Netanyahu à Erdogan : «Je n’ai pas de leçon de morale à recevoir d’un criminel»

Erdogan
Des manifestants palestiniens ont été abattus de sang-froid par l'armée israélienne. D. R.

Par Sadek Sahraoui – La tentative du président turc Recep Tayyip Erdogan de se refaire une virginité en accusant samedi Israël d’avoir commis une «attaque inhumaine» à Ghaza est tombée à l’eau. Le chef de l’Etat turc faisait allusion bien sûr à l’assassinat de sang-froid par des snipers israéliens de 16 manifestants pacifiques palestiniens qui avaient participé, durant le week-end, à «la grande marche du retour».

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, lui a rappelé, ce dimanche, qu’il ne valait pas mieux que lui. «L’armée la plus éthique du monde n’a pas de leçon de morale à recevoir de la part de celui qui bombarde des civils sans discernement depuis des années», a-t-il rétorqué sur son compte Twitter.  Netanyahu, qui n’a pas donné de détails, parle bien évidemment des massacres de Kurdes que commet quotidiennement l’armée turque en Syrie, en Irak et dans le sud de la Turquie.

L’armée israélienne a défendu quant à elle l’idée qu’elle a tiré contre des manifestants lançant des pierres et des cocktails Molotov sur les soldats, ou tentant d’endommager la clôture et de s’infiltrer en Israël. Faux, rétorquent les Palestiniens, qui accusent Israël d’usage disproportionné de la force.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, ainsi que la représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, ont quant à eux réclamé une «enquête indépendante» sur l’usage par Israël de balles réelles, une demande rejetée par l’Etat hébreu.

Des organisations de défense des droits de l’Homme se sont pour leur part interrogées sur la réaction des forces de sécurité israéliennes. «Les allégations israéliennes de violences par certains manifestants ne changent rien au fait que l’utilisation de la force meurtrière est interdite par le droit international, sauf pour faire face à une menace imminente», a affirmé l’ONG Human Rights Watch, jugeant le nombre de morts et de blessés «choquant».

A la vérité, Benjamin Netanyahu et Recep Tayyip Erdogan sont tous deux des criminels et devraient être jugés tous deux par la CPI pour crimes de guerre, génocide et crimes contre l’humanité. Le premier veut faire disparaître les Palestiniens de la surface de la Terre et le second cherche à éradiquer les Kurdes, qu’il considère comme ses pires ennemis.

S. S.

Comment (12)

    Amazighkan
    2 avril 2018 - 12 h 00 min

    Rien qu’en Algérie, les islamistes toute tendance confondue ont assassinés bien plus que les israéliens en plus de 70 ans de conflit en Palestine. Sans parler des massacres des enfants du Yémen par l’AS. Dénoncez tous les massacres des humains sinon arrêter de faire du bruit. Comme d’hab, AP va me censurer mais ça ne changera rien mon esprit est libre. je suis et je reste Amazigh dans l’âme.

    6
    8
    Anonyme Utile
    1 avril 2018 - 22 h 18 min

    Les criminels de guerre et les auteurs de crimes contre l’humanité comme netanyahou et merdogane, parlent le même language.

    14
    5
    Anonyme
    1 avril 2018 - 19 h 02 min

    Le scorpion tueur et la vipère venimeuse se livrent en duel d’hypocrites. Tous deux à la poubelle. 2 nouveaux Hitler de l’histoire.

    13
    4
    Anonyme
    1 avril 2018 - 18 h 44 min

    Israel ne fait que se défendre face à la marée humaine islamiste.

    6
    17
      Anonyme
      1 avril 2018 - 23 h 10 min

      Ha oui en plus tu joue la victime c est votre signature et méthode …donc toi t a la mitraillette et moi un cailloux (une pierre) et c’est toi qui te défend ; allez va jouer ailleurs sioniste et racontez tes mensonges aux autres ou vous avez pignon sur rue comme nos voisins ; ici c est l Algérie .

      26
      5
    الهوارية
    1 avril 2018 - 18 h 39 min

    Le Boucher Benyamin Netanyahu reste impuni soutenu par toutes les crapules américaines et occidentales qui ferment les yeux parce que c’est des arabes qui sont tués froidement par Israël.
    Je demande à tous les algériens de pétitionner ce crime contre l’humanité ou de dénoncer sur leurs pages Facebook

    13
    5
    Les Égarés Wahabites
    1 avril 2018 - 15 h 43 min

    Deux jumeaux . .l’un sioniste et l’autre islamiste….Tous deux ayant participé détruire la Syrie et soutient aux terroristes Wahabite Frères du Djihad pour Israël…Deux bouchers.

    19
    7
    Les deux hontes de l'Humanité
    1 avril 2018 - 15 h 29 min

     » …Le premier veut faire disparaître les Palestiniens de la surface de la Terre et le second cherche à éradiquer les Kurdes, qu’il considère comme ses pires ennemis. »
    Donc oui : les deux devraient terminer leurs jours à perpétuité dans une prison pour vils criminels .

    17
    7
    Anonyme
    1 avril 2018 - 13 h 58 min

    Le massacre de centaines de civils par Erdogan est halal parce qu’il est musulman et la mort de 16 palestiniens abattu en tentant de franchir la barrière de sécurité est haram parce que victimes d’Israël. Même les morts sont classés en catégorie en fonction de leurs meurtriers .

    18
    14
      Anonyme
      1 avril 2018 - 20 h 21 min

      Ils sont chez eux les palestiniens en Palestine ; quelles barrières de sécurités franchies???

      15
      4
    nectar
    1 avril 2018 - 13 h 41 min

    Deux criminels et fripouilles s’accusent mutuellement. L’un utilise l’islam pour dominer et l’autre le grand rêve juive d’un état hypothétique, pour assassiner et coloniser. Qu’un cancer des yeux puisse vous emporter à jamais, sachant qu’il n’y a aucune justice sur ce bas monde, sauf pour les faibles..

    24
    9
    LE NUMIDE
    1 avril 2018 - 13 h 37 min

    deux criminels qui se jettent la pierre , ca fait le bonheur des berbères sous le soleil à Akbou ou à Sedrata

    14
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.