L’ancien chef du Renseignement palestinien accuse Abbas d’«intelligence avec la CIA»

Mahmoud Abbas
Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne. D. R.

 Par Sadek Sahraoui – A l’instar de nombreux leaders arabes, le président de l’Autorité palestinienne a-t-il à un moment ou à un autre roulé pour les services secrets de renseignement américains ? C’est un peu la thèse que soutient le journaliste Joseph Fitsanakis dans un article repris par le site Intelnews.org et qui risque de mettre le feu aux poudres. L’article en question s’appuie notamment sur des déclarations de l’ancien chef des services de renseignement palestiniens (1994-2008), Tawfiq Tirani, qui accuse ouvertement le gouvernement de la Cisjordanie d’avoir travaillé main dans la main avec la CIA pour mettre sur écoute des milliers de personnes sans contrôle de la justice. La même source indique d’ailleurs que Tawfiq Tirani a introduit une plainte contre l’Autorité palestinienne, demandant qu’une enquête soit entreprise sur ces écoutes.

Cette plainte, précise encore Joseph Fitsanakis, a été cosignée par Jawad Obeidat, président du Barreau de Cisjordanie, et «comprend 37 pages et a été mise sur le réseau social WhatsApp, le mois dernier, par un individu anonyme qui prétend avoir travaillé pour une unité de surveillance des Services palestiniens de sécurité préventive, le service interne de sécurité de l’Autorité palestinienne». Jawad Obeidat soutient mordicus que ce service s’est rapproché de la CIA en 2013 pour obtenir une aide sous forme d’un système de surveillance en Cisjordanie, ce qui fut accepté en échange des données ainsi recueillies.

A en croire l’article de Joseph Fitsanakis traduit de l’anglais par Xavière Jardez, «les deux agences ont donc mis en place le système en 2014 et initié une vaste opération couvrant des milliers d’abonnés au téléphone». «Les premières cibles furent des membres du Hamas qui gouverne la bande de Gaza ainsi que le Djihad islamique» soutenu par l’Iran en Palestine. Mais selon Associated Press, la liste s’élargit pour inclure «des milliers de Palestiniens, dont des personnalités de groupes militants, puis des juges, des avocats, alliés et membres de la société civile proches de Abbas». «La liste incluait Tirani et Obeidat, auteurs de la plainte», ajoute la même source, qui mentionne en outre que «l’individu qui a fuité le document a décidé de démissionner pour rendre l’information publique après la décision de Trump de faire de Jérusalem capital de l’Etat juif».

A noter que l’Autorité palestinienne a récemment qualifié le document de «bêtise». Une bêtise qui selon elle «fait partie d’une vaste conspiration pour miner les intérêts des Palestiniens».

S. S.

 

Comment (5)

    Les Egares Wahabites
    19 février 2018 - 18 h 39 min

    Bizarrement cette info de l’ex directeur du Renseignement Palestinien vient juste après que Trump annonça Al Qods «  »capitale d’Israël  » et que plus tard Abbas alors à Moscou face Poutine dit :  » que les USA sont discrédité pour leur parti pris avec Israël et ne peuvent plus être considéré de fiable … » ..et Abbas a demandé à Poutine Russie de remplacer les Usa ….et aussi Abbas a presque insulté Ben Salman pour sa trahison envers la Palestine et Al Qods… Donc le fait de vouloir mettre hors jeu Abbas signifierai une manip de Washington/Saouds/Israël par des brebis « galeuses » en service commandé de semer le doute….Pour ma part Abbas tout seul ne peut rien , mais avec Tous les États musulmans derrière lui , Abbas serait fort et peux faire pencher la balance contre « Israël « … Donc l’échec de la Palestine et Abbas signifie l’échec du Monde Musulman entier sauf quelques États musulmans dont Algérie , Iran , Syrie , Yémen…sur une Quarantaine d’états Musulman (Moyen orient , Asie , Afrique..)




    1



    1
    صالح/ الجزائر
    19 février 2018 - 14 h 25 min

    le Président de l’Autorité palestinienne devrait laisser sa place aux plus jeunes cadres palestiniens .
    mais , pourquoi cette accusation du Président de l’Autorité palestinienne , d’«intelligence avec la CIA» , par L’ancien chef du renseignement palestinien vient juste après la reconnaissance par le Président américain de Jérusalem comme capitale d’Israël , le refus de Mahmoud Abbas de l’affaire du siècle transformée en « claque du siècle » , le rejet par celui-ci des accords d’Oslo et de toute médiation américaine dans le processus de paix avec Israël , qui ont entraines par la suite la suspension du financement américain de l’agence des Nations unies en charge des réfugiés palestiniens (Unrwa) ? .




    3



    2
      Aldjazairi
      19 février 2018 - 18 h 56 min

      Vous dites : « ….le rejet par celui ci des accords d Oslo.. »
      Erreur . C est justement ce personnage , et ses courtisans et ses sponsors du Golf , qui a embarqué feu Arafat dans l Aventure d Oslo qui a sonné le Glas de la Lutte d indépendance des palestinien . Forcing qui a été d une force telle que les Dirigeants Nazisionistes d Occident en sont arrivés à MENACER ouvertement Arafat de LiquidationPhysique s il persistait dans sa décision de démettre Abbas du poste de premier Ministre après réalisé le désastre politique et militaire que cette entourloupe d Oslo allait avoir sur le Destin de tout un Peuple résistant depuis les années 20 ….ét qu il voyait se dessiner avec les décisions qu entreprenait Abbas et ses acolytes arrivistes cupides en concertation avec les US .




      6



      0
    BabElOuedAchouhadas
    19 février 2018 - 14 h 15 min

    J’ai dit la meme chose l’annee ou ce Mahmoud Abbes s’est retourne contre Feu Arafat quelques semaines avant son assassinat « scientifique » avec une implication averee de ce Mahmoud Abbes selon de nombreux analystes.
    Ne pas oublier aussi que ce Mahmoud Abbes soutient les crimes de l’Arabie Yahoudite au Yemen et la colonisation du Sahara Occidental par le Mongolien M6




    8



    1
    Umeri
    19 février 2018 - 12 h 12 min

    En Israël, les ministres changent et Abbas est toujours là, après avoir remplacé Yasser Arafat, mort de façon suspecte, lui, Abbas, le carriériste n’ est jamais inquiété puisqu’il est le préféré du gouvernement sioniste,qui le préserve, pour faire durer le plaisir, de la colonisation, des « ratonnades » des jeunes palestiniens, par la soldatesque israélienne.Abbas,a pleuré devant le cercueil de Shimon, Perez malgré cela rien ne bouge, tout reste figé. En vérité, il peut se vendre a la C I A, les américains, préféreront et soutiendront toujours i’Etat sioniste.




    9



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.