Une source à Algeriepatriotique : «Seule tamazight pourra contrer l’intégrisme»

Tamanrasset islamiste
L'islamisme n'arrivera jamais à tuer la diversité culturelle des Algériens. New Press

Par Karim B. – Une source très au fait du dossier de l’extrémisme islamiste a estimé que seul le retour aux sources pourra extirper le pays définitivement des griffes de cette mouvance intruse, nocive et dangereuse pour l’Algérie. «La décision judicieuse du président Bouteflika d’officialiser Yennayer et d’instituer une académie amazighe est porteuse d’un grand espoir, celui de voir l’ensemble des Algériens se réconcilier avec leur culture ancestrale», a affirmé notre source.

«La longue lutte pour la reconnaissance de tamazight ne doit pas s’arrêter en si bon chemin», relève notre source, qui affirme que «de grandes avancées ont été réalisées dans la mesure où les plus hautes autorités du pays ont pris conscience de la nécessité impérieuse de redonner vie à une culture et à une langue originelles qui pourront, si elles bénéficient davantage d’intérêt auprès des décideurs, éloigner définitivement le spectre des doctrines religieuses extrémistes qui ont envahi le pays à cause, justement, de l’absence de repères». Pour notre source, «il y va de la stabilité et de l’avenir de notre pays» car «tamazight, en tant que socle de la République, garantira la cohésion sociale et prémunira l’Algérie de l’intrusion de doctrines complètement étrangères à nos us et coutumes et qui ont conduit à la destruction du tissu social».

Notre source se dit optimiste quant à l’avenir de la culture et de la langue tamazight, au vu des nombreuses initiatives qui sont prises çà et là pour lui redonner vie, notamment à travers les projets de réhabilitation des grandes figures de la longue histoire amazighe incarnée par les rois Massinissa, Jugurtha, etc., dont les sculptures orneront désormais l’espace public. Il en va de même pour l’adhésion de tous les partis politiques, sans réticence aucune, à cette reconnaissance bien que tardive de tamazight. La réaction virulente de nombreuses personnalités politiques et de la majorité des Algériens suite à la sortie raciste de la présidente d’un parti islamiste qui a menacé de «tuer» sa propre fille «si jamais elle parlait en kabyle» traduit le désir ardent des Algériens de renouer fièrement, enfin, avec leurs racines.

Notre source souligne que la très riche langue amazighe devrait être transcrite en caractères latins, «non pas par attachement aux langues occidentales ou par rejet de la langue arabe mais parce qu’ils s’y prêtent mieux» et qu’ils «faciliteront l’apprentissage vu que les Algériens sont bilingues – voire trilingues – et ont donc de grandes dispositions pour l’assimiler vite et bien, tout en préservant le tifinagh et en demeurant ouverts sur les autres civilisations».

K. B.

Comment (63)

    citoyen
    2 août 2018 - 10 h 26 min

    LA QUESTION EST PLUS COMPLEXE QUE CELA.
    Il est vrai que le déni de notre identité amazigh qui fait de nous un des peuples les plus homogènes au plan ethnique et culturel (AP devrait publier les écrits d’Ibn Khaldoun et l’étude récente du National Geographic Institute) et fait de nous des africains et des méditerranéens ouvert sur l’universalité, a ouvert la voie à l’importation du despotisme oriental, du wahabisme et autres intégrismes moyens orientaux.
    L’autre dénie est celui de notre Islam ancestral et l’imposition, par l’école et la mosquée, d’un islam wahhabite importé d’arabie ; « on est arabe disent-ils, donc autant prendre « l’original » plutôt que la « copie ». Pour la petite histoire le wahabisme est une création britannique du 19ème siècle et son but a été d’aliéner l’islam en manipulant l’Imam le plus « farfelu » de l’époque. En effet, alors que plusieurs oulama approché par les espions britanniques sous couvert de fouqaha ou toulab ilm et maitrisant l’arabe, le turque et les préceptes de l’Islam, avaient déjoué le complot.
    Mais la mauvaise gouvernance qui a fait de nous un peuple pauvre dans un pays riche et acculé une écrasante majorité de notre peuple à la mal-vie a aussi largement contribué à pousser les jeunes dans les griffes de cet intégrisme.
    En effet, là ou il y a la misère il y a délinquance, extrémisme et attrait pour toute sorte de secte dont le wahabisme ; l’exemple des « banlieues » françaises est édifiant.
    Pour rectifier le tir nous devons agir sur les trois fronts, réapprendre notre véritable histoire et se réapproprier notre identité amazigho-musulmane (la langue arabe étant un acquit indissociable de l’Islam), réhabiliter notre Islam ancestral, islam authentique du juste milieu et porteur de tolérance, et enfin aller vers un état démocratique et de droit où s’imposera la bonne gouvernance.

    Adam
    26 juin 2018 - 12 h 58 min

    L’intégrisme est partout dans le monde, malgré la différence de langues. Aussi bien en Europe, en Asie et aux Amériques. Il y a bien de l’intégrisme en France pourtant on y parle français, en Angleterre où l’on parle anglais, en Russie, en Inde …etc. Lier l’intégrisme à la langue, c’est du n’importe quoi, car la langue ne modifie pas la pensée.

    Ces conseillers ne sont certainement pas algériens, ça pu la certaine obédience, ceux qui souhaitent apparemment maintenir l’Algérie au rang de bétail consommateur et pour eux, l’algérien doit passé sa vie en quête de compréhension, sans jamais rien comprendre…

    karimdz
    14 mars 2018 - 18 h 15 min

    C est du grand n importe quoi, l intégrisme existe également dans les pays non arabophones ou arabes. L intégrisme ce n est pas une question de langue, mais une question d éducation, de culture.

    Quand les personnes sont naives, elles sont des victimes potentielles, et facilement manipulables, si les personnes sont lucides, alors elles savent faire preuve de discernement.

    Le tamazigh, fait partie de notre culture, mais au risque de décevoir certaines personnes, la langue arabe, qu elle soit littéraire ou dialectal, n est pas prêt de disparaitre, bien au contraire, elle fait partie de notre histoire, identité, culture.

    3
    1
    Anumidi
    14 mars 2018 - 10 h 06 min

    Avoir intégré la religion dans la définition de l’identité algérienne est une grave erreur. La croyance (ou la non-croyance ) devrait être une affaire privée.L’histoire récente (la guerre de libération nationale ) nous a prouvé que l’amour et la défense de la patrie n’ont rien à voir avec la foi.Combien de fois Algériepatriotique ,nous a rappelé , à juste titre , que ceux qui nous ont permis d’être aujourd’hui libres , viennent d’horizons divers .Même si la grande majorité est constituée d’autochtones , des chrétiens ,des juifs ,des athées,certains d’origine européenne ont apporté une contribution importante à la libération du pays.Dautres ,de confession musulmane ont préféré se mettre du côté de l’oppresseur.
    L’Algérie est amazighe.C’est un fait.Le fait que des éléments d’autres cultures se soient greffées au socle amazighe ne change rien.

    7
    3
    Anonyme
    14 mars 2018 - 2 h 23 min

    Je veux comprendre pourquoi la graphie latine s’y prêterait mieux alors que la les langues amazigh et la langue arabe appartiennent à la même famille des langues chamito-sémitiques? Nous savons qu’il y a plus de sons commune entre les parles amazigh et l’arabe qu’entre les premiers et la langue française.
    Ce que je comprends est que la majorité des algériens veulent la paix et sont à l »aise avec la perspective d’une société diverse.
    La vérité est que nos langues orales ont un immense retard (de l’avis même de S. C. dans un cours auquel j’ai assisté, ….). À mon humble avis, il serait plus responsable d’y aller lentement et prudemment et d’avancer en fonction d’une réelle motivation et adhésion de la société à cette cause.

    5
    5
    abdelkafi
    13 mars 2018 - 23 h 00 min

    Allez je jette un pavé dans la marre…; Il y a en Algérie des gens, une population qui se revendique arabe, de culture arabo-musulmane, une alliance avec l’Islam religion du Prophète Mohamed, et cela depuis 14′ siècles Dieu merci. Les Berbères se sont convertis progressivement à l’Islam au fur et à mesure de l’avancée des conquérants Arabes venus du Moyen-Orient en Afrique du Nord, on ne peut pas le nier. Ou bien non je me trompe peut-être?

    11
    12
      faust
      14 mars 2018 - 0 h 51 min

      Effectivement vous ne trompez pas. Cependant, avant l’arrivée des ces arabes qui ont ramené l’islam, vous en conviendrez avec moi, et d’après l’histoire,qu’il y avait déjà au moins deux religions monothéistes, a savoir le christianisme et le judaïsme. D’ailleurs Saint Augustin est originaire d’ Algérie. Ce que je voulais vous dire par là, c’est que une religion peut se choisir, par contre une origine et une ethnie ne peut se changer. Iben Khaldoun a parlé d’une dynastie berbère au Maroc, dont ses traces sont exterminées, elle a adopté le coran au berbère et puis elle a instauré un mode de communication et de rituelle religion basé sur la salive. Son chef a élaboré sur mode pour ne pas avoir l’influence de l’islam.

      11
      2
    Anonyme
    13 mars 2018 - 22 h 16 min

    A tikjda machin : Alors pourquoi nous avons sans cesse en Algérie des espions Israéliens qui ce font prendre en Algérie dont un tout récent ? Et des autres agents qui éspionaient nos frégates en Allemagne ? En Algérie il y a aucune crise identitaire nous sommes tous Algériens ! Alors ton amour pour Israel tu va la faire ailleur ici c’est l’Algérie !

    8
    8
      Tikjda10
      14 mars 2018 - 22 h 46 min

      @Anonyme 13 mars 2018 – 22 h 16min…………………………/ Monsieur tu n’as rien compris de mon intervention. Tu dis que » nous sommes tous des Algériens ».Tu dois savoir que sur papier je n’ai pas remis en cause l’Algérianité d’aucun Algérien. Mais puisque tu ne piges rien, je dois te rappeler encore une fois que dans mon intervention je voulais parler surtout de crise d’identité sur le plan idéologique et en particulier du désastre de l’idéologie sioniste du wahhabisme chez nous, qui avait provoqué un désastre parmi notre population, durant la décennie noire. Mais puisque tu es agacé par le fait que j’affirme que le retour à nos origines est nécessaire pour contourner tous ces fléaux venant du Moyen-Orient. Je dois te rappeler que ce que je viens d’avancer sur notre identité berbère n’est pas une invention de ma part mais une réalité historique qu’aucun historien n’a démenti. Si tu as encore des doutes je t’invite de retourner à l’école (à la bonne école !) pour en savoir plus de l’histoire de notre peuple et de notre identité (la vraie). Ibn-Khaldoun avait bien écrit une bonne partie de notre histoire d’une manière détaillée et lucide si tu veux savoir qui sommes nous… Moi je parlai dans mon intervention de crise d’identité qui avait poussé certains Algériens à adhérer au salafisme et au wahhabisme, dont le fondateur de cette dernière idéologie n’est que Mohammed Bin Abdul Wahhab (dont les origines seraient juive de Turquie, de la secte Dönmeh vivant dans la communauté juive de Bassorah).Quant à mon « amour pour l’Israël »je dois te confesser que ne je porte pas d’amour ni pour les Bédouins du Moyen-Orient et ni pour les juifs, qui ne sont en réalité(voir l’histoire) que les cousins des premiers. Ce que tu écris me renseigne du degré de ta stupidité et de ton ignorance, sinon je ne vois pas d’ou vient cet « amour » que je porte pour l’Israël qui n’existe que dans tes pensées de schizophrène.

      1
      1
    Anonyme
    13 mars 2018 - 22 h 14 min

    C très exact. Il faut enseigner l’histoire,toute l’histoire,depuis l’antiquité. Et là on ne peut tricher. Nous sommes amazighs,point. Ni arabes,ni anti arabes…nous sommes algeriens d’origine amazigh ce la suffit. Exact pourquoi? Exemple simple: nos parents,au bled que ce soit en kabylie ou autre çampagne ou montagnes ( car on etait tous des ruraux) faisaient leurs prières sans avoir été à l’école pour apprendre l’arabe. Ils faisaient leurs prières avec nyia,c tout. On ne cherchait pas à comprendre qui est chiite,sunnite..Ahmadite .malekite.. On savait l’essentiel: prier,faire le bien,le ramadhan bien sûr,l’aumône,les wa3das,les fêtes religieuses.. L’imam etzit resoecté.. C depuis que des énergumènes se sont mis à tripoter la religion,à chercher différences entre x,y…qu’on a c problèmes. Alors que le Coran est clair: seul dieu est jugé de x ou y,mais c individus veulent faire juges à sa place.

    15
    2
    Anonyme
    13 mars 2018 - 21 h 02 min

    Enfin! voilà une façon efficace de s’attaquer à la racine de ce mal (l’intégrisme islamiste) qui ronge notre pays.
    Mieux vaut tard que jamais.

    19
    8
    Neva
    13 mars 2018 - 20 h 25 min

    Seul l’intellect pourra contrer l’intégrisme, le fanatisme et le chauvinisme …

    16
    4
    tikjda10
    13 mars 2018 - 19 h 48 min

    @UNITED OF ALGERIA ! /…13 mars 2018 – 14 h 45/ …………………………………….. Monsieur, l’Israël est chez lui. Arrêtes de nous chanter Israël à chaque fois que les Algériens se réveillent et cherchent à se réapproprier leur histoire, leur identité, leur culture, pour vivre leur vie en harmonie avec eux même et paisiblement en étant unis et solidaires. Apparemment c’est cette unité de notre peuple, qui est un rêve de beaucoup parmi nous, qui considèrent leur patrie comme un objet le plus cher, qui te dérange et dérangent d’autres comme toi. Arrête de croire qu’un petit peuple d’Israël soit le maître de tous les peuples, et en particulier du notre. C’est grave d’avoir un complexe que de se prendre pour un être inférieur et se voir toujours petit devant les autres peuples qui ne sont pas en réalité plus géants que le notre. Le retour progressif à notre identité, à notre culture, peut être une chance pour nous de rétablir la vérité sur ce que nous sommes pour pouvoir faire face aux idéologies importées. Il faut se rappeler que ce sont ces idéologies importées qui sont la cause de la décennie noire : celle là qui avait emporté 200000 Algériens innocents. Et malheureusement aujourd’hui ce sont d’autres Algériens victimes de ces idéologies extrémistes qui continuent jusqu’à la date d’aujourd’hui d’introduire des armes dans notre pays pour nous faire la guerre, c’est-à-dire pour allonger la liste déjà longue des victimes du terrorisme. Pour combattre ces idéologies, il faut trouver un remède à la crise d’identité que nous vivons. Pour réussir, il faut un sérieux engagement politique.

    29
    7
    Asma
    13 mars 2018 - 19 h 19 min

    Ceci ressemble à une discorde, il faut faire attention.

    4
    13
    krimo
    13 mars 2018 - 18 h 43 min

    je vous confirme que la langue berbere kabyle n’est pas une langue de tout les algeriens le kabyle est une langue locale et l’algerie possede plusieurs langues amazight chawi,mzab,touarag,zenete …ect.. avec cette idee d’imposé que la langue kabyle a tout les algerien va creer un grand conflit entre les differentes tribu amazigh qui compose l’algerie
    en plus meme si une tribu autre que kabyle accepte d’apprendre le kabyle cette tribu ne sera jamais efficace dans cette langue qui n’est pas la sienne donc je trouve que celui qui a eu l’idee de generaliser le kabyle a toute la nation est une personne qui n’a pas calculé les autres tribus et cela est tres dangereux pour notre nation, LA SOLUTION est faire comme la turquie une langue nationale parlé par 95% et pour le cas de l’algerie la langue parlé par tous c’est l’algerien et la preuve qui n’a jamais envoyé un sms en algerien a un ami ou famille ou collegue ? notre dialecte on peut le transformer en une langue puissante avec quelques ajustement par rapport aux regions Est -ouest- nord- sud et le tour est joué je propose au linguistes de se pencher dessus si vous voulez plus de précision contactez moi

    8
    35
      Anonyme
      13 mars 2018 - 21 h 17 min

      Pourquoi le Kabyle ne ressemble pas à d’autres dialectes berbères? Tout simplement parce que Tamazight avait été toujours persécutée par les langues des pays colonisateurs.La langue arabe aussi n’a pas laissé de place pour que Tamazight soit utilisée par ses enfants et la développer.Le Kabyle, comme le Mzab ou le Chaoui ce sont des dialectes parlées par les populations éloignées les unes des autres de plusieurs kilomètres, celles ci qui avaient perdu le contact entres elles.Et en plus ces populations employaient les langues des envahisseurs pour s’exprimer, c’est pourquoi on constate ces dialectes qui avaient aussi subi différemment les influences des langues de ces envahisseurs, d’où la constatation de quelques différence.D’ailleurs cette constatation peut être faite aussi pour l’arabe Algérien parlé différemment de l’est à l’ouest du sud au nord, malgré l’arabe académique qui s’est en Afrique à cause de la religion. Pour moi c’est la différence de ces dialectes Amazigh qui fera la chance des Amazigh, c’est à dire des Algériens, pour sauver et enrichir Tamazight, qui restera leur vraie langue, quoi qu’on dise le contraire par certains.

      10
      6
    Bouzorane
    13 mars 2018 - 18 h 29 min

    « Seule tamazight pourra contrer l’intégrisme » !! Approximatif, incomplet, réducteur, biaisé!!
    Correction ; « Seul LE NATIONALIME pourra contrer l’intégrisme »
    Et qui dit nationalisme dit bien sur tamazight, vu que le nationalisme encourage et met en valeur tout ce qui fait le PARTICULARISME de Algérie. Tamazight sert à merveille ce particularisme.
    Tamazight fait donc partie de la solution mais n’est pas toute la solution
    2ème approximation : « la très riche langue amazighe devrait être transcrite en caractères latins, «non pas par attachement aux langues occidentales ou par rejet de la langue arabe mais parce qu’ils s’y prêtent mieux »
    Correction : il est clair que s’opposer à l’arabe est plus « crédible » que s’opposer au tifinagh. C’est pour cela que certains « berberistes » veulent réduire le débat à un affrontement « caractère arabe VS caractère latin ». En réalité personne ne revendique le caractère arabe. Il y a ceux qui veulent le latin et ceux qui veulent le tifinagh. Je suis pour le tifinagh et c’est une question idéologique. Ce n’est pas un problème technique. Ce n’est pas une question de chercher la facilité. Les « spécialistes » n’ont pas leur mot à dire dans ce débat. C’est un choix purement politique et purement idéologique. Le Tifinagh doit s’imposer, car l’Algérie doit s’imposer!

    10
    8
    Neva
    13 mars 2018 - 17 h 56 min

    Seul l’intellect – pourra contrer l’intégrisme et le fanatisme!

    12
    2
    moh_blida160000
    13 mars 2018 - 15 h 46 min

    Hi All, pour une Algérie qui accepte tous es enfants, Amazigh, Arabe, arabophone. soyons une belle mosaïque culturelle ou chacun accepte l autre. pluralisme politique, pluralisme linguistique, ouverture, tolérance et acceptation mutuelle. voici la clé de la réussite pour le pays.

    thanks All

    14
    justice
    13 mars 2018 - 15 h 37 min

    Je suis bien d’accord.
    Quand je vois cette pauvre actrice agressée chez elle à fouka par un islamiste; cette pauvre étudiante agressé dans la train à reghaia car ne portant pas la hidjab , je me dis que peut être il est trop tard. Il faut peut être sauver la Kabylie, tout ce qui reste du corps est atteint par ce cancer terrible de l’islamisme

    15
    6
    Ait Said Meziane
    13 mars 2018 - 15 h 22 min

    …. «Seule tamazight pourra contrer l’intégrisme» peut-être ! Pour moi c’est non, et je vais essayer de l’expliquer !

    Déjà, moi qui suis originaire de la Kabylie et qui y vit, je peux affirmer sans trop me tromper que c’est en Kabylie qu’il y a la plus forte densité de pratiquants musulmans, la plus forte densité des mosquées par habitants, de pénétration du foulard et du voile islamique, de gandouras et des barbes fleuries (et en claquette ou basket) et ce, par rapport aux autres régions du pays !

    Certes, il reste encore quelques habits traditionnels kabyles portés dans les villages et les montagnes les plus reculées, mais les femmes kabyles des villes et des gros villages Kabyles sont de plus en voile islamique (le haïk a disparu) ou en 3eubaya et il existe une bonne proportion d’homme en djellabas, gandouras avec une barbe à la prophète etc…etc.. ! Les expression « machaa allah » sont désormais une expression courante en Kabylie (une sorte de ponctuation), les « salam ou3likoune » sont désormais utilisées par les femmes alors qu’avant c’était l’apanage des hommes, les sonneries des portables sont accompagnées de récitation de versets coraniques, les épouses kabyles sont le plus souvent elles qui sont à l’origine de la décision de la décision de leur mari d’aller en couple faire une Omra ou un Pèlerinage. Les mosquées sont toujours surchargées, et le vendredi s’est carrément la surdose débordante sur les trottoirs, les ruelles et les impasses ! La mode du tapis sur l’épaule est une posture qui prend de plus en plus de l’importance, surtout le vendredi ! Toutes les discussions sont alimentées le plus souvent par des références à la pratique et à la vie du prophète, ou font références à des versets coraniques avec de longs débats et discussions sur le paradis, l’enfer, les mécréants etc…etc.. Parler du coran, du prophète, de Dieu (même avec imprécision et sans qualification) est vu comme une forme, un signe d’érudition, de haut niveau culturel, d’expert es-science théologie! C’est désormais une réalité quotidienne de la Kabylie d’aujourd’hui qu’on ne lui connaissait avant les années 1990.

    Vous allez me dire et alors où le problème ? Non, il n’y a pas problème pour moi. Je donne simplement ses informations vérifiables sur le terrain, pour contredire ceux qui pensent que la Kabylie s’est occidentalisée, modernisée, s’est christianisée, a évolué dans la modernité, qu’il sont pour la laïcité, qu’ils sont très cultivés et que la femme est mieux respectée qu’ailleurs avec même un statut égal à l’homme, que les kabyles sont tous des buveurs d’alcool, des danseurs, des individus qui aiment la vie en liberté, la belle vie, la liberté tout court, etc… etc… alors que c’est un vrai et pur mensonge ! De plus en plus de Kabyles se mettent à la religion en grand nombre. La religion gagne de plus en plus de place dans la culture et la société kabyle, plus vite que les autres régions du pays, elle s’amplifier de jour en jour ! Il faut cesser de relayer des images, des réputations inexactes sur la Kabylie ! Belhadj n’a pas besoin de venir en Kabylie faire du prosélytisme, ce n’est pas nécessaire car les kabyles le font à sa place…. et en mieux ! Même sur le plan politique, il existe encore beaucoup de kabyles qui votent FLN ou RND ! Allez comprendre pourquoi ?? Moi je perds mon latin ! Conclusion : la Kabylie est plutôt prête à sombrer dans l’extrémisme religieux (pourquoi non !) car tous les ingrédients sont présents !

    18
    6
    Tinhinane-DZ
    13 mars 2018 - 15 h 19 min

    Ceux qui gèrent l’intégrisme l’ont bien compris…C’est pour cette raison qu’ils parlent de la Oumma et non pas des nations.
    Dans leur Oumma, il faut s’oublier, il faut se renier…Il faut s’effacer…Il faut disparaitre en tant que identité…On devient juste esclaves d’une oumma uniforme sans âme et sans revendications gérée par un culte de la personnalité. C’est la structure des sectes.
    Protégeons notre Amazighité Algérienne pour qu’elle nous protège contre le système des sectes religieuses!
    C’est notre existence qui est en danger …………………………………….

    11
    1
    Ali8
    13 mars 2018 - 14 h 57 min

    Il faut rechercher l’origine;comment l’intégrisme est né en Algérie;certainement le pouvoir corrompus et complice a 99,99 %;il suffit de constaté a chaque approche des élections truquée le terrorisme réapparaitre,étonnant non

    20
    2
    Makiste
    13 mars 2018 - 14 h 50 min

    A l’approche du 20 avril la désinformation est lancée yaw faqou le peuple kabyle n’est pas dupe et personne ne pourra l’arrêter à arracher son indépendance

    15
    22
      Kahina-DZ
      13 mars 2018 - 16 h 08 min

      C’est toute l’Algérie qui est Amazigh, je ne comprends pas votre revendication.
      La Kabyle est dans son pays Amazigh, on ne peut la dissocier de sa mère naturelle qui est L’ALGÉRIE AMAZIGH

      16
      4
        taghwawout
        13 mars 2018 - 22 h 45 min

        le grand saucissonnage des makistes

        5
        3
      Bonaventure
      13 mars 2018 - 16 h 42 min

      C’est une chouette idée, allez-y alors!

      7
      4
    UNITED OF ALGERIA !
    13 mars 2018 - 14 h 45 min

    Une chose est sur c’est que le tamazigh ne contrera pas Israel qui ce loge progressivement avec la ruse en Kabylie comme le reste de l’Algérie et qui un jour leur appartiendra si l’on continu à ce faire berné !

    13
    33
      Farida
      13 mars 2018 - 19 h 13 min

      Va d’abord voir ce qui se passe chez tes frangins wahabites, egyptiens et jordaniens qui y dinent avec pour nous parler ainsi. Tes histoire de relier la Kabylie a israel est une piece ce theatre sans sujet.

      12
      2
    Yacine
    13 mars 2018 - 14 h 44 min

    Il n ‘ya rien à redire . Nous ne pourrons nous extirper de tous les dangers qui nous guettent que lorsque nous serons redevenus définitivement forts , unis et solidaires , en tant que peuple , en tant que nation et en tant que civilisation ! Et cela ne pourra advenir que lorsque nous serons nous mêmes , des Amazighs (hommes libres ) , respectueux de nos valeurs ancestrales et ouverts sur le monde !
    Et contrairement à ce que voulaient faire croire ses ennemis , Tamazight est porteuse de fraternité , de tolérance , d’espoir , de solidarité , d’humanité et de progrès pour tous .
    Et nous aimerions bien croire enfin , que les dirigeants aient finalement compris la leçon , après nous avoir plongé dans le noir pendant des décennies qui ont failli enterrer le l’Algérie !
    Il faut vraiment réconcilier notre pays et notre peuple avec Tamazight qui demeure notre identité , notre ciment et notre fierté à tous , et il n’est jamais trop tard pour bien faire !
    Car toutes les nations fortes sont des nations qui s’appuient sur leurs valeurs culturelles et identitaires originelles !

    25
    1
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    13 mars 2018 - 14 h 43 min

    les islamsites arabisés (wahhabisés), mawalis des enturbannés, comme d’habitude font l’amalgame entre la culture et la langue d’une part et de la religion d’autre part. leur stratagème (pour continuer à asservir les peuples) c’est : tu veux utiliser ta langue originale et ta culture donc tu es contre l’arabe, donc tu es contre l’Islam. la race maudite utilise tout le temps ce stratagème qui est plus qu’évident une manipulation, mais continuent quand même de l’utiliser depuis 14 siècles. Qu’Allah agrée Syphax, Jughurta, Juba, Axil, Dyhia qui nous ont honorés et gloire à notre Islam sans les enturbannés et leurs mawalis locaux

    31
    5
      Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
      13 mars 2018 - 17 h 23 min

      je continue puisque je me sens inspiré aujourd’hui. les islamistes wahhabisés utilisent aussi une autre ruse (pour le compte de leurs maîtres du moyen orient bien sûr), ils parlent de l’universalité de l’Islam. Oui c’est certain que l’Islam est universel et donc facile d’accès à tout le monde même les djins, mais alors pourquoi vouloir arabiser coûte que coûte ce message s’il est universel ?? on aura donc compris que leur Islam universel veut simplement dire : asservir le monde par l’arabisation forcée de ce message réputé universel et vérifié par les conversions de nos jours de millions de gens sans aucune connaissance de la langue arabe. Vous êtes mis à nus, alors soit vous vous rendez ou bien continuez dans votre arnaque et là la dégringolade sera bien pire.

      9
      2
    Kahina-DZ
    13 mars 2018 - 14 h 11 min

    L’identité d’une personne c’est comme l’écorce de l’arbre…Ça protège contre les attaques et les intrusions extérieurs.
    Pourquoi les wahhabites font tout pour wahhabiser la Kabylie ?? Ils ont compris que juste le fait de remplacer la robe Kabyle, ou Berbère, par une Chakara Wahhabite est une victoire pour eux.
    Les Wahhabo-Salafistes ont compris que pour wahhabiser l’Algérie , il faut déraciner les Algériens en attaquant leur repère Amazigh.

    L’identité Amazigh est une protection pour l’Algérie…

    35
    6
      Chaoui
      13 mars 2018 - 14 h 28 min

      A « Kahina-DZ » :
      « L’identité d »une personne » si c’est certes comme une « l’écorce de l’arbre », c’est tout autant à la fois et le tronc et les racines…

      23
      4
        Kahina-DZ
        13 mars 2018 - 14 h 54 min

        À Chaoui,

        Vous avez tout à faut raison !
        Je me suis exprimée ainsi juste pour souligner la fonction protectrice de l’écorce de l’arbre.

        19
        7
    On vous manipule !
    13 mars 2018 - 13 h 55 min

    Encore une tentative du sionisme à moduler l’Algérie comme ils veulent pour suprimer l’Islam d’Algérie en manipulant et en se fesant passer pour des habitants de la Kabylie ou ils ont rien demander. Souvenez vous du chez du Mossad quand il à dit que  » Le point faible de l’Algérie c’est la Kabylie » En faite pour avoir l’Algérie ils passeront par la Kabylie et sur le NET pour avoir le contrôle de l’Algérie. !! l’Islam du Saint Coran et non celui inventé et salie par l’occident et l’arabie est mieux que la débauche à ciel ouvert que vous proposez!! VIVE L’ALGÉRIE ARABO-BERBERE non divisible !!! à mort les faux Algériens qui laissent des commentaires manipulateurs!!

    18
    29
      Chaoui
      13 mars 2018 - 14 h 33 min

      Ne confond pas religion avec ethnicité (race ou origine).

      18
      4
      Algérienne-DZ
      13 mars 2018 - 15 h 25 min

      L’islam a été sali par les musulmans.
      Le wahhabisme, le chiisme ainsi que le salafisme.
      Avant la venue du sanguinaire Abassi Madani, l’Algérien était pieux. Nous avions notre propre islam et étions en harmonie avec.
      Mais les barbus ont tout détruit et ont rendu service aux ennemis de l’islam.
      L’Algérie est gérée par un charlatanisme religieux bien planifié. Vos intégristes sont les pires ennemis de l’islam.

      10
      2
        Anonyme
        13 mars 2018 - 21 h 33 min

        Erreur! L’islam n’a pas ete sali par les musulmans mais par la secte manipulee des wahabo-salafistes qui l’ont reduit a sa plus petite dimension. L’islam, le vrai, respectueux des ethnies, differences humaines et autres religions, refera un jour surface.

        1
        1
    anonyme
    13 mars 2018 - 12 h 48 min

    Le mot « islamisme » ne veut rien dire, sinon dans la bouche des atlanto-sionistes occidentaux. parlons du wahabisme, courant créé de toutes pièces par un idéologue singulier aux objectifs clairs. pour contre le wahabisme, rien de plus simple : rester avec le Coran purement et durement. Refusez l’exégèse quelle qu’elle soit ! Je vous conseille de lire Karim Salibi; vous apprendrez l’origine de l’Arabie pré-islamique et les contes de fées qui ont forgé l' »Histoire » (fausse) de la religion abrahamique !

    12
    6
    Errai
    13 mars 2018 - 12 h 36 min

    La vigilance doit être de mise, car le terrain est glissant et on risque facilement de passer d’un extrémisme à un autre.
    A titre d’exemple, prenons uniquement la question de la transcription de la langue AMAZIGH, la proposition d’adopter les caractères latins sera immédiatement perçue comme une atteinte grave à l’une des principales composante de l’identité Algérienne et un arrimage à un autre monde qui n’est pas prêt de nous accepter.
    La revendication de la réhabilitation de la culturelle AMAZIGH, somme toute légitime, ne doit pas être utilisée comme un moyen pernicieux de détacher à la longue les gens de leur religion qui est majoritairement l’Islam. D’ailleurs cette idée à été longuement exposée par un certain militant de Tamazight dans une interview. Il expliquait que si le latin est utilisé comme alphabet, dans un siècle l’Islam serait minoritaire et dans un peu plus de temps il disparaîtra complètement de la vie des Algeriens (AMAZIGH).
    Ce terrain mouvant risquera à Dieu ne plaise de nous engloutir.

    12
    30
    Aneya
    13 mars 2018 - 12 h 15 min

    À croire le texte et les commentaires, pour sortir de l’immobilisme dont ils parlent, il faut crier haut et fort que tamezgha est la solution. Et cette solution nous offrira richesse et prospérité en ayant les statues de certains chefs amazighs qui vont bientôt décorer nos rues et boulevards.
    Et avec ces têtes que nous découvrirons un beau matin, l’Algérie deviendra une puissance reconnue mondialement.

    Est ce bien cela qui est projeté ?

    21
    18
    Jamil
    13 mars 2018 - 11 h 46 min

    Les musulmans n’ont jamais confisqués la culture Amazigh, les musulmans n’ont jamais interdit la langue Tamazight depuis 14 siècles c’est véridique, par contre les Imazighenes de l’Afrique du Nord ont adoptés eux-même la religion de l’Islam, la langue était utilisé comme langue de communication et d’économie et cela est resté au fil des siècles au Maghreb. L’Algérie doit rester unifiée avec ses enfants, et oui ils doivent se réconcilier entre eux, la cohésion sociale est une nécessité.

    25
    28
      AÏT Chaalal
      13 mars 2018 - 12 h 55 min

      Alors monsieur l’historien de renommée mondiale, explique nous comment le peuple amazigh a adopté l’islam sans violence? Vous voulez faire croire aux lecteurs que les amazighes ont accueilli les premiers concurrents arabes en grande pompe et à bras ouverts??
      Un peu plus de 70 ans de guerre, c’est le temps qu’il a fallu pour imposer l’islam aux Algériens de cette sombre époque.
      Le mécanisme qui empêche la dislocation d’une nation ou d’un peuple se trouve dans l’ADN de l’identité nationale de cette nation ou de ce peuple. La religion n’est pas une identité, c’est une confession et une confession ne remplace jamais la vraie identité nationale algérienne qui est la culture amazighe.

      32
      16
    Salim
    13 mars 2018 - 11 h 41 min

    Soyons lucide n’en déplaise à ceux qui veulent être plus arabe que les arabes, ou plus misilmon que les pingouins, qui eux ont développer une civilisation qui leurs appartiens et c’est tout à leur honneur. Nous nous sommes des Méditerranéens berbère point bar, c’est la génétique qui le prouve, Et il faut être fier en le revendiquant à la face de ceux qui veulent que nous soyons turque ou arabe. Les invasions nous ont décimé à l’image des indien d’Amérique ou autre peuple qui ont disparus. Nos histoire s’écrit encore et toujours tant qu’il y aura des femmes et des hommes libres, intellectuellement.

    32
    7
    Kassaman
    13 mars 2018 - 11 h 20 min

    « Seul tamazight pourra contrer l’intégrisme », c’est une hypothèse proprement incompréhensible. Les intégristes utilisent n’importe quelle religion et n’importe quelle langue.
    Les sionistes, qui se disent juifs, utilisent l’hébreu, les impérialistes, qui se disent chrétiens, utilisent l’anglais et les wahabistes qui se disent musulman utilisent l’arabe.
    Maintenant on peut effectivement régler une partie de la crise identitaire qui traverse peuple Algérien en redonnant sa juste place à la langue tamazight.
    Toutefois je ne comprends pas pourquoi vouloir à son tour imposer l’alphabet latin.
    Cet alphabet n’est apparut dans l’histoire de l’Algérie qu’il y a moins de 200 ans par la violence et le génocide.
    A contrario les Touareg a su conservé le tifinagh depuis l’antiquité!? et vous voudriez leur imposer cet alphabet complètement allogène??

    19
    19
      Wahab
      13 mars 2018 - 18 h 27 min

      200 ans seulement.
      Alors les Romains et les byzantins ils utilisait des signe chinois ?

      6
      1
    Rayés Al Bahriya
    13 mars 2018 - 11 h 06 min

    On ne peut pas duper un peuple courageux et digne. Rendez aux algériens et algériennes l’espoir et la confiance. Seule la démocratie dans un cadre fédéral sera le succès….

    22
    7
    Zombretto
    13 mars 2018 - 10 h 38 min

    Cet article laisse entendre que le pouvoir algérien est conscient du danger islamiste et veut le contrer d’une façon ou d’une autre. A mon humble avis il n’en est rien. Bien au contraire, le pouvoir veut, et a réussi à implanter l’islamisme fanatique chez nous. Il veut juste le rendre un peu plus gérable. Si le pouvoir voulait réellement contrer l’islamisme, il n’aurait qu’à l’attaquer de front, de façon claire et nette, sans passer par 36 chemins. Bouteflika et ses ministres et généraux apparaîtraient à la télévision et dans les autres médias et déclareraient clairement que l’islam est une affaire personnelle, qu’il n’y aura plus de religion d’état ni de langue officielle, que les écoles n’enseigneront plus les soit-disant « sciences » islamiques, que l’état ne dépensera plus un sou pour les mosquées, que les bourqas seront interdites, que les gens pourront bouffer du porc en plein midi en plein ramadan si ça leur chante, ça ne regardera qu’eux et non l’état, etc.
    Si le pouvoir faisait tout ça, que croyez-vous que les islamistes pourraient faire ? Ayya, dir ma fik ! Ils ont déjà darou ma fihoum, Ils ont déjà commis tous les dégâts dont ils sont capables, il ne leur reste plus aucune capacité de nuisance. Mais bien sûr, le pouvoir ne fera jamais tout ça parce qu’il a besoin de la menace islamiste pour se maintenir au pouvoir. Un peuple moderne, bien éduqué ne lui permettrait pas de rester au pouvoir, et il le sait.

    25
    7
      Anonyme
      13 mars 2018 - 11 h 55 min

      Tout à fait d accord avec vous,c est les mesures les plus urgentes qu il faut prendre….c est la meilleure manière de lutter contre l intégrisme.
      L état ne doit plus s occuper de la religion, première grande mesure:supprimer l enseignement de sciences islamiques à l école et c est comme ça qu on peut couper l herbe sous les pieds des intégristes…la foi doit être privée et transmise dans la famille comme avant.

      26
      5
    Rayés Al Bahriya
    13 mars 2018 - 10 h 31 min

    Certes mais il faut plus de démocratie participative et sociale .
    Donner espoir à une jeunesse pleine de vie.
    Un contrat social et moral salvateur et une réconciliation historique seules à même de nous
    Propulser vers une Démocratie majeure et humaniste.
    La relève doit être confortée….

    14
    3
      Anonyme
      13 mars 2018 - 11 h 19 min

      Dans le model social Amazigh il y a responsabilité et solidarité.

      16
      4
      jill
      13 mars 2018 - 11 h 24 min

      Le model social Amazigh est certe liberal, mais avec un correctif structurel fait de solidarité. Il s’agit de responsabiliser tous, puis aider qui n’arrive pas à s’atteler. Dans un navir tous seront sauvés ou perir ensemble. Etre socialiste sans l’ideologie.

      15
      5
    Anonyme
    13 mars 2018 - 9 h 06 min

    écrivez ici… Une identité c’est d’abord le noyau. L’Arab islamisme c’est poser son âme ailleurs. La nation est une identité et terre, la Ouma a été assimilée à la nation par glissement sémantique, hasardeux. Or la Numidie avait pour terroir Thamazgha, le nationalisme de Boumediene et plus une écorce du nationalisme arabe, qui repose foncièrement sur un faux anthropologique, il n’a jamais eu de nation arabe encore moins de monde arabe. Du faux on obtient de l’archi-faux. L’islamisme n’est que l’expression de cette douloureuse souffrance humaine.

    33
    10
    Anonyme
    13 mars 2018 - 8 h 27 min

    Mieux ! seule une véritable lute de libération amazigh et ouvertement anti-arabiste et en opposition avec les intérêts arabes peuvent contrer l’hydre islamiste. Un recours à des alliances stratégiques aidera ! (…)
    Vous nous poussez juste un petit peu et nous choisissons les sionistes beaucoup plus humains, moins voraces et surtout bien plus intelligents et utiles pour l’universalité que les poison arabo-islamistes. je n’ai jamais vu un arabisant écrire ne serait ce qu’une seule lettre privée sans la commencer par « bismillah … » bref sans se ligoter les bras et s’enfermant dans la coquille islamique.

    28
    27
      Argelino
      13 mars 2018 - 9 h 26 min

      Que pense tu des islamistes français anglais africains asiatiques… sont-ils des arabes ?
      Pourquoi vouloir acoller coûte que coûte l’islamisme aux arabes?
      ne sais-tu donc pas qu’il y a des arabes chrétiens au Liban, en Égypte….

      30
      12
        Anonyme
        13 mars 2018 - 11 h 21 min

        En ce moment c’est l’arabisme/islamisme qui pose probléme. les 200 000 morts n’ont pas étè le fait des franco-musulmans ou afro-musulmans.

        21
        7
        Yacine
        13 mars 2018 - 15 h 27 min

        @Argelino : Ouvrez bien vos yeux et vous vous rendrez compte que l’islamisme et l’arabisme vont de paire , et on parle d’idéologie , pas de langue ou de religion !
        L’islam en tant que religion est inoffensif !
        L’arabe en tant que langue est une richesse humaine comme les autres langues !
        Mais c’est l’utilisation de l’une au profit de l’autre et vis versa , qui constitue un coquetel détonnant , qui détruit les autres langues et les autres religions !
        La preuve , c’est l’extrême solitude des minorités arabes chrétiennes au Liban et en Egypte , persécutés par les majorités musulmanes !
        Même l’Arabie Saoudite ,qui est le principal concepteur et promoteur du wahhabisme s’est rendue compte de l’impasse historique où elle s’est empêtrée et dans laquelle elle voulait empêtrer le monde , à commencer par le soit disant monde arabe et islamique !
        Et c’est pour cette raison qu’ils font machine arrière toutes !!
        Je vous rappelle quand même que l’islam est né en Arabie et porté par les arabes vers d’autres contrées , non seulement pour propager l’islam , mais pour s’ouvrir d’autres territoires ! Donc , la relation entre les arabes est l’islam est non seulement établie , mais que ça constitue un couple interdépendant !
        D’où l’argument des islamo-arabiste , « loughat al Qor’an » la langue du coran pour justifier l’un pour l’autre ,et insinuent que l’arabe est la langue de dieux , même si cette langue existait déjà des siècles avant l’avènement de l’islam , en réponse à ceux qui réclament et défendent leur langue qu’ils veulent distinguer de l’islam comme religion !

        4
        1
    Rani Zaafane
    13 mars 2018 - 8 h 27 min

    Vouloir opposer le Tamazigh à l’islamisme ou plus justement à l’Islam est une vilaine manœuvre pour diviser les algériens et créer la Zizanie entre eux.L’islam restera le point commun entre la majorité des Algériens n’en déplaise aux résidus du colonialisme français qui veulent s’ériger en porte parole du peuple Algérien.

    37
    33
      UMERI
      13 mars 2018 - 9 h 19 min

      Désolé, y a si zafane, la langue Amazighe ne s’est jamais opposée a l’Islam des justes, des humbles ou de la sunna du prophète, mais a l’Islam radical, intégriste qui tue, qui menace, qui viole.
      Découvrez vous même dans quelle région du pays l’islamisme est plus virulent. Nous sommes contre l’idéologie importée qui a fait des ravages chez nous, restons algériens, fiers de ce qui nous unit, contre ce qui nous nuit et nous détruit, sans rancune.

      39
      7
      Anti GMG
      13 mars 2018 - 9 h 38 min

      Encore quelqu’un qui ne fait pas la différence entre Islam et Islamisme. Si tu as l’impression de voir l’Islam en Algérie c’est que tu es un islamiste. Essayer de rassembler un peuple autour d’une religion divisée ça revient à pédaler dans la semoule.

      11
      6
      Bareme
      13 mars 2018 - 10 h 38 min

      @ argelino

      Les arabes chrétiens au Liban, en Égypte ne font pas parler d’eux. Ils ne considèrent pas la chrétienté comme étant une religion et un État. Ils n’imposent pas leur religion par le « djihad ». Ils pratiquent leur religion de manière discrète, ne l’imposent pas aux autres par la force, ne veulent pas créer un État chrétien du levant…
      Quant aux islamistes français et anglais ils sont arabes et ne manquent pas une occasion pour le rappeler.
      Concernant les islamistes africains et asiatiques, ils ne sont pas le gros du contingent et sont manipulé par des islamistes arabes (Qatar, Arabie saoudite etc…).
      L’islamisme est véhiculé par des arabes pour la simple raison qu’ils croient à l’existence d’une pseudo nation « arabo musulmane « et qu’ils veulent imposer le modèle de cette pseudo nation à toute l’humanité, par la force.
      Le problème est qu’ils sont en sus de leur barbarie, très manipulable du fait de leur faiblesse d’esprit puisque tant la CIA que le MOSSAD les manipulent.
      On ne va tout de même pas accoler L’islamisme aux japonnais, aux cubain, aux africains du Sud ou aux norvégiens !!!

      23
      7
      AÏT Chaalal
      13 mars 2018 - 13 h 09 min

      Sans rentrer avec vous dans un débat stérile, je peux vous affirmer et avec des preuves formelles que les arabes concurrents ont commis les mêmes atrocités que le dernier colonisateur de notre pays. Depuis la nuit des temps, les authentiques algériens (berbères) étaient toujours en première ligne pour défendre et repousser les envahisseurs. (…).Tahya Al Djazair amazighia et non arabia!!

      26
      10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.