Deux mille Palestiniens circulent avec de vrais-faux passeports algériens

passeport syrienne
Le trafic pour l'obtention de la nationalité algérienne prend une dimension inquiétante. New Press

Le procès d’une vieille dame syrienne, d’origine palestinienne, condamnée pour «faux et usage de faux» dans une affaire de demande de la nationalité algérienne a révélé l’existence d’un vaste réseau de trafic de papiers officiels qui aurait concerné 2 000 réfugiés syriens. Selon le quotidien arabophone Ennahar, l’accusée, jugée par le tribunal de Dar El-Beïda, à Alger, aurait présenté aux autorités algériennes des documents falsifiés qu’elle aurait fait établir en Syrie, pour obtenir la nationalité algérienne, arguant qu’elle serait descendante des Algériens qui avaient été contraints à l’exil en Syrie avec l’Emir Abdelkader.

L’affaire, qui a révélé que de nombreux réfugiés syriens ont suivi la même procédure, aurait eu pour conséquence la traduction devant les tribunaux de plusieurs employés du secteur de la justice.

Le fils de l’accusée syrienne avait déjà écopé d’une peine de cinq ans de prison avec douze autres complices, précise le journal, qui croit savoir que les prévenus sont accusés d’avoir fourni de faux papiers algériens à des Palestiniens, et ce, avec la complicité de fonctionnaires algériens. 2 000 ressortissants syriens et palestiniens ont réussi à obtenir la nationalité algérienne à travers ce réseau de trafiquants, dont un employé à l’ambassade de Palestine.

L’accusé principal a été arrêté à l’aéroport international d’Alger en possession d’une grande quantité de timbres fiscaux algériens qu’il comptait utiliser en Syrie où des papiers falsifiés sont présentés à l’ambassade d’Algérie à Damas pour l’obtention de documents attestant de la nationalité algérienne pour leurs acquéreurs palestiniens vivant dans ce pays. Le trafiquant portait sur lui également des procurations qui devaient lui servir à retirer les certificats de nationalité à ses «clients». Le sésame servait, par la suite, à faire établir des extraits de naissance auprès des APC, moyennant un bakchich allant de 1 000 à 3 000 DA, selon Ennahar.

La mère de l’accusé a nié toute implication dans l’affaire, affirmant qu’elle avait obtenu la nationalité algérienne de façon légale, qu’elle avait signé une procuration pour son fils, pour suivre la procédure en son nom, mais qu’elle ignorait qu’il s’en était servi pour en faire un moyen d’enrichissement illicite à travers son usage abusif.

L. S.

Comment (29)

    Sagesse
    15 mars 2018 - 16 h 30 min

    L’un de nos nationalistes disaient : « J’ai beau regarder cette nation algérienne, dans l’histoire, dans les cimetières, je n’ai jamais trouvée « . Un mélange hors nature et sans consistance depuis 1512. Je me disais pourquoi ce nationaliste était-il arrivé à cette conclusion ? J’ai commencé à le comprendre depuis le début des années 1980. Je m’en irai à mon tour et je laisserai derrière moi la gabegie, la honte et l’opprobre de l’histoire.




    1



    0
    Anonyme
    13 mars 2018 - 18 h 28 min

    Mohamed Boudia le militant Algérien de la cause palestinienne a été tué en 1973 devant l’université de Jussieu à Paris avec une bombe placée dans sa voiture par le Mossad grâce à une Syrienne qui travaillait pour Israël et qui a trompé Boudia en gagnant sa confiance.
    Une partie du commando y compris cette Syrienne a été liquidée en Grèce par une unité de la SM qui les a suivit depuis Paris.
    Les Syriens, Palestiniens et Libanais ne sont pas fiables, ils s’installent facilement en Algérien en se mariant avec des Algériennes comme les Marocains et Tunisiens.




    25



    4
      Far West
      13 mars 2018 - 19 h 36 min

      Anonyme 18h28;merci pour votre témoignage;juste un petit rappel qui était le chef a l’époque;c’est bien l’Algérien cent pour cent locale avec de vrais moustache Allah yarahmou




      20



      3
    Anti Khafafich ⴰⵎⴳⵉⵍⵍ ⵜⵉⵢⵉⵍⵍⵉ
    13 mars 2018 - 14 h 49 min

    nous commençons à goutter les bienfaits de « l’état civil » !!




    16



    5
    Makhloufi
    13 mars 2018 - 14 h 49 min

    Quid des 450.000 clandestins marokis qui circulent en toute liberte a travers le terrortoire national, constituant une bombe a retardement et que ni nos politiques ni meme notre presse n’osent en parler ?




    25



    8
      kader
      13 mars 2018 - 18 h 18 min

      oui makhloufi tu as tout a fait raison wallah c’est une bombe a retardement il y a meme des marocains dans le journalisme pro makhzen et anti algerie et anti equipe nationale ils se sont bien infiltré parmi nous algeriens pour bien nous saboter de l’interieur et sans parler des palestinien et syriens qui circulent aussi avec des faux vrai passeport c’est tres tres tres grave pour l’algerie et notre peuple LE SEUL MOYEN DE PROTEGER L’ALGERIE et LES VRAI ALGERIENS DE SOUCHE C’EST DE CHANGER LES PASSEPORTS ET CARTES D’IDENTITE MEME SI CA COUTE DES MILLIARDS AU MOYEN nos soldats et policiers auront moins de travail a proteger l’algerie car l’ennemi est a l’interieur le loup est dans la bergerie la preuve avec tout l’effort qui font nos soldat pour securisé l’algerie ils ne parviennent pas A 100% il y a encore de l’insecurité et des espions qui se baladent en toute liberté




      16



      4
    Anonyme
    13 mars 2018 - 14 h 43 min

    Il parait que même les migrants clandestins arrivent à se procurer la nationalité Algérienne en payant une CHIPPA.
    Il parait que Tamenrasset s’est transformée en un marché de la nationalité Algérienne.

    Une enquête est requise.




    32



    8
    Kahina-DZ
    13 mars 2018 - 14 h 37 min

    Notre passeport est devenu un chiffon à la portée de tout le monde. Idem pour la nationalité Algérienne qui se vend comme des petits pains.

    Que font nos services de sécurité ????
    L’armée est aux frontières, où sont les hommes de Hamel ??




    38



    8
    Riposte !
    13 mars 2018 - 14 h 12 min

    Que les Algériennes et Algériens chassent de l’Algérie ceux qui ne sont pas Algérien avant qu’ils soit trop tard!!! chassons les de chez nous.car le gouvernement est de mèche avec les pays qui nous les envoient !
    BASTA TROP C’EST TROP ! Nos martyrs ne sont pas morts pour rien!! finnissons le travail !




    35



    8
    C'était prévisible !
    13 mars 2018 - 13 h 59 min

    Alors il y a surement des Espions ou Israélien dans le lot et il va falloir modifier nos passeports et cartes biométrique créer par une entreprise proche de l’Armée Francaise !!




    32



    5
    BabElOuedAchouhadas
    13 mars 2018 - 13 h 32 min

    Et certainement qu’une bonne partie de ces palestiniens sont soit des agents du Makhnez soit des agents du Mossad.

    Et pendant ce temps nos enfants vont au stade pour soutenir l’équipe de la Palestine et insulter la nôtre.




    47



    12
    Anonyme
    13 mars 2018 - 12 h 38 min

    et dire qu’un citoyen algerien doit faire la queue parfois dès de 4 heure du matin jusqu’a tard l’après midi, devant un consulat, pour obtenir un passeport…..!




    36



    3
    Anonyme
    13 mars 2018 - 12 h 28 min

    Et ce n’est que le commencement mes frères car palestiniens ou autres arabes, il nous faut nous en méfier comme de la peste. L’exemple le plus frappant, c’est mech3al qui dés qu’il a mis ses pieds en terre qatarie s’est mis à nous tomber dessus!! Quant aux africains, c’est une véritable « mossiba » qui nous arrive mes chers naïfs Algériens qui ont oublié peut-être que ce sont les sénègalais et autres noirs qui coupaient les mains de nos femmes en 1945 à SETIF, GUELMA et KHERRATA pour leur voler leurs bracelets en or. A
    u lieu de crier haro sur le baudet et pourquoi pas les expulser, Continuez à leur donner du dinar qu’ils exporteront en devises, mettez vos filles en danger de mort en cas de viol et transmission du sida comme c’est déjà arrivé!!!




    36



    9
    Anonyme
    13 mars 2018 - 11 h 55 min

    Ça alors!




    11



    5
    salim
    13 mars 2018 - 10 h 51 min

    C’est très grave pour l’administration algérienne.




    31



    5
      Anonyme
      14 mars 2018 - 7 h 43 min

      Pas du tout, car cette administration et d’autres centres de décision sont fortement corrompus. Un fonctionnaire quel que soit son poste et sa paie ne peut pas construire une villa à coups de milliards, se payer des voitures et un niveau de vie sans commune mesure avec sa situation sans être inquiété par les services concernés. Malheureusement, la voie a été ouverte par Boumediène qui a bien dit, je cite: « personne ne travaille dans le miel sans se lécher les doigts… ».




      0



      1
    Anonyme
    13 mars 2018 - 10 h 04 min

    C’EST TRES GRAVE, carrément des passeports et la nationalité ???? les algériens qui les ont aidé doivent être pendus à la place des martyrs si c’est à Alger. Oran aussi cette belle ville appartient aux subsahariens et les citoyens ne se rendent même pas compte de ce danger de mort.
    Je viens de lire sur le trafique avec le médicament TRAMADOL (des milliers de comprimés) exercé par un subsaharien (que les citoyen de Tamanrasset appellent soudanais), le plus étonnant est que le journaliste ne dévoile pas l’identité de cet intrus (à la peau noire) c’est les commentateurs qui ont reconnu cet africain et 2 femmes certainement nigériennes ou maliennes.




    42



    6
    Anonyme
    13 mars 2018 - 9 h 25 min

    Pourquoi des faux passeports, les Palestiniens et Syriens sont chez eux en Algérie, et doivent faire l’objet d’une procédure spéciale et accélérée pour leur permettre un accès en Algérie. L’Algérie serait elle devenue à ce point exsangue qu’elle ne puisse accepter 2000 réfugiés supplémentaires




    14



    68
      Anonyme
      13 mars 2018 - 12 h 41 min

      vous avez parfaitement raison,tout le monde est chez lui en algerie, sauf…. L’algerien!!




      43



      3
      Anonyme
      13 mars 2018 - 13 h 12 min

      tu as oublie Les africains subsahariens qui sont aussi chez eux en algerie!! ils peuvent tout se permettre au point ou l’algerie est devenue CAPITALE MONDIALE DE LA MENDICITE!!




      30



      7
        Algerienne16
        13 mars 2018 - 13 h 44 min

        Anonyme
        13 mars 2018 – 13 h 12 min
        Entièrement d’accord avec vous sur la nouvelle appellation du territoire algérien, Alger  » l’ex-capitale des révolutionnaires » est devenue la capitale des mendiants et grands gangsters africains noirs qui bénéficient d’une étrange liberté pour mendier, trafiquer, droguer, arnaquer, agresser, falsifier, polluer, construire des murs penchés dans les fameux chantiers gérés par des turques et des chinois et le comble de ceux qui ne travaillent même pas louer des villas et des appartements parmi les familles algériennes qui se plaignent de leurs nuisances et ne peuvent rien faire, ….la liste est très longue je vous laisse continuer.




        21



        5
      Anonyme
      13 mars 2018 - 14 h 13 min

      Des palestiniens ont épousé des juifs sionistes (dont les parents sont agents du mossad) et certains œuvrent pour le mossad depuis les années 80/90. On n’entre as en Algérie comme on entre dans un moulin. Il faut vérifier tout leur passé.




      25



      3
    Ali8
    13 mars 2018 - 8 h 51 min

    Sans compter les passeports de certains de nos dirigeants,l’Algerie est devenue la risée du monde moderne,et bientôt la population de souche sera forcée à l’exode pour les remplacée par de nouveauxs citoyen s venants de partout du monde,meme méthode que l’ex occupant




    47



    6
    Anonyme
    13 mars 2018 - 8 h 28 min

    Et comme ça ils poseront des bombes au nom de l’Algérie !




    50



    8
    voila
    13 mars 2018 - 8 h 21 min

    Désistement total de l’état,le pays et au bord d’un gouffre dont personne ne connait la profondeur et un cinquième mandat est a l’horizon pour l’y précipité directement




    52



    10
    Moh
    13 mars 2018 - 7 h 22 min

    Que dire des Marocains alors.




    36



    10
      anonyme
      13 mars 2018 - 8 h 27 min

      Plus grave que dire des subsahariens qui sont entrain gagner de l’argent en mendiant et/ou en trafiquant et/ou soit disant en travaillant. Cet argent chez les clandestins subsahariens sera bientôt une arme contre les algériens avec l’aide des traitres fonctionnaires algériens.




      46



      9
        Moh
        13 mars 2018 - 11 h 08 min

        Je suis d’accord avec vous au sujet des subsahariens mais certains Marocains sont carrément aux commandes dans les hautes sphères de l’état et qui protègent et intègrent leurs compatriotes clandestins à miner la société algérienne de l’intérieur par tout les moyens: naturalisations, mariages etc.
        Aucun policier n’ose toucher à un clandestin Marocains.




        34



        5
          Anonyme
          13 mars 2018 - 11 h 35 min

          à Moh

          Oui je comprends, j’ai entendu se vanter un marocain (vieux) qui réside en France et qui s’est permis de construire illicitement une maison à Chlef , il parlait en riant sur les facilités en Algérie.




          25



          6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.