Une ancienne ambassadrice américaine révèle : «L’invasion de l’Irak est une erreur stratégique»

Deborah Jones Irak G. W. Bush
L'ancienne ambassadrice des Etats-Unis en Libye, Deborah Jones. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Les langues commencent à se délier aux Etats-Unis concernant le projet de George W. Bush et des néoconservateurs américains d’envahir puis de détruire l’Irak. De plus en plus d’officiels n’hésitent pas à reconnaître ouvertement que l’invasion de ce pays du Moyen-Orient est une erreur stratégique qui a plus profité à l’Iran qu’aux alliés traditionnels de Washington dans la région.

C’est la thèse que soutient, par exemple, l’ancienne ambassadrice américaine au Koweït et en Libye, Deborah Jones. La diplomate américaine estime même que l’invasion de l’Irak est la plus grande erreur stratégique des Etats-Unis au XXIe siècle. «Personne ne nie aujourd’hui au Moyen-Orient que l’invasion de l’Irak a été une erreur stratégique», a déclaré la diplomatie américaine dans un entretien accordé cette semaine à la publication russe Gazeta.ru.

Deborah Jones révèle, en outre, que «le paradoxe est que dans le cas de l’Irak des généraux du Département d’Etat, comme Colin Powell et Richard Armitage, étaient opposés à l’invasion, alors que des civils comme Donald Rumsfeld avaient fortement soutenu le projet». Cette déclaration confirme que les néoconservateurs étaient à l’époque puissants au sein de l’Administration américain.

Tout le monde se souvient de l’argument fallacieux trouvé par Washington pour détruire l’Irak et renvoyer son peuple à l’âge de pierre. La détention possible d’armes de destruction massive par le gouvernement de Saddam Hussein avait servi, en effet, de motif officiel de l’intervention armée en Irak en mars 2003 qui avait débouché sur le renversement de Saddam Hussein. Ces armes n’ont jamais été découvertes. En septembre 2010… et après des centaines de milliers de morts, Washington a officiellement annoncé la fin de cette opération militaire.

Parmi les objectifs militaires de cette guerre «préventive» figurait, dans l’esprit de certains néoconservateurs influents à la Maison-Blanche, la prévention d’une attaque contre Israël. Le journaliste Ari Shavit écrivait le 3 avril 2003 dans le journal israélien Haaretz : «La guerre d’Irak a été conçue par vingt-cinq néoconservateurs, juifs pour la plupart, qui incitent le président Bush à changer le cours de l’histoire.» Il donnait la parole à un de ces néoconservateurs, William (Bill) Kristol, qui mettait au crédit de l’intervention américaine l’absence d’attaque contre Israël.

Washington voulait également placer des troupes alliées et des bases en permanence sur le sol irakien pour ainsi avoir un contrôle sur le golfe Persique, montrer au monde que les Occidentaux sont toujours les plus forts et qu’ils peuvent agir efficacement et rapidement, libérer des prisonniers de guerre retenus en Irak. Ce conflit permettrait également à beaucoup d’entreprises européennes et américaines de profiter du pétrole irakien, prendre le contrôle des puits de pétrole du 4e détenteur de réserves ; il s’agirait donc d’une raison motivée par les analystes de la géopolitique du pétrole.

S. S.

Comment (6)

    Les Égarés Wahabites
    28 février 2018 - 0 h 37 min

    Mme l’ex Ambassadrice Du Régime USA ont attend toujours que votre prétendue justice face la lumière et son travail dans la Destruction Programmée des Tours Jumelles le 11/9 wtc 2001 .. le fameux « attentat » où une troisième Tour fut détruite à l’explosif de manière contrôlé comme pour les deux Tours de 400 m de haut . .Il va sans dire que Israël doit y avoir joué un rôle particulier vu la complicité entre le Régime USA et l’entité sioniste… Mr Trump lors de sa campagne électorale à bien dit que si il est élu Président on apprendrai qui a réellement planifié l’attaque 11/9 wtc 2001…dont il semblerait que les vrais auteurs seraient aux USA..des Américain et aussi Israélien… car une Attaque gigantesque de la sorte ne peut être de vulgaires Terroristes mais bien d’un État et tout les suspicions vont vers le Régime USA de Bush … une bien salle affaire au sein même du Pouvoir USA qui doit faire le ménage et arrêter les Brebis galeuses terroriste qui le compose car il s’agit bien de terrorisme d’état . .On attends que ces crapuleux auteurs de cette mascarade 11/9 soient identifiés et jugés et peine capitale .




    0



    0
    Les Égarés Wahabites
    27 février 2018 - 8 h 40 min

    Et oui c’est bien une mentalité d’hypocrite à l’Americaine..Pour la mort de 500 000 enfants Irakien due à l’embargo imposé par les USA, la Ministre Sioniste Mme Allbryght dit « c’est le prix à payer » pour l’Irak afin d’y installer la démocratie!!! Et pour les 1 500 000 morts Irakien depuis 2003 dû à l’Ambargo et invasion Américaine/Gb sous prétexte du mensonge Armes Destruction Massive, l’ex Ambassatrice Us n’a qu’une petit regret dû à une simple erreur stratégique commise par les Bâtard Bush/Blaire..Aznar Espagne..je dis bâtards car ils sont mi-Humains et mi-Ânes côté cerveau. Quand au mensonge honteux « ADM » par le Régime USA contre Irak qui fut accusé a tort d’être derrière l’attentat du 11/9 wtc a New York , attaque qui detruit deux Tours de 400 m de haut et Un troisième Immeuble N°7 qui fut plastiquer ..3000 morts..assassinats..en l’espace de deux heures…cette Attentat gigantesque fut planifié et orchestré par le Régime USA contre ces ressortissants et sur son propre sol .. il n’y a plus aucun doute à ce sujet car tous les experts divers , l’explosion contrôlé des Tours prouvent la responsabilité du Régime USA et réfutent la version officielle qui n’est qu’un Tas de mensonges !!… Le Régime USA est derrière l’attentat du 11/9 wtc mais accusé quand-mêmel’Irak pour le détruire et l’envahir et faire main basse sur le Pétrole Irakien, ce qui causa des centaines de milliers de morts et chaos. Les Égarés Américains sont capables du pire et sont menteurs comme le Régime Sioniste Israël/Saoud.
    .




    5



    0
    Logiciel
    26 février 2018 - 22 h 22 min

    ..simplement des erreurs vous dites !? mais quelle arrogance.
    Ceci prouve le vieux dicton qui disait : « Celui qui est en dépossession de la chose, ne pourra jamais l’offrir. »
    .
    Mme Lila Lipscomb croyait aussi dans les arguments (mensonge) de Bush pour la guerre en Irak, mais quand son fils est mort au combat, sa foi à l’américaine a été brisée.
    Alors que Bush déclare dans une interview ceci :
     » I can’t understand how feel anyone who has lost a family member. »
    .
    Deborah Jones, une femme mûre qui nous parvient d’un pays qui compte davantage d’armes individuelles que d’habitants, aménager un tant soit peu la législation existante se heurte systématiquement aux associations de promotion des armes à feu. En tête, la NRA (National Rifle Association), l’un des lobbys les plus puissants du Congrès à Washington. Sa capacité à apporter ou à retirer des votes à des candidats, selon leur positionnement face à l’usage des armes, est légendaire. Elle fait et défait les assemblées.
    Ces femmes, ces clés de succès de la NRA.




    5



    0
    Thifran
    26 février 2018 - 21 h 58 min

    Des visages d’anges avec des cœurs diaboliques pire que tous les terroristes de la planète réunis. Les terroristes peuvent être poursuivis, jugés pour leurs actes mais eux ne seront jamais jugés de leur vivant pour les destructions et les crimes qu’ils ont commis dans le monde.




    5



    0
    Kassaman
    26 février 2018 - 18 h 00 min

    Nous lisons bien, les étasuniens considèrent ces guerres de prédations comme des erreurs « stratégiques ». Ils ne remettent pas fondamentalement en cause ces interventions, ils regrettent juste qu’elle ne leur aient pas profité comme ils l’envisageaient.
    Ils ne considèrent pas ces massacres comme des fautes morales mais seulement comme des erreurs technique. Et cette ambassadrice nous annonce cela tout sourire, à partir d’un bureau bien rangé dans un pays dont elle a assassiné des milliers d’enfants…




    7



    1
    TARZAN
    26 février 2018 - 16 h 57 min

    tous ses diplomates à la retraite disent que la guerre en irak,en libye, en syrie etc. sont des erreurs mais ils le disent qu’après et jamais pendant quand ils étaient aux affaires et qu’ils savaient déjà que c’était des erreurs et qu’ils ont été manipulé par les lobbies sionistes! tous ses propos aujourd’hui ne valent RIEN DU TOUT ET SONT COMPLETEMENT STERILES JUSTE POUR ALIMENTER LES DISCUSSIONS DE CAFE FREQUENTES PAR DES HAS BEEN A LA RETRAITE




    6



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.