Ould-Abbès appelle les syndicats à préserver l’intérêt général

Ould-Abbès syndicats Tliba 5e mandat
Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès. New Press

Par Hani Abdi – Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, juge ce qui se passe sur le front social de «dangereux», appelant les syndicats à faire preuve de sens des responsabilités et à préserver l’intérêt général. Interrogé lors d’un point de presse à Mila, le SG du FLN appelle les grévistes du secteur de l’éducation et ceux de la santé à regagner leurs postes de travail et à aller à la table des négociations.

Djamel Ould-Abbès assure que le FLN est prêt à jouer la médiation entre les parties en conflit. Le SG de l’ancien parti unique précise, cependant, que le FLN ne va pas s’immiscer dans les prérogatives des ministres de l’Education et de la Santé, auxquels il apporte tout son soutien. Djamel Ould-Abbès insiste sur la conjoncture économique difficile que traverse le pays. Une conjoncture qui nécessite le maintien de la stabilité. Le SG du FLN loue dans ce sillage le rôle syndical responsable que joue l’UGTA, qui œuvre à la préservation de la stabilité. Djamel Ould-Abbès poursuit en assurant que si l’UGTA œuvre pour la stabilité, c’est grâce à son secrétaire général, Abdelmadjid Sidi Saïd.

Sur un autre registre, celui de la présidentielle, le SG de l’ex-parti unique refuse de dissiper le flou sur la question du cinquième mandat. Ayant interdit à ses militants de parler du sujet, Djamel Ould-Abbès assure le minimum, se contentant de dire qu’en 2019, le FLN aura bel et bien son candidat. Mais le SG de l’ex-parti unique n’a pas clarifié le sujet, se refusant de parler du 5e mandat. «C’est au chef de l’Etat de décider s’il veut briguer un nouveau mandat ou non. Nous au FLN, nous nous plierons à sa volonté», souligne Djamel Ould-Abbès, qui se montre très réservé sur le sujet.

Sur le plan interne, le SG du FLN confirme que la décision de la commission de discipline sur notamment le cas de Baha-Eddine Tliba sera connue le 27 du mois courant. Il est à rappeler que Baha-Eddine Tliba a été traduit devant la commission de discipline suite à sa décision contre l’avis de la direction de lancer une coordination de soutien au 5e mandat du président Bouteflika.

H. A.

Comment (11)

    Anonyme
    25 février 2018 - 10 h 44 min

    Ya ould abbes votre cramponnage au pouvoir est dangereux pour la nation ! votre presense est un facteur de risque majeur pour l Algérie ! pour la sécurité de l Algérie , prenez vos valises et rejoignez vos enfants planqués en France !




    2



    0
    DYHIA-DZ
    25 février 2018 - 10 h 44 min

    On a mal aux oreilles.
    La stérilité ronge le pays.




    3



    0
    Anonyme
    25 février 2018 - 10 h 32 min

    Abbess Ould, il parait que TLIBA n’a toujours pas restitué les cinq véhicules de service qu’il a pris légalement.




    5



    0
    Tinhinane-DZ
    25 février 2018 - 9 h 48 min

    Vous avez réussi une chose : À cause de vous, les Algériens ont perdu leur fierté et leur patriotisme. BRAVO aux chkaristes de la politique!




    6



    0
    Anonyme
    25 février 2018 - 9 h 46 min

    Ne vous inquiétez pas M. Abbess, la jeunesse est sous l’effet du Haschisch marocain, tout est sous contrôle.
    Ne vous inquiétez pas M. Abbess, Les Salafistes sont en train de coloniser les mosquées en usant de la violence envers les imams en place. Tout sera sous le contrôle des barbes. L’Algérie est sous le contrôles de charlatans.




    5



    0
    Réseau
    25 février 2018 - 9 h 38 min

    Monsieur,Ould abbès le secrétaire général de la Faillite et la Liquidation de la Nation Algérienne(FLN);il s’inquiète pour la stabilité du pays car ses intéréts ainsi de ses enfants et amis sont menacé;rassurez vous docteur ould abbès;la population Algérienne est en sommeil profond, et le réveil ne sera pas pour demain;vous aurez assez de temps pour piller ce qu’il reste




    7



    0
    Zaatar
    25 février 2018 - 7 h 38 min

     » Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, juge ce qui se passe sur le front social de «dangereux», appelant les syndicats à faire preuve de sens des responsabilités et à préserver l’intérêt général. »
    Il n’a pas tort. Si les responsables restent à leurs postes c’est plus que dangereux pour le pays, ils doivent tous partir et céder la place à d’autres plus à même de gérer le pays dans une démocratie retrouvée. Il a raison de dire que les citoyens doivent faire preuve de sens de responsabilités, oui ils doivent tout faire pour renverser ce pouvoir et lui en premier…




    7



    2
    Anonyme
    25 février 2018 - 1 h 40 min

    ROU TBI3 Les oignons, l’intérêt générale de Mkidech




    8



    1
    Anonyme
    25 février 2018 - 1 h 39 min

    Ould Abbes nous parle de l’intérêt général, Une blague ou quoi.

    Connaissez vous la définition de l’intérêt général ?

    Vous êtes les premiers à bafouer l’intérêt général.
    Foutez nous la paix avec vos paroles vides. Vous faites fuir les Algériens de leur pays.




    12



    0
    Selecto
    25 février 2018 - 1 h 21 min

    Il voulait dire les intérêts de bande des Dalton.
    Pour l’intérêt général il devrait donner l’exemple rendant l’un des deux logements qu’il occupe au Club de pins sous prétexte qu’il est marié avec deux femmes. Elles doivent être du même genre que lui, les pauvres elles sont à plaindre comme lui.




    9



    0
    Anonyme
    24 février 2018 - 23 h 16 min

    Une vraie éolienne à blablabla.




    14



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.