Bouteflika et le foot

Mondial-2026 Algérie Maroc
Hafid Al-Alami, président du comité marocain d'organisation du Mondial-2026. D. R.

Par R. Mahmoudi – L’intervention personnelle du président Bouteflika, comme l’a révélé le ministre de la Jeunesse et des Sports, pour soutenir la candidature du royaume du Maroc pour l’organisation du Mondial-2026, s’inscrit-elle dans une démarche bien réfléchie visant à apaiser les tensions diplomatiques permanentes entre les deux pays ? Est-ce une réponse à l’initiative prise par Rabat, en janvier dernier, de participer à la réunion des 5+5 à Alger et saluée comme un geste allant dans le sens d’un réchauffement des relations, au moment où les accusations mutuelles et l’escalade médiatique entre les deux capitales avaient atteint leur apogée ?

Quelles que soient les motivations et les lectures qu’on peut en faire, ce geste de fraternité, aussi symbolique soit-il, est susceptible d’instaurer un nouveau climat entre les deux capitales, à l’heure où la question du Sahara Occidental, qui est la principale cause de discorde, semble pour une fois bien prise en charge par les Nations unies.

On peut, en effet, préjuger d’ores et déjà que cet appel du pied du président Bouteflika puisse redonner du baume au cœur et restaurer la confiance chez les Marocains, victimes d’un matraquage médiatique quotidien, leur montrant l’Algérie comme «l’ennemi» (dixit Mohammed VI). Ce qui n’est pas forcément le cas des sphères politique et diplomatique du Makhzen, où toute initiative venant d’Alger est assimilée à une manœuvre dilatoire ou une ruse de guerre. Pis, le Maroc, assuré du soutien aveugle de ses protecteurs français et américains, a pris l’habitude de répondre à des gestes d’apaisement similaires par des provocations toujours plus virulentes.

Sauf que, peut-être cette fois-ci, et au vu de la conjoncture régionale, les deux pays semblent condamnés à retisser leurs liens de fraternité et à se montrer soudés face notamment à cette dangereuse razzia menée par les monarchies du Golfe en direction des pays de la région. D’où sans doute aussi l’urgence de reconstruire ce grand ensemble maghrébin, aujourd’hui menacé de toute part.

R. M.

Comment (26)

    awrassi
    3 avril 2018 - 8 h 08 min

    On ne parle pas avec son coeur quand on on est diplomate mais avec sa tête. La prise de position du président a plus d’incidences positives que négatives. Nous sommes à l’ONU, à l’OUA, à la Ligue arabe, à la FIFA, etc., etc. Nous avons donc des obligations à respecter dans le cadre de toutes les conventions que nous avons signées. Comment voulez-vous que notre président dise non au soutien du Maroc ? Dans un seul cas : poser un ultimatum et annoncer que l’Algérie ne participerait pas à la coupe du monde dans ce pays parce qu’il ne respecte pas l’autodétermination du peuple sahraoui. Seulement voilà : toutes les instances que j’ai citées se fichent complètement de toutes les conventions auxquelles elles font adhérer les petits toutous que nous sommes ! Avec cette décision, l’Algérie reste ainsi tapie dans l’ombre et s’assure une protection contre toute critique ! Si vous détestez les Marocains, c’est une chose, mais l’avenir de l’Algérie vaut-il votre détestation ? Et ne nous sortez pas le « clan d’Oujda ». Il y a mille clans en Algérie.




    3



    3
      Anonyme
      7 avril 2018 - 0 h 30 min

      Nous sommes à l ONU comme la plupart des pays du monde 197 pays membres ; nous sommes a l UA comme la Bulgarie est à l EU ;
      mais tt ses dirigeants sont élus par leur peuples respectifs ;un peu moins vrai en Afrique ; l Algérie passe avant l UA comme la France passe avant l EU. En 2010 l affront de l Egypte agresseur cpntre nos joueurs ; la réponse de Bouteflika était cinglante vs pensez vraiment que ce jour la il a pensé à la CDM c était bien au dessus de ca ; le Maroc est un pays voisin qui ne cesse de nous provoquer de nous attaquer de nous denigré ; cest un pays colonisateur il occupe des terres qui ne lui appartiennent pas et que nous soutenons la partie adverse depuis 1975 donc oui si il le faut nous ne participerons pas au Maroc même si nous étions qualifié comme nos athlètes ne participe aux combats ou au matchs basket ou handball con(re les sportifs israéliens ; je n ai absolument rien contre le peuple marocains et mêmes les juifs sauf les radicaux extrémistes et sionistes de ttes religions ; y en a partout la preuve et bien contre leurs états sionistes et leurs politiques agressives et violentes …ca me suffit moi ca pour pas les soutenir ;voila ce que nous devons boycotter. je vais pleuré mourir si je fais pas une CDM au détriment de mes convictions et de mes principes et de notre doctrine pour la défense des peuples opprimés ; notre identité nationale est notre charme elle n est pas a vendre elle nous appartient et elle est unique au monde je l échangerai pas ctre 30 qualifications et trois finales de CDM mais ca n engage que moi ; on a pas participé pdt plus 20 ans avt celle de 2010 . pkoi ce changement radical de nos autorités envers celui qui nous déteste et qui va a l encontre de la doctrine algérienne?




      0



      0
    Rayah
    1 avril 2018 - 21 h 16 min

    Ce geste de la part de notre gouvernement est honteux, aussi honteux que la poignee de main de Ouyahya avec le No6. Ce geste montre encore que notre gouvernement meprise l’opinion publique. Le regime marocain attend toujours ce genre de geste de notre part. On baisse la garde et c’est le moment de nous poignarder dans le dos. C’est la facon de faire du regime marocain , il n’en connait pas d’autre. Je prefere de vivre avec la menace du regime lache marocain car au moins je serai pret a toute eventualite car lui tendre la main c’est prendre le risqué de mourir les yeux fermes.




    8



    6
    Rodéo
    1 avril 2018 - 17 h 57 min

    Ce soutien est bizarre quand on voit tous les malheurs que nous fait subir le Maroc drogue , migration clandestine de marocains , lobby anti algerien payé avrc l’argent du pauvre peuple marocain et j’en passe , tout ça et notre président soutien2 ce mauvais voisin et finalement je crois qu’il (Boutef) l’a fait pour avoir la paix et pouvoir finir son mandat dans la quiétude mais hélas il ne le lui fera aucun répit.




    6



    5
    Anonyme
    1 avril 2018 - 16 h 19 min

    L’écrasante majorité des Marocains vivent dans une misère alarmante et l’illuminé sultan décide d’ériger ce qu’il voulait être le plus haut building d’Afrique. Des régions entières dans le sud est du pays et dans presque tout l’Atlas vivent un isolement total faute d’infrastructures routières et de moyens de transport. Le génie du monarque lui inspire d’investir dans un TGV reliant la région entre Rabat et Tanger. Le budget alloué à ce projet mégalomane est susceptible d’ouvrir un réseau routier dans la totalité des régions isolées. Le Maroc abrite le taux d’analphabétisme le plus élevé au Maghreb sans parler de la qualité misérable de son enseignement et le sultan inspiré décide de s’engager dans une concurrence folle avec des pays comme le Canada et les USA pour l’organisation de la coupe du monde: une anecdote marocaine raconte l’histoire d’un homme n’ayant rien à mettre sur le dos qu’un tissus étriqué lui servant de cache sexe. Un bienfaiteur s’approchant lui demande pour savoir ce qu’il désire avoir, et le misérable bonhomme de lui répondre: une bague mon seigneur. Il est vrai que le roi du Maroc détient une richesse qui le classe en tête du palmarès mondial, une fortune volée au peuple marocain. Mais aller jusqu’à ces extrême doit pousser le gouvernement algérien à penser à ces réalités tragiques avant de se prononcer sur cette affaire d’organisation de la coupe du monde.




    11



    11
    BabElOuedAchouhadas
    1 avril 2018 - 16 h 13 min

    Ce soutien relevé de la mise en scène de la diplomatie algérienne pour isoler le Régime du Makhzen vis à vis du peuple marocain même sachant que le Maroc ne pourra jamais accueillir une coupe du monde au regard des exigences de la FIFA édictées par sa Task Force.
    Je peux même dire que le Maroc sera éliminé par cette Task Force le 14 juin prochain soit une semaine avant le vote prévu le 21 juin prochain.




    10



    11
    Salim
    1 avril 2018 - 15 h 16 min

    En fahem yefhem…….La politique est un art, Boutef sait pertinemment que le Makhzen n’organisera pas la coupe du monde.
    La façon la plus perfide de nuire à une cause c’est de la défendre intentionellement avec de mauvaise raison.




    14



    10
    Anonymous
    1 avril 2018 - 14 h 58 min

    Ce soutien de Boutef à Escobar6 c’est certainement pour le consoler de son dernier divorce avec Salma Bennani qui a préféré aller vivre en Grèce avec un jeune Grec dans la résidence payée avec l’argent du peuple marocain paraît-il !




    13



    9
    MELLO
    1 avril 2018 - 14 h 57 min

    De toutes les façons le Maroc, ni le Maghreb, encore moins un pays arabe, n’aura pas sa coupe du monde après celle du QATAR en 2022. Alors cessons ces gesticulations inutiles .
    Quant au caractère philosophique de ce sport roi, il n’appartient qu’aux férus de la guerre et de la violence pour le soutenir. Un auteur écrivait : Le caractère martial, voire belliqueux, du lexique du football a maintes fois été souligné. Pour ne retenir que quelques mots et syntagmes en français :  » attaque, défense, repli, charge, conquête du ballon, quadrillage du terrain, tir canon, boulet, armer sa frappe, arme du football moderne pour « centre en retrait », prise d’assaut du but adverse, duel aérien, ouverture des hostilités en début de saison, etc… D’autres raisons tiennent à certaines affinités entre le fooyball et la politique. Le football se prête, comme la politique, à l’affirmation d’allégeances territoriales ou d’identités collectives, nationales ou locales. Elles mettent en scène des clivages dans une sorte de bataille ritualisée entre « nous » et « eux ». Le clin d’œil, la recherche d’une connivence ou l’énonciation d’un savoir partagé avec le public ne sont pas exclus. C’est sans doute pour attirer l’intérêt d’un auditoire peu captivé par les sondages plusieurs mois avant la présidentielle de 2019.




    16



    5
      ZORO
      1 avril 2018 - 22 h 29 min

      On disait du maroc qu il faisait partie de Tamezgha, le voila devenir pays Arabe qui ne merite guere d organiser une coupe du monde.Le Maroc et apres lui l algerie formeront inchaallah avec le qatar le trio des pays arabes qui auront leur coupe du monde . Comme dirait Wahbi
      MOUT YA EL 3OUKLI. Soutenons tous Le Maroc ce pays frere arabe et musulman !!!!
      SIGNE ZORO. …Z…..




      2



      4
    Med Benhamou
    1 avril 2018 - 14 h 35 min

    C’est les jeunes prostituées marocaines qui vont être heureuses pour ce soutien qui va tres certainement remettre l’industrie du sexe au Maroc en marche comme c’était le cas à Tanger lors des vacances de Med Ben Salman l’été 2016 ou les prostituées de tout le Maroc ont convergé vers Tanger et que même les prix de la « passe » ont connu une flambée payée en petro-dollars paraît-il.




    12



    10
    Ziad ALAMI
    1 avril 2018 - 14 h 23 min

    Si l’Algérie soutien le Maroc c’est très simplement parce qu’elle sait que :
    1/-le Maroc n’organisera jamais une Coupe du Monde au regard de ses maigres capacités ,
    2/- que c’est la meilleure manière de dire au peuple marocain que la propagande d’Escobar6 laissant croire que l’Algérie est responsable de ses malheurs est une pure invention du Régime colonialiste du Makhnez.




    14



    7
    RasElHanout
    1 avril 2018 - 14 h 16 min

    Vive feu Boumediene, vive Zeroual et vive Lamamra.




    20



    7
      Selecto
      1 avril 2018 - 20 h 04 min

      Oui si Lamamra était toujours ministre il n’aurait pas accepté cette décision ou il aurait démissionner.

      Les naturalisés sont devenus trop puissants au sommet de l’état et différents ministères.




      9



      3
    M'hamed HAMROUCH
    1 avril 2018 - 14 h 14 min

    De toutes les manières le soutien franc de l’Algérie et de son peuple à la candidature du Maroc ne va pas plaire au Palais et à son Makhnez du moment où il va détruire le slogan creux de ce Régime disant que l’Algérie est responsable de tous les malheurs auxquels est confronté le peuple marocain aujourd’hui.




    17



    8
    Anonyme
    1 avril 2018 - 14 h 12 min

    Frontiére doit être renforcé !!!!




    18



    7
    Makhloufi
    1 avril 2018 - 14 h 09 min

    Le soutien de l’Algérie apporte au peuple marocain la contradiction à la propagande du régime du Makhzen et à sa presse aux ordres qui a chaque fois essaye de faire a l’Algérie et à son peuple les malheurs socio-economiques qu’endure le peuple marocain.




    18



    7
    Mohamedz
    1 avril 2018 - 14 h 04 min

    Espérant que le peuple marocain frère comprendrait la profondeur de ce soutien tout naturel du peuple algérien pour l’organisation de cette CM 2026 par le Maroc après quatre injustes échecs.
    Ceci pour dire que nous avons toujours été pour la fraternité et le respect du droit international sur le dossier de décolonisation du Sahara Occidental malgré les coups de poignards portés par le Makhzen dans le dos de l’Algerie comme celui de 1963.
    Mieux que ça, si un jour le Maroc déciderait de récupérer Sebta et Mellila nous seront les premiers à les soutenir pour la simple raison que ces deux enclaves sont sous colonisation espagnole.




    17



    10
    Mazouzi
    1 avril 2018 - 12 h 48 min

    Vous parlez de geste algérien pour l’apaisement des relations algéro-marocain…pourquoi ce n’est pas au Maroc de faire des gestes d’apaisements alors qu’il provoque depuis des années notre pays!!!
    Le problème chez nous est que celui qui doit taper avec son poing sur la table n’est pas au gouvernail. Je souhaite et prie le Bon Dieu que Mr. Lamamra puisse se présenter aux Présidentielles Inchallah…je parie que les aigreurs remonteront dans l’oesophage de nos voisins.




    15



    9
      abdel
      1 avril 2018 - 14 h 40 min

      d »accord avec vous,toute proportion gardée,ça nous rappelle,la conférence de munich,et la fameuse phrase de l’anglais, »vous aurez la guerre et la honte en plus! » car faire des compromis tout le temps,sera vu comme de la faiblesse,d’ailleurs,la réponse du maroc,n’a pas tardé,avec ces nouvelles provocations de 1975




      10



      3
    mergou
    1 avril 2018 - 12 h 13 min

    A défaut d’organiser 4 coupes du monde, on apporte notre soutien au Maroc.




    10



    9
    Anonyme
    1 avril 2018 - 10 h 52 min

    nous ne sommes pas dupes: ce que fait l algerie n’est pas « fi sabil allah »!! le monde entier sait que l algerie est l ennemie numero un du Maroc!




    8



    19
      Lghoul
      1 avril 2018 - 12 h 36 min

      Reve encore. Les reves sont permis quand on est encore dans un someil profond.




      10



      8
      Anonyme
      1 avril 2018 - 18 h 18 min

      Lalgerie n’en a rien a secoué de votre baisodrome qui vous sert de pays
      Vous etes tel des rats a divaguer sur des sites algerien votre obsession n’a d’égal que votre lâcheté




      5



      0
    LE NUMIDE
    1 avril 2018 - 10 h 18 min

    je suis entièrement d’accord à 1000 pour 100 , comme le président Bouteflika et l’Etat , que notre pays soutienne la candidature du Maroc pour le Mondial .. en toutes circonstances et quelque soit les choses , les algériens doivent montrer un visage chevaleresque… attention JAMAIS! Donc nous soutenons le mondial marocain!!!




    20



    8
    7
    1 avril 2018 - 10 h 09 min

    oublions définitivement ce piége qu’est le ‘Maghreb’….quand au mondial de foot c’est une bonne chose de soutenir la candidature du Maroc,geste de bonne volonté envers le peuple marocain….mais la frontiére doit rester fermée et oublions le Maghreb.




    78



    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.