Bernard-Henri Lévy pouvait-il ignorer le financement libyen de Sarkozy ?

Bernard-Henri Lévy Sarkozy Libye
Bernard-Henri Lévy en compagnie de Nicolas Sarkozy. D. R.

De Paris, Mrizek Sahraoui – «Tu m’étonnes !», aurait-on dit à un intime. Avec un tel bilan de la révolution dite «du 17 Février» – un chef d’Etat assassiné, un peuple toujours en proie à la guerre civile, un pays dépecé, divisé en territoires ennemis dont les richesses profitent au monde entier, surtout aux criminels, sauf au peuple libyen, une région devenue capitale mondiale des trafics en tous genres, de surcroît, fief des réseaux terroristes –, Bernard-Henri Lévy a (ré)affirmé, ce vendredi, au micro d’Europe 1, que la guerre en Libye «était juste».

Sur cette funeste intervention en Libye, le philosophe de pacotille, lors de cette sale guerre, en cheville avec Nicolas Sarkozy qui a dû tirer les marrons du feu avec l’avantage, d’une part, d’en avoir fini avec Kadhafi qu’il fallait faire taire pour les raisons que les juges français semblent connaître, et, d’autre part, l’espoir, en instrumentalisant alors la chute du guide, de relever, une année plus tard, en 2012, le défi de se succéder à lui-même, «n’a pas de doutes sur les motivations de Nicolas Sarkozy».

Postulons que nous sommes volontiers d’accord avec cette déclaration ! Pouvait-il, en effet, ne pas être au courant, lui le chef d’orchestre de la musique macabre qui se jouait avant, pendant et après la supercherie du «printemps libyen» ? Il le dit clairement sur les ondes d’Europe 1 : «Je ne suis pas le plus mauvais témoin de ces semaines-là et de ces mois-là». Rien que pour cette affirmation, le juge Serge Tournaire devrait l’entendre, au moins comme témoin dans l’affaire du financement illicite de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, par l’argent libyen. Sans doute a-t-il des choses à dire à ce sujet.

Comme si les crimes contre le peuple libyen, commis au nom d’une prétendue intervention militaire humanitaire, n’eurent pas existé, les atrocités perpétrées par l’Otan contre la population civile furent une simple fable, la démocratie, cette chimère tant promise d’un côté et tant attendue de l’autre, prospéra, en un mot, comme non rassasié de tout le sang versé depuis, Bernard-Henri Lévy, pour parer au terrorisme qui frappe la France, suggère de réserver le même traitement à la Syrie. Le va-t-en-guerre est en décalage et, visiblement, en retard d’une guerre. La politique et les relations internationales ayant changé depuis, cela a dû lui échapper.

Alors même que le monde entier est unanime sur les conséquences dramatiques de la guerre en Libye, sur laquelle porte une lourde responsabilité et devra, peu importe quand et où, répondre Bernard-Henri Lévy, il existe encore des voix, celle de Henri Guaino en l’occurrence, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, qui soutiennent qu’entre l’état actuel de la Libye et voir survivre Kadhafi, le choix est simple et vite fait. Le sort de la Libye et de celui du peuple Libyen, manifestement, importent peu. Mais, osons cette comparaison scabreuse, lorsqu’il s’était agi, notamment, de l’affaire Daniel Pearl, du nom du journaliste américain pris en otage puis assassiné au Pakistan, en 2002. Bernard-Henri Lévy avait, rappelons-le, remué ciel, terre et mer pour connaître la vérité, trouver les assassins, déterminé alors à élucider le mystère de sa mort, quel qu’en ait été le prix. La suite est connue : les assassins du journaliste du Wall Street Journal sont retrouvés, poursuivis et condamnés à mort.

Cela dépasse le cadre des deux poids et deux mesures.

M. S.

Comment (14)

    CHAOUI-BAHBOUH
    1 avril 2018 - 22 h 44 min

    Quand deux juifs se rencontrent de quoi, ils parlent d’argent évidement, l’Argent de Kadhafi, a été partagé pour ces sionistes et Eric Zemour, et j’en passe la liste est très longue, le sioniste n’a qu’un seul Dieu c’est L’argent, lorsque un juif meure, ceux qui lui rendent visite dans son cercueil lui glisse de l’Argent, mais certains comme Sarkozy et consorts, ils prennent l’argent en liquide et lui laisse des chèques, comme il se fait au Mure de Lamentation ils glissent des bouts de papiers comme signe de message, pour implorer Dieu, puisque les billets de banque, ne n’ont aucune valeur au royaume de l’au de là !!!




    8



    4
    LE NUMIDE
    1 avril 2018 - 21 h 21 min

    « Bernard-Henri Lévy pouvait-il ignorer le financement libyen de Sarkozy ? ».

    Oh que NONNNNN !!!!!! Sûrement pas….. Il est le premier criminel qui a assassiné KADAFI de son froid.




    12



    2
    Le Patriote
    1 avril 2018 - 18 h 31 min

    « Bernard-Henri Lévy pouvait-il ignorer le financement libyen de Sarkozy ? » demande le titre. Très bonne question et très bonne argumentation de l’auteur. En tant que simple lecteur, je suggère de poser une question subsidiaire: « demander son avis à Saïd-samdi.




    7



    4
    Anonyme
    1 avril 2018 - 17 h 53 min

    Tout comme il est « juste  » que ton pote Sarkozy et toi passiez devant le TPI .Un scorpion qui fait des éloges à ses piqûres mortelles, et à celles d’une vipère venimeuse. Un cachot dans les ténèbres et dans les confins de l’humanité vous sied tous les 2 à merveille.




    9



    3
    Anonyme
    1 avril 2018 - 13 h 25 min

    Une espèce a effacé de la terre




    12



    4
    Elguerroumi
    1 avril 2018 - 11 h 59 min

    Comment s’imaginer un seul instant que bhl ne puisse être au courant des actes criminels de Darko ! Lui qui partageait tout avec lui leurs fidélité aux sionisme et aide politique et matériel a l’entité sioniste ,je pense que bhl a été le maitre d’oeuvre et sarko la main armée !




    25



    4
    karimdz
    1 avril 2018 - 11 h 40 min

    La question ne se pose même pas, tellement c est évident, mais on se demande s il y a encore une justice en France, le crif israélien est devenu un état dans l Etat et fait sa loi et protège les voyous et criminels sionistes.




    35



    4
    UMERI
    1 avril 2018 - 11 h 11 min

    Si on applique la sentence de crime contre l’ humanité à l’encontre de Sarkozy, il est évident que ses complices, en premier lieu, B H L le pervers, Hortefeux, Guéant, ses hommes de mains, doivent être condamnés, tout comme l’ ont été les généraux S S, d’Hitler, condamnés et exécutés pour génocide.




    30



    4
    Zaatar
    1 avril 2018 - 10 h 23 min

    J’ai encore en mémoire les scènes qui montraient les derniers moments de Kaddafi happé par la foule libyenne quand il fût assassiné après qu’on lui ait fait subir les pires atrocités, notamment celle du bâtolai n d’un manche à balai. Il est souhaitable qu’on fasse subir la même chose à ce « philosophe de pacotille » et à son ami sarko le terroriste. Des êtres pareils il en existe malheureusement beaucoup sur la planète, voyez ce qui se passe à Gaza… l’Arabie Yahoudite avec son roi et tous ses princes devrait y passer à cette épreuve du bâton de manche à balai brisé.




    36



    5
    nectar
    1 avril 2018 - 9 h 49 min

    Levy et Sarko sont les revers de la même pièce..Il faut pas s’étonner que la secte des assassins est bien soudée pour ne rien dévoiler, quitte à faire prendre des mensonges pour des vérités. Sarko et Levy et d’autres personnalités occidentales, sont des criminels notoires et leurs mains sont tâchées à jamais du sang des humbles..Les interventions au nom de la démocratie est une litanie démodée, seuls les intérêts des multinationales comptent et ces assassins sont des hommes de service en costume_cravate.




    43



    3
    Les Égarés Wahabites
    1 avril 2018 - 9 h 27 min

    BHL la racaille des cinq Étoiles. .L’anti Juif mais sioniste jusqu’à la moelle.




    39



    6
    LE NUMIDE
    1 avril 2018 - 9 h 11 min

    Kadafi est un corrupteur comme tous les rois arabes bédouins de son acabit ils ont ça dans le sang et BHL et Sarkozi sont des corrompus juifs sionistes et ils ont ça dans le sang aussi .. et la Lybie terre berbère conquise sous les armes et les massacres par les généraux Ommeyades doit revenir à son identité véritable tôt ou tard sinon jamais la paix ne sera en Afrique du nord .. les berbères ne lâcheront jamais le morceau quand bien même tous les mensonges et toute la propagande arabo-wahabiste qui les entoure .. voila la sujet qui doit intéresser les algériens et les berbères du Nil à l’Atlantique .. le reste ce n’est que des bobards et des supputations de charlatans .. l’histoire est en branle et personne ne pourra arrêter son cours .. ni les juifs ni les arabes ni leurs idéologies sémitiques criminelles : le sionisme et le wahabisme n’ont plus rien à offrir aux peuples d’Afrique du Nord ..ils doivent déguerpir .. les berbères n’ont rien attendre de ces deux fléaux de l’humanité …




    25



    12
    un Rom devenu français !
    1 avril 2018 - 8 h 34 min

    et dire que ce guignol dirigeait la cinquième puissance nucléaire du monde , la France .!!!waw , c’est juste de la folie .
    il mérite, lui et BHL, la prison à vie pour avoir fait renverser des Etats et participé trés activement à créer des guerres un peu partout dans le monde dit « arabe » à des fins personnelles et financiéres.




    51



    4
    awrassi
    1 avril 2018 - 7 h 32 min

    L’assassinat de la vieille dame juive et la marche blanche en son hommage ont fait comprendre aux Français qu’il leur fallait réfléchir sur la place et l’existence du CRIF, dont BHL est l’un des animateurs par excellence. Le sionisme et la haine « sémite » vont connaître des heures sombres très bientôt … Il faut consulter les sites d’information français non alignés (Panamza, etc.) !




    31



    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.