Algérie-Russie : suppression du visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques

Algérie-Russie entretien Messahel-Lavrov
Les deux ministres ont signé l’accord de suppression de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de services. D. R.

Le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, en visite officielle en Fédération de Russie, s’est entretenu, lundi à Moscou, avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, avec lequel il a procédé à une évaluation de l’état des relations bilatérales et de la coopération technique entre les deux pays ainsi qu’à un large échange de vues sur des questions régionales et internationales.

Les deux ministres se sont félicités des «relations historiques et privilégiées qu’entretiennent l’Algérie et la Russie, qui traduisent les orientations stratégiques des deux chefs d’Etat, Abdelaziz Bouteflika et Vladimir Poutine», ainsi que «la volonté des deux pays de les renforcer davantage, de diversifier les domaines de la coopération bilatérale et d’accroître les échanges commerciaux et les investissements de part et d’autre».

Ils ont, à cet égard, évoqué les résultats des mécanismes de coopérations bilatéraux, notamment ceux de la Commission mixte et du dialogue bilatéral stratégique, et ont exprimé leur «volonté à poursuivre les efforts de leur mise en œuvre au bénéfice des deux pays».

Cette «dynamique exceptionnelle» qui caractérise les relations d’amitié, de coopération et de partenariat algéro-russe et leur confère un caractère «stratégique» a été «largement soulignée» au cours de cet entretien.

Cette rencontre a également permis aux deux ministres de procéder à un échange de vues et des analyses respectives sur les situations de crises et de conflits, notamment en Syrie, en Libye, au Mali et au Sahel, au Sahara Occidental, au Yémen, ainsi que la question palestinienne.

A ce titre, MM. Messahel et Lavrov ont relevé une «convergence de vues quant à la nécessité de promotion de solutions politiques et de règlements pacifiques à ces crises, dans le cadre du respect de la légalité internationale et des principes énoncés dans la Charte des Nations unies, notamment le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, sans ingérence extérieure».

Les deux ministres ont également abordé les questions liées à la déradicalisation et à la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Dans ce cadre, M. Messahel a partagé avec son homologue russe l’expérience algérienne en la matière, laquelle constitue une référence internationalement reconnue, notamment à travers le rôle des politiques de déradicalisation et de la démocratie dans la lutte contre le terrorisme.

Les deux ministres ont souligné « »l’impératif de promouvoir une plus large coordination des efforts internationaux pour faire face aux défis que pose le terrorisme, en particulier ceux liés au retour des combattants terroristes étrangers et au financement du terrorisme».

Au terme de cet entretien, les deux ministres ont procédé à la signature d’un accord sur la suppression de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et de services. Cet accord devra faciliter les échanges de délégations entre les deux pays.

Il est enfin à souligner que les deux ministres ont convenu de maintenir et de renforcer cette tradition de concertation régulière entre les deux pays.

R. N.

Comment (3)

    Coéquipier
    20 février 2018 - 21 h 53 min

    Qui se ressemblent s’assemblent.

    Anonyme
    20 février 2018 - 8 h 42 min

    Enfin une bonne nouvelle !!!!

    3
    2
    Chaoui
    20 février 2018 - 1 h 20 min

    Vive l’amitié Algéro-Russe !
    Et oui au renforcement des liens et relations multiformes entre nos deux pays, et ce dans TOUS les domaines.

    14
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.