Le Haut Conseil islamique «n’a jamais émis une fatwa sur le caractère illicite des grèves»

HCI fatwa grèves
Bouabdallah Glamallah, président du HCI. New Press

Le Haut Conseil islamique (HCI) «n’a jamais émis une fatwa (avis religieux) sur le caractère illicite des grèves», indique mardi un communiqué de cet organisme.

«Le HCI informe l’opinion publique qu’il n’a jamais émis une telle fatwa au sujet des grèves», a précisé la même source, rappelant par que «les avis religieux ne sont émis qu’à la suite de la réunion de ses membres dans une session ordinaire ou extraordinaire».

Le HCI a également précisé que les fatwas qu’il prononce sont mises en ligne sur son site internet.

R. N.

Comment (5)

    Anonyme
    27 février 2018 - 19 h 31 min

    C’est quoi ce charlatanisme avec ces fetwas débiles. Ces sornettes ont pris racine dans le pays, depuis le débarquement des frères musulmans et des wahhabo-salafistes. Nous avons besoin d’une religion apaisée, qui unit le peuple dans la joie et la douleur,et non pas d’un dogme religieux qui sème la haine et la division. La première personne sensée de faire barrage à ces sornettes, est toute désignée. Et bien non, le HCI est fier d’annoncer que ses fetwas sont disponibles sur le net. Rien que pour ça, ces gens là sont au pas avec les techniques de communication. Pourquoi ne pas utiliser le net pour éduquer les masses,à propos d’hygiène ,de propreté , de comportement dans les lieux publique, de la préservation des espaces verts, de solidarité contre la pauvreté, le gaspillage, des cours gratuits pour les tous jeûnes et, et, et,…de tout de qui pourrait mettre la société en marche,et non pas l’entraver avec des fetwas moyenâgeuses.




    0



    0
    lhadi
    27 février 2018 - 15 h 29 min

    Dois je rappeler au haut conseil islamique, d’une part, que la politique et la religion sont deux choses distinctes et, d’autre part, que la démocratie est incompatible avec l’ignorance, à moins de fonder sur le mensonge et la duplicité ; de même que la vie parlementaire est incompatible avec l’ignorance ou alors elle n’est que faux-semblant et imposture.

    Si je dois résumer, je dirai que le pouvoir ne doit jamais être issu de l’ignorance.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    4



    0
    Anonyme
    27 février 2018 - 14 h 18 min

    On règle nos problèmes socio-économiques avec des FETAWATES.
    Bizarrement, ça me fait rappeler les prêches de Abassi Madani.




    4



    0
    Anonyme
    27 février 2018 - 14 h 16 min

    Une chose devient de plus en plus claire, l’instrumentalisation de la religion est une affaire de hauts responsables.




    4



    0
    El Fellag
    27 février 2018 - 13 h 50 min

    Pourquoi pas faire un fatwa contre les gens qui ont violé a plusieurs fois la constitution nationale,est empècher le pouvoir a vie a une seule personne; aux pays des aveugles les borgnes sont rois




    6



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.