Erasmus : la Commission européenne confirme des détournements au Maroc

Tibor Vallina
Tibor Navracsics, commissaire européen à l'Education, à la Culture, à la Jeunesse et aux Sports. D. R.

Par R. Mahmoudi – Dans sa réponse à la question qui lui a été adressée par l’eurodéputée Angela Vallina du groupe GUE/NGL au sujet des détournements signalés au bureau du Maroc contre l’utilisation des fonds du programme Erasmus, la Commission de l’Union européenne confirme, par la voix de son commissaire à l’Education, à la Culture, à la Jeunesse et aux Sports, Tibor Navracsics, tous les soupçons et annonce qu’un audit indépendant a été lancé sur les questions mentionnées dans la question.

Dans cette réponse, dont nous détenons une copie, le commissaire européen rappelle qu’un budget de 209 millions d’euros avait été alloué aux pays du sud de la Méditerranée dans le cadre du programme Erasmus, pour la période 2014-2017 : 94 millions d’euros pour financer la mobilité à court terme (sur le modèle Erasmus intra-UE) et 105 millions d’euros pour financer des projets de renforcement des capacités impliquant des universités du sud de la Méditerranée.

Le commissaire précise qu’entre 2014 et 2017, 318 étudiants en master de la région ont reçu une bourse Erasmus Mundus, dont 43% de femmes. En outre, 29 doctorants originaires de pays du sud de la Méditerranée ont bénéficié d’une bourse pour suivre un cursus conjoint Erasmus Mundus, dont 59% de femmes. Donnant d’autres détails, Tibor Navracsics ajoutera qu’entre 2015 et 2017, 1 035 projets ont été sélectionnés pour organiser la mobilité à court terme de plus de 22 000 étudiants et collaborateurs : 15 000 des pays du sud de la Méditerranée vers l’Europe et 7 000 de l’Europe vers les pays du sud de la Méditerranée.

Relevant les écarts mais sans mentionner toutefois la partie incriminée, le responsable européen annonce que l’Agence exécutive «Education, audiovisuel et culture» a lancé un audit indépendant des questions mentionnées dans la question de l’eurodéputée, en soulignant que la procédure était «toujours en cours», chose qui ne l’autorise à donner aucun autre commentaire «à ce stade», affirme-t-il. Mais, il promet que la procédure de recouvrement des montants «inéligibles» – comprendre dit détournés – devrait être lancée «à la fin de la procédure contradictoire avec l’audité».

R. M.

Comment (2)

    Vangelis
    28 février 2018 - 12 h 15 min

    Ce fonds Erasmus distribué aux pays du Sud de la Méditerranée par l’Europe, il n’est pas détaillé la part allouée à chacun des pays.

    Je suis quasi certain que la narco-terro-monarchie se taille la part du lion, sans aucune raison légale, sinon la peur du chantage exercée par elle envers l’Europe à seule fin d’obtenir des financements qui remplissent surtout les poches des proches du palais que la formation, l’éducation et les échanges inter étudiants.




    10



    4
    Anonyme
    28 février 2018 - 7 h 28 min

    Le Maroc et la Tunisie sont en train de former de la matière grise car ils envoient leurs jeunes faire les grandes écoles en France. Et meme les universitaires à condition d’avoir validé une année avec succès dans une universités, ils touchaient 1000FF/mois, ce n’est pas grand chose, mais ça aide un étudiant à payer son loyer dans une chambre universitaire, à payer ses repas au resto universitaire, à payer son transport. C’est tout ce dont a besoin un étudiant pour ne pas travailler à coté et rater ses examens comme c’est le cas des étudiants algériens, bien que mieux formés à l’origine. Et c’est e cas des étudiant africains, somaliens etc. Un étudiant n’a ps besoin de beaucoup d’argent mais un minimum pour payer son loyer modéré universitaire, son transport et ses repas.
    Ces pays limitrophe bien que pauvres, ont investi sur leur matière grise car aujourd’hui nombre de startup au Maroc et en Tunisie commencent à créer une couche économique certaine et pas négligeable. Ils font vivre des milliers de familles bien au dessus du seuil de pauvreté. Ils créent des emplois.
    (…) En plus vous ne faites pas savoir aux futurs bacheliers et ceux qui sont en MPC (maths physique chimie) qu’il est possible de passer les concours pour avoir une bourse de l’onu.




    13



    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.