L’Algérie veut des «athlètes propres» pour les prochains Jeux méditerranéens

JM Tarragone
Les Jeux méditerranéens démarreront du 22 juin au 1er juillet à Tarragone, Espagne. D. R.

L’Algérie espère participer aux prochains Jeux méditerranéens, prévus du 22 juin au 1er juillet à Tarragone (Espagne) avec des athlètes «100% propres», a indiqué, lundi à Alger, la présidente de la Commission médicale du Comité olympique et sportif algérien (COA), Feriel Chouiter. «Notre principal objectif, c’est d’abord de participer à ces Jeux avec des athlètes 100% propres, et ce pour donner une bonne image de l’Algérie», a déclaré le docteur Chouiter en conférence de presse au siège du COA, ajoutant que pour s’assurer de cela, les athlètes susceptibles de participer aux JM de Tarragone subiront prochainement des contrôles antidopage inopinés.

Le rôle de la Commission médicale «ne s’arrêtera pas là», selon la même source car elle continuera à assister l’ensemble des athlètes algériens, avant, pendant et après les Jeux. «Avant notre départ en Espagne, et outre ces contrôles antidopage inopinés, notre rôle consistera à prodiguer des conseils diététiques aux athlètes pour les aider à garder une forme optimale et à bien se préparer. Une fois sur place, on essayera de les aider à réussir de bons résultats, à travers un bon suivi médical», a précisé Feriel Chouiter, ajoutant qu’après la fin des Jeux un bilan général sera dressé pour évaluer ce qui a été fait par la Commission médicale.

La préliste des athlètes algériens susceptibles de participer aux Jeux méditerranéens de Tarragone comporte actuellement 400 sportifs. Mais ces derniers devront commencer par se qualifier ou réussir les minima nécessaires pour pouvoir participer à cette compétition, selon l’ex-championne olympique du 1 500 m, Hassiba Boulmerka, qui a été désignée chef de la mission algérienne en Espagne.

Au total, 4 000 athlètes concourant dans 31 disciplines sportives devraient participer aux JM de Tarragone, selon Boulmerka, qui sera secondée dans sa tâche par trois autres personnes, à savoir le médaillé de bronze olympique en saut en hauteur Abderrahmane Hammad (1er assistant), Abdelhafid Izem (secrétaire général du COA) et le docteur Feriel Chouiter. La première vague des athlètes algériens se rendra à Tarragone le 19 juin pour être présente à la cérémonie d’ouverture, prévue le 22 du même mois.

R. S. 

Commentaires

    lamraoui
    26 février 2018 - 21 h 00 min

    Nos athlètes n’ont pas de problèmes avec le « dopage » à moins qu’il ne faille interdire le cousscous avant les épreuves…!
    Espérons quelques médailles et de la fierté à partager avec eux.




    3



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.