Les affidés d’Erdogan détournent les fidèles de la mosquée de Bouteflika ?

mosquée Ketchaoua
La mosquée Ketchaoua incarnation d'une nouvelle invasion turque ? New Press

Par Karim B. – Des médias algériens, porte-voix du régime islamiste d’Ankara, mènent une campagne au lendemain de la visite d’Erdogan à Alger pour inciter les fidèles algérois à effectuer leurs prières à la mosquée Ketchaoua que la femme du président turc a inaugurée après que des travaux de restauration de ce lieu de culte furent confiés à des entreprises turques. Pourquoi ces médias se focalisent-ils sur cette mosquée historique au moment même où les critiques fusent de toutes parts pour dénoncer la «gabegie» et le «mauvais choix» du lieu dédié à l’édification de la troisième plus grande mosquée du monde dont Bouteflika veut faire un minaret de l’islam moderne ouvert sur le monde ? Y a-t-il une volonté de réhabilitation du rite hanafite en Algérie à travers les affidés islamistes du nouveau sultan ottoman qui n’a jamais caché son désir de reconstruire l’empire de la Sublime Porte ?

La réaction épidermique de Hassan Aribi et Abderrezak Mokri, deux avocats zélés du régime islamiste d’Ankara, aux vives critiques de plusieurs médias et personnalités sur les graves dérives dictatoriales d’Erdogan, son implication directe dans le déclenchement de la guerre civile en Syrie et sa collusion avec l’Etat sioniste, prouve le rôle assigné à ces deux hommes politiques par le fondateur de l’AKP.

Après avoir importé l’islam wahhabite extrémiste dévoyé par les Al-Saoud et voulu imposer à la société algérienne la doctrine violente du théoricien égyptien du terrorisme Sayed Kotb, ces partisans de l’Etat théocratique antidémocratique s’appuient désormais sur leur maître d’Ankara. Nouveau mentor de la secte des Frères musulmans depuis la chute de Morsi et la décapitation du mouvement en Egypte, Recep Tayyip Erdogan compte sur ses fidèles en Algérie pour y implanter son dogme. La mosquée Ketchaoua, symbole de la colonisation turque, en sera l’incarnation.

K. B.

Comment (37)

    Anonyme
    3 mars 2018 - 22 h 48 min

    📗📘📙📚📔📰📖📕📓📑📒📔📚📰📙📖📙📘📗📜📑📒📓📕📖📖
    🎸🎺🎵🎷🎹🎻🎼🎶🎻🎸🎵🎺🎷🎹🎻🎼🎶🎸🎸🎸🎻🎻🎵🎷🎻🎼🌴🌳🌲🌹🌳🌲🌱🌷🌷🌴🌲🌷🌷🌹🌳🌲🌼🌳🌲🌷🌳🍁🌺🌷🌵🌴
    Nous avons assez de moquées en Algérie. Maintenant nous demandons des espaces verts pour tous,les personnes âgées et les enfants. Nous demandons l’ouverture de bibliothèques, et des centres d’Art et de culture pour l’apprentissage d’un instrument de musique, de l’art du théâtre, de la poésie, la calligraphie, la peinture ,la sculpture sur bois et autres activités artistiques,qui ont déserté le pays. C’est comme cela que les futures générations arriveront à bout de ce fanatisme religieux, qui a bouffé le pays et clochardisé les cerveaux.

    Hocine-Nasser BOUABSA
    3 mars 2018 - 20 h 55 min

    Ceux qui connaissent la Turquie savent que le business et les affaires sont le moteur et catalyseur du fonctionnement de la société turque avec toutes ses composantes capitaliste, prolétaire, paysanne, citadine, laïc ou religieuse.

    Le modèle pyramidal hiérarchisé est le socle de cette société, dont les deux caractéristiques principales sont la discipline et le nationalisme chauvin.
    Ce qui intéresse les Turcs en Algérie à court et moyen termes c’est avant tout les affaires et le bénéfice. Dans le long terme c’est leur rêve de reconstituer le maximum de l’empire ottoman perdu qui domine leur action diplomatique. Les MOKRI ou autres sont pour eux les outils locaux de cette action. Les Turcs ne sont donc pas différents des Français, Américains ou autres. C’est sous cet angle que l’état algérien devrait organiser ses relations avec Ankara.

    Quant à l’islamisme turc, il est historiquement avant tout une création des Américains et leurs supplétifs Wahabites, aidés par l’Allemagne, où Necmettin ERBAKAN, le fondateur du courant islamiste turc a étudié – exactement à Aix-La-Chapelle ou Aachen. Cette ville était le nid des Frères Musulmans syriens, qui luttent depuis plus 50 ans et non seulement depuis 5 ans pour renverser le régime syrien baathiste et prosoviétique contrôlé par le clan ASSAD. Pour les Atlantistes et l’OTAN, il n’était pas question que la Turquie – qui est dans la logique géostratégique de cette alliance, l’élément majeur de contenance de l’influence russe (avant soviétique) vers la Méditerranée, le croissant utile et les pays du golfe – tombe un jour dans les mains d’un pouvoir de gauche, qui pourrait sympathiser avec Moscou. D’où pour eux, la nécessité d’orienter la société turque laïcisée pendant des décennies par ATTATA TURK de nouveau vers l’islam politique, dont les meneurs devaient être sous l’influence des régimes des pays du Golfe, afin de s’assurer leur contrôle et dévouement permanents hier, aujourd’hui et à l’avenir.

    Ce qui est écrit plus haut peut expliquer le twist permanent de la politique étrangère turque envers Israël et pourquoi la Turquie est le premier pays musulman à établir des relations diplomatiques avec l’entité sioniste.

    Moskosdz
    3 mars 2018 - 20 h 33 min

    Normal,si un homme honnête de confession chrétienne ou autre se présente chez un Musulman pour lui montrer la lumière,celui-ci se méfiera de lui et pensera qu’il veut lui voler sa religion,à l’inverse,un espion ou un colonisateur se présentant au nom de l’islam(même si c’est faux),le naïf Musulman lui ouvre toute les portes et en est même capable de forcer sa fille à l’épouser.

    Anonyme
    3 mars 2018 - 19 h 04 min

    Quand un fidèle convaincu de sa foi, se rend à la mosquée pour s’accomplir de son devoir de prière, il le fait pour Dieu. Ça n’est ni pour faire plaisir à monsieur Bouteflika, ni à monsieur Erdogan. Toutes les mosquées se valent,aussi petites qu’elles soient,et tous les lieux propres, même en pleine nature, sont adéquats pour accomplir sa prière. Il ne faut tomber dans le jeu diabolique de ces fanatiques. Le fanatisme est une idéologie de francs-maçons,qui n’a rien à voir avec la foi en Dieu.

    RaniSuperZaafane
    3 mars 2018 - 17 h 55 min

    Vous aurez certainement compris que j’ai adopté ce pseudo pour faire un clin d’oeil à notre ami « RaniZaafan » pour dire que je suis entièrement d’accord avec son avis.
    Pratiquement chaque jour nous sommes gratifier par un texte qui traite de l’islamisme ou des islamistes épicé d’une subtile charge de dénigrement chose qui provoque instantanément une urticaire chez certaines personnes et les poussent à produire des avalanches de réactions chargées d’insultes et de médisances contre la religion (Islam) et ses adeptes.
    D’aucuns nous expliquent que la religion est la cause de tous nos maux, d’autres prétendent que nos rues sont laides par la présence des barbus.
    Les premiers doivent savoir que jusqu’à preuve du contraire les islamistes n’ont jamais exercé le pouvoir et donc ne sont pas comptables de la situation dans laquelle nous sommes encore que
    ceci ne doit être nullement interpréter que s’ils l’auraient fait ils auraient obtenu de biens meilleurs résultats. Quand à s’en prendre à la religion elle même ils doivent savoir que la pratique de celle ci ne concerne que ceux qui en sont convaincus et libre à ceux qui ne croient pas.
    Pour les deuxièmes j’ai envie de ne pas commenter leurs inepties sauf à leur rappeler que vouloir ressembler à leurs maîtres d’hier ou leur faire plaisir en dénigrant les siens est une entreprise vaine, car quoique vous fassiez vous serez toujours renvoyés à vos origines.

      Moskosdz
      3 mars 2018 - 21 h 13 min

      +RaniSuperZaafane//Le problème des islamistes,est que: soit ils prennent le pouvoir,sinon,ils salissent,sabotent,trahissent et poignardent au dos afin de discréditer ceux qui sont en place.

      abdel
      4 mars 2018 - 16 h 09 min

      a zaafan «  » »ils l’ont exercé ailleurs et on connait le résultat,et si ils l’avaient éxercecé en algerie,tu ne serais peut etre pas là, à émettre des méssages librement et sans risquer des coups de fouet comme on l’a constaté en arabie saoudite pour certains internautes

      Nadjma
      9 mars 2018 - 15 h 16 min

      Ranisuperzaafan, tu es donc un des leurs.
      Les islamistes saIafistes wahabites serviteurs de l’occident et de l’entité sioniste ne sont pas responsables dis-tu? ils ne sont pas responsables de 10 années de terrorisme aveugle, ils n’ont pas égorgé des familles entières, des villages entiers en Algérie, n’ont ils pas fait explosé des bombes qui ont fait des victimes par milliers, n’ont ils pas attaqué leurs propres peuples payer par les félons occidentaux et les juifs ? que n’ont ils pas fait tes amis islamistes salafistes wahabites, ces traitres mercenaires toujours au service des ennemis de leurs pays et de l’islam. Quant à l’islam personne jamais n’a porté la moindre ciritique, en tout cas dans les colonnes d’AP. En général les commentateurs sont des patriotes qui respectent la piété et leur religion quelque soit leur degré de croyance ou de pratique de l’islam.Il arrive aussi que des traitres … y publient des commentaires.
      PS: quand à laisser le pouvoir à tes amis il aurait fallu qu’ils soient assez forts pour le prendre ce qui s’est avéré impossible pour eux parce que les traitres psychopathes ne gagnent jamais!!!

    Pragmatisme
    3 mars 2018 - 17 h 54 min

    L’etat algérien est responsable de la publicité faite autour de cette mosquée ketchawa (la place aux caprins en turc) en effet l’etat n’aurai pas du laisser le soin aux turques de la rénover comme si s’était la leur.

    Merabet
    3 mars 2018 - 16 h 06 min

    La pensé est responsable de la violence de la destruction de l’hostilité dés conflit etc…,mais aussi
    c’est la pensé qui a créer la technologie la science qui a permis à l’homme d’aller dans l’espace et
    c’est elle aussi qui a rendu toute chose possible donc la pensé joue deux rôles,destructeur et
    bénéfique. Comment la pensé peut fonctionné sainement sans quel soit la cause de la souffrance
    et de la division entre les hommes, la mémoire fonctionne sous forme de pensée qui n’est autre
    que le passé, elle a ses racines dans le passé et c’est à partir du passé qu’elle fonctione alors toute
    forme d’espoire d’une sécurité psychologique que nous attendant d’un sauveur (Erdogan, Imams,gourou)
    n’est qu’une invention de la pensé . Pour avoir une conscience libre claire et tranquille, il faut être ni contraint
    ni persuadé, une tel conscience et indépendante de la pensé.Si vous regardez un arbre sans voir l’image de cette
    barbe qui dit c’est une chêne cet…v

    Anonyme
    3 mars 2018 - 15 h 50 min

    lai différence entre la mosquée de « Bouteflika » , classée 3eme au monde et les deux premières (La mosquée de la Mekkah et la mosquée du Prophete à Médine, est la suivante: La mosquée de Mekkah abrite la Kaaba, sa visite est indispensable pour celui qui veut accomplir le Hadj et une prière dans cette mosquée vaut 100 000 prieres, Une prière dans la mosquée du Prophète, à Médine, vaut. 1000 prières. Tous les musulmans du monde souhaitent y aller pour combler leur déficit en prières (il ne faut pas oublier qu’en Islam, la prière est obligatoire 5 fois par jour depuis la puberté jusqu’à la mort).
    Quant aux affirmations sur le rite hanéfite que les algériens vont adopter comme on attraperait une grippe, aussitôt qu’ils fréquenteraient la mosquée de Ketchaoua, c’est une plaisanterie.

    Anonyme
    3 mars 2018 - 15 h 42 min

    l’un veut laisser derriere lui un monument a sa gloire a défaut d’un pays intègre et moderne, débarassé de toute corruption ,les autres,plongés dans un passé revé se perdent dans des querelles doctrinales sur la religion,oubliant que le monde avance sans eux

    Futilité
    3 mars 2018 - 15 h 39 min

    TOUTES LES MOSQUÉS EN ALGERIE SONT LES PLUS BELLES même les plus petites.

    Tinhinane-DZ
    3 mars 2018 - 15 h 30 min

    Après les wahhabites, les Qataris et les Mollahs c’est aux maitres de MOKRI- L’Aribi de venir nous imposer leur idéologie en commençant par l’inauguration de leur esprit Ottoman ( la mosquée de Ketchaoua).
    Je crois que Erdogan n’ a pas dépense 7 millions de $ dans la rénovation de cet esprit Ottoman juste pour nous faire plaisir ,ou, juste pour des raisons culturelles.
    Je crois que c’est pour concurrencer la grande mosquée d’Alger. Cette grande mosquée qui veut transmettre un islam Algérien à 100%.
    Qui a ouvert la porte aux prédateurs

    DYHIA-DZ
    3 mars 2018 - 15 h 11 min

    Écoutez, la venue de ce couple intégriste en Algérie est une erreur en soi. La Turquie veut planifier son retour en Algérie à travers les vendus islamistes.
    L’Aribi et Mokri doivent disparaitre de l’Algérie.

    La Turquie a offert l’Algérie aux Français en 1830.
    La Turquie doit aussi présenter ses excuses pour le pillage de l’Algérie et son comportement de colon envers les Algériens.

      algerien
      3 mars 2018 - 15 h 23 min

      vous decrivez les musulmans « d’islamistes » ,c’est curieux ,vous avez un rapport a l’islam étrange et négatif ,on croirait lire les médias islamophobe de france . c’est bizarre.

        Cit05
        3 mars 2018 - 18 h 42 min

        Enfin quelqu’un qui mérite un j’aime

    Kahina-DZ
    3 mars 2018 - 15 h 05 min

    Erdogan et sa femme sont venus chez leurs barbus en Algérie.
    La femme d’Erdogan est venue avec son Turban turc jouer aux maitres à Alger. Elle veut imposer le culte de sa personnalité aux Algérien
    Que cette mosquée de Ketchaoua change de NOM ou Fermez la à jamais. Dans le musée de l’histoire.

    Ali8
    3 mars 2018 - 14 h 45 min

    Tant que le livre sacré le Coran est interprété par apport aux intèréts de la personne et ses dirigeants;nous resterons les derniers ou monde après les makakes;une majorité de personne consciente des péchés commis;et quand tu leur dit ceux que vous faites est contraire a votre religion; il vous répond après la retraite je ferais un pélerinage a la Mecque et je reviens avec un casier vierge;d’autres vous disent il suffit de participer dans la construction des mosquées et le paradis est assuré;malgré son argent est haram détourner ou venant de la corruption;et le plus beau la bénédiction de nos cheikhs de zaouias du corrompus et voleurs;est-que nous sommes pas revenus a l’age du pierre

    DZIRI
    3 mars 2018 - 13 h 11 min

    Hassan Aribi, Abderrezak Mokri, Hamadache, Salhi… doivent dans le meilleur des cas quitter l’Algérie. Allez vivre dans vos ‘mères-patries’ que vous défendez becs et ongles ! PERSONNE ne vous retiens ! Les hommes et les femmes morts pour libérer notre pays… ne l’ont pas fait pour ‘l’offrir’ à nos anciens colonisateurs ou à d’autres régimes islamistes !!
    Dans un pays jaloux de son indépendance, ces traitres seront juger pour intelligence avec l’ennemi. Aucun pays au monde n’a cette posture de trahison envers ses martyrs.
    Ici, et sans que cet état ne s’en offusque, il y a des individus qui se permettent du haut des tribunes officielles ou des médias d’ insulter et menacer des algériens et algériennes qui se battent pour L’ALGERIANITE de cette terre !

    Lghoul
    3 mars 2018 - 10 h 44 min

    Quand le savoir est parti, la religion prend le dessus. Les citoyens sont devenus des ballons qui se jouent entre l’arabo et l’islamisme. Une machine perpetuelle qui ne s’arretera jamais tant que les cerveaux demeurrent au repos.

      Neva
      3 mars 2018 - 15 h 02 min

      Mosquée de Bouteflika? Mosquée d’Erdogan ?!?! islamique turc?!. islamique saudien etc !?
      la question que je me pose est Qui va se déplacer de tel endroit vers un autre pour faire la prière à son heure fixe? sachant que dans chaque quartier et dans chaque cité il y’a une mosquée.
      Ça ne tient pas debout trouver autre chose !

    beloud omar
    3 mars 2018 - 10 h 41 min

    la troisiēme grande mosquée du monde est une merveille ALGERIENNE décidé par notre président BOUTEFLIKA…elle et là et personne ne peut nié ce bijou dailleurs l’hitoire la retiendra…

      Abou Stroff
      4 mars 2018 - 14 h 37 min

      la troisiēme grande mosquée du monde est une merveille ALGERIENNE , conçue par un bureau d’étude allemand et construite par une entreprise chinoise dont le nom apparait dans la liste noire de la banque mondiale,
      bizarre que l’on puisse la qualifier de merveille algérienne!!!!

      Lghoul
      5 mars 2018 - 10 h 19 min

      N’empêche que les autres « merveilles » du peuple sont les hopitaux devenus abattoirs publics. Pendant qu’eux se soignent ailleurs.

    Jack
    3 mars 2018 - 9 h 50 min

    Qu’est-ce l’occupaction Ottomane a faite en Algérie 🇩🇿 pendant des siècles? RIEN
    L’Algerie c’était l’arrière boutique de Constantinople et où ses Sultans de prélasser au soleil et au bon vivre du pays et ce contenter de récupérer les impôts et le blé et l’huiles d’olives
    L’Algerie c’est développé et reconstruit après 1830, Dans la douleur certes, les Batiment du front de mer qu’ Voit aujourd’hui à Alger sont des œuvres d’artchitectes Français et pas Turcs

    Abou Stroff
    3 mars 2018 - 9 h 48 min

    « Les affidés d’Erdogan détournent les fidèles de la mosquée de Bouteflika ? » titre K. B..
    je pense que « la religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans cœur, comme elle est l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple (K. Marx)
    dans cette optique, aucun rite (malékite, hanbalite, hanafite ou tartempionnite) n’est supérieur à un autre puisque tous les rites ont pour objet principal d’anesthésier la plèbe (les couches dominées, en particulier) pour que cette dernière accepte, sans rechigner, son état comme un état « naturel » inscrit dans sa prédestinée.
    il me semble ainsi que la lutte contre l’islamisme dans toutes ses variantes ne peut point s’inscrire au sein de la « matrice religieuse » (car l’inscription de la lutte dans la matrice religieuse renferme, par définition, une réponse religieuse) mais doit nécessairement sortir de cette dernière pour clamer haut et fort que la vision religieuse des choses et des phénomènes n’est qu’une vision parmi d’autres et que de ce point de vue, la vision religieuse n’est qu’une vision relative.
    en d’autres termes, il me semble qu’il est temps pour les algériens conscients de clamer haut et fort que l’islamisme, en particulier et l’islam, en général ne sont que des idéologies et peuvent être réfutées en tant que telles. ce qui revient à dire que des algériens ont le droit de clamer haut et fort qu’ils ne sont pas musulmans et que les références religieuses doivent être extirper du « vivre en commun ».
    PS: tant que la religion n’est pas rejetée comme unique référence pour gérer le vivre ensemble, il n’y a, me semble t il, aucun moyen réveiller la populace afin qu’elle prenne sa destinée en main.

      Anonyme
      3 mars 2018 - 11 h 40 min

      Excellent Abou Stroff ,comme d habitude….il faut des hommes comme vous pour gouverner le pays et le remettre dans le droit chemin…j espère qu on arrivera vite à ce jour sinon notre beau pays va couler malheureusement car tant qu on utilisera la religion comme support de gouvernance,rien ne changera…

      Rani Zaafane
      3 mars 2018 - 14 h 10 min

      @Abou Stroff :Soyez convaincu que sans la religion que vous critiquez et qualifiez comme étant « l’opium du peuple » et par laquelle Allah à travers ses prophètes et messagers, a guidé l’humanité toute entière,vous ne seriez pas très différent d’un animal. Quant à K Marx que vous citez avec fierté, sachez au moins que plus personne ne parle de lui et que lui et ses pensées ont été classées dans la poubelle de l’histoire!!!

        Anonyme
        3 mars 2018 - 21 h 49 min

        Trop de religion tue la religion,
        la foi est privée ,elle n a pas besoin de servir de ciment pour l édification d un pays….
        Bien avant les religions monothéismes,il y a eu de très grandes civilisations et la cité était quand même bien gérée .
        .Donc ne faites pas d amalgame entre la religion et la gestion d un pays…

      Khayam
      4 mars 2018 - 1 h 21 min

      « Dieu est le nom que depuis le début des temps jusqu’à nos jours les hommes ont donné à leur ignorance ».
      (Max Nordeau)

    BabElOuedAchouhadas
    3 mars 2018 - 9 h 37 min

    Ils veulent certainement en faire un sanctuaire des frère musulmans algeriens inféodés au terroriste à la cravate, le sieur Erdogan, comme c’était le cas pour les terroristes du Fis qui avaient voulu durant les années 90, faire de la Mosquée Es Sunna de BEO un sanctuaire du Salafisto-wahabite takfiriste de l’Arabie Yahoudite.

    Rani Zaafane
    3 mars 2018 - 9 h 18 min

    … Et dire qu’il existe des Algériens qui préfèrent la visite de Macron à celle d’Erdogan!!! N’avons nous pas déjà assisté stupéfaits, à la scène durant laquelle un Algérien avait embrassé la main de François Hollande lors de sa visité en Algérie?! IL a répondu qu’il voulait honorer le Président Bouteflika en honorant son hôte ! Malek Benabi a très justement qualifié ce genre de personnes de « peuple colonisable ».Rappelons nous aussi, qu’un million d’Algériens avaient voté en 1962 contre l’indépendance de l’Algérie et on comprendra tout!!!

    Samy
    3 mars 2018 - 8 h 06 min

    Les autorités algériennes pour une fois ont déjoué les calculs machiavéliques d’Erdogan et de ses sbires locaux que sont tous ces barbus qui enlaidissent surtout nos villes.En empêchant le trop envahissant Erdogan d’inaugurer la mosquée Ketchaoua réhabilitée,elle ont mis le holà à l’expansionnisme de islamique turc.

    nectar
    3 mars 2018 - 7 h 42 min

    La danse du ventre continue avec cette bande de nervis au service des crimes religieux..Si les algériens ont un peu de neurones n’ont pollué par le système, ils éviteraient ces criminels en cravate et costume, comme la peste. Le sang de milliers d’algériens n’a pas encore séché, faute d’un jugement de tous ceux qui ont participé de près ou de loin, au crime organisé durant les années de braise. Voilà, que le pouvoir laisse ces chiens enragés sans laisse, sans se soucier des conséquences à moyen et à long terme..Je crains fort, que ça sera l’éternelle soumission de ce peuple au diktat des ratés de la société et des voleurs…

    BEKADDOUR MOHAMMED
    3 mars 2018 - 7 h 23 min

    Détrompez-moi, la mosquée Ketchaoua a oui ou non été transformée en écurie par l’armée française ? Si oui comment se fait-il qu’une Maison d’Allah ait pu subir un sort si avilissant ! Les Turcs étaient décadents, et tous nos ancêtres l’étaient, les Barbares sont venus, le mal vint par la mer, ils débarquèrent à Sidi Frej, qu’ils appelèrent Sidi Ferruch, ni les Turcs ni nos ancêtres d’avant le mélange laissé par les Turcs n’avaient plus ce caractère Farouche qui leur donna la suprématie en mer Méditerranée. Depuis, toute l’humanité est en danger de mort ! Un Pakistanais a écrit ce livre : « Ce que le monde a perdu par la régression des musulmans »… ماذ خسر العلم بانحطاط المسلمين

    tikouk
    3 mars 2018 - 7 h 04 min

    L’Algerie par defaut faite de d’agents de nasser et et des agents de l’internationale islamiste se déchirent.
    Comme de par l’histoire depuis le moyen age la tentation de si liberer par les mauvais moyens est de mise, c’est ce que tente l’islamisme d’Etat qui islamise local. Paradoxe evident est visible dans cette volonté de lire une stabilité dans ce lymbe. L’école islamise la confrerie convoitise les jeunes prédisposé à la conquette turque hanefite, hachemite sunnites chiites, toutes sont les alternatives qu’offre ce marché d’Allah. Du reste le bazar est déjà là. En effet on importe des technologies de deuxième et troisième main depuis les pays izlamique. L’orgeuil de la Oumma est à son plein. Le deficite aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.