Sonatrach signe un protocole d’accord avec BP et Statoil

Sonatrach BP Statoil
Le complexe gazier de Tiguentourine, à In Amenas. D. R.

Le groupe Sonatrach a signé un protocole d’entente avec BP Exploration (El-Djazair) Limited et Statoil North Africa Gas AS, selon un communiqué du groupe Sonatrach publié sur son site internet. Selon Sonatrach, le protocole d’entente vise à examiner les opportunités de coopération dans le domaine de l’amont pétrolier.

«La signature de ce protocole permettra également à Sonatrach, BP et Statoil de consolider leur partenariat antérieur, à travers la recherche de nouvelles opportunités de coopération», souligne encore le groupe énergétique national.

Pour Sonatrach, «la conclusion de ce protocole confirme sa volonté de conforter sa politique de partenariat et intervient dans le prolongement des discussions initiées avec ses partenaires pour le développement de la coopération et le renforcement d’un partenariat gagnant-gagnant.

Il est à rappeler que les trois partenaires ont signé en décembre 2017 un accord d’une valeur de 500 millions de dollars en vue de trouver de «nouvelles opportunités d’investissement de réserves au niveau du périmètre d’In Amenas, comprenant le gisement de Tiguentourine, et ce, via un potentiel additionnel de production gazière de l’ordre de 11 milliards de mètres cubes annuellement».

Pour le groupe Sonatrach, il s’agit de consolider les capacités de production à Tiguentourine, qui produit actuellement une quantité de 9 milliards m3/an. «Un programme qui permettra de maintenir un niveau de production commerciale du gisement de Tiguentourine au-delà de 2035.»

R. E.

Commentaires

    Anonyme
    27 février 2018 - 0 h 33 min

    Bon choix, pour la formation et le transfert de la technologie dans le sécheur . Sonatrach a déjà travaillé avec BP et Statoil, ,2 boîtes sérieuses et compétentes. Les résultats étaient probants.




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.