vous comprendrez.
    La trahison et les harkis sont à tous les niveaux

    Pauvre Algérie




    30



    9
    Anonyme
    17 février 2018 - 15 h 12 min

    Il y a malheureusement des voyous même parmi les internationaux de foot-ball.




    17



    7
      Anonyme
      17 février 2018 - 17 h 48 min

      Et, de toute évidence, beaucoup parmi les mis sur la touche par la nouvelle direction de la FAF. On a pas besoin d’être une lumière pour comprendre que leurs intérêts mercantiles son grandement menacés par les déclarations véridiques d’un joueur préoccupé par le devenir du Football algérien comme Ali Bencheïkh.




      5



      5
    Mouloudeen
    17 février 2018 - 15 h 11 min

    Entendre parler Ali Bencheikh on a l’impression qu;il a cree la football alors qu’il n’a meme pas dispute une seconde d’un match de coupe du Monde.
    Surtout qu’on essaye pas de nous dire que c’est un enfant de notre cher Mouloudia, Oulid El Kasba et un ami intime de notre Cardinal El Hanka.
    Pour information, un enfant du Club ne quitte jamais son Club pour aller faire le mercenaire dans un autre Club (DNC) en contre parti de n’importe quoi et ce n’est pas les Zenir. Kaoua, Mahiouz, Bachi qui vont me contre dire.




    18



    7
      VRAI MOULOUDÉEN
      17 février 2018 - 18 h 34 min

      Faux ya kho sur ce que tu avances, concernant Alilou. Je m’explique . Bencheikh… N’A JAMAIS ÉTÉ un VRAI ALGÉROIS « né fel Qasba… ». Il est né à Bordj Bou Areridj – MAIS – mais… il est venu tout petit habiter avec sa maman fel qasba… c’est tout, en tant qu’orphelin. Il est de ceux qu’on appelle à Alger « li rabathoum ou kabrou fiha… » ou kayène « LI ZADOU FIHA…! ». Voilà, où réside TOUTE la nuance ou différence, ya didou !!! MATKHALATCH… MADABIK !!!




      13



      6
        ali
        18 février 2018 - 16 h 00 min

        le seul wlid el qasba c’est le far sinon tout le reste est venu d’ailleurs y compris toi ou tes paternels réveilles toi au lieu de batir bit ou cousina sur les stah




        1



        3
    BabElOuedAchouhadas
    17 février 2018 - 15 h 02 min

    Bizarrement ce Ali Bencheikh insulte tout le monde y compris les africains et le tunisiens mais jamais les marocains qui passent leur temps a insulter l’Algerie. son peuple et son histoire.
    Way ? Parce que tout simplement ici a Bab ElOued Oued (place des trois horloges et meme au cafe Dallas de ses beaux parents) nous, mouloudeens et usmistes on sait que la famille de ce Ali Bencheikh a des origines marocaines tout comme ce vieux Cheb Khaled.




    23



    10
    Anonyme
    17 février 2018 - 14 h 59 min

    Incroyable, il a perdu la boussole. Bencheikh est l’ennemi numéro 1 des joueurs Algériens.
    Les marocains l’aiment beaucoup ??? Toujours en train de détruire les joueurs Algériens et de vanter les marocains.
    Il faut une vraie enquête pour voir les dessous de sa langue qui dénigre tous les footballeurs Algériens.




    24



    7
    Anonyme
    17 février 2018 - 14 h 53 min

    Il était temps qu’une voix s’élève pour denoncer la haine de cet abruti qui n’a de sportif que le nom. Dans les pays qui se respectent il y’a bien longtemps qu’il est derrière les barreaux. Et dans ce registre de la haine « sportive » ce cave n’est pas le seul: toute la chaine El heddaf et leurs pseudo analystes, Madjer inclus, doivent répondre de leur violence devant la justice. Quels message delivrent ils à la jeunesse?




    37



    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.