Le Polisario vend aux enchères du phosphate volé par le Maroc

Maroc Phosphate
Le cargo NM Cherry Blossom sur lequel le phosphate sahraoui a été saisi. D. R.

Une vente aux enchères de 55 000 tonnes de phosphate sahraoui saisies à bord du cargo NM Cherry Blossom à port Elisabeth a été lancée ce lundi par les autorités sud-africaines, à la suite d’une demande du Front Polisario, ont déclaré les organisateurs de cette vente, dont les revenus seront aux Sahraouis, propriétaires légitimes des ressources du Sahara Occidental.

Un représentant du Front Polisario, Kamel Fadel, a déclaré à l’agence de presse Reuters que le peuple sahraoui «serait heureux de tout résultat de la vente». «Nous espérons que la vente aux enchères suscitera un intérêt significatif maintenant que notre demande a été soutenue par la décision de la Haute Cour» sud-africaine, a ajouté Kamal Fadel, indiquant que «les fonds recueillis de la vente seront transférés aux autorités sahraouies qui pourraient les utiliser à l’avenir pour poursuivre des affaires similaires». «Ce n’est que le début et nous prévoyons de cibler toute personne qui traite illégalement avec nos ressources», a soutenu Fadel, selon l’APS qui reprend l’information.

Le Front Polisario avait informé les autorités sud-africaines que le phosphate avait été transféré du Sahara Occidental, territoire illégalement occupé par le Maroc et, à ce titre, le bateau devait être saisi. Les autorités sud-africaines avaient saisi, à leur tour, la justice qui a décidé de réquisitionner le navire immobilisé au port Elisabeth depuis le mois de mai 2017. La Haute Cour sud-africaine avait jugé, le 23 février dernier, que la République arabe sahraouie démocratique (RASD) était propriétaire de l’ensemble de la cargaison de phosphate chargée sur le navire, destinée à la Nouvelle-Zélande.

Après cette première décision, la même Cour a répondu favorablement à la demande du Front Polisario et accordé un délai de 30 jours, qui débutent le 19 mars, pour vendre les 55 000 tonnes du phosphate en question.

Pour rappel, le cargo en question avait quitté la ville sahraouie occupée Laâyoune le 13 avril 2017 et avait pris la route du Cap de Bonne Espérance et s’était arrêté à Port Elizabeth afin de s’approvisionner en fuel.

R. I.

Comment (19)

    Anonyme
    20 mars 2018 - 12 h 31 min

    Le seul problème, c’est qu’il ne restera pas grand’chose pour le polisario, exceptée la victoire diplomatique, puisque l’argent de la vente servira d’abord à indemniser le propriétaire du bateau et à récupérer les frais de justice




    6



    3
    aqil2
    20 mars 2018 - 10 h 27 min

    Le meilleurs est à venir. Tenez-vous bien, ceux qui n’ont pas lu un article parut dans l’excellent Hesprress, torchon au service du son excellent dégénéré. il rapporte que le phosphate du Maroc sera remplacé par le phosphate Tunisien. que l’Union européenne a constaté une forte présence de cadmiums dans le phosphate marocain, les Européens se préparent à adopter une nouvelle résolution concernant l’import du phosphate marocain et ses dérivés d’engrais et d’engrais agricoles interdisant leur importation future pour non-conformité aux normes environnementales et sanitaires spécifiques. C’est dans la cavité du minéral naturel que le cadmium se trouve, il pénètre dans le sol et pollu l’eau et les plantes…l’intoxication au cadmium peut se faire de manière aiguë ou chronique, avec des lésions essentiellement pulmonaires, osseuses et rénales, ses composants sont extrêmement toxiques, même à faibles concentrations… Le parlement européen a déjà approuvé, en octobre 2017, le plan de la Commission européenne visant à limiter la quantité de cadmium autorisée dans les engrais minéraux vendus sur le marché européen. Les membres du Parlement européen ont voté en faveur de la proposition de la Commission de réduire les niveaux de cadmium dans les engrais à 20 mg / kg pour une période progressive allant jusqu’à 16 ans;




    8



    6
    Yeoman
    20 mars 2018 - 6 h 10 min

    Le genre de nouvelles qui vous aident à bien commencer la journée. Bon vent amis Sahraouis. Ne lâchez rien.




    15



    7
    Ahmed ADDOU
    20 mars 2018 - 0 h 37 min

    Il paraît que de moins en moins de marocains continuent à croire à ce subterfuge de marocanite du Sahara Occidental notamment depuis le dernier Arrêt de la Cour de Justice de l’Union Européenne.




    17



    8
    Hafraoui
    20 mars 2018 - 0 h 32 min

    Le slogan disant le Maroc de Tanger à Lagouira vient de prendre un sérieux coup avec cette affaire.




    17



    8
    RasElHanout
    20 mars 2018 - 0 h 25 min

    Et pourtant je lisais fin janvier dernier dans la presse inféodée au Palais que l’Afrique du Sud allait retirer sa reconnaissance de la RASD après que le Mongolien M6 avait daigner accordé 20 minutes d’entretien à Zuma lors du Sommet UE-UA de décembre dernier en Côte d’Ivoire.

    A moins que j’ai raté un acte de ce feuilleton à la sauce Makhneziste.




    14



    8
    Rachid Djha
    20 mars 2018 - 0 h 16 min

    On peut mentir à ses naïfs sujets un temps mais jamais tout le temps.




    17



    8
    Kamel
    20 mars 2018 - 0 h 14 min

    Une autre gifle à Mimi6 ?




    17



    9
    Med Benhamou
    20 mars 2018 - 0 h 12 min

    Le drame est que la presse propagandiste du Régime colonialiste du Makhnez n’a dit aucun mot sur cet événement a moins que le Makhnez à peur de la réaction du peuple marocain.




    17



    9
    M'hamed HAMROUCH
    20 mars 2018 - 0 h 09 min

    La fin de la féodale prédatrice famille allaouite allochtone au Maroc se précise de jour en jour même si personne ne soit en mesure de dire aujourd’hui si le fils du Glaoui H2 finira au mieux comme Ben Ali ou au pire comme Kadhafi.




    15



    9
    BabElOuedAchouhadas
    20 mars 2018 - 0 h 05 min

    Une grosse victoire diplomatique après l’arrêt de la CJUE du 27 février dernier et la prochaine Résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU de mois d’avril prochain.

    Bravo à la diplomatie de la RASD.




    16



    8
    Kader
    20 mars 2018 - 0 h 00 min

    Le rêve du «Sahara marocain» est en train de s’effriter comme un château de sable au bord d’une plage ou la mer est démontée par de grosses vagues.




    18



    7
    Anonyme
    19 mars 2018 - 21 h 11 min

    C’est à ce titre, que le M.A.E. marocain a été convoqué par la commission parlementaire du Makhzen.




    17



    9
    Anonyme
    19 mars 2018 - 21 h 05 min

    Aucun pays, ni aucune entreprise commerciale ou agricole ne l’achètera à cause du risque d’être poursuivi pour recel. Certes, c’est une victoire pour le polisario mais qui ne dépassera pas la frontière de l’Afrique du Sud




    17



    28
    Ziad ALAMI
    19 mars 2018 - 21 h 04 min

    C’est à ce titre, que la m.a.e. marocain a été convoqué par une commission parlementaire du Makhzen pour expliquer ses défaites contre le Polisario.




    21



    12
    Anonyme
    19 mars 2018 - 20 h 54 min

    C’est à ce titre, que le M.A.E. marocain a été convoqué par la commission parlementaire du Makhzen.




    17



    13
    FATEM95
    19 mars 2018 - 20 h 45 min

    La meilleure information de la journée , je croyait que les relations étaient au mieux entre l’Afrique du Sud et le mar’ook
    dont Shlomo VI d’après la propagande du makhnaz avait rencontré Jacob Zuma a Abidjan le 29 /11/ 2017 et ensuite faire une photo de famille avec Brahim Ghali je comprends pourquoi le roi des povres s’est fait opérer surtout que la CJUE
    a dans son verdict ajouté une couche juste après la décision du tribunal de Prétoria que le Phosphate appartient aux
    Saharaouis il semble que 2018 la RASD compte les défaites au dépends du royaume qui pour lui c’est la Bérézina !!




    26



    14
    Ziad ALAMI
    19 mars 2018 - 20 h 10 min

    Très bonne initiative. Mes félicitations au peuple du Sahara occidental.




    30



    16
      Reda
      20 mars 2018 - 0 h 18 min

      @Ziad ALAMI. Il faut aussi féliciter l’Afrique du Sud pour son respect du Droit international.




      18



      8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.